Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  Saga Code Lyoko
Écrite par Yumi90 le 14/08/2007 à 15h13
Note : 17,2/20 Catégorie : Amour
Lue 41046 fois Voici la compilation de mes fics (contient : Un noël plein de surprises ,La vie continue,On arrive William, Un nouveau départ et ma derniere fic inédite " Enfin une vie calme...Enfin presque..." Dernier ajout : Alala ces jeunes , une nouvelle fiction où nos héros se retrouvent à la fac et vivent une vie paisible sans XANA
 
 

 
 

Saga Code Lyoko

 

 

Un noël plein de surprises (tome 1)

 

 

  Nous sommes dans la cour du collège Kadic en plein hiver près du distributeur la ou le groupe de lyoko-guerrier se retrouvent a l'heure de la récréation.

U : alors Odd ou est ce que tu va passer tes vacances puisque le collège ferme durant les vacances pour réparation de la toiture ?

O : je ne sais pas encore mais sa n'a pas l'air d'arranger mes parents de me garder pendant les vacances, ils doivent sûrement avoir des expositions a faire.

U : et toi Jeremy ou est ce que tu va ? et Aelita comment est ce qu'elle va faire ?

J : mes parents viennent me chercher après demain avec Aelita, on part direction les USA car mes parents ont des choses à faire la bas. Mais et toi Ulrich où est ce que tu va allé ? Si je me souviens bien tu ma dit que tes parents étaient encore je ne sais ou pour un voyage d'affaires non ?

U : oui tu a raison je ne sais pas encore ou je vais aller je crois que moi et Odd  ont va devoir faire la manche dehors dit il avec un sourire amusé

Une voix bien familière a Ulrich dit : qui va faire la manche ?

Ulrich se retournant le plus vite possible se trouva nez a nez avec Yumi, ce dernier gêner rougit jusqu'aux oreilles et manqua de tomber sur odd en reculant

Il dit enfin : euh c'est moi et Odd qui allons faire la manche car personne ne peut nous prendre pendant les vacances

Y : quoi !! Vous voulez quand même pas dormir dehors par ce froid ? J'ai une proposition a vous faire pourquoi on fêterait pas noël tous ensemble chez moi ?

O : a bah pour moi sa marche et toi Ulrich ?

U : euh bah je voudrais pas déranger mais bon si tes parents sont d'accord je veux bien 

Y : super bon bah ce soir vous venez cher moi mes parents sont d'accord  je les ai bassiné avec sa toute la semaine 

Ulrich regarder Yumi avec un regard amoureux pendant que celle-ci  expliquait aux autres comment elle avait réussi a convaincre ces parents. Ne s'en étant pas aperçu elle se retourna vers Ulrich  et en croisant son regard rougit  celui-ci en fit de même et ils détournèrent la tête tous les deux.

Puis la sonnerie retentit, ils se séparèrent de Yumi qui leur donna rendez vous a 17h30 au portail du collège.

Ulrich toujours entrain de rêver de la belle japonaise se fit réveillait brusquement par Odd

O : tu te rend compte on va dormir avec elle, tu doit être super content tu vas pouvoir bien t'amusé avec elle

U : pardon ? Pourquoi est ce que tu dis sa ?

O : me dit pas que tu vas pas profiter d'être seul avec elle pour faire  des ... ouille pourquoi tu ma taper ?

U : je te l'ai déjà répétais je ne sais combien de fois YUMI ET MOI ON EST JUSTE AMIS !!!

O : ok, ok pas la peine de t'énerver.

La journée passa rapidement et à 17h30 les deux compères retrouvèrent Yumi celle-ci les emmena chez elle et les présenta a ces parents qui les connaissaient seulement de vue. Puis elle leurs proposa de monter dans sa chambre l'attendre car sa mère voulait lui parlait.

Mme Ishyama : dis moi Yumi , est ce que tu a invité Ulrich  pour lui rendre service ou c'est pour autre chose ?

Y : pourquoi est ce que tu me demande sa ?

Mme Ishyama : parce que j'ai très bien vu comment tu le regardais quand tu me la présenté.

Y : bah en fait sa m'arrange un peu qu'il soit venu ...

Mme Ishyama : merci de ta franchise Yumi mais tu sais il n'y a pas de honte a être amoureuse.

Y : oui, oui je sais mais lui et moi c'est difficile a expliqué.. Bon maintenant est ce que je peux y allée ?

Mme Ishyama : bien sûr

Yumi entra dans sa chambre, elle fut toute surprise de trouver Ulrich assis a califourchon sur Odd en lui disant de se taire

Y : mais qu'est ce qu'il se passe encore ?

O : rien c'est juste qu'on a discuté des sujets qui fâche alors Mr ma sauté dessus pour me faire taire

U : heu désolé Yumi  d'avoir fait autant de bruit mais il disait de ces âneries

Y : à oui et quelles genres d'âneries ?

O : bon bah je vous laisse entre vous moi je vais faire un tour et il sortit de la chambre

Ulrich regardait Yumi comme jamais il ne l'avait fait .Celle ci dont le regard d'Ulrich la gêner dit : et si on faisait pareil que Odd ? Elle allait sortir quand Ulrich la retint par le bras

U : attend je voudrait te parlait  dit il d'une voix étranglé

Y : je t'écoute

U : bah voila en fait j'essaie de te dire sa depuis pas mal de temps mais je n'y arrive pas  alors voila Yumi pour moi dans mon cœur tu représente plus qu'une amie ... et ...

Y : et ?

U : bah ... je...je t'aime.

Yumi toute émue par cette déclaration  lui dit que pour elle aussi il était plus qu'un ami . Puis leurs visages se rapprochèrent, leurs lèvres allaient  se rencontrées au moment ou Iroki entra brusquement dans la pièce .Les deux jeunes  gêner se reculèrent le plus vite possible  mais Hiroki avait bel et bien vu  ce que les adolescents essayaient de lui cacher.

Et il se mit a chanter as-tu tête : Yumi et Ulrich sont amoureux !!

Y : Hiroki  tais toi !! Je vais t'en coller une, elle allait l'attraper mais celui-ci ferma la porte brusquement et Yumi se la prit en pleine face  et tomba par terre toute surprise

U : Yumi sa va tu ne t'est pas fait trop mal ?

Y : non sa va mais je vais le tuer !!! Et elle se leva et se jeta dans les escaliers à la recherche de son frère.

Ulrich un peu déçu de se retournement de situation alla rejoindre Odd qui était dehors.

O : alors ?

U : alors quoi ?

O : bah m'oblige pas a te supplier, bon  enfin bref, tu la embrassée ou pas ?

U : non

O : non ? Mais pourquoi ? Tu lui as dit au moins que tu l'aimais ?

U : oui mais au moment ou on allait s'embrassaient Hiroki est arrivé et il la énervé donc du  coup elle est parti  a sa recherche

O : pas de chance mais bon ta encore 1 semaine pour te rattraper mais ne met pas trop longtemps je suis pressé moi ...

U : pressé ? Mais pourquoi ?

O : bah d'être parrain c'est quand que je vais l'avoir mon neveu ?

Ulrich devenant rouge comme une tomate : bah déjà qu'on arrive pas a s'embrasser alors je crois que pour ton neveu tu peut toujours attendre et puis on a que 16 et 17 pour Yumi  , déjà je crois que si je me marrie avec elle je serait content

Y : te marié avec qui ? dit elle d'une voix cassante

U : hein ? Euh non, non rien

O : il disait juste qu'il souhaitait se marié avec toi plus tard dit il avec un sourire amusé

Yumi qui rougit aussitôt : c vrai ?

U : non, enfin si, oh et puis zut je sais  pas, puis il partit en grommelant

Y : il m'énerve quand il fait sa !! Puis elle partit elle aussi dans sa chambre

O : ah bas d'accord !  C'est  encore docteur Odd qui va devoir les réconcilier

 

Yumi et Ulrich se faisait la tête depuis bientôt 1 semaine malgré toute les tentatives de Odd pour les réconcilier en effet celui-ci avait poussé Yumi sur Ulrich lorsque celui-ci était allongé dans l'herbe mais par chance Yumi avait réussi a esquiver Odd et c'était ce dernier qui était tombé sur Ulrich pendant que Yumi rigolait  écroulé par terre en se tenant le ventre.

Puis, il avait voler les vêtements de Ulrich lorsqu'il était sous la douche, il avait donc était obligé de demander a Yumi de les récupéré car Odd les avaient caché dans le jardin, Yumi était devenu rouge comme une pivoine lorsqu'elle avait vu Ulrich en serviette mais rien avait changé entre eux

Bon se dit Odd passons au plan alpha  c'est-à-dire les choses sérieuses se dit il avec un  petit sourire malicieux

Les parents de Yumi n'étant pas la ils les avaient chargé de décoré la maison pour noël Yumi et Ulrich s'attelèrent au travail mais ne s'accordaient aucun regard, Odd pendant ce temps avait mis son plan en marche et demanda a Hiroki d'amener sa sœur dans un endroit bien précis : le salon a côté du sapin

H : soeurette ! Viens voir j'ai besoin d'aide

Alors Yumi se leva et rejoignit son frère

Y : c'est bon je suis là qu'est ce que tu veux ?

 H : bah faudrait que tu tiennes cette partie de la banderole pour que moi et Odd on puisse la fixer  de chaque côté

Y : bon ok vas y je la tient

O : Ulrich vient tenir a côté de Yumi l'autre morceaux de la banderole sinon on y arrivera jamais

U : j'arrive, puis il se mit dos a dos avec Yumi pour pouvoir tenir la banderole 

O : c'est bon lâcher tout !

Yumi et Ulrich allait retourner dans leurs coins quand Odd leur dit : non, non on ne bouge pas

Ils le regardèrent avec étonnement

Y et U : bah quoi qu'est ce qui l'y a ?

O : regardait au dessus de votre tête et vous verraient

Ils levèrent la tête et la ils virent une branche de gui accroché  au milieu de la banderole, ils rougirent  et firent comme si de rien n'été

O : alors ? me dite pas que vous savez pas se qu'il faut faire quand on se retrouve dans cette situation ? Et bah je vais pas passer par 4 chemins : LE BAISER !! Aller et plus vite que sa

Yumi et Ulrich se regardèrent puis après quelque moment d'hésitation ils s'avancèrent et leurs lèvres se touchèrent enfin. Puis après ce moment si désiré ils se reculèrent et Ulrich profitant de la situation prit la main de Yumi et l'entraîna dans la cuisine

Y : mais pourquoi tu ma emmené la ?

U : ne me dit pas que tu n'as pas aimé le baiser je sais que c'est faux je l'ai senti quand on c'est embrassé

Y : je l'ai fait parce que on était obligé

U : ah ? Bon bah j'ai du me tromper alors puis il allait partir quand Yumi le retint et l'embrassa de nouveau. Ce dernier surpris, se laissa faire puis lorsqu'elle se recula lui dit : et bah alors je croyais que tu l'avait fait par obligation  cette dernière rougit et lui dit : non je l'ai fait parce que je t'aime  et franchement sa ma bien arrangée que Odd est mis se plan en place.

U : alors si je comprend bien on se fait plus la tête et tu devient ma petite copine ? dit il avec une pointe d'angoisse dans la voix

Y : oui c'est sa  a moins que tu ne veuille pas ?

U : si je ne veux pas mais bien sur que je veux et sur ces mots il la prit dans ses bras et l'embrassa avec tendresse

Puis ils retournèrent main dans la main dans le salon, Odd et Hiroki  étaient assis sur le sofa  en train de siroter un jus de fruit, ils les rejoignirent et Ulrich se servit un jus de fruit ainsi qu'à Yumi , le silence était total quand Odd prit la parole : bon maintenant que j'ai réussi a vous mettre ensemble faudrait penser a exaucé mon souhait parce que je me suis décarcassé pour arriver a trouver un plan qui marche

Y : c'est vrai que c'est gentil de nous avoir aider, qu'est ce que tu veux comme récompense ?

O : Ulrich le sait je lui ai dit

U : a bon ?

O : oui je te l'ai dit la semaine dernière avant que tu  ne boudes contre  Yumi

U : je ne m'en souviens pas

O : je veux un filleul c'est pas compliqué pourtant

Ulrich et Yumi crachèrent tous les deux leur jus de fruits

Y : t'est pas sérieux la ?

O : j'ai l'air d'être pas sérieux ? Mais vous n'inquiétez pas sa presse pas

U : oui bah sa sera pour plus tard puis il prit la belle japonaise dans ces bras et l'embrassa  dans le cou et sur la joue.

O : moi je pense que se sera dans pas longtemps si tu continue a l'embrasser comme sa elle sera prête a tout ...

Y et U : ODD !!!!!

O : bon sa va j'ai compris  sa sera  pour plus tard

La journée passa rapidement, les parents à Yumi rentrèrent vers les 17h, ils virent tout de suite que Yumi et Ulrich étaient plus proche, Mme Ishyama n'y voyait aucun inconvénient mais Mr Ishyama était réticent à ce que sa fille sorte avec Ulrich

Ulrich l'ayant remarqué évité d'embrasser Yumi quand ces dernier étaient a côté. La décoration de la maison étant terminé. Chacun ce mit a table, les conversations étaient toutes relié par un seul mot : NOËL tous étaient impatient de découvrir les cadeaux le lendemain. Puis après un bon repas ils allèrent se coucher 

Le lendemain, Ulrich se réveilla doucement ouvrant les yeux avec difficulté, il vit sa belle japonaise endormit dans un sommeil calme et serein, il mourrait d'envie de la réveillait  pour l'embrasser mais il repensa a Odd, il ne voulait pas encore subir ces vans. Il se retourna vers le lit de camp de Odd et le trouva vide, alors il s'approcha lentement du lit de sa geisha et commença à lui caresser le visage, les cheveux, et lui déposa un petit baiser sur les lèvres. Ce contact fit sourire Yumi qui ouvrit les yeux

Y : je savais bien que c'était toi, tu es si doux  si on pouvait me réveillait comme sa tous les matins se seraient magnifiques, je croit que je serait contente d'aller au lycée.

U : pour moi il n'y a aucun problème mais je ne pense pas que tes parents seraient contents d'héberger ton petit ami

Y : oui c'est sur ... mais dis moi ou est  Odd ?

U : il a du descendre car quand je me suis réveillé il n'était pas la

Y : mais pourquoi est il descendu si tôt ?

U : peut être parce que aujourd'hui c'est noël

Y : a oui c vrai

U : tu viens on va ouvrir nos paquets ?

Yumi d'une voit douce : moi je l'ait déjà eu mon cadeau  et c'est toi

U : toi aussi tu es le plus beau des cadeaux et sur ces mots il l'embrassa avec tendresse.

Puis ils descendirent et se dirigèrent vers le sapin

Odd était déjà la en train   d'ouvrir un de ces paquets

O : waouuh super le cd des subdigitals

U : sa te plaît ?

O : rien n'aurait pu me faire plus plaisir, tiens voila le tien

Ulrich prit le paquet et l'ouvrit : c'était un cadre avec une photo de lui et Yumi en train de s'embrasser sous le gui

U : comment as-tu fait je ne t'es pas vu la prendre

O : c'est normal que tu ne m'es pas vu, tu étais tellement concentré pour embrasser Yumi que tu ne t'en es pas rendu compte

U : concentré ?

O : bah oui sa se voyait bien que tu n'était pas très rassuré mais bon sa se comprend tout le monde n'est pas comme moi, moi je suis un professionnel avec les filles je ne rougis jamais devant

Y : a bon ? Voyons voir si c'est vrai et elle s'approcha de lui  et lui murmura a l'oreille : tu sais que tu est craquant en caleçon et elle lui fit une bise sur la joue

Odd complètement déstabilisé  rougit  en a peine 2 secondes et Yumi éclata de rire suivit d'Ulrich qui lui déclara : oui je vois sa Mr le bourreau des cœurs, tu ne rougis jamais devant une fille.

Odd croisa les bras et dit : ce n'est pas juste elle ma prise au dépourvu 

Ce fut un éclat de rire général

Puis Ulrich reprenant son souffle : tiens Yumi c'est pour toi

Yumi pris le paquet que Ulrich lui tendait et l'ouvrit, c'était une petite chaîne en argent avec un cœur comme pendentif, le cœur pouvait être séparé en 2 et sur chaque partie était marqué le prénom de son compagnon

Yumi en fut toute émue et lui dit : Ulrich fallait pas, je suis gêner je ne t'est rien acheté ...

U : si tu accepte de le porter avec moi je considérerait sa comme mon cadeau

Y : je le porterait avec plaisir dit elle avant de l'embrasser amoureusement

Puis après la distribution de tous les cadeaux de la famille Ishyama, la journée passa rapidement  et dans l'après midi les parents, Hiroki ainsi que Odd étaient sortis voir les boutiques dans la ville avaient laissaient Ulrich et Yumi seuls qui préféré profiter de la journée pour se faire des câlins  .Ces derniers qui étaient en train de s'embrasser sur le lit de la japonaise furent déranger par quelqu'un qui sonna a la porte ? Yumi qui était sous Ulrich essaya de repousser le beau brun mais celui-ci la retint et continua à l'embrasser, celle-ci se laissa faire mais quand la sonnette retentit une 2eme fois elle lui dit : attend c'est peut être important

U : plus important que moi ?

Y : mais non, mais imagine que c'est un collègue de bureau a mon père ...

U : bon d'accord et il se leva

Yumi se releva et alla en direction de la porte d'entrer, la sonnette venait de retentir pour la 3 eme fois

Y : c'est bon j'arrive dit elle puis elle ouvrit la porte, elle resta un moment surprise puis reprenant ces esprits dit : Aelita, Jérémy vous êtes la mais je vous croyais aux USA

J : on est rentré plus tôt que prévu  parce que mes parents ont reçu un coup de fil important du travail de mon père et comme on sait que l'internat n'ouvre que demain on c'est dit qu'on allait passer te voir pour te demander l'hébergement pour ce soir si sa ne te dérange pas ...mais on ait peut être mal tombé, tu avais l'air occupé

Yumi rougissant : occupée, oui on peut dire sa mais il n'y a aucun problème pour que vous veniez dormir ce soir par contre vous allez devoir vous serrez car Odd prend une place d'enfer dit elle avec un sourire amusée

U : alors c'est qui ?

Y un peu surprise : euh c'est Jérémy et Aelita

U : ah ?

Y : entrez avant que l'on attrape tous un rhume

Et ils s'installèrent dans la chambre de Yumi, en voyant le lit un peu en bataille, Aelita sourit et dit : je vois qu'il y en a qui ne s'ennuyer pas quand on a sonné

Yumi rougissant : hum, c'est pas se que tu croit ...

A : oh mais je ne te juge pas, tu sais moi et Jérémy on a en a aussi profiter, puis ces joues se tintèrent de roses ainsi que celles de Jérémy

J : hum, pas d'attaque de XANA ?

U et Y : non, 0

J : j'ai une bonne nouvelle  à vous annoncer, j'ai réussi à fabriquer un piège virtuel pour XANA mais je ne l'est pas encore pas encore implanté dans le superscan

U : un piège mais comment on va faire pour l'enfermer dedans, je te rappelle que XANA est un programme  EINSTEIN

J : oui je sais que c'est un programme mais j'ai établi un plan, dès que XANA  passera  à l'attaque et bien vous aurez juste à protéger Aelita ...

U et Y : la routine

J : et une fois qu'elle sera dans la tour au lieu de taper le  CODE LYOKO elle tapera le CODE PIEGE, ce programme que je vais  de ce pas installer dans le super calculateur emprisonnera XANA  comme son nom l'indique dans une prison virtuel qui le mettra en sommeil et d'où il ne pourra jamais sortir

Yumi et Ulrich  qui restaient sans voix dirent d'une voix pleine d'espoir : sa voudrait dire plus de XANA ?

J : tout juste

U : mais c'est génial !!! Qu'est ce que  tu attends pour installer ce programme ?

J : je vais y aller mais je voulais vous proposer de m'accompagner au cas ou si XANA  attaqué, à moins que vous ne soyez trop occupé ...

Yumi et Ulrich se regardèrent et dirent : on vient !!

Puis ils partirent en route vers l'usine quand la voiture Ishyama arriva à leur rencontre, Yumi expliqua brièvement a ces parents qu'elle aller faire un tour avec ces amis et en profita pour prendre Odd avec elle et lui expliquer ce que Jérémy leur avez dit

O : sa veut dire qu'on va pouvoir dire bye, bye XANA ?

Y : et oui !

O : a bah alors sa veut dire qu'on aura plus de temps a nous ?

Y : bah oui, pourquoi tu me demande sa ?

Odd avec un grand sourire : a bah sa veut dire que tu vas passer plus de temps avec Ulrich donc je vais l'avoir mon filleul

Y exaspéré : je sais pas pourquoi mais je mis attendais a celle la ...

U : Odd t'est lourd !

O : à bon, pourtant je croyais que j'étais maigrichon ? Enfin svelte puis il rigola tout ce qu'il savait de  sa van

U à Jérémy : t'aurait pas un programme pour interdire a Odd de dire des vans aussi pourris ? Par hasard ?

J : non désolé même si sa m'aurait arrangé

Puis ils arrivèrent à l'usine, ils prirent le mont de charge pour descendre au labo et dès que les portes s'ouvrirent Jérémy sauta sur sa chaise et pianota à toute vitesse

Yumi et Ulrich s'installèrent dans un coin tranquille,  Aelita elle alla se poster a côté de Jérémy et Odd sortit une balle de tennis et s'amusa a la faire rebondir contre un mur

Ulrich à Yumi : je ne sais pas comment il fait, il a pourtant la 2eme plus belle fille a côté de lui et pourtant il préfère pianoter sur son ordinateur

Y : c'est normal il est impatient dans finir avec ce maudit XANA, mais dit moi qui c'est la 1ere fille la plus belle avant Aelita ?

U : bah Sisi voyons !

Y : QUOI ??!!

Ulrich avec avec un petit sourire malicieux : j'adore quand tu te met en colère, mais non c'est toi voyons et puis tu sais tu es encore plus belle  quand tu te met en colère

Y : je n'aime pas quand tu me fait ce coup la, tu sais que tu es un petit malin toi ?

Ulrich s'apprêtant a l'embrasser : oui je sais

Leurs lèvres allaient se toucher quand un bip sonore et aigu les sortit de leur beau rêve

J : ahhh parfait, il vient d'activer une tour, désolé de vous déranger les amis mais va falloir  mettre votre bisou de côté et vous diriger salle des scanners

U : toujours quand il faut pas celui la dit il en grommelant et il se leva et se dirigea salle des scanners avec Odd, Aelita et Yumi , cette dernière lui dit en lui chuchotant a l'oreille : tu sais que tu me fais craquer quand tu prend cet air grognon ? Puis elle l'embrassa sur la joue

Complètement sous le charme celui-ci rentra dans un scanner avec un grand sourire béat

O : vite EINSTEIN, je croit que Ulrich va pas tenir longtemps debout Yumi la complètement envoûter

J : SCANNER ODD, SCANNER YUMI, SCANNER  ULRICH ... TRANSFERT ... ET VIRTUALISATION !

ILS atterrirent tous les 3 dans le territoire banquise

O : oh bah non encore de la neige !

U : c'est bon EINSTEIN, tu peux envoyé Aelita

J : ok, SCANNER AELITA ... TRANSFERT ET VIRTUALISATION

Aelita atterrit juste  à côté de Yumi

J : bon la tour se trouve au nord-ouest du territoire, je ne vois pas de monstre mais restaient sur vos gardes

O : et si tu nous envoyé les bécanes au lieu de blablater

J : les bécanes de ces messieurs, dames sont avancées

O : Aelita tu montes avec qui ?

A : je vais monter avec Yumi comme sa tu pourras faire toutes tes figures acrobatiques

O : ah bah sa c'est gentil de penser à moi

A : franchement c'est parce que Jérémy a failli faire une crise cardiaque la dernière fois que je suis monté avec toi

Ils éclatèrent tous de rire sauf Odd qui boudait

O : bah quoi je suis sur que je suis le plus prudent de vous tous et sur ces mot il sauta sur son overboard et  partit en trombe puis fit un looping et continua son chemin

U : le plus prudent, oui je vois aller en avant !

Et ils se mirent en route

Ulrich rattrapant Odd avec son overbike : on fait la course ?

O : avec plaisir, les dames d'abord  dit il en désignant Ulrich

Ulrich devenant rouge de colère : c'est parti, voyons voir ce que tu vaux mon chaton et sur ces mots il activa son turbo

O : chaton ? Non mais il va voir le chaton la pâté qu'il va  lui mettre

Yumi  à Aelita : il n'y en a pas un pour rattraper l'autre ...

Odd s'approcher de Ulrich à toute vitesse, en arrivant à sa hauteur il lui dit en s'allongeant sur son overboard : bah alors ma poule on se traîne ?

U : je ne sais pas toi mais moi je regarderais devant moi si j'étais toi

O : hein ? il tourna la tête et la il vit un gros bloc de glace juste devant lui , il essaya d'esquiver mais c'était trop tard , il sauta de son overboard qui explosa  à la rencontre du bloc de glace ,il fit un roulet boulet et termina sur les fesses 

Ulrich qui c'était arrêter alla  à sa rencontre mort de rire : bah alors t tombé sur un os ? Mon chaton

O : ohhh sa va, ta eu de la chance sur ce coup la  et puis sa t'arrange bien d'avoir gagner comme sa tu vas pouvoir faire le fière devant ta belle geisha

U : oui tu as raison dit il en souriant, aller monte  je t'emmène  et sans rancune. Il lui tendit la main et Odd l'attrapa et se hissa sur l'overbike

Puis ils continuèrent leur chemin quand Jérémy annonça

J : la tour n'est plus très loin et des monstres vous attende, faites attention il y a 2 mégatanks, 4 tarentules, 10 frolions et 5 kankrelats, XANA c'est surpassé, il doit comprendre que nous mijotons un plan

U : bon faut faire diversion

O : COUCOU C'EST NOUS !!

U : bon moi je me charge des mégatanks, toi Odd tu prend les tarentules, Yumi tu te charges des frôlions et Aelita essaye de détruire les kankrelats mais si tu voit que tu es en difficulté tu te fait un abri et tu nous attend

A : d'accord

U : SUPERSPRINT !!!  Il arriva derrière le 1er mégatank qui se tournait se demandant ou était passé sa cible puis en voyant arrivé Odd qui courrait a 4 pattes il chargea son rayon mais au moment où le tir allait être lancer, Ulrich fit un bond prodigieux et atterrit  sur le mégatanks

U : IMPACT !!!

Il y eu une explosion puis il se dirigea vers le 2eme mégatanks

Odd quand à lui arriva enfin face aux tarentules

O : aller Germaine, Louise, Lucienne et  Norbert venaient faire un gros câlin  à votre chat préféré !

Il fit une de ces figures acrobatiques et dit : FLECHES LASERS, il décocha 4 flèche qui atteignirent la 1ere tarentule

O : waoouh jsuis trop fort !  Ouille !!

J : attention Odd tu viens de perdre 20 points de vie

O : bah quoi vous êtes jalouses, aller venez que je m'occupe de vous et il décocha toute une série de flèches lasers, 2 des  tarentules furent détruites

O : aller  Lucienne à ton tour, ouille !!! Soit pas si agressive, j'en ai encore pour toi il allait tiré quand un CLAK sonore se fit entendre

O : oups, game over pour moi les amis et il se reçu 10 lasers

J : DEVIRTUALISATION

J : Odd est KO faites attention !

U : yahaaa !! T'inquiète je m'occupe du dernier mégatanks et après je vais voir Lucienne, sur ces mots il sauta sur le mégatank et lui enfonça le plus loin possible  son sabre puis il sauta  loin du mégatank qui explosait  .Puis il se dirigea vers la tarentule quand il reçu une série de tir, il s'écroula par terre

Y : Ulrich !!!! Touche pas à mon petit ami toi et elle lança ses éventails sur les frôlions, 2 furent détruits tandis qu'elle renvoyait ses éventails par télékinésie

Y : et 2 de plus !

Aelita quand à elle avait réussi à se débarrassé du dernier kankrelats grâce a ces champs de force, elle déplia ces ailes et alla prêter main forte à Yumi

Ulrich après s'être remis les idées en places  se dirigea vers la dernière tarentule

U : TRIANGULAIRE !!!

2 doubles apparurent et encerclèrent la tarentule, celle-ci tira sur un des clones ce qui permit à Ulrich de sauter et d'enfoncer son sabre dans l'œil de XANA ce qui fit exploser la tarentule

Il se dirigea ensuite vers les filles qui en avaient presque fini avec les frôlions

U : Aelita fonce a la tour je vais retenir les dernier avec Yumi

A : d'accord et elle fonça rejoindre la tour

Ulrich parant les tirs de ces adversaires ne vit pas un des frôlions derrières lui, un laser le toucha et il dit à Yumi : à tout à l'heure sur Terre

J : DEVIRTUALISATION ULRICH

Aelita arriva enfin à la tour, lévita jusqu'au plateau principal et mit sa main sur l'interface

AELITA

CODE

PIEGE

Et elles furent ramener elle et Yumi dans les scanners, où Ulrich et Odd les attendaient

Puis ils remontèrent tous ensemble au laboratoire

J : c'est bon XANA ne nous créera plus d'ennui, le piège a fonctionner et tout lyoko est  maintenant endormi  nous pouvons aller éteindre le supercalculateur

Ils descendirent tous à la salle du supercalculateur, Jérémy s'approcha de la manette et éteignit le supercalculateur

J : et voila ! Maintenant la vie continue

Ils revinrent à la maison de Yumi  où les parents de cette dernière commençaient à se faire du souci

Mr Ishyama : mais où étiez vous ? On vous a cherché partout

Yumi qui n'aimait pas mentir : euh ...

U : c'est à cause de moi, j'ai voulu passer par un raccourci mais ce raccourci c'est avéré être un détour je suis désolé

Mr Ishyama : hum, oui bon c'est pas grave mais bon vous auriez pu appelez tout de même, aller filez !

Et ils montèrent dans la chambre de Yumi 

Y : tu sais que tu mens très mal ?mais tu as de la chance mon père n'a rien vu

U : a bon ? Je mens si mal que sa ? Il se tourna vers ces camarades qui hochèrent la tête

A bah bonjour la solidarité et il prit son air grognon

Yumi l'enlaçant : aller viens mon samouraï et montre moi que tu sais faire d'autres choses bien mieux que mentir et elle l'embrassa

U : comme quoi ? dit il après ce baiser

O : UN FILLEUIL !!!!

Y, U, J et A : ODD !!!!!!!!!!

 

 

 

 

Fin

 

 

 

La vie continue (tome 2)

 

 

 

Après avoir mis en sommeil XANA , 2 ans se sont écoulés , Ulrich était parti après avoir eu son brevet dans une école spécialisé en pentchak-silat que son père lui avait trouvé ,yumi en avait eu le coeur brisé surtout quand il lui avait dit qu'il ne savait pas combien de temps durerait sa formation .Cette derniere , après avoir eu son bac etait parti au Japon pour donné des cours de francais dans un college où le francais était la 2eme langue obligatoire .A chacun de ces cours , elle transmettait tout son savoir de ce pays qu'elle avait tant aimé et où elle avait passé de bon moments avec ses amis malgré les attaques de XANA mais elle pensait souvent à un de ces amis en particulier : Ulrich ce beau brun l'avait séduit et même si elle savait qu'elle ne le reverrait plus , une petite flamme d'espoir brûler encore en elle .

Odd quant à lui est devenu producteur de film d'horreur ,il a gardé contact avec Jérémy et Aelita qui eux sont devenus professeur d'informatique au collège Kadic , malgré que Jim ait dit au proviseur qu'il pouvait s'occuper de ce nouveau poste car quand il était jeune il avait travaillé sur un projet top secret en informatique mais ne préférer ne pas en parler , Mr Delmas avait embauché les 2 prodiges

Un matin , une moto s'arrêta devant le cinéma de la ville , un jeune homme portant un jean bleu avec un débardeur noir surmonté d'une veste en cuir en descendit .Il se dirigea vers l'entrée quand un garde lui dit : désolé jeune homme mais le cinéma est fermé pour cause de tournage

Jeune homme : je viens voir un ami

Garde : avez vous un pass ?

Jeune homme : non

Garde : et bien je suis dans le regret de vous dire que vous ne pouvez pas passer

Jeune homme : je vous aurez prévenu et sur ces mots il l'assoma par une prise complexe

Il entra ce qui fit rentré de la lumière dans la salle et puis on entendit : COUPER !!!!

O : quel est l'abruti qui a ouvert cette porte ?

Jeune homme :c'est moi

O : pour qui te prend tu pour te permettre de bousillé mon film ?

Jeune homme : pour ton ancien colocataire

O surpris : Ulrich ?

U : oui c'est moi

Et sur ces mots Odd se leva et serra son ami dans ses bras puis ils se lachèrent et Odd lui dit : alors sa y est tu as fini ta formation ?

U : et oui ,je vois que tu as bien réussi

O : oui je me suis lancé dans la filière ciné et comme sa ma plu j'ai commencé à écrire des scénario et je me suis fait connaître comme ça .Maintenant je suis le producteur en chef dit il en gonflant son torse

U avec un sourire amusé : tu n'as pas changé d'un poil toujours aussi fier

O : mais dit moi pourquoi es tu venu me voir moi et pas Yumi ,il me semble que tu y tient plus qu'à moi non ?

u : c'est là le problème on ne c'est pas parlé depuis 2 ans et je l'ai cherché dans toute la France mais impossible de la retrouver , j'ai peur qu'il lui soit arriver quelque chose ...

O : tu risque pas de la retrouver banane , elle est au Japon !

U : c'est vrai ? comment tu sais sa toi ?

O : elle appelle régulièrement pour avoir des nouvelles , mais je vais te donner l'adresse de son travail si tu veux

U : oui je veux bien

O griffonna sur un papier et le tendit à Ulrich : tiens Roméo va vite retrouver ta Juliette et n'oublie pas ta promesse

U : quelle promesse ?

O : bah mon filleuil !

U : tu n'abandonne jamais ! je verrai quand je l'aurait retrouvé ...

O : merci aller file , vas retrouver ta belle

U : merci encore , ah au fait tu  risque de trouver ton garde dans les pommes , j'ai du l'assommer pour qu'il me laisse entrer puis il monta sur sa moto et fila a toute vitesse jusqu'à l'aéroport le plus proche

O : a celui là tout le temps en train de casser mes jouets , il se dirigea vers le garde et lui dit : réveille toi fénéant je te paye pas pour dormir et il lui donna une grosse claque

Pendant ce temps après quelques heures de route , Ulrich arriva à l'aéroport , il signa tous les papiers pour pouvoir faire transporter sa moto et ses bagages . Il prit le premier avion qui allait au Japon et après des heures de voyages , il arriva enfin au pays du soleil levant , l'horloge géante affichait 13h , il récupéra toutes ces affaires mais il avait un problème tous le monde parlait japonais , il ne connaissait que quelques mots que Yumi lui avait apprit ,par chance il tomba sur un policier qui parler un peu français et qui lui expliqua la route pour arriver à destination .

Il se mit donc en route et roulait très vite , il zigzagait entre les voitures prises dans un embouteillages , d'habitude il était prudent mais là il ne voulait qu'une seule chose : revoir Yumi .

Il arriva vers 17h15 au portail du collège , il se mit dans un coin et attendit .Quand 17h30 sonna , les élèves sortirent en courant du collège , il regardait chaque personnes sortant puis au bout d'un moment une jeune fille habillé de noir arriva et commença à traverser  une rue , il démarra  et s'arrêta a côté

U : bonjour mademoiselle

Y surprise d'entendre quelqu'un parlait francais : bonjours que puis je faire pour vous ?

U : me feriez vous l'honneur de me laissez vous ramener chez vous  ?

Y :sa ne va pas être possible , mon fiancé m'attend et si il me voit descendre d'une moto avec un autre homme ,il va me faire une crise de jalousie

U : votre fiançé ? et bien je vous déposeré un peu plus loin

Yumi hésité , elle était attiré par cet étranger , sa voix ne lui était pas inconnu et il lui avait parlé en francais , elle  réfléchi puis dit : bon d'accord , elle monta sur la moto et s'accrocha à l'inconnu

Après 15 min de trajet ils arrivèrent devant un immeuble  , il arrêta le moteur et aida Yumi à descendre

U : alors vous voyez je ne vous ai pas mangé

Y : oui , que puis je faire pour vous remercier ?

U : un baiser serait une belle récompense

Y destabilisé : mais je vous ai dit que j'avais un fiançé

U : bon et bien une bise alors

Y : bon d'accord mais il faudrait que vous enleviez votre casque

Ulrich enleva son casque doucement et quand son visage fut à découvert , Yumi les larmes aux yeux lui dit : Ul...Ulrich c'est bien toi ?

U : et oui c'est moi dit il avec un grand sourire

Elle lui sauta dans les bras et l'embrassa avec passion

Après ce baiser Ulrich dit : hé bah si c'est sa que tu appelle une bise je veux bien que tu m'en fasse tout le temps mais dit moi où  est ton fiançé ?

Y : je n'en ait pas j'ai dit sa pour que les dragueurs dans ton genre me laisse tranquille

U : quoi !!! il y en a qui te drague ? où ils sont que je leur flanque une raclée dont il se souviendront dit il en levant le poing

Y avec un sourire au lèvre : toujours aussi jaloux a ce que je vois

U gêner : oui c'est vrai , je n'arrive toujours pas à me maîtriser

Y l'enlaçant : sa prouve que tu tien à moi dit elle puis ils s'embrassèrent

Ulrich la prit ensuite dans ses bras et monta en courant les étages

Puis arrivé devant l'appartement de Yumi , il la posa par terre et celle ci ouvrit la porte

Ils entrèrent et ils s'installèrent sur le canapé , il lui expliqua comment il l'avait retrouver et la peur qu'il avait eu en ne la trouvant nulle part en France

U : tu sais , j'ai cru que le pire était arrivé .Je t'aime 

Y : moi aussi je t'aime puis il se pencha vers elle et commença à l'embrasser avec douceur ,il se releva puis elle le regarda et vit son regard pétillant de désir

Gênée elle détourna la tête , elle aussi en avait envie mais elle ne savait pas si elle était prête , en réalité elle avait peur qu'il parte parce qu'elle n'était pas à la hauteur de ces attentes .Elle se leva , elle réfléchissait .Il comprit et comme elle semblait gêner il s'approcha d'elle et lui chuchota à l'oreille : ne t'inquiete pas , je t'attendrais .Puis il l'embrassa doucement dans le cou .Elle se tourna et commença à l'embrasser avec passion , elle avait pris sa décision ,elle commença à enlever la veste du beau brun .Il comprit aussitôt et il se laissa faire , elle l'embrassa dans le cou puis elle enleva le débardeur noir du jeune homme puis elle embrassa son torse musclé .Ensuite ce fut Ulrich qui continua à l'embrasser, il enleva le pull de la jeune fille et l'embrassa avec douceur puis il continua à la déshabillée tout en l'embrassant avec beaucoup de douceur.

Ils passèrent une nuit magnifique

Le lendemain Ulrich se réveilla tôt , il se leva en se rappelant la nuit qu'ils avaient passé ensemble , ce souvenir le fit sourire ,c'était nouveau pour lui et Yumi , ils avaient découvert ensemble le plaisir que l'ont peu partager à 2 et il prépara un petit déjeuner digne d'une reine pour sa belle .Il se dirigea ensuite vers la chambre et déposa le plateau à côté de la jeune fille puis il se pencha vers elle et l'embrassa dans le cou , sur ces épaules et sur la joue

Yumi frissona sous ces baisers qui la faisait fondre et elle ouvrit les yeux doucement

U : alors ma princesse tu es réveillée dit il d'une voix douce

Y : hum ? oui comment résisté à un réveil pareil ?tu es tellement doux...

U l'embrassant : je t'es préparé ton petit déjeuner

Y : un vrai gentleman , dit elle en se redressant puis elle commença à manger

U la regardant avec amour : tu sais que tu es magnifique

Y : toi aussi tu es magnifique ...

Ulrich se rapprocha de sa belle et l'embrassa , au bout d'un moment elle tourna la tête et vit l'heure , son réveil indiquait 8h

Elle voulut se relever mais Ulrich la retint et l'embrassa de nouveau

Y : pousse toi Ulrich , il faut que j'y aille

U : aller où ?

Y : mais je travaille moi Mr

U : tu ne peux pas leur dire que tu ne te sens pas bien ?

Y : non je ne peux pas

U : pourquoi ?tu préfère ton travail à moi ?

Y : mais non , mais je ne veux pas me faire virer et puis tu sait , je finit a 14h aujourd'hui alors on pourra quand même en profité dit elle en l'embrassant

Puis elle se leva et s'habilla en vitesse .Ulrich la déposa devant la grille du collège et lui déposa un petit baiser sur la joue et partit

Il rentra à l'appartement et entreprit de prendre une douche puis il fit le lit et rangea un

peu . Une pensée lui traversa l'esprit et le fit sourire : te voila avec la fille que tu as toujour aimé et voila que tu fait le ménage .Il serait tant que je tienne la parole que j'ai faite à Odd ...

Le temps passa vite et a 14 h il se rendit au collège .Et la ce qu'il vit lui déplut ...

Yumi tenait les mains d'un jeune homme et lui faisait une bise sur la joue .Le sang d'Ulrich ne fit qu'un tour , il descendit de sa moto et se dirigea vers Yumi le poing serré .Quand , il arriva à la hauteur de Yumi , celle ci s'écarta du jeune homme et dit :Ulrich tu es déjà là ...

Ulrich serrant les dents : oui je suis là

Yumi voyant que Ulrich n'était pas dans son état normal : euh bon Jonathan , on va te laisser , a lundi

U: tu ne me présente pas ton ami dit il avec un regard noir

Yumi hésitante : euh si , Ulrich je te présente Jonathan un collègue dit elle en insistant bien sur le dernier mot

Ulrich tendant sa main au jeune homme : enchanté dit il en lui broyant littéralement la main ce qui fit grimacer le jeune homme

J :moi de même

Y : bon , Ulrich tu viens , on y va

U : oui j'arrive

Puis il se dirigea vers sa moto , monta puis attendit que Yumi monte .Une fois qu'elle fut monté , il démarra à toute vitesse .Après les 15 min de trajet , il garra sa moto devant l'immeuble puis monta en trombe les escaliers

Yumi comprit qu'il avait besoin de passer ces nerfs sur quelque chose

Elle lui ouvrit , il se jeta sur le canapé et alluma la télévision .Yumi s'approcha de lui et essaya de l'embrasser mais il la repoussa en lui disant : ne joue pas à ça avec moi

Y :jouer mais à quoi ?

U : je t'ai vu l'embrasser !

Y : tu es jaloux ?

U : oui !!

Yumi ,tu veux que je te fasse une bise c'est ça ?

U : non je veux savoir pourquoi tu la embrasser !

Y : ce que tu peut être jaloux ! et puis d'abord je l'es pas embrasser , je lui est juste fait une bise et si tu veux savoir pourquoi j'ai fait sa , c'est parce que grâce à lui je vais pouvoir emmener mes élèves en France

U : c'est tout ? Il ne représente vraiment rien pour toi cet homme ?

Y : à ton avis ? Bien sur qu'il ne représente rien pour moi c'est toi que j'aime dit elle en l'enlaçant

U : je suis désolé bredouilla t-il

Y : c'est pas grave , mais je veux que tu me fasse confiance et dorénavant on se dira tout d'accord ?

U :euh d'accord

Yumi sourit puis elle l'embrassa

La journée passa et le lendemain , Ulrich fut réveillé par son portable :allô ?

O : salut Roméo ,où mais dit moi t'a l'air dans le pâté ,non ne dit rien , tu as retrouvé ta Juliette et tu as passé une folle nuit d'amour avec elle c'est ça ?

U : Odd ! non mais t'es malade on est samedi et il est 5h00 du matin !

O : a bon ? oh bah désolé alors , j'ai toujours autant de mal avec les décalages horairres

U : oui bon bah moi j'aimerais bien dormir !

O : bon sa va je te laisse , et au fait n'oublie pas ta promesse ! aller salut !

U hurlant : je t'es rien promis !!!!! puis se rendant compte qu'il avait hurlé , il mit sa main devant sa bouche mais c'était trop tard Yumi c'était réveillé et lui demanda :Ulrich pourquoi tu crie ?

U : euh pour rien désolé de t'avoir réveillé princesse

Y : Ulrich tu as promis hier de tout me dire , alors si tu crois m'amadouer en me donnant des petits noms tu te trompe , et si tu ne me dis pas se que tu me cache , tu seras puni dit elle

U : punit ? Mais de quoi ?

Y : hum par exemple pas de calin pendant 2 jours

U : ah bah non alors !

Y contente de sa ruse : bon et bien dit moi pourquoi tu as crié

U : c'est à cause de Odd

Y: continue

U : il me rabache tout le temps la même chose

Y : et c'est quoi cette chose ?

U : une promesse

Yumi lui faisant les yeux doux : et c'est quoi cette promesse ?

Ulrich parut hésité puis dit : je lui ai promis qu'il aurait un filleuil

Yumi éclata de rire : et pourquoi tu ne voulait pas m'en parler ?

U : bah j'avais peur que tu le prenne mal

Y : et toi tu en veux un d'enfant ?

U : euh bah oui j'aimerais bien et toi ? dit il en rougissant

Yumi réfléchit puis dit : j'avoue que j'aimerais bien avoir un enfant de toi

Ulrich parut soulagé puis il dit : tu es formidable Yumi , je t'aime tant ...

Y : moi aussi je t'aime dit elle en l'embrassant ,maintenant qu'on est réveillé on fait quoi ?

U : j'ai une petite idée dit il en l'embrassant

Y : ah oui et laquelle ?dit elle en souriant

U : hum et si on commencer par ce faire des câlins ?

Y : pas mal et après ?

U : après , on improvisera ...

Y : d'accord puis ils s'enlaçèrent et s'embrassèrent

Yumi se leva vers les 10h , et prépara un petit déjeuné pour Ulrich ,et lui apporta au lit

Y : Ulrich , je t'es préparé ton petit déjeuné

U : hum ?oh Yumi c'est très gentil mais je suis fatigué

Y : fatigué ?

U : oui , tu sais je suis peut être nerveux mais là je suis mort

Yumi souriant en pensant à ce qui c'est passé il y a quelques heures : Ulrich fait un effort

U : un effort ? encore ?

Y : et c'est toi qui le veux cet enfant

U : toi aussi non ?

Y : bien sur mais regarde moi aussi je suis fatigué et pourtant je me lève quand même pour te préparer un petit dejeuner et toi tu n'en veut même pas

U : bon d'accord et il se redressa et commença à manger

Y : dis moi , tu préfererais un garçon ou une fille ?

U : euh j'aimerais bien avoir un garçon

Y : moi aussi et comment tu voudrait qu'on l'appelle ?

U : j'aime bien Alexandre

Y : moi je préfère Alexis

U : bah on aura qu'à l'appeler Alex

Y : oui c'est une bonne idée et si c'est une fille ?

U : et bien je te laisserait choisir le prénom

Y : d'accord

U : tu crois pas qu'il faudrait mettre au courant tes parents de notre relation ?

Y : oh non pas tout de suite , sa passera mieux si je leur dit qu'ils vont être grand- parents

U : pourquoi tu dis sa ? il m'aimait bien avant qu'on se sépare

Y : oui mais mon père espère toujours que j'épouserait l'homme parfait

U : ah parce que je ne suis pas parfait ?

Y : bien sur que si pour moi tu es parfait puis elle l'embrassa

Un mois passa , Ulrich et Yumi étaient toujours ensemble ,celle ci avait une bonne nouvelle à lui annoncer

Y : Ulrich , j'ai quelque chose à te dire ...

U : oui je t'écoute

Y : ça y est

U : ça y est quoi ?

Y : je suis enceinte

U : c'est pas vrai ! enfin mais c'est magnifique et il la souleva dans ses bras et la fit tourner tout en l'embrassant

Y : Ulrich calme toi voyons , pourquoi tu n'appellerais pas Odd pour lui annoncer la bonne nouvelle

U : non , je ne te l'ai pas dit mais j'ai pris 2 places pour partir en France mais peut être aurais je du en prendre 3 dit il en souriant

Y : quoi ??! tu veux repartir en France mais pourquoi ?tu ne te plait plu au Japon ?

U : si , on reviendra ne t'inquiete pas ces justes pour les vacances

Y : ah tu m'as fait peur

U : on part demain , je voulais te faire la surprise

Y : oui bah c'est réussi

Le lendemain , ils partirent pour la France ,  ils arrivèrent aux alentours de 18h et roulèrent vers l'ancienne maison de Yumi , ces parents vivaient toujours en France et prenaient des nouvelles réguliérement de leur fille mais celle ci leur avait caché qu'elle était avec Ulrich

Ils toquèrent

Mme Ishyama : Yumi ? Ulrich ?

Y : bonjour maman , puis elle se jeta dans les bras de sa mère

Mme Ishyama : entrer , je suis si contente de vous voir , ton père n'est pas encore rentré , il ne devrait pas tardé mais dis moi , pourquoi tu ne ma pas dit que tu avait retrouver Ulrich ?

Y : je voulais te faire la surprise

Mme Ishyama : c'est une belle surprise

Ulrich enlaçant Yumi : oui et on en a une autre à vous annonçer

Mme Ishyama : a bon ?

Y : tu vas être grand -mère, maman

Mme Ishyama :mais c'est magnifique

Mr Ishyama venant de rentrer : qu'est ce qui est magnifique ? Ulrich , Yumi mais qu'est ce que vous faites là ?

Y : on est revenu pour les vacances

Mr Ishyama : mais et Ulrich , je croyais que vous vous êtiez séparés

Y : oui mais après sa formation , il a retourner toute la Terre pour me retrouver

Mr Ishyama : si tu es heureuse avec lui c'est le principal dit-il en grimaçant

Y : oui je suis heureuse avec lui, et j'ai une bonne  nouvelle à t'annoncer

Mr Ishyama : je t'écoute

Mme Ishyama coupant la parole à sa fille : on va être grand parents !

Mr Ishyama : quoi ??!!!

Y : tu n'es pas content ?

Mr Ishyama : euh si, mais c'est que sa fait beaucoup de nouveauté pour une seule journée

Y : bon et bien, on va y aller on doit rendre visite à un ami

Ils se rendirent donc à la maison de Odd, elle était immense, ils toquèrent et Odd vint leur ouvrir

O : Yumi ? Ulrich ?quel bonne surprise !!!

Y : tu es content de nous voir ?

O : bien sûr , je parlais justement de vous à Jérémy et Aelita

Y : ils sont là ?

O : oui , on avait prévu de se faire une soirée cinéma et pizza , vous voulez vous joindre à nous ?

Y et U : quel question !! bien sur

O : c'est mon nouveau chef d'oeuvre ,tu te rappelle Ulrich c'est celui où tu as bousillé la scène dans le ciné

U : ah oui c'est vrai désolé

O : bah c'était pour une bonne raison

Ils se rendirent au salon où Aelita et Jérémy parlaient d'informatique

O : hé les intellos regardaient qui j'ammène

Aelita tourna la tête et quand elle vit Yumi elle se jeta dans ses bras

A : Yumi je suis si contente de te revoir !

Y : moi aussi ptite soeur

Ulrich alla serrait la main de Jérémy et s'assit sur le canapé en cuir puis Yumi s'assit sur ses genoux

O : a la la , j'ai 2 couples devant moi et moi je suis toujours célibataires

U :bah tu vas avoir de quoi t'occuper , tton souhait est exaucé

O : hein ?

U : tu vas avoir un filleuil !

O : vrai ? en regardant Yumi qui hocha la tête

O : mais c'est super !!!!je començer à desespérait avec ces deux là dit il en montrant les 2 génies du doigt

J : je ne pense pas vraiment à sa en ce moment dit il

O : bon et si on se le metait ce film ?

A,J,U et Y: oui va y

Le film commença , Yumi se cala dans les bras de Ulrich qui lui disait des mots doux et qui l'embrassait dans le cou

Aelita essaya de faire la même chose mais Jérémy était tellement crispé qu'elle préféra s'asseoir normalement ,elle ne savait pas si c'est parce qu'il avait peur du film ou s'y c'était sa timidité .

Après le film , Odd leur demanda si ils avaient aimé

U : bah c'était pas mal

Y : franchement je ne sais pas , Ulrich m'a embrasser tout le long du film alors j'ai rien compris

A : moi j'ai bien aimé

J : bah je me suis endormi alors j'ai pas vu la fin

O : tu t'es endormi , moi je crois plutôt que tu as fermer les yeux parce que t'avait la trouille !

J : même pas vrai

O : si !!

J : avoue que c'est saignant ton film

O : oui c'est vrai , vous avez quelque part où dormir Yumi ?

Y : bah non , enfin si chez mes parents mais je suis pas très chaude

O : bah vous pouvez dormir ici mais pas de cochonneries

Y et U : ODD !!!!

O : je plaisante !

Le lendemain , Jérémy se rendit à l'usine , il s'y rendait régulièrement pour voir si XANA était toujours en sommeil , il prit le mont de charge et entra dans le laboratoire , il s'approcha de l'ordinateur et vit que Lyoko était toujours endormi , il repensa au film de Odd où des milliers de rats attaquaient les gens pour les dévorer .Il se retourna et là , il vit un rat , de peur il fit un bond en arrière et appuya sur une touche du clavier .Ce rendant compte de sa bêtise , il regarda si quelque chose avait bougé .

L'écran c'était allumé , et le signe de XANA apparut sur l'écran

O :oh non !il c'est libéré !!!

Il se jeta sur le clavier pour observait ce qu'il faisait .Pour l'instant , il était calme mais cela ne dura pas longtemps ,une tour s'activa .

Jérémy appela Odd :il c'est libérait !!! vite rappliquaient tous à l'usine !

O : on arrive !

Quelques minutes plus tard , les 4 amis étaient là

A : qu'est ce qui c'est passé ?

J : j'ai appuyé sur une touche sans le faire exprès

O : ah bah c'est malin !

J :oui bon sa va ,aller au scanners

U : euh , sa risque rien pour Yumi ?

J : non , il n'y a aucun risque

Ils se rendirent à la salle des scanners

J :SCANNER ULRICH ,ODD,YUMI ...TRANSFERT... VIRTUALISATION

Ils atterrirent sur le territoire du desert

U : c'est bon Jérémy ,tu peux envoyer Aelita

J :OK SCANNER AELITA ...TRANSFERT...VIRTUALISATION

O : aller princesse en route

J : la tour se trouve au sud ouest de votre position

U chuchotant à l'oreille de Yumi : tu sais , je te l'ai jamais dit mais tu es très attirante dans cette tenue

Yumi rougissant et essayant de garder son sérieux : Ulrich soit sérieux un peu ... au fait toi aussi tu n'es pas mal

J : bon les Romeo et Juliette , c'est pas l'heure de draguer

U : oh ça va !

Y : donne nous nos véhicules aulieu de nous reprocher de draguer

J : les véhicules de Messieur ,dames sont avancés

O : yahoo !! dit il en sautant sur son overboard

U : Odd , je croyais que tu avais grandi

O :oui ,j'ai grandi mais j'ai gardé mon âme d'enfance dit il avec un grand sourire

Y : bon aller en route !

Puis , ils se dirigèrent vers la tour

J : oh non !

U :quoi ?

J :William , on l'avait complétement oublié

U : quoi mais je croyais qu'il avait disparu

J : je croyais moi aussi mais j'ai l'impression que XANA l'a mis en sommeil en même temps que lui

Ulrich sautant de son overbike : bon je m'en occupe !

Y : Ulrich fait attention , il est très fort

U : je sais

J :il y a 4 tarentules qui gardent la tour

O : 2 chacuns dit il à Yumi

Y : d'accord

A : et moi ?

Y :viens avec moi , je veux bien en partager une avec toi

O :merci de te sacrifier Yumi

Ulrich se dirigea vers William , il sortit ses 2 sabres puis il dit : hé bo gosse t'attend l'âme soeur ?

W : non je t'attendais pour pouvoir de dévirtualisé à jamais !!!!puis il sortit sortit son énorme épée

Ulrich sauté tous en essayant d'infliger des dégâts à William mais celui ci se protéger avec son épée

O : Norbert tu te souviens de moi ?aller viens ma jolie dit il en faisant un signe de la main

Il sauta au dessus de la tarentule et dit : FLECHE LASER !!les 2 flèches atteignirent leur cible et celle ci explosa

O : ouais jsuis tro fort !! Il se retourna et vit un laser arrivé sur lui , celui ci le toucha en pleine poitrine

J : Odd fait attention tu vien de perdre 30 points de vie

O : oh sa va

La tarentule tira une nouvelle série de laser , Odd les évita mais un des lasers lui toucha la queue

O : ouille sa fait mal dit il en soufflant sur sa queue qui était toute rouge

La tarentule en profita pour lui décochait une autre série de tir

Odd eut juste le temps de tirer 3 flèches lasers avant d'atterrir par terre à bout de souffle

J : Odd tu n'as plus que 10 points de vie

O : dis moi Jérémy , ta une idée de ce que sa peut être l'attaque de XANA sur Terre ?

J : non ,je ne sais pas pour l'instant ,il n'y a aucun spectre ,aucune catastrophes naturelleet sa commence à m'inquiéter

O : à bah on est avancé

J : attend je fais des recherches

Yumi pendant ce temps faisait des acrobaties tout en lançant ses éventails mais la tarentule se protégeait

A : CHAMPS DE FORCE  !!!

Une boule rose apparut et atterit sur la tarentule , celle ci explosa

Yumi lança ses éventails ,la tarentules riposta mais grâce à sa télékinésie elle les dirigea sur leur cible , la tarentule fut toucher et explosa

Y : Aelita court à la tour , Ulrich ne va plus tenir longtemps !

A : j'y vole et elle déplia ses ailes

J : oh non !! j'ai trouver l'attaque de XANA !! il a trafiqué les scanners pour que vous ne puissiez pas revenir et il a modifié le code ADN de Aelita ,la tour ne la reconnaitra pas

Y:depêche toi de réparer tout sa , Ulrich est à bout de force et Odd aussi

Ulrich combattait maintenant à l'extrémité du territoire , William essayait de le pousser dans la mer numérique ,Ulrich toucha William à l'épaule et ce dernier lui donna un grand coup de pied dans le ventre .Ulrich fut projeté au dessus de la mer numérique et s'accrocha à la corniche .William s'approcha avec un grand sourire et lui dit :adieu Ulrich !!!et lui écrasa la main

Ulrich hurla de douleur ,il allait lâché quand Yumi attaqua William dans le dos ,celui de rage lui fit une prise et elle passa au dessus de lui ,il lui donna un violent coup de pied dans le ventre ce qui la fit basculé dans le vide , Ulrich attrapa sa main de justesse

U : Jérémy dêpeche toi ,je ne vais plus tenir longtemps !

J :je fais ce que je peux

William s'approcha de nouveau de la main d'Ulrich , il allait l'écraser de nouveau quand Odd lança ces dernières flèches lasers

William se transforma en fumée noir et fonça dans la mer numérique

Odd s'écroula à terre à bout de souffle

U : je vais lâcher !!!

Y : lâche moi Ulrich , je ne pourrai pas vivre sans toi !dit elle les larmes aux yeux

U :hors de question !!!

Y : comment ferais je pour élever ton enfant

U : raison de plus pour que je ne te lâche pas !

Et d'un ultime effort , il  la jeta par dessus lui puis il lâcha prise

Yumi  atterissant sur la terre ferme : NON !!!!! Ulich pourquoi as tu fais sa !!!!!!!!!! et elle le vit disparaitre dans la mer numérique ,elle lut sur ces lèvres cette dernière phrase : je t'aime !

J : c'est bon ,j'ai réparer les programmes endommagés,Aelita tu peux y aller

Aelita rentra dans la tour lévita jusqu'au plateau du haut et posa sa main sur l'interface

AELITA

CODE

LYOKO

A : tour désactivé

J ; je vous rematérialise

Yumi regardait fixement la mer numérique en pleurant puis fut dématérialisée

Quand le scanner s'ouvrit Aelita s'approcha et la prit dans ses bras :je suis désolé Yumi dit elle dans un sanglot

Odd lui aussi était triste , il ne parlait pas ,ils remontèrent au laboratoire où Jérémy pianotait nerveusement sur son clavier

A :Jérémy , on doit y aller , Yumi est fatiguée

J : j'arrive dit il d'une voix triste

Ils traversèrent le pont , le silence reignait ,quand Jérémy prit la parole : Yumi je suis désolé pour Ulrich ...

Yumi réagissant au prénom de l'homme qu'elle aimait :désoler dit elle avec colère c'est tout ce que tu trouve à me dire!!!c'est à cause de toi que Ulrich est ...est... puis ne pouvant pas finir sa phrase ,elle partit en courant et en pleurant

Jérémy devint livide : c'est vrai ,elle a raison

A : mais non ce n'est pas de ta faute , elle est juste ne colère en réalité c'est à cause William et plus particulièrement de XANA

J : oui mais si j'avais fait plus vite , il serait encore avec nous !

Yumi courait à toute vitesse ,le vent lui fouettait le visage ,des larmes coulaient sur son visage ,elle entra dans la maison de ces parents et monta directement dans son ancienne chambre .Elle s'écroula sur son lit et laissa libre cour à sa peine .Ces parents l'entendant pleurer , s'inquiétaient

Mr Ishyama : si c'est à cause de ce Ulrich , il va passer un mauvais quart d'heure

Mme Ishyama : elle c'est peut être fâcher avec lui , il vaut mieux que l'on se mêle de rien

Mr  Ishyama : oui mais quand même pour la faire pleurer à ce point , il a du pa y aller mollo

Mme Ihyama : c'est ça les couples d'aujourd'hui

Yumi à force de pleurer , c'était enfonçé dans un sommeil agité ,elle revoyait la scène où Ulrich sacrifiait sa vie pour elle

Odd  lui était devant sa télévision et pleurait la disparition de son meilleur ami

Jérémy quant à lui pianotait sur son ordinateur portable

A : qu'est ce que tu fait ?

J : j'essaie de mettre au point un programme pour repérer Ulrich dans la mer numérique avec le Skindbladnir

A : mais Jérémy comment aurait il fait pour survivre ?

J : William a bien réussi lui pourquoi pas Ulrich ?

A :on ne peut que espérè mais je ne pense pas que Yumi voudra venir avec nous , elle a trop de peine pour l'instant .

J :oui je sais mais je ne peux pas rester les bras croisé

A : oui je comprend puis elle alla se coucher

Le lendemain , Yumi se réveilla en hurlant le nom d'Ulrich ,elle descendit en essayant de ne plus penser à lui mais elle n'y arrivait pas .Elle alla à la cuisine et vit sa mère , elle voulut partir mais sa mère la retint :Yumi mais qu'est ce qui t'arrive , c'est à cause d'Ulrich c'est sa ?

Y :oui dit elle en s'écroulant dans les bras de sa mère

Mme Ishyama : vous vous êtes faché c'est ça ?

Yumi ne répondit pas

Mme Ishyama : tu sais , tu peux m'en parler

Y : oui on c'est séparé dit elle ,elle préférait mentir ,elle ne voulait pas leur dire qu'il avait disparu dans une mer numérique

Mme Ishyama : je suis sûr qu'il reviendra , ne t'inquiete pas .

Jérémy pianotait toujours sur son ordi quand il poussa un crie de joie : sa y est !!!

A : sa y est quoi ?

J :j'ai retrouver le corps d'Ulrich !!

A : seulement son corps Jérémy dit elle d'une voix triste

J : oui mais c'est déjà sa , ha bah tiens c'est bizarre sa

A : qu'est ce qui est bizarre ?

J : il est en mouvement

A : quoi mais c'est impossible à moins que ....

J : XANA ! il a du prendre le contrôle de son corps ,ah bah super manquer plus que sa déjà qu'on avait William maintenant on a les 2 ennemis ensembles ,on ne pourra jamais faire le poids

A : mais si , je suis sûr que Yumi pourra nous aidé si on lui dit qu'il y a une chance de récupérer Ulrich

J : ne lui dit rien pour l'instant , il faut d'abord que je crée un programme de rematérialisation , car même si on arrive à le dévirtualiser ,  il se transformera en fumée comme William et en même temps si on arrivait à récupérer William sa serait bien aussi mais c'est Ulrich en priorité

A : oui tu as raison , je vais t'aider

Une semaine passa , Yumi était toujours inconsolable.Sa mère l'avait obligé à faire une échographie de son bébé , elle avait appris que c'était un petit garçon , elle repensa aussitôt à Ulrich car ce dernier lui avait dit qu'il préferait avoir un garçon .Mme Ishyama ne savait pas quoi faire pour remonter le moral de sa fille

Yumi était dans sa chambre ,alllongée sur son lit pensant au bon moment qu'elle avait passer ave lui ,elle était dans ses songes quand son portable sonna

Y : allô ?

A : j'ai une bonne nouvelle a t'annoncer

Y : je t'écoute dit elle d'une voix lointaine

A : on a retrouver Ulrich !

Y :quoi c'est pas vrai ?!! comment vous avez fait ??!!! dit elle d'une voix pleine d'espoir

A : je t'expliquerait tout sa à l'usine

Yumi descendit à toute vitesse l'escalier et sortit en courant

Mme Ishyama surprise : Yumi où vas tu , c'est Ulrich ?

Y : oui puis elle partit en courant vers l'usine

Elle arriva à bouts de souffle dans le mont de charge et appuya de toutes ces forces sur le bouton

Les portes s'ouvrirent , elle vit Jérémy pianotait sur son ordinateur et lui dit :je suis désolé pour ce que je t'ai dit la dernière fois

J : c'est normal tu étais en colère , le principal c'est qu'on ramène Ulrich allait file en salle des scanners , je t'envoie dans le 5 ème territoire , Odd et Aelita t'attende

Elle entra dans un scanner

J : SCANNER YUMI ...TRANSFERT ...ET VIRTUALISATION

Elle atterit entre Odd et Aelita

O : alors princesse prête à sauver ton Roméo dit il d'une voix rassurante

Y : en avant !

Ils coururent jusqu'à la plate forme du garage et se firent transféré dans le Skindbladnir

Aelita démarra le vaisseau , sortit du 5 ème territoire puis plongea dans la mer numérique

A : Jérémy alors où est il , est ce que tu le voit ?

J : il est dans un des Réplika ,il faut que tu active la clé du passage pour pouvoir y entrer

A : d'accord ,elle tapa le code et le passage s'ouvrit

Ils traversèrent le tunnel , puis Aelita les transféra sur le réplika du territoire du desert

Yumi en revoyant ce paysage ,eut un sanglot

O : ça va aller Yumi , on va le retrouver

Y : merci Odd

Ils avançèrent et là ils virent quelque chose d'étrange : Ulrich se battait contre William

A : Jérémy , je croyais qu'il était controlé par XANA

J : oui normalement , faites attention c'est peut être un piège

Yumi en voyant Ulrich sortit de leur cachette et courra vers lui : Ulrich tu es vivant !!!

Ulrich se retourna et le signe de XANA apparut dans ses yeux .Yumi recula

Ulrich et William se regardèrent , Ulrich fit un super-sprint pour s'enfuir tandis que William utilisait son super smoke pour le suivre

J : il ne faut pas qu'ils s'enfuient !vite suivaient les !

A : t'en a de bonne , ils sont rapides

Y :il ne m'a même pas reconnu !

O : c'est normal ,il est xanatifié , bon Jérémy envoie nous nos bécannes

J :les voila

Odd sauta sur son overboard ,Yumi et Aelita montèrent sur l'overwing

O : on fonce

Ulrich voyant qu'il était suivi s'arrêta net , Odd qui le suivait l'évita de justesse ,il sauta de sa planche ,et se mit en face de lui

O : à nous 2 dit-il

Ulrich sortit ces sabres et activa son triplicata , 2 autres Ulrich apparurent et encerclèrent Odd

O : hé c'est de la triche moi j'ai pas de pouvoir !bon alors lequel des trois est le vrai ?Aelita d'après toi lequel est le vrai ?

Aelita  hésitante : celui de droite

O : bon voyons voir si c'est celui la , FLECHE LASER!!

Un des Ulrich disparu

O : perdu !

Les deux Ulrich lui fonçèrent dessus avec leurs sabres , il fit un salto arrière et frôla les sabres .Quand il se redressa , les 2 Ulrich allaient une nouvelle fois attaqué

 bon peut être avec Yumi j'aurais plus de chance pensa t-il

O: Yumi d'après toi c'est lequel le vrai ? tu le connais mieux que moi

Y :je dirai que c'est celui qui est en face de toi

Odd visant l'Ulrich désigné par son amie :FLECHES LASERS

Les flèches touchèrent de plein fouet la cible , Ulrich fut projeté en arrière .

O : whaou !! t'avais raison Yumi !!!

J : Odd maintenant il faut que tu le touche ,tu n'as que 2 flèches lasers spéciales ,une pour Ulrich et une pour William

O :d'accord , il s'avança vers Ulrich qui était toujours à terre et le visa :FLECHE LASER !!mais au moment où la flèche allait touché Ulrich celui ci fit un super sprint et se retrouva derrière Odd et lui enfonça son sabre dans le ventre

O : oh non

J : DEVIRTUALISATION ODD

Y : alors il n'y a plus aucun espoir dit elle  en sanglotant

J : si j'ai transféré le programme dans ton éventail , sa sera plus difficile mais s'y tu y arrive il sera sauvé

Yumi essuyant ses larmes :Ulrich !!!

Il se retourna ,mais n'eut pas le temps d'esquiver l'éventail qui lui foncer droit dessus ,il se le prit en pleine poitrine et fut dématérialisé

Y : vite Jérémy ramène nous !

Quelques minutes plus tard , Yumi sortit du scanner et se précipita sur Ulrich qui était allongé par terre inconscient

Y : Ulrich !!elle le serra dans ses bras et l'embrassa

U : hum ? Yumi mais comment est ce possible je suis tomber dans la mer numérique

Y : Jérémy a réussi à te rematérialiser mais on a du sacrifier William puis elle l'embrassa , je t'aime tant !!!

O :arrête de l'embrasser , il va étouffé dit il en souriant

Y :Odd je me passe de tes commentaires

O : bon retour sur Terre Ulrich dit-il en l'aidant à se relever

U : merci

Y : j'ai une bonne nouvelle à t'annoncer

U :a oui ?

Y : c'est un petit garçon

U : c'est super ,on va enfin pouvoir fonder notre famille

Y : oui

J : oui mais il faudra continuer à combattre XANA , maintenant qu'il est libre , il va recommencer à attaquer la Terre et il faut qu'on libère William

U : oui mais comment on va faire , moi et Yumi on va devoir repartir au Japon

Y :et bien je pourai demander une mutation en France pour apprendre le japonais aux élèves qui le souhaitent

A :c'est une bonne idée , il faudra en parler à Mr Delmas , je suis sûr qu'il sera d'accord

Les mois passèrent , Yumi et Ulrich s'installèrent en ville ,Yumi fut embauché à Kadic pour donner des cours de japonais , Ulrich lui aida Jim pour les cours de sport .Aelita et Jérémy continuèrent en temps que profs d'informatique et Odd il devint un tonton poule avec Alex son filleuil .

 

 

Fin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On arrive William ! ( tome 3)

 

Six ans étaient passés après que XANA se soit réveillé, les 5 héros continuaient à le combattre et essayaient de trouver un moyen de retirer William des griffes de XANA mais celui-ci n'était pas prêt de laisser filer cette grande aide pour lui et ses monstres.

Le jour se levait, Ulrich fut réveillé par un rayon de soleil qui traversait le store de leur chambre, il ouvrit les yeux et vit Yumi, profondément endormi, il regarda l'heure, le réveil affichait 9h00, il mourrait d'envie de l'embrassait, ne pouvant plus résisté, il se pencha et commença à l‘embrasser dans le cou, puis sur les épaules .Yumi frémit puis ouvrit les yeux doucement

Y : hum ?

U : désolé de t'avoir réveillé mais j'ai pas réussi à me retenir, tu es tellement belle quand tu dors

Y : ce n'est pas grave, de toute façon, il fallait que je me lève plus tôt aujourd'hui

U : oui je sais, mais j'aimerais bien te câliner encore un peu dit il d'une voix douce

Y : bon d'accord mais 5 minutes pas plus puis sur ces mots elle l'embrassa

Il l'embrassa amoureusement, puis déposa quelques baiser dans son cou, il se laissa rouler sur le côté et Yumi se mis à califourchon sur lui et l'embrassa, elle embrassa le torse musclé du jeune homme quand la porte de la chambre s'ouvrit brusquement .Yumi surprise, se retourna et vit la petite frimousse de son fils

Y : Alex !je t'ai déjà dit de frapper avant d'entrer, bon c'est pas grave, aller viens

Le petit garçon s'avançât et sauta sur le lit de ces parents

Alex : bonjour maman !dit il en embrassant sa mère sur la joue, bonjour papa dit il en faisant de même

U et Y : bonjour et bon anniversaire mon chéri

Alex : c'est quand qu'ils arrivent tonton Odd, tonton Jérémy et tata Aelita ?

Y : vers 12h

Alex : d'accord et c'est quand que je vais avoir mes cadeaux ?

Y : quand ils arriveront, aller file va regarder la télé

Alex  sauta du lit et sortit de la chambre en fermant la porte

Ulrich avec un sourire provocateur : aussi impatient que sa mère

Y : moi impatiente ?

U : parfaitement

Y : donne moi une preuve comme quoi je suis impatiente

U : mais il n'y as pas 5 minutes, qui ma sauter dessus alors que je ne voulait que t'embrasser ?

Y rougissant : tu vas le payer sa !

U : hou j'ai peur

Et sur ces mots, elle le poussa par terre, Ulrich surprit l'attrapa pour essayer de se retenir mais ils atterrirent tout les 2 par terre, Yumi sur Ulrich, ils se regardèrent et éclatèrent de rire

Elle se pencha pour l'embrasser mais au moment où leur lèvres allaient se toucher

Alex : maman où elles sont les céréales ?

Y : dans le placard !

Alex : je n'arrive pas à les attraper !

Y : j'arrive, elle se leva, Ulrich en fit de même puis elle lui chuchota à l'oreille : on reprendra sa ce soir

U ne dit rien et pensa : sa m'étonnerait ...

 

Les heures filèrent a une vitesse affolante et à midi la sonnette retentit, Alex se précipita et ouvrit la porte

Alex : tonton Odd ! Et il se jeta dans ses bras

O : bonjour mon filleul préféré

Yumi en voyant la grosseur du paquet que Odd apportait lui dit : Odd, je sais que tu adore ton filleul mais j'espère que tu ne t'es pas ruiné

O : rien n'est trop cher pour Alex

Elle le fit entrer puis quelques minutes plus tard, la sonnette retentit, elle alla ouvrir et vit que c'était Aelita et Jérémy ainsi que leur petite fille Lilou, celle-ci était née 1 an après Alex

Y serra ces 2 amis puis les fit entrer

Ils s'installèrent tous à table, Alex regardait ses cadeaux puis sa mère avec un regard suppliant

Yumi l'ayant remarquer dit : bon et bien Alex puisqu'on a fini de manger va ouvrir tes cadeaux

Alex se dirigea vers le premier paquet, c'était celui de Aelita et Jérémy, il l'ouvrit et découvrit une voiture télécommander

J : elle est unique, c'est moi qui les fabriquer dit il fier de lui

Alex : merci tonton et tata

Il se dirigea vers le plus gros paquet mais Odd lui dit : celui la, je préfère que tu l'ouvre en dernier dit il avec un sourire mystérieux au lèvre

Y lui tendit un paquet et il l'attrapa

A : waouh une tenue de  pentchak silat ! Merci et il se jeta au cou de ses parents

Odd attrapa le paquet et le posa doucement à terre puis il dit : va y, tu as juste à soulever le couvercle

Alex souleva le couvercle et surprise un chiot lui sauta dessus et lui lécha le visage

Alex : ouais !!! Un petit chien depuis le temps que j'en voulais un

Y lança un regard assassin à Odd qui sourit et dit : je précise que j'ai eu l'autorisation de ton père, tu devrais lui faire vite un gros bisou avant qu'il se fasse tuer par ta mère

Alex sauta au cou de son père puis dit : tu viens on va le promener

Ulrich se leva mais Yumi le retint : il faut que je te parle

Odd : bon bah moi, Alex, Lilou et les génies on va vous laisser dit il en tapotant l'épaule d'Ulrich il lui chuchota à l'oreille : bonne chance vieux frère

U : lâcheur

Puis ils sortirent, Ulrich se plaça devant la grande véranda qui donnait vue sur la ville

Y : Ulrich !!

U  d'une voix innocente : oui ?

Y : j'avais dit non pour le chien

U : oui je sais mais il était tellement mignon que j'ai pas pu résister et puis Odd ma baratiné pendant des heures

Y : maintenant sa va être encore plus dur de l'enlever à Alex

U : quoi ?? Tu veux lui reprendre ?? Hors de question !

Y : Ulrich tu choisis c'est le chien ou moi !!!

U resta sans voix : ...

Y : alors ?

U : tu ne peux pas me faire sa je t'aime et j'aime Alex si je lui enlever ce chiot, il ne me le pardonnerait pas

Y parut réfléchir puis elle dit : bon et bien il n'a qu'à le garder

Ulrich sourit puis la prit par la taille pour l'embrasser mais elle se dégagea 

U : bah quoi ?

Y : ne crois pas que tu vas t'en sortir aussi facilement

U : euh sa va dire quoi sa ?

Y : sa veut dire pas de câlins ni de bisou pendant 1 mois

U : 1 mois !!!

Y : oui

U : mais c'est super long ! Aller 1 semaine et je fais toutes les tâches que tu veux

Y parut réfléchir puis dit : c'est d'accord mais si tu fais une bavure le chien repart d'où il vient c'est compris ?

U boudeur : mouais ...

Y : bon et bien va faire la vaisselle maintenant

U : quoi ?? Sa commence à partir de maintenant ?

Y : oui

U parlant dans sa barbe : c'est pas juste, privé de ma copine pour un clebs, a je le retient Odd

O : alors les amoureux c'est réglé puis voyant Ulrich en train de faire la vaisselle il éclata de rire

O : ahahah Ulrich le premier homme de ménage

U : la ferme !

Y : voyons Ulrich pas de quoi t'énerver, tu l'as mérité cette punition

U : ouais dit il en grognant

J : bon et bah on va y aller, je dois bosser sur vous savez quoi

Y : d'accord appelle nous si il y a un problème

Puis ils rentrèrent cher eux .Ulrich ayant fini de faire la vaisselle , sauta sur le canapé et alluma la télé , Yumi était à côté de lui en train de lire , il mourrait d'envie de l'embrasser mais il savait qu'il allait céder au chantage qu'elle lui avait fait , alors il décida de lui lancer des regards provocateurs .Yumi remarqua tout de suite son petit manège ,et cela la faisait rire mais elle se garda bien de le montrer .Ulrich voyant qu'il n'y avait plus rien à faire se leva et partit s'entraîner au gymnase , le chiot voyant que son nouveau maître allait sortir , fit des cabrioles pour  se rendre intéressant , Ulrich lui lança un regard assassin puis sortit ,Alex l'ayant remarquer se dirigea vers sa mère et dit : maman pourquoi il est comme sa avec mon chiot papa ?

Y : oh pour rien, il fait la tête parce que je l'ai puni dit elle en souriant

Alex : punit ?pourquoi il a fait une bêtise ?

Y : oui en quelque sorte, aller file jouer dans ta chambre avec ton chiot

 

Ulrich rentra vers les 22h , complètement détendu , il entra et vit Yumi sur le canapé avec son livre , il s'approcha et vit qu'elle avait mis un petit boxer noir avec un petit tee-shirt noir , elle le regarda et lui sourit , Ulrich rougit aussitôt et se dirigea vers la cuisine ,il pensa : ne pas craquer , ne pas craquer , elle fait tout pour que j'ai envie de l'embrasser , elle est maligne mais moi aussi .Puis il se dirigea vers la chambre à coucher et prit la couette pour s'installer sur le canapé ,Yumi qui était dans la chambre lui dit : mais qu'est ce que tu fais ?tu sais tu as le droit de dormir avec moi

U : oui je sais mais je sais que tu ne pourras pas résister à mon charme donc je voulait juste t'éviter une humiliation dit il un sourire coquin au lèvre

Y resta bouche bée puis elle dit : Ulrich ?

U : oui ?

Y : tiens !

Ulrich se retourna et il eut juste le temps de voir un coussin lui arriver en pleine figure, il prit le coussin après avoir repris ces esprits puis s'allongea sur le canapé

U pensant : hé hé, j'ai réussi à l'énerver, qu'est ce qu'elle est belle quand elle s'énerve puis il s'endormit au bout de 15 min en rêvant de sa belle japonaise

Yumi quant à elle, tournait en rond dans son lit, Ulrich lui manquait, son odeur, le bruit de sa respiration, la chaleur de son corps, elle manqua d'aller le rejoindre mais elle se ravisa en se disant que sa lui ferait trop plaisir, puis la fatigue l'emporta et elle sombra dans un profond sommeil.

Le lendemain, elle fut réveiller par quelque chose d'humide, on aurait dit des baisers, mais cela lui faisait une sensation bizarre, elle dit : Ulrich, je savais bien que tu pourrais pas résister mais arrête s'il te plaît

Pas de réponse

Elle ouvrit les yeux, et la elle vit que ce n'était pas Ulrich mais le chiot qui lui lapait le visage

Y : berk ! Aller descend  puis elle poussa le chiot du lit

Ulrich qui était adosser au mur lui dit avec un sourire moqueur au lèvre : c'est sûr sa ne fait pas du tout le même effet

Y : c'est toi qui la mis là ?

U : non mais quand j'ai entendu mon nom, je suis venu, il allait partir quand Yumi l'appela

U : quoi ?

Y : viens voir

Ulrich se dirigea vers elle et se rapprocha

Y : plus près

U était tout près du visage de Yumi, il pensa aussitôt qu'elle voulait l'embrassait et il se rapprocha encore plus

Y lui chuchota à l'oreille : tu sais quel jour on est aujourd'hui ?

U : euh samedi pourquoi ?

Y : et qu'est ce qu'on fait le samedi ?

U souriant : hum des câlins ?

Y : oui mais sa c'est quand tu n'est pas puni

U dont le sourire venait de s'effacer : je sais pas ... oh non c'est pas ce que je pense

Y : je pense que si

U : oh bah oui mais non, c'est toi qui les fait d'habitude

Y : je sais et il serait tant que tu essayes

Ulrich se leva et se dirigea en ronchonnant dans la cuisine : manquait plus que sa pensa t-il

Y se leva et vit Ulrich en train de déjeuner, il maugréait a voix basse

Elle se mit derrière lui et le serra dans ses bras : ne t'inquiète pas mon beau samouraï si tu va faire les courses tout seul, j'annule la semaine de punition

U : c'est vrai ?

Y : oui

U : d'accord mais je veux une avance

Y : non tu n'auras rien avant d'avoir fait ce que je t'ai dit

U : c'est pas juste dit il en croisant les bras comme un enfant gâté

Y : bon c'est tout ce que je peux te donner comme avance et sur ces mots elle l'embrassa sur la joue

U : et l'autre ?

Y : quoi l'autre ?

U : bah ma 2ème joue est jalouse faudrait lui en faire un aussi dit il avec un sourire malicieux

Y : que tu es bête dit elle puis elle lui tapa doucement sur la tête et partit se doucher

Ulrich après s'être habiller se dépêcha d'aller au centre commercial pour acheter ce qu'il y avait marquer sur la liste de Yumi .Il y avait un monde dingue, ce qui énervé encore plus le jeune homme, il était entrain de choisir des fruits quand il se cogna contre quelqu'un, il se retourna et vit que c'était Odd

U : salut !

O : salut !

U : je ne savais pas que tu faisais tes courses toi-même

O : tu as tout a fait raison d'habitude, on me les livres, mais depuis que je suis avec ...

U : avec qui ?

O : Sam

U : Sam ?c'est pas la fille qui faisait du skate board et qui était fan de musique ?

O : gagné

U : a bah je suis content pour toi mais j'avais un service à te demander

O : bah vas y dit toujours

U : tu pourrais garder Alex et son chiot jusqu'à demain soir ?

O : oui pas de problème, tu sais bien que j'adore mon filleul mais dit moi pourquoi tu veux que je le garde, il me semble que tu ne peux rien faire avec Yumi puisqu'elle ta punis dit il en riant

U rougissant : bah en fait, elle m'enlever la punition si je faisais les courses aujourd'hui

O : ah je vois, tu veux être tranquille avec elle c'est sa ?

U : oui bon bah sa va

O : il n'y a aucun problème pour Alex, je viendrais le chercher vers 14 h sa ira ?

U : oui merci t'es vraiment un super pote

O : non je suis un super tonton

U : bon bah à tout à l'heure 

Deux heures plus tard, Ulrich arriva avec les courses chez lui, il posa tout par terre et s'écroula sur le canapé

Y : bah alors t'es fatigué ?

U : pfou j'en peu plus , c'est la dernière fois que j'y vais et puis en plus tu ne m'avais pas dit que l'ascenseur était en panne

Y : mince, sa m'es complétement sortit de la tête dit elle en souriant

U : c'est ce qu'on dit

Vers 14 h, Odd vint chercher Alex et en sortant il dit : et les amoureux, pas trop de cochonneries quand même

Y : Odd !!

Puis il ferma la porte

Ulrich était allongé dans le canapé à moitié endormi, Yumi s'approcha de lui et lui chuchota à l'oreille : tu dors ?

Pas de réponse

Elle allait s'en allait quand elle sentit la main d'Ulrich se baladait sur sa jambe

Y : a non tu dors pas à ce que je vois

Ulrich se releva et l'embrassa avec tendresse

Y : sa ma manquer dit elle après ce baiser

U : moi aussi, je t'aime, je veux plus que tu me fasses de chantage avec mes sentiments

Y : et bien alors, je ne veux plus que tu me fasse de sale coup avec Odd

U : c'est d'accord

Y : qu'est ce qu'on fait ?

U : et bien déjà, je vais rattraper mon retard de câlin, et après, je vais te faire payer le coup de l'ascenseur dit il en l'embrassant dans le cou

Y : ta vengeance sera terrible ?

U : oh oui !! Et sur ces mots ils s'embrassèrent avec passion, Ulrich passa sa main sous le débardeur de la jeune fille et il s'apprêtait à l'enlever quand son portable sonna

Il grogna et continua à embrasser Yumi, mais comme la sonnerie était insistante, Yumi lui dit : tu devrais peut être décrocher

U : non je n'en ai pas envie, pour une fois qu'on ait tranquille tous les 2, il faut que quelqu'un nous dérange, alors je ne bougerais pas

Y sourit et dit on reprendra sa tout à l'heure si tu veux

U : bon d'accord

Il se leva et décrocha : allo ?

J : Ulrich, j'espère que je ne vous dérange pas

U : bah si tu nous dérange là

Y : Ulrich voyons !!!

U : bah quoi c'est vrai

Y : bon sa suffit donne moi ce téléphone !

J : allo Yumi ?

Y : oui qu'est ce qu'il y a ?

J : je voulais juste savoir si Lilou n'avait pas oublié son doudou chez vous

Y : euh non désolé mais je le chercherai, dit moi sa avance pour la matérialisation de William ?

J : sa avance mais c'est lent

Y : d'accord, bon bah je te laisse

J : ok salut

U : alors qu'est ce qu'il voulait ?

Y : savoir si Lilou n'avait pas oublié sa peluche ici

U : et il ose nous déranger pour sa

Y : arrête de faire ton grognon, et elle lui déposa un baiser sur les lèvres

U : on en était où ?dit il en souriant

Y : il me semble qu'on en était la dit elle en enlevant le débardeur du beau brun

U : qu'est ce que je disais tel mère tel fils

Y : quoi ?

U : tous les deux impatients, puis il l'embrassa et enleva le débardeur de la jeune femme

Ils passèrent une journée assez mouvementée 

 

Trois mois passèrent, Jérémy travaillait  toujours sur le programme pour ramener William quand il avait du temps libre car avec les cours d'informatique et sa famille c'était difficile, il avait parfois du mal .Odd lui c'était fiancé à Sam et avait organisé une petite fête avec ses amis, Yumi faisait la tête à Ulrich mais celui-ci ne savait pas pourquoi et il contait bien le découvrir lors de la fête

Quand Yumi, Ulrich et Alex arrivèrent chez Odd, Ulrich voulut prendre la main de Yumi mais elle la retira, il fit une grimace ce qui fit rire Alex

U : Alex tu veux bien aller sonner, on arrive

Alex : d'accord

U : bon Yumi, pourquoi tu me fais la tête ? J'ai fait quelque chose qui ne t'as pas plu ?

Y : c'est bon, il n'y a rien, je suis pas d'humeur c'est tout

U : je sais que tu ment, alors dit moi la vérité

Y : fiche moi la paix, c'est clair ! Puis elle partit rejoindre son fils qui était déjà dans le jardin

Ulrich la rejoignit en ronchonnant, il n'aimait pas l'idée que Yumi lui fasse la tête mais il ne voyait pas pourquoi elle lui en voulait

O : oh bah je vois que c'est le grand amour vous 2 comme au bon vieux temps quand vous vous faisiez la tête pour un rien 

U : mais non il n'y a rien

O : viens faut que je te parle

Ulrich le regarda d'un air étonné mais sous l'insistance de son ami, il le suivit .Odd l'emmena assez loin pour que les autres ne l'entendent pas

U : bon pourquoi tu ma emmener ici ?

O : t'es toujours aussi nul toi avec les filles

U : pardon ?

O : je parie que tu ne sais pas pourquoi Yumi te fait la tête pas vraie ?

U gêner : euh bah ouais

O : pourtant c'est clair comme de l'eau

U : bah vas y déballe, j'ai horreur des devinettes

O : rappelle moi depuis combien de temps vous êtes ensemble

U réfléchit puis dit : euh 6 ans maintenant

O : et moi depuis combien de temps je suis avec Sam ?

U : bah 3 mois maintenant

O : et tu trouve pas un rapport

U : bah non ...

O : réfléchit bien

U :...les fiançailles ??!!!

O : et bah dis donc t'en as mis du temps !

U : tu crois qu'elle me fait la tête pour sa ?

O : j'en suis sûr

U : ah bah j'aurais pensé à tout sauf à ça !

O : et toi qu'est ce que tu en pense ?

U : moi si elle me l'avait demander, je l'aurais épouser sur le champs

O : oui mais la demande c'est plutôt au garçon de le faire

U : et comment ta fait toi ?

O : je lui ai acheté une bague et je lui ai fait ma déclaration .Après, je ne te dis pas la nuit qu'on a passé ....

U faisant la grimace : oui bon sa va épargne moi les détails puis il partit en courant

O : tu vas où ????

U : faire ce que j'aurais du faire il y a 6 ans !

 

Odd revint vers ces amis avec un sourire à la lèvre

J : il est où Ulrich ?

O : partit faire un tour

Y : quoi ???!! Mais pour quoi faire ?

O avec un air mystérieux : t'inquiète pas Yumi, tu seras la première au courant

Ils regardèrent tous Odd avec un air interrogateur mais celui ne dit pas un mot de plus. Deux heures plus tard, Ulrich revint le sourire aux lèvres et embrassa Yumi sur la joue, celle-ci surprise faillit tomber de sa chaise

U : Yumi, tu viens j'aimerais te parler

Y : pas maintenant répliqua t-elle sèchement

O : si j'étais toi j'irais

Y : ...bon d'accord et elle se leva

Ulrich la prit par la main mais elle voulut la retirer mais comme Ulrich résister, elle se laissa faire

Y : bon où est ce que tu m'emmène ?

U : c'est une surprise

Ils marchèrent pendant quelques minutes dans un silence total , puis arrivèrent devant un coucher de soleil , ils s'arrêtèrent sous un Lila en fleur .Ulrich la regarda avec un regard comme jamais il ne lui avait fait , cela fit frissonner Yumi car elle avait vu dans ce regard de l'amour ,mais aussi de la peur ,elle le regarda avec un regard interrogateur .Elle allait parlait mais Ulrich lui mit un doigt sur les lèvres .Puis il se mit sur un genoux , il la regarda encore avec amour et il dit : Yumi Ishyama , veut tu devenir ma femme ?Puis il sortit de sa poche arrière une petite boîte qu'il ouvrit

Yumi avait le souffle coupé, elle ne pensait pas du tout a sa

Ulrich lui sourit et elle put enfin articuler un mot : heu...oui bien sur que oui dit elle avec son plus beau sourire

Ulrich se releva et lui passa la bague au doigt approprié, puis il l'embrassa amoureusement, ce baiser ce transforma vite en un baiser passionner, puis quand leurs lèvres se décollèrent enfin, Ulrich lui dit : je t'aime puis il la pris par la main et ils retournèrent voir leurs amis

O avec un grand sourire :  ah je vois que vous êtes réconciliez

Y : oui dit elle en embrassant Ulrich sur la joue

O : alors raconte

Y : ah non je garde ce moment magique pour moi dit elle

O : ce soir vous dormez chez nous , il est trop tard pour que vous partiez, Ulrich et Yumi vous dormirez à l'étage , Aelita et Jérémy pareil il y a 4 chambre à l'étage  et Lilou et Alex bah vous dormirez dans la chambre que j'avais faites exprès pour Alex

Une fois que tout le monde fut installé, ils montèrent tous se coucher

Ulrich s'installa sur le lit et commença à embrasser Yumi , celle-ci se laissa faire mais quand le beau brun passa ses mains sous son débardeur elle l'arrêta

Y : non attend Ulrich, on est pas tout seul ...

U : bah moi je ne vois personne

Y : non mais Aelita et Jérémy ainsi que Odd et Sam sont a côté ...

U : on ne fera pas de bruit puis sur ces mots il lui déposa quelques baisers dans le cou

Y : Ulrich ...

U : tu sais sa fait aussi parti de ma déclaration de te faire passer une nuit de rêve

Y ne pouvant résister au charme du jeune homme, se laissa entraîner

 

Chambre de Odd 

O en tendant l'oreille : hé bah on dirait qu'il y en a qui s'ennuie pas  à côté

S : Odd arrête sa se fait pas !

O : roooh t'es pas marrante et sur ces mots il se retourna et prit dans ses bras sa fiancée

 

Chambre de Jérémy et Aelita

J en train de taper sur son ordi : ils en font du bruit même avec mon casque sur les oreilles, je les entends

A : c'est normal, ils viennent de se réconcilier .Et puis Ulrich au moins il est romantique

J : quoi ????

A : bah oui ; lui il passe pas ses soirées à taper sur son ordinateur

J : oui mais si je fais sa, c'est pour sortir William des griffes de XANA, d'ailleurs sa fait longtemps qu'il ne nous à pas attaquer

A : il doit préparer un sale coup

J : c'est pour sa que je préfère finir le programme pour William au plus vite

A : mais pourquoi tu ne fait pas comme avec Ulrich ?

J : ah ! Si c'était si facile, XANA à modifié pas mal de programmes pour que je ne puisse pas faire comme avec Ulrich, je crois qu'on a réussi à récupérer Ulrich aussi facilement parce qu'on avait fait vite, dès que j'arrive à débuguer un programme qu'il a endommagé, il m'en remet un alors tu vois

A : oui bon aller je suis fatiguer, bonne nuit et sur ces  mots elle s'endormit

 

Le lendemain, Yumi se réveilla vers les 10 h, elle essaya de réveiller Ulrich mais celui-ci de bougea pas d'un poil .Elle décida alors de se lever et elle rejoignit les autres qui étaient en train de déjeuner

Y : salut dit elle d'une voix joyeuse

O : bonjour princesse, alors bien dormi dit il avec un sourire malicieux

Y : oui pourquoi ?

O : bah c'est que moi j'ai eu un peu de mal à m'endormir, il y avait comme qui dirait du bruit

Y rougissant : ah bon ? J'ai rien entendu pourtant

O allait dire quelque chose mais Sam lui donna un coup de coude dans les côtes ce qui le fit taire

S : mais non ne t'inquiète pas, il raconte que des bêtises, tu le connaît non ?

Y : euh oui, je reviens je vais réveiller Ulrich

Elle remonta, et une fois arriver dans la chambre, elle chuchota à l'oreille d'Ulrich : tout le monde nous a entendus gros malin

U : hum ?

Y : hier soir, je t'avais bien dit qu'on aurait pas du ...

U ouvrant un œil : on s'en fout, ce qui compte c'est qu'on c'est bien amuser non ?

Y : oui mais j'aurais préférer éviter de me taper  la honte devant tout le monde

U : qui a osé se moquer de toi que je lui botte les fesses

Y : personne c'est bon, mais la prochaine fois tu m'écouteras ok ?

U : mouais

Y : n'oublis pas aujourd'hui faut aller à l'hôpital pour mon examen annuel

U : oh, je n'ai pas envie de me lever et sur ces mots, il mit son oreiller sur sa tête et recommença à ronfler

Y le regarda d'un air amusé et elle laissa courir sa main sur le dos du jeune homme : rien ne pourras te faire changer d'avis alors ?

U : non

Y : même pas un petit massage par ta femme ?

U : je ne sais pas, essaye pour voir

Y se mit à califourchon sur lui et commença à le masser

Quelques minutes plus tard, elle se pencha vers lui et lui dit : alors ?

Pas de réponse

Y se pencha encore plus et là elle l'entendit ronfler : ah je le crois pas mais quel chameau ! Aller réveille toi dit elle en le secouant comme un prunier

Ulrich surprit poussa un hurlement et tomba par terre, Yumi quant à elle était morte de rire sur le lit

U en grognant : tu trouve sa drôle ?

Y : oui et sa t'apprendra à te foutre de moi, bon aller maintenant habille toi

U : je m'habillerais qu'à une seule condition

Y : et laquelle ?

U : tu viens prendre une douche avec moi

Y : même pas en rêve

U avec un regard suppliant : s'il te plaît

Y : j'ai dit non, une prochaine fois peut être ...

U soudain intéressé : sa veut dire quoi, une prochaine fois ?

Y : je verrais bien ce soir quand on sera rentré

U : cool !!

Y : hé ! Je n'ai pas dit oui

U : je saurais te convaincre et sur ces mots il se dirigea vers la douche

 

 

Quelques heures plus tard, Yumi était en tête à tête avec le médecin, c'était une jeune femme très gentille.

M : alors vous êtes prêtes ?dit elle en sortant une piqûre

Y serrant les dents : oui

Le médecin lui enfonça l'aiguille et aspira le sang de Yumi, après cela, elle partit en lui demandant de patienter dans son bureau

U : sa va mon ange ?tu es toute pâle

Y : oui sa va c'est juste que je déteste les piqûres, en plus elle ma fait mal dit elle en frottant le morceau de pansement

U se rapprocha et l'embrassa tendrement et là sa va mieux ?

Y : oui

 

Au bout de 10 minutes, le médecin arriva avec une mine grave

M : hum ?dites moi mme Stern vous n'avez pas d'envie particulières par hasard ?

Y : heu non pourquoi, je devrais ?

M : et bien sa arrive souvent aux jeunes femmes enceinte

Y : quoi ??Je ne comprends pas très bien

M : vous êtes enceinte depuis maintenant 3 mois

Y elle regarda Ulrich d'un air inquiet, celui-ci était aux anges alors elle se sentit soulagée

M : on va faire une échographie, si vous voulez bien me suivre

Y : euh oui bien sur

U tout excité : je peux venir ?

M souriant : bien sur

 

Quelques minutes plus tard, Yumi était allongé et Ulrich lui tenait la main

M : avant de commencer, je voudrez vous poser une question, voulez vous savoir le sexe de l'enfant

U : oui !!!

Y : non

U : mais pourquoi mon amour ? Je suis impatient de savoir

Y : je veux que ce soit la surprise

U : bon d'accord dit-il un peu déçu

Le médecin, au bout de quelques minutes d'observation dit : sa sera une très bonne surprise, vous pouvez me croire

Ulrich et Yumi se regardèrent en haussant les épaules, puis une fois que le médecin eut fini, il leur dit : surtout si il y a le moindre problème n'hésiter pas à m'appeler

 

Deux mois passèrent, Jérémy ne trouvait toujours pas comment libérer William et cela commencer à l'aggacer, car il n'avait plus le temps de s'occuper de sa famille

XANA recommençait à lancer de petite attaques pour le retarder, seulement Odd, et Aelita se rendait sur Lyoko car Ulrich devait veiller sur Yumi qui devait rester coucher 7 jours sur 7, ce qui la rendait vraiment invivable, en effet la jeune japonaise ne pouvait supporter de ne rien faire alors s'en sans rendre compte elle faisait tout pour embêter Ulrich, mais celui-ci avez une patience d'ange et céder à tout les caprices de sa belle

Y : Ulrich !!!!!! J'ai faim !

U : j'arrive mon ange

Il arriva et posa un plateau à côté de sa belle et s'allongea prêt d'elle

Yumi commença à manger puis elle dit : Ulrich tu veux bien m'apportez mes magazines ?

Pas de réponse

Y se tourna et vit Ulrich endormit profondément, elle se pencha vers lui et lui caressa la joue, ce contact fit sourire ce dernier qui ouvrit les yeux

U : hum, oh excuse moi mon amour, je me suis assoupis, tu voulez ?

Y : je voulez mes magazines mais en fait, j'ai trouvé quelque chose de mieux

U intéresser : ah oui et c'est quoi ?

Y : une après midi de câlins avec toi

U : pas de problèmes ma princesse

Pendant ce temps, Odd et Aelita étaient dans la mer numérique grâce au Skidbladnir

J : j'ai repérer le code génétique de William, dans un des réplikas, il faudrait y aller sa avancerait mes recherches

A : donne nous les coordonnées et on y fonce

J : prend le Ubb sur ta droite, une fois sortit, il faudra suivre la direction 90 degré sud-ouest, là il devrait y avoir le passage du réplika

A : bien reçu, on fonce

Ils arrivèrent devant la porte de passage du réplika, Aelita tapa le code de la clé et le passage s'ouvrit, une fois à l'intérieur du réplika, elle amarra le Skid à la tour la plus proche

A : Jérémy qu'est ce qu'on fait, on se translate pour détruire le super calculateur ou alors on va chercher des informations dans cette tour ?

J : il vaut mieux aller chercher des informations dans la tour après, on verra se qu'on peut faire

A : d'accord puis elle se virtualisa sur le territoire

O : vas y princesse, je garde le Skid et je protège la tour

A hocha la tête et rentra dans la tour, elle s'approcha de l'interface puis commença à chercher les informations dont Jérémy avait besoin, elle pianotait depuis quelques minutes quand elle trouva enfin le code ADN de William

A : Jérémy, sa y est je l'ai trouver, tu peut le télécharger

J : ok

Odd quand à lui, il baillait au corneil quand il entendit un bruit bien familier, 3 tarentules étaient en approches, l'une d'elle portait William

O : sa m'aurait étonné aussi, euh les génies désolé de vous déranger mais il y a le comité d'accueil qui est arriver

A : occupe les pendant quelques minutes, j'ai trouvé quelques choses d'intéressant

O : Jérémy programme moi mon overboard

J : c'est fait

O sauta sur son overboard et se dirigea vers les tarentules, il se plaça au dessus de l'une d'elle et tira 2 flèches lasers, celle-ci explosa .William se dirigeait dangereusement vers la tour

O : alala je n'y arriverais jamais ! Si Ulrich était là sa aurait était plus facile, j'ai aucune chance face à William

J : ben alors Odd le magnifique qu'est ce qui t'arrive ?je t'es jamais vu aussi pessimiste

O : oui bon sa va, il tira une nouvelle volée de flèches mais la tarentule riposta et Odd fut toucher

J : tu as perdu 30 points de vie Odd !

O se tenant le ventre : j'avais remarquer, ouille

J : Aelita dépêche toi, William approche et Odd ne va pas tenir très longtemps

A : j'ai bientôt fini, j'ai trouvé des informations intéressantes sur la création des réplikas

J : mais à quoi sa va nous servir ?

A : tu verras bien et elle ferma l'interface

Elle sortit de la tour, et vit que Odd était en difficulté, il venait de détruire la 2ème tarentule en sacrifiant son overboard.

O : bon à William maintenant, bah où il est passer ?

W : derrière toi ! Et il lui asséna un coup de son énorme épée se qui dématérialisa Odd

J : DEMATERIALISATION ODD, Aelita fais attention Odd est hors jeu, Aelita lança un champ de force à la dernière tarentule ce qui la fit exploser

William se dirigea vers elle avec son super smoke, Aelita était prise au piège

W : s'en est fini pour toi ! Et sur ces mots il la poussa dans la mer numérique

J : non !!!!!!!!!!!!!!!

Au moment où Aelita allait plongée dans la mer numérique, elle activa son bracelet et déplia ses ailes, William furieux lui lança son épée mais elle l'évita de justesse puis elle concentra toute ces forces et lui lança un champ de force qui toucha William de plein fouet ; celui-ci se transforma en fumée noire et disparut dans la mer numérique.

Quelques minutes plus tard, Aelita venait de rentrer dans le laboratoire 

J : mais pourquoi as-tu risquer ta vie pour des informations sur les réplikas ?

A : maintenant que nous avons le code ADN de William , on peut le reconstituer mais le supercalculateur ne sera pas assez puissant donc je me suis dit qu'on pourrait faire notre réplika pour qu'on est plus de puissance et pour trouver le moyen de détruire XANA, avec des scientifiques controlés par nous sa ira beaucoup plus vite

J réfléchit quelques minutes puis dit : c'était enfantin ! Mais pourquoi n'y ai-je pas penser avant ? Aelita tu es vraiment formidable !

A : je sais

J : oui mais sa va nous prendre du temps avant de créer notre propre réplika

O : combien de temps ?

J : je pense que dans environ 4 mois, j'aurais non seulement la puissance nécessaire pour booster le supercalculateur mais aussi pour ramener William et par la même occasion détruire XANA pour de bon car sans William, il lui sera difficile de gagner

O avec un sourire : ah ?parce que tu l'as déjà vu gagner ?

J : je voulais dire difficile de nous résister

O : ah je préfère sa, bon aller faut que j'y aille Sam va me faire une tête au carré sinon

 

O monta dans sa voiture et au bout de 20 minutes de trajet, il arriva enfin chez lui, il entra et la il trouva Sam en train de cuisiner .Ils s'approcha avec un air gourmand et enlaça sa femme en lui déposant de petit baiser dans le cou puis il dit : hum sa sent bon

S : oui c'est ton plat préféré

O : et que me vaut cette honneur ?

S : j'ai quelque chose à te dire

O la lâcha et la regarda dans les yeux : et bah vas y je t'écoute

S : je suis enceinte

O vit sa vision se troublait et il tomba dans les pommes

S : ah bah sa promet ! Odd réveille toi !dit elle en l'embrassant mais aucune réponse, bon passons à la méthode forte dit elle puis elle lui mit une grosse claque

Odd se réveilla en sursaut et dit : hein ...que...quoi...quelqu'un as frapper ?

S : oui c'est moi, tu te rappelles ce que je viens de te dire ?

O : euh oui que je vais être papa c'est sa ?

S  oui !!

O : je suis super content dit il

Pensée de Odd : oh la galère ! Comment on va faire avec Lyoko ?j'espère qu'elle devra pas rester au lit comme Yumi, je pourrais pas la supporter et puis est ce que je suis prêt pour assumer mon rôle de père ? J'ai que 25 ans ...

 

Quatre mois passèrent , Jérémy avait enfin terminer le réplika , il lui avait donner l'aspect des terres arides , sur ce territoire , il y avait des  volcans qui c'étaient créés, il l'avait donc appelé  le territoire Volcano , il y avait installé un laboratoire et avaient créés des scientifiques pour  pouvoir créés le virus pour détruire XANA ,malgré cette grande aide, il n'était toujours pas arriver à ramener William mais il touchait presque au but et il le savait c'est pour cela qu'il passait ces nuits ainsi que ces journées sur le débuggage des programmes infectés , XANA s'affaiblissait de jour en jour mais grâce à William , il continuait à attaquer .Odd pouvait de moins en moins allait sur Lyoko à cause de Sam qui commençait à avoir des doutes sur les sortis nocturnes de son mari ,Ulrich était toujours près de Yumi et s'occupait en même temps de son fils Alex qui avait reprit l'école .Heureusement pour Ulrich , son fils tenait de sa mère pour les études , il n'avait donc presque rien à faire pour aider son fils dans les devoirs

Aelita quand à elle était fatigué, entre Lyoko et sa famille ainsi que son travail à Kadic elle était exténué car comme Jérémy ne venait pas donner ses cours d'informatique, c'est elle qui en prenait la charge malgré la proposition de Jim pour l'aider, elle avait accepter de faire un essai mais celui-ci avait fait tout griller, obligeant ainsi le proviseur d'acheter du nouveau matériel

 

Appartement de Yumi et Ulrich, environ 2h du matin

 

Alex était partit dormir chez un copain, Ulrich dormait comme un loir et Yumi aussi jusqu'au moment où une douleur se fit sentir, elle se réveilla en tentant de calmer la douleur mais comme elle n'y arrivais pas, elle compris que c'était des contractions

Y : Ulrich

U : zrr ...

Y : Ulrich réveille toi s'il te plaît !

U ronfla de plus belle

Y : ULRICH !!!!!!!!!!!!!!!!

Ulrich se réveilla en sursaut et tomba du lit

U : hein ?que ...quoi ....qu'est ce qui se passe ?on nous attaque ?

Y : j'ai des contractions !

U paniqué : quoi ?? Maintenant en plein milieu de la nuit ?

Y : si tu crois que j'ai choisi le moment .....Aïe !

U  tu peux te lever ?

Y : non, j'ai trop mal !

U : vite j'appelle le médecin !!! Il se jeta hors de la chambre et s'empara de son portable, il composa le numéro de l'hôpital à toute vitesse

H : bonjour vous êtes bien à l'hôpital de Sceau, que puis-je pour vous ?

U : passer moi le docteur Sirata !!!

H : veuillez patienter, nous cherchons votre correspondant

Y : Ulrich !!!!!!

U : j'arrive mon amour

Y : j'en peux plus

U balança le portable et retourna à toute vitesse dans la chambre

Yumi se tordait de douleur, il s'approcha d'elle et lui dit : je n'ai pas réussi à avoir le docteur qu'est ce que je fais ?

Y : tu étais là pour l'accouchement de Alex ?

U : oui

Y : et bah tu vas faire pareil

U paniqué : mais j'y arriverais jamais, il y avait des infirmières avec moi

Y : on n'a pas le choix ..... Aïe !!!

Ulrich prit son courage à 2 mains et encouragea Yumi, au bout d'une heure d'effort, un petit cri se fit entendre, Ulrich était aux anges, il tenait dans ses mains sa petite fille, il la couvrit vite avec une serviette douce et propre

U : c'est une petite fille, ma chérie, c'est fini tu as fait un travail magnifique

Y : oui .....Aïe !

U : qu'est ce qu'il y a ?

Y : je ne sais pas, j'ai encore mal

U : ne me dit pas que c'est des jumeaux ?

Y : je ne sais pas ...

U repensa à la phrase du médecin lors de l'échographie « sa sera une très bonne surprise »

U : bah faut croire que si

Cette fois ci, au bout de une demi heure, un nouveau petit cri se fit entendre, il l'enveloppa aussi dans une serviette douce et propre et emmena ces deux nouvelles filles à laver, il savait comment procéder car c'est lui qui avait lavé son fils, Yumi était endormi après ces heures d'effort, il s'approcha d'elle avec ses deux petites filles sur chaque bras et lui déposa un baiser sur le front

Yumi ouvrit les yeux et lui sourit

U : ceux sont de magnifiques petites filles mon amour

Il déposa les petites filles sur la maman et il dit : maintenant, je n'est plus 1 princesse mais 3 je suis gâté dit il en souriant, il embrassa Yumi et sortit de la chambre, il attrapa son portable qui sonna dans ces mains

U : allo ?

M : vous avez essayé de m'appeler ?

U : oui mais c'est trop tard

M : ah ? Je suis désolé mais j'étais en train de faire accoucher une jeune fille, c'est au sujet de Mme Stern, il y a eu un problème ?

U : elle a accouché à la maison, alors si vous pouviez passer pour voir si tout va bien ...

M : bien sûr, je passerais vers 10 h

U : merci

Puis il raccrocha et composa le numéro de Odd

O : allo ? dit il d'une voix pâteuse

U : Odd c'est moi Ulrich !!! Sa y est elles sont nées !!!!

O : ne cries pas, je comprend rien

U passe dès que tu peux chez moi et tu comprendras

O : ok et il raccrocha

Ulrich appela Jérémy qui comme d'habitude ne dormait pas, il appela malgré lui ces parents et ces beaux parents, ceux-ci étaient très heureux des naissances des 2 petites filles malgré l'heure matinale à laquelle Ulrich les réveilla car en effet, il était 3h30 du matin

 

Vers 9h00, Odd passa chez les Stern pour voir les petites filles, il était émerveillé et félicita Yumi ainsi qu'Ulrich pour ces magnifiques petites filles, mais il ne revenait toujours pas de ce que Ulrich lui avait dit, Yumi avait accouché ici sans  l'aide de médecin mais seulement de Ulrich, il commença à s'imaginer la même scène pour le bébé qu'attendait Sam mais Ulrich le rassura

U : ne t'inquiètes pas, il n'y a que Yumi pour faire des coups pareil dit il en souriant

Y : Mr Stern, tu vas me faire le plaisir d'arrêter de dire des conneries sinon je vais te botter les fesses

U : bah quoi, j'en profite, tu es encore trop fatigué pour te lever

O qui regardait les petites filles avec un air émerveillait : je crois que je suis tomber sous le charmes de ces 2 princesses, elles vont en faire chavirer des cœurs moi je te le dis

U : oui bah pas tout de suite, personne ne touchera à mes 2 princesses

Y : tu ne vas pas commencer Ulrich, je veillerais à ce que tu ne les embêtes pas dans leur vie amoureuse

U : je te ferait parler dit il en souriant

Y : ah oui et comment ?

U s'approcha d'elle et commença à l'embrasser : mais avec le charme

O : bon les amoureux, vous allez pas nous en faire un 4ème j'espère

U : je ne suis pas contre

Y : ah non moi sa me suffit

Odd allait dire quelque chose, quand la sonnette retentit, Ulrich alla ouvrir, c'était les Ishyama, Hiroki se précipita à l'intérieur de la pièce et serra la main d'Ulrich

H : alors elles sont où les princesses ?

U : dans la chambre à coucher

Hiroki se dirigea à toute vitesse et entra dans la chambre

H : salut soeurette !

Y sourit : salut petit frère !

H : alors elles sont enfin nées les princesses, il s'approcha sans faire de bruit et regarda les petites dormir, il était complètement sous le charme comme Odd

Y : alors ?

H : elles sont magnifiques, elles tiennent de leur mère et de leur père

Y : on va les appeler Kim et Sam

H : très jolis prénoms

Y : c'est Ulrich qui a choisi, il l'a bien mérité, il ne s'est pas évanoui

H : moi je crois que je me serais évanoui

Y : au fait toujours pas de petite amie ?

H : malheureusement non

Y : bah tu vas avoir de quoi t'occuper, j'ai décidé que se serait toi le parrain de Kim

H : super !euh c'est laquelle ?parce qu'elle se ressemble vachement

Y rigolant : c'est celle qui a le pyjama rose avec le papillon en motif et je te ferais remarquer que se sont des jumelles

H : oui je sais

 

Tout le monde était réuni autour des petites quand le portable de Ulrich sonna, il sortit de la chambre pour ne pas réveiller les petites et décrocha

U : allo ?

J : Ulrich, il faudrait que tu ailles sur Lyoko, maintenant que Yumi a accoucher, tu devrais être libre non ?

U : euh oui bien sûr mais pourquoi faire, il y a une tour activée ?

J : non, William est juste en train d'essayer de détruire notre super calculateur sur le territoire Volcano, il faudra que vous l'empêchiez et en même temps on le ramènera sur Terre, tout est réglé

U : bon bah, j'arrive avec Odd

Ulrich se dirigea vers Yumi qui discutait avec sa mère, il lui chuchota à l'oreille ce que venait de lui dire Jérémy, elle lui sourit et lui dit de faire attention .Il l'embrassa et partit avec Odd vers l'usine

Une fois arriver, ils prirent le mont de charge, et descendirent jusqu'au labo

J ayant entendu les portes s'ouvrir leur dit : alors voila, Ulrich toi tu vas t'occuper de ramener William

U : comment ?

J : il faut que tu l'immobilise, le temps que je lui réimplante sa mémoire

U : plus facile à dire qu'à faire mais bon je pense pouvoir y arriver, et après ?

J : après, il suffira que Odd lui décoche une flèche contenant le programme de rematérialisation et normalement sa devrait être bon

U : normalement ?

J : il y a 99,9 % de chance  pour que sa fonctionne

U : ah d'accord

J : bon aller finit de papoter, Aelita vous attend dans le Skid

U et O : on fonce, ils se rendirent salle des scanners et entrèrent dans leurs scanners respectifs

J : SCANNER ODD, SCANNER ULRICH ...TRANSFERT ET VIRTUALISATION

Ils atterrirent tous deux dans le 5ème territoire, ils prirent la plateforme d'embarquement et Aelita les transféra dans leur Nadwisks

A : bonjour les garçons

U et O : salut !!

A : j'ai appris pour Yumi félicitation

U : merci

J : excusez moi de vous interrompre mais William va bientôt atteindre le réplika avec son vaisseau, alors si vous pouviez accélérer le mouvement ...

A : oui, on y va

Le Skid était maintenant dans la mer numérique, Aelita emprunta un Ubb pour se rendre sur le réplika mais quand elle en sortit, elle aperçu que deux Kongres étaient postés devant la porte d'accès au réplika

A : oh non, il manquait plus que la poiscaille !

U et O : t'inquiètes on s'en occupe, Aelita largua les 2 Nadwisk et il s'en suivit une petite bataille contre les deux monstres, Ulrich ne fit qu'une bouché du sien mais Odd lui s'amusait à le faire tourner en bourrique

U : Odd dépêche toi, sinon on y est encore demain

O : oh si on a même plus le droit de s'amuser, c'est pas drôle !et sur ces mots il activa son viseur et lança une torpille qui atteignit de plein fouet sa cible

Aelita récupéra les Nadwisk et se posta devant la porte d'accès, elle activa ensuite la clé numérique, et le passage s'ouvrit .Ils arrivèrent enfin sur le réplika

Ulrich en voyant le paysage n'eut qu'une seule réaction : waouh ! T'as fait du super boulot Jérem, quand je vais raconter sa à Yumi, elle regrettera sûrement de ne pas pouvoir être venu

J : merci mes les compliments se sera pour plus tard, William s'est translaté et il a déjà détruit pas mal de truc dans le 2ème laboratoire

A : je vais mettre fin à sa translation, elle les virtualisa sur le territoire et entra dans la tour, posa sa main sur l'interface et entra le code pour détranslater William, ce dernier était à deux doigts de détruire le supercalculateur mais il disparu et atterrit dans la tour à côté d'Aelita, il était furieux, il donna un violent coup de pied à Aelita qui fut projeté de la tour, Odd et Ulrich qui l'attendaient, se mirent en position de combat

William sortit de la tour et se retrouva face à Ulrich

U : tu es perdu William, tout seul contre nous, tu n'as aucune chance

William le regarda avec un sourire amusé : qui ta dit que j'étais seul ? Et sur ces mots, il appela d'une voix forte et autoritaire : MANTAS !!!

Trois mantas noires arrivèrent et firent feu

O : manquer plus que la Xana Air Force !

U : occupe toi des mantas avec Aelita et moi je m'occupe de William

O : d'accord

Ulrich commença à combattre William, il déguena ses 2 sabres et commença à attaquer mais William déviait toutes ses attaques grâce à son épée, Odd quand à lui avait atterri par mégarde sur une manta et s'accrochait tant bien que mal à son  nouveau moyen de transport, Aelita lança un champ de force qui atteignit une des mantas

A : et une de moins !

O planta ses griffes pour que la mantas se dirigent vers une autres mantas, au moment de la collision, il sauta et atterrit sur le sol, il y eut une explosion et Odd dit : wahou ! Record battu Aelita ,2 mantas d'un seul coup fait mieux !

Ulrich au bout d'un certain temps et d'acharnement administra à William un violent coup de poing qui le laissa inconscient

U essoufflé : c'est bon Jérémy vas y, il est KO pour quelques minutes

J : ok je lance le programme

Une méduse se matérialisa derrière Aelita

O : Aelita attention la méduse et il décocha une série de flèches lasers, la méduse recula mais se dirigea vers Aelita pour ensuite aller vers William

U : mais c'est quoi ce truc ?pourquoi la méduse est là ?

J : disons que je l'est emprunté à XANA pour que se soit plus facile de réimplanté la mémoire de William

O : XANA ne va pas être content que tu es touché à ses jouets mais bon c'est pour une bonne cause, tu aurais quand même put nous le dire avant

La méduse prit William dans ses tentacules et commença à lui pomper les programmes de XANA puis elle lui réimplanta sa mémoire, elle le lâcha et disparut

Ulrich s'approcha de William, et le secoua légèrement

U : hé la belle au bois dormant, c'est l'heure !

W ouvrit les yeux et poussa Ulrich : ne me touche pas !

U : sa va calmos !

W : se tenant la tête : mais qu'est ce qui c'est passer ?

U : trop long à t'expliquer, Odd à ton tour maintenant

O : a vos ordres chef ! Il visa William

W : hé mais qu'est ce que tu fais ? Tu es malade ou quoi ?

O ne lui répondit pas et sourit : à tout à l'heure sur Terre ! Et sur ces mots il lui décocha une flèche un plein dans le ventre

William fut projeté à terre et se dématérialisa doucement

U : ouf sa à marcher, tu as fait du super boulot Einstein !

J : merci ! Aller vous revenez

A : on arrive

Quelques minutes plus tard, les  lyoko-guerriers sortirent des scanners et trouvèrent William évanoui, Ulrich le prit sur son dos et ils remontèrent tous les quatre au laboratoire

Il posa William dans un coin et lui vida une bouteille d'eau sur le visage, William ouvrit les yeux et lui dit : Stern pourquoi tu me vide sa sur la tronche ?

U : pour te réveiller et puis parce que j'en mourrait d'envie

W : mais qu'est ce qui c'est passer, c'est le trou noir je me rappelle juste d'une espèce de monstre qui ma attrapé dans ses tentacules

O : a sa c'était la méduse, une vieille copine à Aelita

W : mais j'ai vachement grandi et vous aussi vous êtes plus les petits quatrièmes que j'ai connus

J : sa c'est normal, tu es resté à peu près 11 ans sous l'emprise de XANA

W : tant que sa ? Mais dites moi, je ne vois pas Yumi

Ulrich fronça légèrement les sourcils et dit : elle est à la maison

W le regarda d'un air interrogateur : la maison ...tu veux dire que toi et elle vous avez ...

O avec un sourire moqueur : fondé un foyer, oui c'est ça le mot que tu chercher non ?

W resta sans voix et s'assit dans son coin

Ulrich le prit par le bras et lui dit : c'est bon, on va aller la voir Yumi

W lui sourit et se leva, ils prirent tous les deux le mont de charge et une fois arrivait hors de l'usine, Ulrich monta dans sa voiture, c'était une BMW noir et quand William s'installa dedans il dit : attention au cuir, sa coûte une fortune !

W : c'est bon Stern évite moi ta vantardise

Ulrich soupira et mit le moteur en marche, au bout de 10 minutes, ils arrivèrent devant l'appartement.Avant d'ouvrir la porte, Ulrich se tourna vers William : je te préviens pas touche à Yumi comprit ?

W avec un regard provocateur : quoi tu as peur de moi Stern ?

U : non mais ta disparition à peiner Yumi, alors n'essaye pas d'en profiter pour la séduire

W  c'est bien ce que je dit, tu as peur que je te vole Yumi

U commençant à s'énerver : Yumi n'est pas un trophée !!!

W : calme Stern, je ferais ce que je peux, c'est pas ma faute, elle ma toujours rendu dingue

Ulrich ouvrit la porte et trouva Alex dans les bras de Yumi endormis devant la télévision, il soupira de bonheur en constatant que sa belle famille était parti mais il avait un autre problème : William

W chuchotant : c'est qui le mioche qu'elle tient dans ses bras ?

U fronçant légèrement les sourcils mais en annonçant fièrement : le mioche comme tu dis est mon fils ainsi que celui de Yumi ,alors maintenant si tu permet je vais réveiller ma femme

W était bouche bée

Ulrich s'approcha doucement de Yumi et prit Alex dans ses bras et le porta jusqu'à son lit .Puis après avoir bordé son fils, il se dirigea vers le salon où Yumi dormait toujours .Il s'approcha de la japonaise et l'embrassa sur le front .La jeune femme se réveilla et lui sourit mais son sourire s'effaça bien vite quand elle vit l'heure à laquelle son mari venait de rentrer

Y le grondant un peu : non mais tu as vu l'heure ?

U lui faisant des yeux abattus : je suis désolé mon amour mais il y avait l'autre zouave qui voulait savoir ce qui lui était arrivé

Y : l'autre zouave ?

U : William

Y : vous avez réussi à le libérer mais c'est génial !

U fronçant les sourcils : si tu le dis ...

Y : euh ...je veux dire que c'est du beau boulot .Mais il est où ?

W : juste ici

Y surprise : à heu William, je suis contente que tu sois de retour

Elle se leva et lui fit une bise ce qui eut pour effet de faire rougir William et qui agaça Ulrich

Pour William, Yumi était toujours aussi belle, ses cheveux avaient poussés, ils étaient attachés en une queue de cheval, elle portait un débardeur noir laissant apparaître son nombril et un pantalon noir

W : content de te revoir aussi

Y :  c'est pas que j'ai pas envie de discuter mais il est tard donc on discutera une prochaine fois, tu as un endroit où dormir ?

W : heu...non

Y : tu n'as qu'à dormir ici

W avec un regard malicieux : où ici ?

Y allait répondre mais Ulrich la coupa et lui dit sèchement : sur le divan, tu verras il est très confortable. Puis sur ces mots, il embrassa Yumi passionnément .Yumi surprise se laissa faire puis elle repoussa doucement Ulrich et donna à William une couverture et un oreiller

Puis ils allèrent se coucher, Ulrich était maintenant embarrassé pour ce qu'il avait fait devant William, il hésitait à prendre Yumi dans ses bras .La jeune femme quand à elle savait très bien pourquoi Ulrich l'avait embrasser comme ça devant William, la jalousie reprenait le dessus sur le calme apparent du jeune homme, elle réfléchit puis elle dit : Ulrich est ce que tu as peur de William ?

U avec un ton plutôt agressif : non

Y : alors pourquoi est ce que tu m'as embrasser comme ça ?

U : euh ... bah... c'est que ...il allait répondre quand Kim se réveilla en pleurant réveillant ainsi sa jumelle

U voyant une porte de sortie il se leva et dit : désolé mais c'est l'heure de leurs biberons

Y : tu veux que je vienne t'aider ?

U : non c'est bon puis il partit en direction de la chambre de ses filles

Une heure plus tard, il se recoucha et vit que Yumi s'était endormi, il était soulagé car il savait qu'il n'aurait pas à subir d'interrogatoire

Pendant ce temps, Odd ronflait devant la télévision, et Sam attendant que son fiancé arrive commencer à s'impatienter.Elle finit par se lever et quand elle vit Odd endormi, elle essaya de le réveiller mais rien n'y faisait

Au bout d'un moment, elle eut une idée, elle alla chercher quelque chose et l'étala sur la moustache que Odd se laissait pousser, ne pouvant supporter ce nouveau style, elle appliqua la cire chaude.Le blondinet ne bougea pas d'un pouce, elle mit la bande et elle tira d'un coup sec, Odd sous le coup de la douleur hurla et fit un bond dans le canapé

Sam : ah bah c'est mieux comme sa ! Puis elle éclata de rire en voyant le jeune homme toucher l'endroit douloureux

O : nan mais sa va pas la tête ! Sa fait super mal et puis d'abord elle est passer où ma moustache ?

Sam lui montrant la bande : elle est là

O : mais pourquoi ta fais sa ?

Sam : par ce que sa fait plus d'une heure que j'attends que tu viennes dormir et aussi parce que la moustache ne te va pas du tout

O : oui peut être mais sa fait mal ...

Sam l'embrassant : pardon mais c'était le seul moyen de te réveiller

O boudeur : oui mais sa fait mal quand même

Sam : tu viens te coucher maintenant ?

O : non

Sam : bon et bien je vais t'épiler autre chose alors

O : euh tout compte fait je viens

Sam l'embrassa mais Odd dit : ouille !

Sam : quoi ?

O : bah j'ai encore mal

Sam : qu'est ce que tu peut être douillet alors !

O : moi ? Douillet ?nan même pas vrai, je vais te faire payer ma moustache et ma vengeance sera terrible ! Ils firent une bataille de polochon et s'endormirent.

 

Du côté de Jérémy et Aelita

A : on a enfin réussi à libérer William, tu crois qu'on pourra bientôt débrancher le supercalculateur et dire adieu un e bonne fois pour toute à XANA ?

J : grâce aux recherches qui se font sur le réplika, ce n'est qu'une question de temps

A : c'est super alors ... euh Jérémy tu crois qu'il serait possible de ramener mon père avant de débrancher le supercalculateur ?

J : ...Aelita tu sais bien que ton père se cache. Je pense qu'il faut d'abord s'occuper de XANA ,chaque jour il met en danger des personnes innocentes et surtout il s'en prend à nos familles ,si il arrivait quelque chose à Lilou ou à toi je ne me le pardonnerait jamais

A tournant la tête : oui tu as raison ...

J voyant que Aelita faisait la tête : je n'ai pas dit que je n'essayerait pas

A retrouvant le sourire : merci Jérémy tu es un amour et sur ces mots elle l'embrassa ce qui fit rougir le jeune homme, elle lui sourit et ils allèrent se coucher

Le lendemain dans l'appartement de Ulrich et Yumi

Yumi émergea d'un sommeil calme, ne sentant pas les bras d'Ulrich autour de sa taille, elle se retourna et vit qu'il n'était pas là. Cela l'irrita un peu, depuis qu'il s'était lancer dans la compétition de pentchak-silat, il n'arrêtait plus, c'était à peine si il se voyait entre les compétitions d'Ulrich et XANA sans compter le travail de Yumi .Elle se leva et se dirigea vers la cuisine et vit un mot sur la table : « je suis partis avec Alex au gymnase, j'ai donné le biberon aux filles, elles dorment.Je t'aime.Ulrich »

Elle sourit et se dirigea vers le salon, elle passa devant le canapé et elle entendit William, elle l'avait complètement oublié

W : wahou je suis au paradis

Y : mais de quoi tu parles ?

W la regarda intensément : j'adore ta tenue pour dormir

Y se regarda puis elle se rendit compte que sa tenue était très légère, elle portait un mini boxer noir avec un débardeur noir qui laissait apparaître son nombril

Elle rougit puis parti en courant vers la salle de bain. Elle en sortit une heure après plus habillé que tout à l'heure

W : je te préférais habiller comme tout à l'heure mais bon tu es quand même magnifique dans cette tenue

Y : tais toi William, j'avais oublier que tu était là dit elle sèchement

W : c'est pour moi que tu t'habille aussi sexy ?ou c'est pour Ulrich ?

Y : pour Ulrich et parce que j'aime cette tenue

W : ok, au fait si j'ai bien compris tu as eu 3 enfants avec lui

Y : oui

W : et tu l'aimes ?

Y : oui pourquoi cette question ?

W : et moi tu m'aimes ?

Y : oui mais pas comme tu l'espères, je te considère comme un ami rien de plus

W : ah ? Mais moi je t'aime comme un fou

Y : c'est bien mais ce n'est pas toi que j'aime et j'aimerais que tu prennes tes distances

W : tu veux que je disparaisse de ta vie ?

Y : pas complètement, c'est que Ulrich est très jaloux et je n'ai pas envie de le perdre à cause de toi, j'ai une vie avec lui, je l'aime et j'aime les enfants que j'ai eus avec lui

W avec un sourire mystérieux sur les lèvres : je veux bien disparaître de ta vie à une seule condition

Y : laquelle ?

W : je veux que tu m'embrasses

Y surprise : que... quoi mais sa va pas ? Non mais tu es malade ! Je suis marié moi

W : c'est la seule condition ou sinon je briserai ton couple

Y : espèce de ... elle essaya de lui donner une baffe mais il lui attrapa la main et la tira vers lui.Leurs visages étaient très proches,  Yumi essaya de se dégager mais William tenait bon

Des bruits de pas se firent entendre ainsi que la voix joyeuse d'un petit garçon. William se pencha alors vers Yumi et l'embrassa .La porte s'ouvrit et laissa apparaître Ulrich dont le visage reflétait la douleur de ce qu'il voyait.Yumi réussit enfin à se libérer de William et Ulrich lui fonça dessus et fit fondre sur lui son poing, ce dernier ce le prit en pleine figure

Ulrich le traîna hors de l'appartement et lui cria qu'il ne voulait plus jamais le revoir .Il retourna dans l'appartement, Yumi ne bougeait pas, elle le regarda d'un air suppliant, implorant son pardon

Ulrich lui jeta un regard haineux, il attrapa Alex et mit ses filles dans leurs transat et il sortit .Il les installa dans la voiture et il se mit au volant, des larmes coulaient sur son visage, il démarra et prit la route pour aller chez Odd

Yumi était anéanti, elle avait vu son mari emmener ses enfants et le pire de tout ça le regard qu'il lui avait lancé lui avait froid dans le dos .Les larmes coulaient à flots sur son visage ,elle appela sa meilleure amie Aelita

A : allo ?

Y :...

A entendant des pleurs : Yumi ? C'est toi qu'est ce qui se passe ?

Y : il est parti...

A : qui est parti ? Yumi répond, bon ne bouge pas j'arrive

 

Un nouveau départ (tome 4)

 

 

 

Quelques minutes plus tard, Aelita arriva devant la porte de l'appartement de Yumi, elle toqua mais comme sa ne répondait pa, ellle ouvrit

Yumi était en pleurs sur le canapé, avec le chien de Alex sur elle,Aelita s'approcha doucement et la prit dans ses bras

A : Yumi mais qu'est ce qui se passe ?Pourquoi est-ce que tu pleurs ma grande soeur ?

Y : il...il est parti

A : mais qui est parti ?

Y redoublant de sanglot : Ulrich

A : parti ? mais où?et où sont les enfants ?

Y : il les a emmenés avec lui

A : mai qu'est-ce qui c'est passer pour qu'il parte comme sa ?

Y : j'ai embrasser William

A faisant des yeux ronds : quoi ????!!! mais Yumi qu'est-ce qui ta pris ? Et puis comment Ulrich est au courant ?

Y: il ma prise par surprise et Ulrich est arrivé juste à ce moment là, il ne me le pardonneras jamais.Aelita je l'aime !!

A la serra à nouveau dans ses bras : ne t'inquiete pas Yumi, il te pardonneras j'en suis sûr ,il faut lui dire la vérité

Y : il ne voudras jamais m'écouter !

A : il ne faut pas désespéré, je suis sûr qu'il t'aime encore mais il doit avoir des doutes

Y : j'espère que tu as raison

 

Pendant ce temps, chez Odd.

Ulrich avait expliquer à Odd ce qu'il avait vu tout en détruisant la table basse du salon.Ces larmes avaient arrêter de couler, il voulait cse montrer fort devant son ami.En fait, il voulait tout simplement oublier cele qu'il aimait mais dès qu'il regardait un de ses enfants, le visage rayonnat de Yumi lui apparaissait ainsi que la scène du baiser entre elle et William.Elle l'avait trahi, et il ne lui pardonerait jamais. Odd quant à lui , était très embetté pour deux raisons :

1-il ne savait pas quoi faire pour aider son ami

2-la table basse de Sam était en miette et il ne savait pas quoi donner comme excuse

Il tournait en rond quand son portable sonna

O : allo ?

A : c'est moi, est-ce que Ulrich est chez toi ?

O : euh...je sais pas...enfin non, il n'est pas chez moi

A : Odd !!! je plaisante pas, il est chez toi oui ou non ?

O : non, il est pas chez moi

A : t'est sûr ???

O avec une voix pleine d'innocence : je n'oserais jamais te mentir voyons

A: bon je te fais confiance, si tu le voit, dis lui que je veux lui parler

O : ok sa marche

Ulrich était dans le salon et se tenai la tête entre les mains, il réfléchissait à comment il en était arrivé la, sa vie était si belle avant, jusqu'à ce que l'autre arrive et casse tout

Il fut sorti de ses pensées par Alex

Alex : papa c'est quand qu'on retourne à la maison ?

U : jamais

Alex : mais et maman ?et mon chien ? on les a oublié, il faut aller les cherchés et puis c'était quI le monsieur avec maman ?

U : non Alex ! le monsieur avec ta mère n'éait qu'un enf**** !!

Alex se mit à pleurer à cause du ton de son père

Ulrich le prit dans ses bras et lui dit d'une voix plus douce : excuse moi mon poussin, papa est sur les nerfs.Pour ton chien , je vais aller te le chercher mais pour maman, il faut que tu comprenne que nous sommes fâcherdonc tu la verra mais moins souvent

Alex :fâcher ? mais pourquoi ?

U : c'est une histoire de grands,bon aller maintenant va jouer, j'irais te chercher ton chien ce soir

 

Vers 22h,Ulrich était devant l'appartement.Il avait demandé à Odd d'y aller mais ce dernier était trop occupé à réparé la table basse de Sam ,elle lui avait fait une crise quand elle avit vu dans quel état elle était .Ulrich s'était donc rendu à l'appartement contre son gré.Il ouvrit la porte et entra .La scène du baiser lui repassa dans la tête "mais c'est pas vrai ! oubli la " se di-il.N'entendant aucun bruit, il pensa que Yumi était parti mais manque de chance pour lui, Yumi lui sauta dessus et le plaqua contre le mur croyant que c'était un voleur

U : lâche-moi, j'habites encore ici à se que je sache ?

Y surprise : Ulrich ?

U : qui veut tu que ce soit ?Ah oui je sais , ton cher William

Y : mais pas du tout ...je ...laisse moi t'expliquer... elle l'embrassa

U la repoussa : mais qu'est-ce qui te prend ???!

Y en pleurs : je t'aime Ulrich

U : il fallait y penser avant d'embrasser ce crétin et sous mon nez en plus !

Y : mais c'est lui qui ....

U : STOP !!!! je ne veux plus t'entendre!!! C'est fini entre nous un point c'est tout, maintenant lâche moi , je suis venu récupér le chien d'Alex et quelques affaires pour les filles

Yumi le regarda et le lâcha

Y :j'en était sûr que tu voudrais pas m'écouter !

U :: je n'est pas envie de t'écouter.Il prit les quelques affairesdont il avait besoin puis il se dirigea vers la porte.Il l'ouvrit puis il dit : oh fait ! c'est moi qui garderait les enfants.

Y : non ! je refuse, ce sont mes enfants aussi !

U : si tu le prend comme sa, tu devra alors te battre contre mon avaocat et je demande le divorce ! cria t-il

Y les larmes aux yeux tu n'as pas le droit de me faire sa, après tout ce qu'on a vécu , je t'aimes Ulrich !!

U : c'est ce que je croyais

Y : mais c'est vrai, ce n'est pas de ma fauet c'est William qui ....

U retrouvant un peu son calme :Yumi arrête s'il te plaît et assume tes actes.C'est toi que j'ai vu embrasser William, pas une autre et en plus sous mes yeux et sa fait mal, tu m'as briser le coeur Yumi.Et sa , je ne te pardonnerais jamais.Maintenant, si tu veux voir les enfants , je ne t'en empêcherais pas du moment que tu ne m'adresse pas la parole.Sur ces mots, il sortit

 

Pendant ce temps,Sam c'était calmé, elle proposait des prénoms pour leur futur enfant

Sam : qu'est ce que tu pense de Madeleine ?

O : berk

Sam : et Aurélie ?

O : re-berk

Sam : hum... Natacha ?

O : re-re- berk

Sam : tu m'énerve !

Odd réfléchit quelques minutes puis s'écrit : je sais !

Sam : tu sais quoi ?

O : j'ai trouvé le prénom du bébé

Sam pas très sûr de le laisser faire : bah vas y je t'écoute

O : si c'est une fille, ce sera Mélanie

Sam : et pourquoi Mélanie ?

O : c'était une de mes plus belles conquêtes au collège

Sam tapant sur Odd avec un coussin : tu m'énerve, t'es vraiment invivable !

O :alors tu veux bien ?

Sam : je sais pas et si c'est un garçon ?

O : ben tu devrait le savoir, c'est évident !

Sam : dit toujours !

O : bah Odd Junior voyons! puis il éclata de rire

Sam se jetta sur lui puis elle l'embrassa : t'es vraiment irrécupérable toi !

 

Cinq mois passèrent, Sam avait accouché d'une magnifique petite fille.Odd était aux anges , Sam avait réussit à persuader Odd de l'appeler Aurélie, sa ne lui plaisait guère de donner le nom d'une ex à Odd à sa petite princesse .Ulrich était maintenant championde France en pentchak-silat.Il bataillait toujours contre Yumi pour la garde des enfants ce qui avait le don de l'énerver .Dès qu'il entendait de la jeune femme c'était à peine si il ne cassait pas quelque chose

Un soir, Yumi se rendit au gymnase pour s'entraîner un peu, et quelle fût sa surprise en voyant Ulrich en train de s'entraîner. En la voyant,Ulrich avait arrêté ses mouvements et commençait à partir quand Yumi l'interpella

Y : j'aimerai te parler

U : je n'ai rien à te dire

Y : moi si

U serrant les poings : désolé mais je 'ai pas le temps de t'écouter, demain j'ai une compétition

Y : bon et bien puisque tu ne veux pas parler, je te lançe un défi

U : sa ne m'intéresse pas de me battre cotre toi

Y : dis plutôt que tu as peur !

U : peur ?moi ? non mais tu rêve ! je ne veux pas faire ce duel car il n'y a pas d'enjeux ,je n'ai rien à y gagner

Y : si tu te bats contre moi et que tu gagne, je te laisse la garde des enfants

U : c'est d'accord !!!! dit-il précipitamment

Y sourit : par contre si tu perd, tu es à moi jusqu'à demain matin

U : ah bah non alors !

Y : trop tard, tu as déjà accepté, à moins que le grand champion de France ne se défile ?

U : de toute façon, tu n'as aucune chance

Ils se mirent en position, se saluèrent et commençèrent à se battre.Yumi enchaînait coups de poings sur coups de poings mais Ulrich les arrêtaient tous .Au bout d'une demi heure, ils étaient éssoufflés , ils s'étaient donnés à fond.Ulrich commençait à bouillonait intérieurement, il ne pensait pas qu'elle pourrait lui résister ,il essayait de ne pas s'énerver mais la colère pris le dessus et il envoya un coup de pied au niveau du ventre de Yumi .Elle en profita, elle attrapa le pied de Ulrich et l'immobilisa, ensuite elle le poussa en arrière pour qu'il perde l'équilibre, celui-ci allait bientôt basculer en arrière mais au dernier moment , il saisit les épaules de Yumi.Une roulade commença,Yumi connaissant cette technique , elle entraîna Ulrich et celle elle qui fût sur lui .Elle le plaqua avec force au sol et s'écria : tu as perdu !!

U : tu as triché

Y : non, c'est toi qui est mauvais joueur, tu croyais vraiment m'avoir avec cette technique ?u me la fait au collège et je m'en souviens encore

U : bon maintenant, si tu pouvais me lâcher pour que je puisse partir

Y : tu as oublié l'enjeux de ce duel ?

U : bon et bien vas-y ! qu'est-ce que tu veux ?

Y : tout d'abord, je veux un baiser

U : quoi ??? mais sa va pas ! on est séparé je te signale et je ne t'.....

Y posant un doigt sur les lèvres d'Ulrich : chut, laisse toi faire ....

Elle se pencha sur Ulrich qui rougissait à grande vitesse.En effet, malgré ce qu'il voulait faire croire, il aimait toujours Yumiet elle lui faisait toujours autant d'effet mais il n'arrivait pas à se sortir de la tête la scène du baiser .Elle se rapprocha lentement, jusqu'à sentir le souffle du jeune homme et les battements de son coeur puis elle l'embrassa timidement.Elle allait arrêter quand elle sentit les lèvres d'Ulrich répondre à ces baisers, elle continua de plus belle, ces baisers timides se transformèrent vite en un baiser fougueux voir passionné

Elle roula sur le côté, Ulrich se retrouva alors au dessus d'elle, il rougit et son sourcil gauche tressauta, Yumi lui sourit puis le tira vers elle pour l'embrasser. Il s s'embrassaient passionément lorsque quelqu'un les interrompit

Gardien : excusez moi jeunes gens mais le gymnase va fermer

Ulrich sursauta et rougit encore plus car le gardien les fixait intensément et ils n'étaient pas d'en une position habituel pour un combat. Il se leva et il tendit la main à Yumi qui l'attrapa.Puis ils sortirent

U ; heu.... Yumi à propos de ce qui c'est passer dans le gymnase... je veux dire les baisers, je sais pas ce qui ma pris

Y souriante : peut-être que tu m'aimes encore malgré ce que tu veux me faire croire

U : je ne sais pas, je ne sais plus quoi penser

Y : et bien ne pense pus, n'oubli pas que tu es à moi jusqu'à demain matin

U : oui je sais mais je dois prévenir Odd que je ne rentrerais pas ce soir

Y : d'accord

Ulrich appela Odd pour lui dire qu'il ne rentrerait pas à cause d'un entraînement de dernière minute, il ne voulait pas lui parler de ce qui c'était passé avec Yumi car il ne savait pas comment sa aller se terminer, il n'était pas sûr de ces sentiments pour celle qu'il avait aimé comme un fou avant

Yumi l'entraîna ensuite dans leur appartement, quand elle ouvrit la porte, elle vit Ulrich faire une grimace. Elle savait très bien à quoi il venait de penser, pour le sortir de ces songes elle le tira à l'intérieur et l'embrassa sur la joue puis se dirigea vers la cuisine.

Ulrich ne bougeait pas, il fixait Yumi sans s'en rendre compte, pleins de questions se bousculaient dans sa tête.Yumi avait bien vu qu'elle avait réussi à destabiliser le jeune homme et elle n'était pas prête de le laisser filer.Il lui manquer beaucoup trop, il fallait à tout prix qu'il lui pardonne, ses baisers ,ses câlins, ses plans pour la séduire avaient été remplaçés par un grand vide mais elle était prêt du but , reconquerir le coeur du jeune samouraï n'était plus qu'une question de temps

 

Pendant ce temps, Jérémy pianotait sur son ordinateur portablequand une fenêtre avec un signe + vert s'ouvrit, il poussa un cri de joie

A alertée par le cri accourut : mais qu'est-ce qui se passe ? j'ai entendu crier

J : c'est moi, ne t'inquiète pas, c'est génial Aelita ! dit-il en la serrant dans ses bras et en l'embrassant

A : mais qu'est-ce qui est génial ?

J :tout d'abord, j'ai retrouvé ton père et enfin le virus pour détruire XANA une bonne fois pour toute est opérationel

A : wahoo ! sa fait beaucoup de choses géniales, tu devrais prévenir les autres

J : je les appelerais demain, il faut que je sois sûr que tous fonctionnent parfaitement .Tu te rend compte, demain sera peut être notre dernière mission sur Lyoko , on pourras enfin vivre une vie normale

A : oui c'est génial, mais je suis quand même triste pour quelque chose

J : ah bon ? quoi ?

A : pour Yumi et Ulrich , ils allaient si bien ensemble et il a fallu que William fiche tout par terre .S i j'avais su je ne l'aurais pas libérer

J la serra dans ses bras : je suis sûr qu'avec le temps, Ulrich la pardonneras

 

A : je l'espère ...

 

Du côté de Yumi et Ulrich

Ils étaient en train de manger quand Ulrich dit : c'était délicieux comme d'habitude ... enfin je veux dire ...

Y lui sourit : j'ai compris Ulrich , elle s'approcha de lui et déposa un baiser sur ces lèvres mais il n'y réagit pas, il se leva , prit les assiettes et commença à faire la vaiselle .Il était tellement craquant quand il se mettait aux tâches ménagères.Un e fois fini, Ulrich s'assit dans le canapé.Yumi le rejoignit et l'embrassa mais elle s'arrêta en sentant une larme coulait sur la joue d'Ulrich , elle posa sa main sur la joue du jeune homme

Y : tu pleurs ?

U non , j'ai juste une poussière dans l'oeil

La jeune femme savait que Ulrich mentait, elle se décida donc de lui raconter ce qui c'était véritablement passé

Y : Ulrich, je vais te dire ce qui c'est passer avec William

U : oh non ! tu ne va pas recommencer avec sa !

Y : de toute façon, tu n'as pas le choix

U : d'accord ...

Elle lui raconta sa conversation avec William, Ulrich ne disait rien mais il serra son poing lorsqu'elle dit la phrase que William avait prononçé avant de l'embrasser "alors je briserais ton couple"

Après la délaration de Yumi, Ulrich restait silencieux, comme il ne disait rien elle prit la parole et le regarda droit dans les yeux

Y : Ulrich tu sais maintenant pourquoi tu as surris William en train de m'embrasser , je voulais juste te dire une dernière fois que je ne voulais pas de ce baiser.Je n'aime que toi

U : je sais que tu m'aimes, je n'en doute pas mais imagine toi à ma place, tu ne peux pas savoir à quel point sa fait mal de se sentir trahi par l'amour de sa vie .Yumi je te remercie de m'avoir raconter la vritable histoire mais tu vois j'ai besoin de réfléchir. Je ne suis plus sûr de mes sentiments pour toi ...

Y baissa la tête : mais ... si tu ne ressens plus rien pour moi,pourquoi as-tu continué de m'embrasser dans le gymnase ?

U : je te l'ai dit tout à l'heure, je ne sais pas ce qui ma pris

Y se levant : bon et bien maintenant que je sais que tu ne ressent plus rien plus rien pour moi , tu peux partir.Je te libère de ta dette

U savait qu'l avait fait mal à Yumi, même si il savait qu'il l'aimé toujours, il n'arrivait pas à pardonner l'infidélité qu'elle lui avait faite.Il se leva et se diriga vers la porte d'entrée avec Yumi tout en réfléchissant " ce n'était qu'un baiser après tout, oui mais avec mon pire ennemi !Que faire ? je l'aime c'est sûr mais est-ce qu'elle m'aime vraiment ?

Yumi ouvrit a porte et Ulrich sortit, elle lui dit ces derniers mots : j'espères que tu me pardonneras un jour, je ne sais pas si j'arriverais à vivre sans toi un peu plus longtemps mais je voulait que tu sache que je t'aime du plus profond de mon être

Ulrich hocha la tête et descendit les escaliers lentement

 

Le jeune homme était maintenat dans le hall de l'immeuble, il réféchissait toujours  «mais qu'est-ce que tu fais espèce d'imbécile ! Tu laisse filer entre tes doigts la femme de ta vie ! Je n'ai même pas essayer de me mettre à sa place, je n'ai pensé qu'à moi encore une fois mais quel crétin je fais !! »

Il remonta en courant les 2 étages et toqua doucement à la porte

Y ouvrit et parut surprise : Ulrich tu n'es pas parti ? Tu as oublié quelque chose ?

U avec un sourire charmeur : oui , j'ai oublié quelque chose de très important

Y : euh ...Ah bon mais quoi ?

U : j'ai oublié de te dire que je t'aime , je suis désolé de m'être comporté comme un gamin , je regrette tout le mal que je t'ai fait , je n'ai même pas essayer de me mettre à ta place dans cette histoire. Voilà c'est tout ce que je voulait te dire

Y fronça les sourcils : désolé Ulrich, mais c'est trop tard.

U baissa la tête : oui je comprends ...

Y releva le menton du beau brun : mais je plaisante gros bêta !

U la regarda dans les yeux avec un sourire malin : je te dois une soirée non ?

Y le regarda amusée : une soirée ? Sa dépend se que tu entend par soirée

U : bah je sais pas ... enfin si mais t'en as de ces questions toi

Y : tu n'as pas d'arrières pensées par hasard ?

U la prenant dans ses bras : moi mais pas du tout ; il commença à l'embrasser amoureusement, laissant ses mains descendre sur les hanches de la jeune femme. Leurs baisers s'intensifièrent, ils se dirigèrent vers la chambre enlevant leurs vêtements avec rapidité .

Y : près pour un nouveau départ mon samouraï ?

U : oui ma princesse

Ils passèrent une nuit assez mouvementée ...

 

Le lendemain, chez les Belpois

Jérémy pianotait sur son ordinateur «alors si je fais sa, sa devrait marcher ... Oui !! sa marche ! Plus que sa et sa a réglé et c'est bon ... »

A : Jérémy ! Tu as envoyer un message aux autres

J : oups j'ai complètement oublié , j'y vais tout de suite

A : toi oublier quelque chose ? Pas possible

J : j'ai peut-être oublier sa mais j'ai ma magnifique femme pour me le rappeller dit-il en l'embrassant avant de monter à l'étage

Il traversa le petit couloir, et passa devant la chambre de sa fille, il ne put s'empêcher d'y rentrer. Il aimait énormément cette pièce , il s'était donné beaucoup de mal avec ses amis .Il s'en rappellait encore, il bossait comme un fou avec Odd alors que Ulrich et Yumi avaient mystérieusement disparu pour aller chercher la frise qui ornerait la tapisserie, au bout d'une demi heure il était aller voir pourquoi ils mettaient autant de temps et quel ne fût pas sa surprise de les trouver dans le jardin, allongés sur l'herbe.Ulrich embrassant Yumi passionément et caressant son ventre. Cette pensée le fit sourire car ils avaient eu la peur de leur vie en voyant Jérémy

Au bout de queques jours d'acharnement pour finir cette pièce et surveiller Ulrich et Yumi , ils avaient obtenu un résultat magnifique. En effet, la tapisserie était rose pâle, une frise avec de petits animaux orné cette dernière et la pièce était rempli de toute sortes de meubles de couleur rose , c'était Aelita qui avait choisi les meubles et bien sûr il y avait une tonne de jouet, tous différents de uns des autres éparpillés dans toute la chambre ce qui mettait particulièrement Aelita en colère.Malheureusement pour elle , Lilou tenait de son père pour le rangement

Il s'approcha de sa fille et caressa ses jolies cheveux blond et l'embrassa sur le front , ce contact fit naître un sourire sur les lèvres de la petite ce qui fit fondre Jérémy. Il sortit de la pièce malgré lui , il devait absolument envoyé le message à Odd, Ulrich et Yumi leur disant de se rendre à l'usine vers les 14h pour l'ultime mission .La réponse de Odd ne se fit pas attendre par contre pour Yumi et Ulrich c'était silence radio

 

Du côté des Stern, Ulrich dormait paisiblement la tête posé sur la poitrine de Yumi et une main sur la hanche de la jeune femme.Yumi quant à elle caressait les cheveux du jeune homme , il ouvrit doucement les yeux et en voyant Yumi il ne pût s'empêcher de l'embrassait dans le cou

U : bonjour mon ange murmura t-il

Y : bonjour mon amour

U : je t'aime tellement, je me sens tellement confus pour ce qui c'est passé ces 5 dernier mois ...

Y : n'y pense plus , on a pris un nouveu départ non ?

U : je me demande comment tu fais pour m'aimer malgré le sale caractère que j'ai, je suis jaloux comme je sais pas quoi et toi tu fais tout pour me récupérer dès que je fais une crise

Y : c'est parce que je n'aime que toi, et puis tu n'as pas un sale caractère, tu es juste grognon quelques fois ce qui me fait craquer parce que je sais que tu ne l'es jamais bien longtemps surtout quand je t'embrasse comme sa dit-elle .Elle se mit au dessus de lui et l'embrassa amoureusement

U : oui tu as a raison c'est radical, j'ai l'impression d'être au paradis

Ils continuèrent à s'embrasser amoureusement, tendrement jusqu'à ce que Ulrich déclare : Yumi ?

Y : oui ?

U : tu es ma petite femme chéri n'est-ce pas ?dit-il avec un sourire malin

Y voyant le sourire de son mari : bien sûr mais que cache ce mystérieux sourire dit-elle en riant

U : bah c'est que sa ma donner faim ce qu'on a fait cette nuit ...

Y : c'est bon message reçu, tu veux que je te prépare ton petit déjeuner c'est ça ?

U : oui j'aimerais bien

La jeune femme soupira puis commença à se lever en prenant le drap autour de sa taille mais Ulrich tira sur le tissu

Y ria au éclat : Ulrich lâche ce drap sinon je pourrais pas aller faire ton petit déjeuner

U : mais tu ne sait même pas ce que je veux .

Y ; je te connais, alors : un jus de fruit, un yaourt sucré et 4 tarines avec de la confiture c'est bien ça non ?

U : j'ai changer de menu dit-il en souriant

Y : ah bon ? Tu veux quoi alors ?

U : approche et je te le dirais ...

Y ; je sais pas pourquoi mais sa sens le coup fourré sa

U : mais non , tu n'as pas confiance en moi ? dit-il d'une voix chargé d'innocence

Yumi s'approcha serrant bien le drap contre son corps puis s'approcha de son compagnon

Y : alors je t'écoute

U : un peu plus près ...

Elle s'approcha du jeune homme et celui ci l'attrapa et se mit au dessus d'elle

Y : j'en étais sûr !!! t'es un vrai gamin !

U : oui mais je t'ai attrapé dit-il en riant

Y : bon alors maintenant que je suis coincé, qu'est-ce que tu me réserve mon beau brun ?

U : ça ! Dit-il commençant à l'embrasser , mais il s'arrêta ayant une meilleure idée pour taquiner sa femme

Y : qu'est-ce que tu imagine encore ?

U : quelque chose pour t'embêtter mais j'ai trouvé

Y : ah ? Et c'est quoi ?

Il s'approcha doucement de Yumi puis commença à la chatouiller, celle-ci éclata de rire

U : oh non Ulrich ,pitié tout mais pas sa !

Ils chahutèrent pendant environ 1h puis se levèrent découvrant ainsi le message de Jérémy

Ils lui répondirent chacun de leur côtés .

 

U : j'ai reçu un message de Jérémy, il me demande de venir à l'usine vers 14h
Y : moi aussi , je me demande pourquoi, XANA n'attaque plus en ce moment
U : bah on verra bien, moi je vais aller courir un peu
Y : ok
U : tu viens avec moi ?
Y : non merci, moi je vais aller dire bonjour à la douche
U : quoique,je pourrais peut-être reporter mon footing à demain ,comme sa je pourrais prendre une douche
Y : non , non toi tu vas faire ton footing, moi je veux être tranquille dans ma douche dit-elle en le poussant vers la porte
U : tu me met dehors ?
Y : oui
U : sa veut dire que tu ne m'aimes pas ? Dit-il avec un air abattu
Y : rooo arrête ton cinéma, bien sûr que je t'aimes mais je t'en supplie laisse moi prendre ma douche, et va faire ton tour de la ville comme t'as l'habitude de le faire tous les matins
U : bon d'accord mais je veux un bisou avant de partir
Y : tu me laisse tranquille si je t'en fais un ?
U : promis !
Y : bon c'est d'accord , aller viens là beau brun .Il s'approcha, elle lui déposa un baiser sur les lèvres mais au moment de se retirer, il la retint pour la plaquer contre le mur,il commença à l'embrasser amoureusement, elle passa ses bras autour de son cou puis au bout d'un éternel baiser elle le repoussa gentiment
Y : aller Ulrich tu m'as promis
U : j'ai pas envie de te quitter ...
Y : t'exagères, si c'est sa tu peut rester mais n'espères même pas un seul câlin ou bisou
U : tout compte fait je vais aller courir,il se dirigea vers la porte puis en sortant lui dit : tricheuse !
Y souriant : mauvais joueur
Les heures passèrent à une vitesse folle, il était déjà 14h 20 ,Ulrich et Yumi venaient juste d'arriver devant le mont de charge , ils se faufilèrent à l'intérieur puis Ulrich appuya sur le bouton pour entamer la descente.Ensuite , il se dirigea vers Yumi et commença à l'embrasser tendrement, durant la descente les baisers se transformèrent en un baiser passioné, les mains de Ulrich posées sur la taille de la jeune femme et les bras de celle ci autour du cou de son mari .Ils ne se rendirent même pas compte que les portes de l'ascenceur venaient de s'ouvrir pour laisser place à leurs 3 amis dont le visage reflétait la surprise
O : hum, hum excusez moi de vous déranger, mais il me semble que j'ai loupé un épisode non ?
Y se dégagea brusquement des bras du jeune brun : heu désolé pour le retard
J : pas grave
A se dirigea vers son amie et lui fit un clin d'oeil
Y lui chuchota : t'inquiete je te raconterais tout ...Enfin presque dit-elle gênée
A pouffa en silence
U lui se plaça à côté de Jérémy : bon alors pourquoi tu nous a appelé ? Et puis qui c'est qui garde les enfants ?
O : c'est Sam qui garde les enfants
Y : quoi ??!! les cinq ?
O : oui , ne t'inquiete pas j'ai donner du somnifère à chacuns pour que Sam ne puisse que s'occuper de ma princesse
U : très drôle Odd
O : mais c'était pas une plaisanterie
Y et U : quoi ???!!!!
O : mais je plaisante , relax , il y a aussi une de mes soeurs pour l'aider
Y : ah je préfère sa
J : bon désolé de vous interrompre mais je vous ai appelé car j'ai enfin trouver le moyen de détruire XANA
Y : mais c'est génial
A : et aussi de ramener mon père parmis nous
Y : ah bah alors c'est super génial
U : bon alors qu'est-ce qu'on doit faire ?
J : alors tout d'abord , il faut que vous alliez sur le 5ème territoire, il faudra escorter Aelita jusqu'à l'unique tour de ce territoire et là ,bah c'est à moi et à d'Aelita d'agir , en fait on va implanter le virus dans cette tour qui est la base de donnée du coeur de Lyoko , XANA ne pourras pas lutter si le coeur implose, il est déjà très faible depuis quelque temps
O : bah alors si il est faible pourquoi nous envoyer tous les 3 ? Je veux dire moi, Ulrich et Yumi parce que Aelita toi t'es obligé d'y aller de toute façon
J : comme je l'ai dit Odd, XANA n'a pas attaquer depuis au moins 4 mois ce qui veut dire qu'il doit rassembler ces dernières forces pour le combat final et il faudra aussi que Aelia rentre les données pour ramener son père
O : ah d'accord !
J : Bon tout le monde a compris ? Vous devez protéger Aelita à tout prix
O, Y et U : on s'en charge, compte sur nous !
J : allaient au scanner, je vous virtualise direct sur le 5ème territoire
Ils descendirent aux scanners, Yumi se dirigea dans un des caisson,Ulrich avant la fermeture des portes s'approcha et lui chuchota : tu me promet d'être prudente ?
Y : c'est toi qui me dis sa ? Mr le casse -cou. Qui c'est qui est tombé dans la mer numérique la dernière fois ?
U baissa la tête prenant sa comme un reproche : c'était pour te sauver ...
Y lui releva le menton , lui déposa un baiser sur les lèvres puis lui dit : je le sais bien gros bêta , toi aussi fais attention
Ulrich lui sourit puis se recula laissant les portes du scanner se refermer sur sa bien aimée
J :TRANSFERT YUMI, TRANSFERT AELITA , SCANNER ET VIRTUALISATION
Les filles atterirent souplement sur le sol du 5ème territoire, le passage s'ouvrit après quelques secondes, les garçons les rejoingnirent quelques minutes plus tard,Ulrich ne quittait pas des yeux la japonaise, celle ci le vit et lui fit un clin d'oeil pour le rassurer
J : bon alors la tour se trouve à 350 m de votre position, je vais vous guider
A : ok on t'écoutes Jérem
J : bon alors tout droit, ensuite vous prendrez la 2ème à droite et ensuite la ...
O : et doucement Einstein on est pas des coureurs marathon
J : excuse moi , j'ai tellement hâte d'en finir que j'ai dû mal à me contrôler
A : aller en route !!!
Le petit groupe de Lyoko-guerriers courus un petit moment,Aelita et Odd devant suivis de Ulrich et Yumi qui se regardaient chacuns leur tour, tous les deux inquiet pour leur partenaire
A : après on va où Jéremy ?
J : vous y êtes presque , maintenant c'est à gauche et enfin à droite, vous devriez débarquer sur une petite salle où la tour flotte dans l'air
Ils avançèrent , sautant sur de plates formes en plates formes, évitant les différents pièges implantés dans la salle principal , Odd manqua de s'engouffrer dans un des pièges mais grâce à son agilié de félin ainsi que l'aide du jeune samouraï il réussit à se sortir de ce mauvais pas .Yumi quant à elle enchaînait pirouettes et saltos pour éviter les pièges mais elle manqua tomber dans le vide à un moment, heureusement pour elle Ulrich n'était pas loin .En effet grâce au super-sprint de celui ci ,il évitait facilement les pièges voir ne les déclencher pas et Aelita, avait déployé ses magnifiques ailes pour survoler cette zone
Au bout d'environ 20 minutes d'effort ils arrivèrent enfin à destination, la salle était d'un calme plat ,aucun monstre en vue ce qui commençait à inquiéter Jérémy
J : c'est bizarre quand même , vous n'avez même pas rencontré de rampants, sa sent le coup fourré moi je dit
O : arrête de stresser Jérém, XANA est HS c'est tout
Un énorme rugiissement , à vous glacer le sang retentit dès que le félin eut fini sa phrase
O : euh ...Je retire ce que je viens de dire
U sortant ses sabres et se plaçant devant Yumi et Aelita d'une manière protectrice : c'était quoi ça ?
J : aucune idée ... En tout cas c'est énorme et sa se déplace à une vitesse folle . Faites très attention
Le silence revint ,Ulrich ne baissant toujours pas sa garde : il est où , est-ce que tu le voit sur tes écrans ?
J paniqué : non je ne le vois plus, il a complétemnt disparu !!!
A : calme toi Jérémy , ce n'est peut-être qu'une fausse alerte .Une masse énorme, sombre se dessina derrière la jeune humanoïde
J : Aelita !!!!!!! attentton derrière toi !!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

La jeune humanoïde se tourna et se retrouva face à un monstre sombre, effrayant, ses yeux luisant comme deux rubis , une gueule rempli de dents plus aigisées l'une que les autres , de la fumée sortait des naseaux de ce monstre immonde ,ses griffes laissant des traces profondes dans le sol du 5ème territoire,ses ailes étaient recouvertes d'épines et son dos en était couvert également et pour finir une énorme queue finissait l'immense corps de ce nouveau monstre . Il ressemblait plus à un dragon qu'à autre chose mais le seul signe que les lyoko-guerriers ai retenu est la marque du signe de XANA implanté entre les cornes du monstre .Ulrich se mit devant Aelita et pointa ces lames devant la bête
U : Jérémy c'est quoi cette horreur ?
J : ...
U : Jérémy !!!!
J : .... Euh je ne sais pas , mais en tout cas il surpasse tous les autres monstres de XANA en point de vie et en attaque, sa queue et ses griffes sont des armes mortelles , 2 coups et s'en ai fini pour vous
U : ok , bon aller viens la tronche enfariné que je te règle ton compte , il se précipita sur le monstre , fit un bond prodigieux mais se fit projetter par la queue du monstre qui le toucha en plein ventre . Il atterri quelques mètres plus loin ,les lyoko-guerrieres se précipitèrent vers lui laissant Odd devant le monstre
A et Y : Ulrich !!!!! est-ce que sa va ???
U : .....
Y le secoua : Ulrich répond s'il te plaît !!!
U : ....
Y le serrant fort dans ses bras : mais qu'est-ce qui t'as pris ! Espèce d'imbécile ! Te jetter sur cette horreur, je t'aime tu n'as pas le droit de me faire sa !
U : .... Yumi tu m'étouffe ...
Y le lâcha et lui fit une tape sur la tête : tu m'as fait une de ces peurs
U sous la tape de sa compagne : aïe !
Y : oh excuse moi !!! je ne voulais pas te faire mal
U : un ptit bisou guérirait ma blessure ...
Y comprenant le manège du jeune homme : imbécile
Odd quant à lui était bouche bée devant le monstre.
Le monstre ne bougeait pas d'un poil, remuant juste dangereusement la queue et laissant de la fumée sortir de ces naseaux
J : il faut le détruire sinon on ne pourra jamais accéder à la tour
O : très amusant , comment on détruit «dragon ball» ?
J : dragon ball ? C'est quoi sa ?
O : le nouveau nom de la petite bêbete qui se touve en face de moi
J : même dans les moments difficils, tu trouve toujours un moyen d'en placer une . T'es pas possible, je pense qu'il faut atteindre l'oeil de XANA plaçé sur son front
O : et comment je fais pour l'atteindre ? Ulrich s'est mangée sa queue en essayant de l'atteindre
J : je ne sais pas je ne peux pas vous aider
O : bon aller viens là dragon ball ! Il pointa son bras vers le faut tout en visant le signe du virus puis s'écria : FLECHES LASERS ! Trois flèches se dirigèrent vers le monstre mais celui-ci créa une sorte de champ de force qui fit riposter les flèches sur le félin.
Heureusement pour lui , il réussit à les éviter
O : ouais bah c'est pas gagné , il est où Ulrich ?
Une forme jaune se dessina à côté de lui : je suis là !
O : waaah !! Mais t'es dingue de me faire peur comme sa !
U : excuse mais j'ai un compte à réglé avec cette horeur
O : il s'appelle dragon ball
U : hein ? Comment tu sait ça toi ?
O : Bah c'est simple c'et moi qui l'ai inventé
U : pff , toujours aussi pourri ton humour

Ils se jettèrent tous les deux sur le nouveau monstre ,Ulrich utilisant son supersprint pour essayer de distaire la bête pendant que Odd se hissait sur sa tête pour y lâcher quelques unes de ces flèches lasers . Mais ce fût en vain, le monstre avait envoyé Odd quelques mètres plus loin , le pauvre félin s'était fait toucher par la queue du monstre et était complètement sonné. Ulrich quant à lui était en mauvaise position, en effet, le monstre l'avait coincé sous sa patte et le compressait de toute ces forces , si sa continuait , il allait se faire dévirtualisé.Le dragon commença à charger un tir dans sa gueule et s'appretait à tirer quand deux éventails ainsi qu'une boule d'énergie lui arrivèrent droit dessus, un des éventails fût dévié mais le champs force ainsi que le deuxième éventail le touchèrent de plein fouet. Sous le coup de la douleur, il lâcha le pauvre samouraï qui se recula à toute vitesse .
J : Ulrich et Odd vous n'avez plus que 30 points de vie , le prochain coup vous sera fatal, les filles ont encore 100 points de vie
U : compris ! Il chargea de nouveau le monstre et activa son triplicata, le monstre réussit à détruire l'un des faux Ulrich mais n'eut pas le temps de repousser les deux autres .Ulrich de toute ces forces lui trancha le cou, la bête s'écroula avec un gémissement plaintif
U se passa une main sur le front : pffou !! enfin terminé, sache que personne ne résiste à Ulrich !
Il se dirigea ensuite vers Yumi et lui caressa le visage mais celle ci lui fit signe de se retourner, il se retourna et vit le corps du dragon bouger, deux nouvelles têtes venait de faire leurs apparitions
U : oh la la ! Mais c'est quoi cette horreur ???!!!
Il se se jeta de nouveau sur la bête et lui retrancha les 2 têtes mais ils en repoussaient toujours et encore , le monstre avait maintenant 5 têtes aussi dangereuses l'une que les autres .
U : on y arrivera jamais !!!
O : ah bah c'est malin maintenant on a dragon ball multiplié par 5 !
U : je fais ce que je peux je te signal !
O : bon bah on en prend une chacune et le compte est bon
Y : mais il y en a 5 et on est que 4 je te signale
O : a oui mince
J : surtout visé l'oeil de XANA si vous voulez la détruire , j'appelle du renfort de toute façon ...
Y : du renfort ? Qu'est ce que sa veut dire ?
J : tu verras bien
Les lyoko-guerriers combattaient depuis maintenant une vigtaine de minutes, chacun ressentant la fatigue des autres, le monstre ne leur laissait aucun répit, les têtes tiraient des lasers à tout bout de champs, un seul regard sur le côté et c'était la dévirtualisation assurée
U : bon Jeremy, il arrive quand tes renfort ???
J : c'est bon sa arrive ....
Un nouvau coprs atterit souplement à côté des lyoko-guerrier, des cheveux noir, un regard sombre, un costume noir muni de bracelet protecteurs muni de piquants et une énorme épée en guise d'arme
U, Y, A et O : William ????!!!!!
W un sourire aux lèvres : et oui c'est bien moi , alors on a besoin de moi ?
U l'ignora complétement ainsi que que Yumi
O : oui , on a besoin de toi, tu vois dragon ball là bas ?
W : dragon ball ? Tu veux dire l'espèce de truc à 5 têtes c'est ça ?
O : oui c'est lui dragon ball, donc comme tu peux le voir on a une tête chacun, il faut toucher l'oeil de XANA pour les tuer
W : ok, pigé
U : bon c'est bon , maintenant que vous avez échangé vos numéros on peut y aller ?
W sourit d'un air mauvais , apparament le jeune samouraï n'avez toujours pas digéré le baiser qu'il avait volé à Yumi .Le guerrier noir se mit en position et dit d'une voix assez forte : super-smoke ! Il se transforma en fumée et se dirigea à toute vitesse vers l'une des têtes , malgré les tentatives du monstre pour ralentir ce nouvel ennemi ,le jeune homme se hissa sur une des têtes et fit apparaître son énorme épée , il la planta de toute ces forces dans le signe de XANA .Le monstre hurla sous la douleur et une des tête explosa ,il n'en restait plus que 4.
William revint vers eux avec un air triomphant
W : alors vous-en dites quoi ?
U et Y : sans plus ...
A et O : super
Les quatres amis se regardèrent un sourire gêné sur le visage , Ulrich activa son super-sprint, un rayon jaune se mit à courir autour du monstre,évitant souplement les tirs furieux de la bête puis se retrouva en moins de 5 secondes sur une des têtes restantes , le jeune homme planta ses deux sabres dans l'oeil de XANA et cria : impact !!!
Une autre tête explosa et le jeune samouraï revint vers ses amis et celui qu'il considérait comme son rival
O : plus que 3 et c'est bon
U et W : je m'en charge !!!!
Ils se regardèrent d'un air mauvais et fonçèrent tous les deux, l'un utilisant son pouvoir de fumée et l'autre son pouvoir de rapidité. Quelques minutes plus tard, deux nouvelles têtes venaient d'être détruites .
O chuchotant à A : et bah dis donc, faudrer pas les lâcher dans la ville tous les deux sinon c'est sûr c'est la fin du monde
A : Odd c'est pas drôle
Y : bon , il reste une tête et après c'est terminé qui s'en charge ?
U et W : moi !!!
Ils repartirent à nouveau sur le front mais manque de chance le monstre les faucha tous les deux avant qu'ils n'aient put activer leurs pouvoirs , Ulrich se fit dévirtualiser et William se fit compresser par la patte du monstre jusqu'à la dévirtualisation
J : DEVIRTUALISATION ULRICH , DEVIRTUALISATION WILLIAM
Y : ha ! Bah c'est malin !! Comment on fait maintenant ?
O : mais voyons ma chère geïsha , Odd le magnifique est là ! Dit-il en gonflant son torse Un tir le toucha en plein dos et ce fut la dévirtualisaton pour le pauvre félin
J :DEVIRTUALISATION ODD
Y : oui bah non, Odd le magnifique n'est plus parmi nous . Bon Aelita moi je vais le distraire , toi essaye de lui lancer un champs de force assez puissant pour le détruire du premier coup
A : puissant ? Mais comment j'y arriverais jamais
Y : pense à ton père, si on réussi il sera parmi nous
A : oui tu as raison
La japonaise fonça en direction du monstre, enchaîna saltos, pirouettes, et autres figures plus compliquées l'une que les autres, elle parvint à attirer l'attention du monstre
La gueule du monstre s'ouvrit, un laser se chargea et se dirigea sur la jeune femme asiatique
Y eut juste le temps de hurler : Aelita maintenant !!!! puis elle se fit dévirtualisée
J : DEVIRTUALISATION YUMI
La jeune humanoïde concentra toutes ces forces et lâcha l'énorme champs de force sur le monstre , il fût toucher de plein fouet et cette fois-ci le monstre explosa pour de bon
Elle se dirigea ensuite vers la tour et y entra, elle plana jusqu'au plateau supérieur et commença à rentrer les données de Jérémy
Pendant ce temps, un des scanners s'ouvrit laissant apparaître Yumi exténuée, Ulrich la rattrapa de justesse et la serra fort dans ses bras sous l'oeil mauvais de William
W : tu veux que je t'aide à la monter à l'étage ?
U d'une voix séche : mêle toi de ce qui te regarde .
Il la prit dans ces bras et se dirigea vers l'ascenceur, les portes se refermèrent sur le jeune couple
Ulrich caressa le visage de Yumi d'un geste tendre
U : Yumi, sa va mon amour ?
Y : euh, oui juste un peu fatigué ... Elle essaya de se tenir seule debout mais n'y arrivant pas elle se laissa porter par les bras de l'homme de sa vie
Ils arrivèrent enfin au labo, Odd était silencieux et observait l'écran de Jérémy, voyant des tonnes de données incompréhensibles defiler devant ses yeux .
U : s'en est où ?
J : c'est bientôt terminé, je lance la procédure de virtualisation Aelita, croise les doigts
Jérémy se leva de son fauteuil, et descendit par l'échelle jusqu'à la salle des scanners , un des scanner ronronnait , doucement les portes s'ouvrirent laissant apparaître un homme aux cheveux gris et à lunette, portant un pull rouge, une blouse par dessus, et un jean noir
Jérémy et William le rattrapèrent au vol et le remontèrent jusqu'au labo. Aelita arriva quelques instants plus tard
Ils étaient maintenant tous réunis autour de l'homme qui était alllongé contre la paroi d'un des murs
Y et A lui passaient une serviette humide sur le visage, quelques minutes plus tards, il ouvrit des yeux étonnés
J : bonjour Mr Hopper
Mr Hopper : bonjour ... Mais comment ...
A : chut papa, calme toi
Mr Hopper : Aelita ! Ma chéri ! Il la serra fort dans ses bras , tout le groupe avait les larmes aux yeux tellement s'était émouvant
J : reposez vous, sa vaut mieux
Mr Hopper : mais et XANA ?
J : XANA est hors service, il ne créera plus le mal, nous avons réussi à le tuer
Mr Hopper : ... Et Lyoko ?
J : j'ai été obligé de le détruire aussi , désolé dit-il en baissant la tête
Mr Hopper : tu n'as pas t'excusez, c'est du bon travail
J fier du compliment que venait de lui faire le génie : merci Mr Hopper
Mr Hopper : ne m'appelle pas comme ça, mon prénom est Franz , et d'après le regard de Aelita, tu dois sûrement être très proche d'elle
Le groupe sourit sous cette conclusion
A : c'est mon mari papa
Franz : je suis contente que tu sois heureuse ma chéri
Après que Franz est reprit des forces, ils remontèrent à la surface, il faisait nuit, des étoiles scintillantes décoré le ciel d'un noir encre, le vieux professeur respira une bonne bouffée d'air et s'exclama : que c'est bon de revoir la surface !
Tout le groupe était aux anges même William était content pour eux, ils contemplaient tous le ciel sur le pont de la vielle usine jusqu'à ce que Odd s'exclame : mince !!!! J'ai complétement oublié Sam , oh la la , elle va me tuer !!
J : elle est pas pire qu'un virus complétement incontrôlable non ?
O : presque , oh la la qu'est-ce que je vais prendre en rentrant !
Son portable sonna, il décrocha
O : allo ?
S : Odd !!! Nan mas tu as vu l'heure qu'il est ???!!! Où est-ce que tu es ???!!!
O : ma chéri, c'est pas ce que tu crois ...
S : et qu'est-ce que je devrais croire ???!!!
O : euh rien du tout
S : Odd
O : oui mon amour ??
S : si tu n'es pas là dans moins de 5 minutes , je saccage tous le salon
O : ah non !!! J'arrive !
Il partit en courant sous les rires du reste du groupe
W se dirigea ensuite vers Ulrich et lui tendit la main : je m'excuse pour ce qui c'est passé avec Yumi, je ne veux que son bonheur et son bonheur c'est toi, alors sans rancune
U était surpris mais il tendit quand même sa main vers son rival de toujours , ils se serrèrent la main et il lui dit : sans rancune .
Puis le groupe se sépara, les Stern et les Belpois ainsi que Franz se dirigeant vers la maison de Odd pour récupérer leurs enfants et Willam d'un autre côté
Une nouvelle vie commençait pour ce groupe d'amis ...


Fin

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin une vie calme ... Enfin presque ....(tome 5)

 

 

 

 

Après la destruction définitive de XANA, quatre nouvelles années s'étaient écoulées, les petites jumelles Stern avaient bien grandi, rayonnantes d'énergie et de beauté, de véritables princesses japonaises, elles avaient toutes les deux les jolis yeux bridé de leur maman ainsi que sa belle chevelure noir ,leurs yeux noirs étaient aussi profond que ceux de leur papa et elles avaient aussi son sourire dévastateur qui faisait chavirer le coeur de la jolie japonaise, de vrai petites chipies. Yumi avait arrêter de travailler à Kadic comme professeur de français préférant devenir femme au foyer pour pouvoir s'occuper dignement de tout ce petit monde, en effet les jumelles malgré leurs 4 ans d'âge se chamailler tout le temps avec leur grand frère Alex qui avait maintenant 10 ans, celui ci avait bien grandi et au contraire de ces soeurs, il n'avait pas les yeux bridés , c'était le portrait craché de son père, brun, les yeux aussi profonds que lui, assez grand pour son âge, un vrai petit champion en art martiaux, étant donné que son père était le champion inter-continental en pentchak-silat, il lui était facile de demander conseil à ce grand champion malgré les absences répétées de celui-ci .Ce qui faisait enragé Yumi mais le beau brun arrivé toujours à se faire pardonner .

Les Belpois par-contre, avait accueilli un nouveau membre dans leur famille, un beau petit garçon blond, qu'ils avaient appelé Matt , Aelita était tombé enceinte un an après la destruction du virus, au plus grand plaisir de Jérémy et de son père qui était devenu un papi gâteau avec ses deux petits enfants.Matt et Lilou se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, tous les deux blonds, les yeux verts de leur maman, malgré la différence d'âge des deux enfants, ils s'entendaient comme laron-en-foire,et ne se séparaient presque jamais.

Les Della-robia ne s'était pas agrandi depuis la naissance de la petite Aurélie , la petite ressemblait beaucoup à sa maman, la même couleur de cheveux, les mêmes yeux , la même bouche, par contre en caractère elle était aussi espiègle que son papa, toujours à taquiner sa maman qui cédait à tous ces caprices.La petite née peu de temps après les jumelles s'entendait très bien avec ces petites chipies, dès qu'elles le pouvaient, elles faisaient les pires bêtises malgré leur jeune âge, une fois, chez les Stern elles avaient complètement innondé la salle de bain, ouvrant tous les robinets par on ne sait quelle magie ou encore la fois où elles s'étaient barbouillées de peinture chez les Della-robia, les pauvres mur de la salle à manger avaient été transformé en arc-en-ciel , tellement il y avait de couleurs différentes sans compter les vêtements couverts de peintures .Les deux couples n'avaient pas réussis à les gronder tellement ils riaient de la bêtise de leurs filles.

 

Une belle journée ensoleillée avait commençé, la ville avait son éternelle routine , les klaxons des voitures, un chien aboyant contre un chat , de nombreux enfants jouant dans les differents parcs , les vacances d'été s'annonçaient très bien, mais un peu plus loin, plus précisément dans une maison assez spacieuse des cris se faisaient entendre

Alex : maman !!!! Kim et Sam m'ont volé mon ballon de foot !

Kim et Sam : même pas vrai d'abord !

Le garçon couraient après ses jeunes soeurs qui étaient très rapide pour leur âge

Kim : au secour !!!

Sam : maman , Alex veut nous taper !!!

Y : Alex arrête d'embetter tes soeurs dit-elle d'une voix lasse

Alex : quoi ??! Mais c'est pas moi, elles m'ont chipé mon ballon

Y : les filles rendaient le ballon à votre frère, sinon vous êtes punis de votre dessin animée préféré c'est compris ?

Les filles hochèrent la tête puis se dirigèrent vers leur chambre

Kim : tiens

Sam : ton ballon

Alex leur sourit : merci les filles, aaaaaahhhh mais qu'est-ce que vous lui avait fait ???!!!

Le ballon en question était recouvert de petits coeurs rose et d'autocollants .

Sam : rooo , t'es jamais content, on l'a juste décoré un peu ...

Kim : avec des jolis coeurs rose

Alex : mais c'est pas vrai !! C'est le ballon de la coupe du monde, papa la payé une fortune et puis je vous dis pas la honte si je ramène sa devant mes copains . Il était complétement annéanti , il regarda ses soeurs dans les yeux puis leurs dit en jettant le ballon derrière lui : si je vous attrape vous êtes mal !!!

Les deux soeurs partirent en courant et en hurlant , Alex leur courrait après

Yumi , quant à elle était dans la cuisine en train de préparer un poulet rôti et des frites pour ces enfants, elle tenait dans ses mains le poulet qui venait de sortir du four , elle se dirigea vers la table mais ces enfants lui passèrent sous le nez et le poulet finit par terre .

Y hurlant : sa suffit !!!!!

Les enfants s'arrêtèrent de courir et de hurler , baissèrent la tête et virent le poulet par terre

Y les mains sur les hanches : filez dans votre chambre , je ne veux plus vous voir !

Alex : mais ...

Y : il n'y a pas de mais jeune homme ! Dans votre chambre et plus vite que sa !

Le jeune garçon prit l'air grognon de son père et les filles croisèrent les bras avec une mine boudeuse mais ils se dirigèrent quand même vers leur chambre

Y s'écroula sur une chaise : ils me tueront ... Et puis Ulrich qui n'est pas là, raaa il m'agace celui là avec ces compétitions, son portable vibra, tiens en parlant du loup

Y : allo ?

U : bonjour mon amour

Y : salut

U : sa ne va pas , on dirait que tu est contrarié

Y : tes enfants sont de vrai démon, comment veux tu que j'aille bien si en plus leur père se trouve à des millier de kilomètres

U : oui je comprends

Y : non tu ne comprends pas Ulrich !!!

U : t'énerve pas mon bébé, je rentre bientôt

Y : quand ?

U : dans deux semaines .

Y : deux semaines ???!!! Non mais tu te fous de moi ???!!!

U : mais pas du tout, mais tu sait ce que c'est le monde de la compétition ...

Y : j'en ai marre Ulrich ! Puis elle lui raccrocha au nez

 

Chez les Della-robia, Odd jouait avec sa fille

O : Aurélie, regarde le joli poney , tu me l'échange contre ton dauphin ?

Aurélie : nan !!!

O : s'il te plaît ma chérie ...

Aurélie : nan, et puis d'abord c'est mon poney dit-elle en prenant le jouet des mains de son père

O : bon et bien puisque c'est ça je ne joue plus avec toi

La petite se mit à pleurer

Sam : mais qu'est-ce que tu lui a fait ? Dit-elle en prenant sa fille dans ses bras qui enfouit sa tête dans le cou de sa maman

O : moi ? Mais rien , je lui ai juste dit que ...

S : bon c'est bon , j'ai compris, papa arrête pas de t'embetter hein ma chérie ?

Aurélie d'une petite voix triste : oui maman

Sam : aller viens ma chérie, maman va te lire une histoire

La petite fille s'éloigna dans les bras de sa maman, elle tira la langue à son père avec des yeux pétillants de malice

O marmonnat : petite diablesse

Sam revint quelques minutes plus tard, Odd la prit dans ses bras et lui déposa un baiser sur la joue

Sam : qu'est-ce que tu lui a fait pour qu'elle pleure ?

O : rien du tout

Sam : mon oeil !

O : de toute façon , elle a bien vu que tu as pris sa défense , la preuve elle m'a tirée la langue quand tu es parti avec elle dit-il en croisant les bras boudeur

Sam sourit : vous êtes tous les deux des gros bébé , enfin surtout toi

O : tu vois du prend encore sa défense

Sam : mais non mon chérie, on va dire qu'elle est plus maligne que toi

O : pff , même pas vrai

Sam : tu boudes ?

O : oui

Sam : tu veux un câlin ?

O : oui

Sam : aller viens là mon gros bébé

Odd se rapprocha doucement et enlaça sa femme puis commença à l'embrasser amoureusement , leurs baisers s'intensifièrent, Sam se retrouva allongée sur le canapé , Odd commençer à déboutonner le petit chemisier de sa femme quand un petit cri se fit entendre

O : rooo mais c'est pas vrai ...

Sam : désolé , faut que j'aille la voir , elle se leva et reboutonna les quelques boutons que Odd avait réussit à défaire puis se dirigea vers la chambre de sa fille

 

Un peu plus loin, une petite famille s'amusait dans le parc municipal

A : sa fait du bien de sortir un peu ! N'est-ce pas Jérémy

J : mouais ...

La jene femme lui fit une petite tape sur la tête : arrête de bouder , rester enfermé devant un écran ne mène à rien, un peu d'air frais te fera le plus grand bien .De plus, regarde Lilou et Matt , ils s'amusent comme des petits fous avec leur grand-père

J : oui , tu as raison mais il me rester que quelques modifications à faire pour ce prototype ...

A le grondant un peu : Jérém, je ne veux pas entendre parler ce ce bidule que tu es en train de construire compris ?

J : ok

A : on dit «oui ma chérie» et après on lui fait un gros bisou pour avoir réussi à te décollé de ton ordinateur

J sourit, sa femme le faisait toujours autant craquer, toujours le mot pour rire , elle tenait sa de Odd, il se rapprocha et l'embrassa tendrement avant de déclarer : oui ma chérie , tu as eu raison de me décoller de mon ordinateur et je t'en remercie, il faudrait qu'on se fasse une sortie avec Ulrich, Yumi,Odd,Sam et leurs enfants , qu'est-ce que tu en penses ?

A : oui sa serait une bonne idée mais pour aller où et puis tu sait Yumi n'est pas très contente de Ulrich ces temps-ci

J : bah on pourrait louer une petit maison au bord de la mer, qu'est-ce que tu en penses ?

A : oui sa pourrait être bien, les enfants s'entendent bien ensemble et puis sa nous rappeleraient de bon souvenirs dit-elle d'un air rêveur

J : on en parlera tous ensemble et puis on verra ok ?

A : ok sa marche, tu es vraiment un génie mon chéri, moi qui pensait m'ennuyer

J : c'est maintenant que tu le remarque que je suis un génie dit-il d'un air taquin

A : en tout cas c'est pas la modestie qui t'étouffe à ce que je vois , Odd à une mauvaise influençe sur toi

J : non c'est toi qui me rend dingue dit-il l 'embrassant amoureusement

Lilou se dirigea vers ses parents puis dit : papa , est-ce qu'on va aller voir Alex aujourd'hui ?

J : mais pourquoi tu me demande sa tout les jours ? Je vais finirent par croire que tu es amoureuse de ce petit champion

La petite fille vira au rouge tomate puis s'en retourna jouer avec son grand père et son petit frère

Jérémy ne comprit pas bien la réaction de sa fille , mais Aelita était plié de rire, son mari n'avait jamais était fort dans ce genre de chose.

Le reste de la journée se passa vite, Aelita avait passé un coup de fil à Yumi et Odd pour le projet de vacance, ils étaient tout les deux d'accord , Yumi trouvait l'idée très bonne, cela permettrait aux enfants de se défouler dehors aulieu que ce soit dans sa propre maison et Odd cela lui permettrait de prendre des vacances bien mérité .Ils décidérent donc de se mettre à la recherche d'un petit coin de paradis .Au bout de deux jours de recherche, Odd grâce à ses contact dénicha une magnifique villa au bord de la mer et avec un centre équestre quelques mètre plus loin qui fit le plus grand bohneur des filles .Ils décidèrent de louer les deux mois de vacances, le prix n'était pas donné mais la maison était un vrai bijoux, jacousi, piscine, mini-bar, 5 chambres avec lit double et lit simple et bien sûr le dernier cri en matière technologiques. Les enfants étaient aux anges.

 

Après un long voyage en voitures , ils arrivèrent enfin à destination,l'après midi était déjà bien entamé, et un soleil rayonnant faisait place.

Le contact de Odd n'avait pas menti, la maison était immense et magnifique de l'extérieur, qu'est-que sa allait donné à l'intérieur ?

Yumi descendit de la voiture et réveilla ces filles qui s'étaient endormis durant le voyage

Kim : on est enfin arriver ! Dit-elle en baillant

Sam : où ils sont les chevaux maman dit-elle en sautillant autour de sa mère

Y : du calme ma chéri, tonton Odd vous emmenera voir les poneys et les chevaux tout à l'heure

Kim : vrai ...

Sam : ... De vrai ?

Y rigola : vrai de vrai ! Aller filer voir Aurélie pendant que maman décharge les affaires, Yumi était heureuse, mais une seule chose la déranger, Ulrich n'était pas là ...

O arrivant vers Yumi : alors princesse qu'est-ce que tu en pense ? C'est pas beau ça ?

Y : si c'est magnifique, il ne manque plus qu'une chose ...

O : ah bon ? Quoi ?

Y : oh... euh rien du tout ...

O : Ulrich te manque c'est ça ?

Y : oui mais il manque aussi aux enfants et il ne revient que dans deux semaines, qu'est-ce que j'aurais aimé qu'il soit là avec nous

O : qu'est-ce qui te dit qu'il n'est pas déjà là ? Dit-il avec un sourire mystérieux

Y : sa sa m'étonnerait , au fait tu pourrais surveiller les enfants et emmener Kim et Sam au centre hippique ?

O : oui pas de problème

Y : je vais aller me reposer dans ma chambre, la voiture sa me tue à chaque fois, je vous rejoindrez un peu plus tard .

Elle se dirigea ensuite vers la maison, rentra et monta directement à l'étage , elle traversa un long couloir puis entra dans la chambre que Odd lui avait indiqué , elle se dirigea dans la mini salle de bain et prit une bonne douche, elle sortit en sortit une bonne vingtaine de minutes après en peignoir, et avec une serviette autour de ses cheveux. Elle passa devant le lit double puis elle se rendit compte que quelque chose avait changé, une magnifique robe japonaise de couleur rouge et or était posé sur le lit, elle était vraiment magnifique, des petits dragons l'ornaient ainsi que des fleurs de lotus, elle avait dû coûté une fortune, un petit mot était posé dessus «cette robe est faite pour toi, porte là s'il te plaît»

Y : bizarre ...

Elle enfila la robe puis lacha ses cheveux encore humide sur ces épaules puis s'admira dans le miroir

Elle continuait à se regarder quand quelqu'un l'enlaça et lui déposa de petits baiser dans le cou

Y : Ulrich ... J'étais sûr que c'était toi

U : bonjour mon amour ....

Y : ne crois pas que je vais te pardonner aussi facilement gros charmeur .

U : oh mais tu c'est ce n'est pas pour me faire pardonner que j'ai acheté cette robe

Y : mais pourquoi alors ?

U : parce que quand je l'ai vu, j'ai tout de suite pensé à toi ma princesse dit-il en l'embrassant de nouveau dans le cou

Y : Ulrich ,je rigole pas, j'en ai marre de tes compétitions, tu manque terriblement aux enfants et surtout à moi ....

U : oui, je sais mais là tu vas être contente mon amour, je reste avec vous toutes les vacances, la prochaine compétition n'a lieu que dans trois mois

Y : oui peut-être que tu restes pour les vacances et la rentrée mais après où est-ce que tu vas partir encore ? En Chine, au Japon, en Australie , ou encore en Amérique

U : aucun de tous ceux-là, la prochaine compétition se passe en France et après c'est promis j'arrête .

Y retrouvant peu à peu le sourire : c'est vrai ce gros mensonge ?

U : oui c'est vrai

Y : ah ! Tu vois, tu as dit toi même que c'était un mensonge

U : hein ? Rooo je me fais tout le temps avoir, non mais c'est juré après cette compétition j'arrête et j'ouvre un club de pentchak-silat pour les enfants

Y se retournant pour être face à lui : je t'aime dit-elle en l'embrassant amoureusement

U : moi aussi ... Dit , est-ce que sa te direr qu'on ...

Y : qu'on quoi ?

U : qu'on aillent à la piscine, l'eau à l'air bonne et j'ai besoin de me détendre

Y : sans moi, je suis fatigué, j'ai envie de me reposer

U : aller viens, s'il te plaît mon amour dit-il en lui déposant de nouveau baiser dans le cou

Y : j'ai dit non

U : pff pas juste dit-il en se retournant et en croisant les bras

Y soupira : un vrai gamin, bon aller c'est d'accord mais je ne vais pas dans l'eau c'est compris ?

U retrouvant le sourire : oui mon amour

Ils se changèrent, et se rendirent sur la terrasse , quelques mètres plus loin on pouvait voir une magnifique piscine, il suffisait de descendre un petit escalier en béton pour s'y rendre. La piscine était assez grande, de forme rectangulaire, l'eau propre et miroitante sous l'effet du soleil et de beau transats étaient installés au bord .Yumi qui portait en maillot deux pièces noir s'installa sur l'un d'eux .Ulrich ,lui portait un short de bain noir avec des flammes sur le côté. Il plongea directement dans l'eau, et après avoir fait quelques brasses, il sortit et se dirigea vers la japonaise qui s'était assoupi. Il se pencha au dessus d'elle, dégoulinant d'eau, la jeune femme remua un peu en grognant

Y : Ulrich pousse toi, tu met plein d'eau sur moi

U : tu viens te baigner mon amour ?

Y : j'ai dit non Ulrich ,maintenant pousse toi et laisse moi bronzer

U : bon et bien puisque tu ne veux pas y aller de ton plein gré ... Il passa ses bras sous le corps de la jeune femme et la souleva

Y : Ulrich qu'est-ce que tu fais ??!! Lâche moi ! Dit-elle en tambourinant sur le torse du jeune homme

Ulrich riait aux éclats se pencha avec sa femme au dessus de l'eau et se laissa glisser doucement dedans, Yumi cria sous l'effet de l'eau froide. Il la lâcha une fois complétement mouilé, elle fit quelques longueurs pour se réchauffer puis se dirigea vers son mari

Y : sa tu va me le payer !!! elle lui envoya une gerbe d'eau à la figure

U : attend que je t'attrape dit-il en riant , ils firent la course pendant quelques minutes puis Ulrich coinça Yumi dans un des coin de la piscine

U : j'ai gagné

Y : oui mais la prochaine fois que tu me fais ce coup , tu vas le payer très cher, j'étais sûr que tu me ferait aller dans l'eau ,espèce de voyou

U posa ses mains sur les hanches de la jeune femme et l'embrassa amoureusement. Ils s'embrassaient déjà depuis quelques minutes quand ils entendirent des cris de joie

Alex, Sam, et Kim : papa !!!!!

Ulrich se tourna vers eux et sortit de l'eau pour les prendre dans ses bras

Kim et Sam : berk papounet tu es tout mouillé !

Ulrich les pris toutes les deux dans ses bras et leur fit un énorme câlin

U : vous m'avez manquez mes petites puces !!! Il se tourna ensuite vers Alex, et posa ses filles à terre pour frotter les cheveux de son fils

U : salut champion !!!

Alex lui sourit et se jetta dans ses bras : papa , je suis trop content que tu sois revenu ! On ira faire un match de foot avec tonton Odd et tonton Jérémy hein ?

U : pour moi , il n'y a aucun probleme mais pour tonton Jérémy, je te conseille de ne pas te mettre avec lui, il n'a jamais était très performant sur le terrain dit-il en lui faisant un clin d'oeil

J entendant les propos du jeune homme : qui est-ce qui n'est pas fort sur le terrain ?

U : salut Einstein !! Ils se serrèrent la main

J : alors ta compétition ?

U : oh bah comme d'hab , j'ai gagné . Yumi qui passait par là , lui tapa sur la tête

Y : arrête de te vanter , tu n'as rien fait d'exeptionnel

U se rapprocha et lui chuchota à l'oreille : tu verras que demain tu auras changer d'avis

Y : c'est à dire ?

U : tu verras bien ce soir dit-il avec un sourire qui laissait tout voir

Y : Ulrich , à peine rentrer et tu commence déjà à faire le fou gronda t-elle

J les regarda perplexe : c'est quoi ces maisses basses ?

U et Y : rien du tout

Leur reste du groupe d'amis arriva un peu plus tard.

 

Le soir était tombé, ils étaient maintenant dehors assis autour d'une table sur la terrasse enfin pour les adultes car les enfants jouaient dehors comme des petits fous sauf Matt que Aelita avait couché avant car il était fatigué .Alex s'amusait avec son ballon, enchaînant les têtes et les différentes positions de ses idoles. Lilou le regardait d'un oeil interressé mais à la fois timide . Les trois autres petites chipies s'étaient trouvé un nouveau jeu : habiller et maquiller le pauvre chien de Alex qui dormait paisiblement sur la terrasse, la pauvre bête ne faisait rien à part soupirer de temps à autre . Les adultes quant à eux, étaient assis sur les chaises, Ulrich avait Yumi sur lui et lui embrassait l'épaule de temps en temps , Aelita était sur Jérémy qui avait sa main sur le bras de la jeune femme et Sam était sur une chaise à part, à côté de Odd qui finissait d'engloutir les restes du barbecue.

Une fois terminé, il s'étira.

O : ah bah c'était bien bon mais je sais pas si je tiendrais jusqu'à demain matin

Y faisant des yeux ronds : mais comment tu fais pour engloutir tout sa ? Et surtout pour rester aussi maigre

O : svelte, je suis svelte, pas maigre

Y : oui si tu veux

O : et bien je me dépense, tu n'as pas vu mon corps d'athlète ?

Le groupe se regarda et explosa de rire à part Odd qui boudait face au rire de ces amis

U : le jour où tu seras aussi musclé que moi , on fera la course ok ?

O : arrête espèce de vantard !

U : eh c'est toi qui me dit sa, pincez moi je rêve !

Yumi le pinça

U : aïe ! Mais pourquoi ta fait sa ?

Y : bah tu as demandé à ce qu'on te pince, je l'ai fait dit-elle malicieusement

U lui chuchota : sa se réglera au lit toutes les méchancetées que tu ma faites aujourd'hui

Y : chut voyons ! On est pas tout seul

O : qu'est-ce qu'on fait alors, les enfants vont pas tarder à aller se coucher je pense

U : et bien si tu arrives à coucher les jumelles, je te laisse choisir le programme de ce soir dit-il en souriant

O : non non, chacun s'occupent de ses enfants et après je propose qu'on regarde un film

Y : quel genre de film ?

O : film d'horreur évidemment

Y : je m'en doutais, bon Ulrich tu viens, on va aller coucher les enfants et après on va voir le film avec les autres ?

U : ok sa marche

Le couple appela les jumelles et Alex et les mit au lit, pour Alex il n'y eur aucun probleme mais pour les jumelles ... Kim et Sam en faisaient voir de toute les couleurs à leur pauvre mère, Ulrich était parti dire bonne nuit à son fils .

Kim : on veut pas ...

Sam : aller au lit ! Puis elles se sauvèrent en courant

Yumi soupira, elle n'avait pas envie de leur courir après .

Y : Ulrich !!!

Le jeune homme apparu devant l'encadrement de la porte

U : oui ??

Y : pourrais-tu attraper ces deux petites chipies ? Pendant ce temps je vais me changer

Ulrich hocha la tête puis se faufila derrière la porte, au bout de quelques minutes les jumelles arrivèrent à pas feutré mais manque de chance pour elles, Ulrich les attrapa et les mit sous ses bras

Il se dirigea vers la chambre où Yumi se trouvait et la trouva en peignoir en train de se brosser les cheveux

U d'une vois triomphante : mission réussi mon commandant !

Y sourit et se dirigea vers son mari pour déposer un léger baiser sur ces lèvres : merci soldat , maintenant direction « chambre de ces deux princesses »

Kim soupirant : je crois ...

Sam : ... qu'on c'est fait avoir ...

Le couple se dirigea vers la chambre de ces demoiselles et au bout d'un éternel câlin , ils purent enfin rejoindre le reste du groupe, ils étaient déjà tous installés sur le canapé .

O : et bah pas trop tôt ! J'ai cru que j'allais m'endormir avant d'avoir vu le film

U : tu n'as qu'à essayer de coucher les jumelles et tu verras ce que c'est ...

Il s'installa à côté de Aelita qui était sur Jérémy, puis il tira Yumi par le bras pour qu'elle vienne sur lui, la jeune femme ne refusa pas mais lui chuchota : si c'est pour m'embrasser tout le long du film, c'est même pas la peine, ce film à l'air super donc aucun bisou compris ?

U lui souffla : promis

Le film commença, au bout de quelques minutes, Yumi qui ne craignait pourtant pas ce genre de film commença à se crisper sur Ulrich et fermer les yeux pour ne pas voir le massacre de la bête sanguinaire qui était dans le film .Le jeune homme fût surpris mais la laissa faire et lui caressa le dos pour la rassurer un peu, il tourna la tête pour voir Jérémy et Aelita mais les deux génies dormaient paisiblement, le voyage avait du beaucoup les fatigué.Quant à Odd et Sam, ils étaient fixés sur l'écran plasma, dégustant les moindres détails du film .Sam ne semblait pas avoir peur, elle devait sûrement être habitué à ce genre de film puisque Odd en raffolait . Yumi enfouit sa tête dans le cou d'Ulrich pour ne pas crier d'horreur, elle ne voulait pas se montrer faible face à un film mais celui ci faisait particulièrement peur, plusieurs fois elle sursauta . Quand enfin le film fût finit, le groupe se dirigea vers leur chambre respective .Odd avant d'aller se coucher chuchota quelque chose à l'oreille de Ulrich , cela fit sourire le jeune homme puis ils se séparèrent .

Le jeune blond entra dans sa chambre et se cacha derrière la porte et attendit Sam .Au bout de dix minutes, comme elle n'arrivait toujours pas, il commença à s'inquieter

O : mince de mince... Où est-ce qu'elle peut être ? Dit-il en se mordant les doigts

Il s'approcha du lit deux places et se dit : je suis sûr qu'elle s'est caché en dessous ... Sam ! C'est pas drôle sors de dessous le lit ! Mais aucune réponse ne lui parvint, il se décida donc à se baisser et à regarder dessous .C'est ce qu'il fit mais c'était vide , il se releva doucement et sentit une présence derrière lui, puis un souffle, un passage du film lui revint en tête et ses cheveux se hérissèrent sur sa nuque, il se retourna lentement claquant des dents mais la chose avait disparu, il soupira, sa devait être une illusion se dit-il . Il se dirigea ensuite vers la salle de bain et là en rentrant quelque chose lui sauta dessus, il hurla de peur et plaqua la chose à terre

O surpris : Sam ?

Sam morte de rire : je t'ais bien eu on dirait ....

O l'aida à se relever : tu ne m'as pas fait peur, tu m'as surppris

Sam : mais oui mon chéri , je te crois, alors sa change un peu quand c'est toi qui me fait peur hein ?

O croisa les bras : niania ...

Sam : aller vient, on va se coucher .

 

Un peu plus loin, se trouvait la chambre de Yumi et Ulrich, le jeune homme s'était caché derrière la porte pour faire peur à sa femme, c'était Odd qui lui avait soufflé l'idée, malgré leur âge mûr, ils faisaient toujours les 400 coups ensemble .Yumi entra dans la chambre, elle revenait de la chambre des enfants. Elle s'approcha doucement de la porte et la poussa pour la fermer, Ulrich en profita pour sortir et lui faire un simple « bouh » .La jeune femme avait poussé un petit cri de surprise , le jeune homme était plié en deux par terre , mais Yumi tourna les talons et se coucha dans leur lit .Ulrich se rendant compte que la jeune femme n'avait pas apprécié la blague, se dirigea vers elle penaud .

U : tu fais la tête mon amour ?

Y : fiche moi la paix

Il se coucha et se mit sous la couverture, puis il la prit dans ses bras mais elle se dégagea

U : roooo mon amour fais pas la tête , c'était juste pour rire dit-il en lui embrassant l'épaule

Y : je n'aime pas ce genre de blague et tu le sais très bien

U : je suis désolé dit-il abattu

Y : c'est bien, maintenant laisse moi dormir .

U : mais ...

Y : il n'y a pas de mais , tu me laisse dormir un point c'est tout et demain je verrais si je suis de meilleur humeur

U : j'ai même pas le droit de t'embrasser ?

Y : non, tu ne le mérite pas

U se retourna et commença à grommeler : merci Odd, super cette blague ...

La nuit passa assez vite, et le lendemain un rayon de soleil traversa les volets de la chambre des Stern .La jeune japonaise se réveilla doucement , ouvrit un oeil puis l'autre et quelle fût sa surprise de voir Ulrich réveillé, la regardant avec amour, elle sourit mais se rappela de la mauvaise blague qu'il lui avait fait hier, et se tourna sur le côté pour ne pas rencontrer son regard envoûtant .Elle sentit les doigt du jeune homme se balader de son épaule jusqu'au bas du dos

Y : Ulrich , fiche moi la paix

U se rapprocha et lui chuchota : je t'ai préparé ton petit déjeuné ...

Y parût surprise , Ulrich préparer un petit déjeuner ? Impossible, il le faisait très rarement ou alors c'était pour se faire pardonner quelque chose mais malgré sa colère d'hier , elle se retourna et l'attrapa par le cou pour l'embrasser , le jeune homme se laissa faire, heureux qu'elle ne lui en veuille plus .

Y : tu sais que tu es un petit malin toi ...

U : oui je sais mais qu'est-ce que je ferais pas pour ma petite femme chéri surtout pour qu'elle me pardonne une vilaine blague .

Y : tu ne me feras plus ce genre de blague ok ?

U : je vais essayer mon amour .

Il se pencha vers elle, et commença à l'embrasser amoureusement , laissa ses mains parcourirent le visage de la jeune femme pour aller par la suite caresser sa cuisse

Y : non Ulrich, n'essaye même pas, on est pas seul et puis il est 8h30 ...

U : et alors ? Qu'est-ce que sa change qu'il soit 8h30 ?

Y : tu verras bien ...

U : ok, bon bah de toute façon, je veux juste t'embrasser

Il se pencha vers elle mais au moment où ils allaient s'embrasser, la porte s'ouvrit brusquement , le jeune homme fit un bond sur le côté et se retrouva par terre . Deux petites frimousses firent leur apparition et se jeterent sur le lit , Ulrich se releva et remonta sur le lit .

Kim et Sam : bonjour maman !! bonjour papounet !!!

Y était morte de rire à cause de la chute de son mari mais elle réussit à leur dire : bonjour mes petites puces .

U les prenant dans ses bras : bonjour mes chéries mais dites-moi , papa ne vous a pas appris à toquer avant d'entrer ?

Kim : euh ....

Sam : ... Non

U : et bah dorénavant vous fraperraient avant d'entrer , compris mes chéries ?

Kim et Sam : mais pourquoi on doit frapper? Quand maman était toute seule on frappait pas et puis on allait même la rejoindre la nuit .

U soupira : il faut frapper parce que .... Il regarda Yumi qui souriait, elle voyait bien que le jeune père s'était embarqué dans une impasse .

Kim et Sam : parce que ???

U changeant de sujet : les fille sa vous dit que papa vous emmène faire du poney aujourd'hui ?

Les yeux des deux fillettes s'illuminèrent : oh oui ! Oh oui !!

U : bon et bien allaient vous habiller et après avoir déjeuner on y va .

Kim : super !!!!

Sam : Merci mon papounet adoré !!!! Puis elles sortirent en courant et en hurlant de joie

Yumi se rapprocha d'Ulrich : Tu es un petit filou mais tu n'as pas réglé l'histoire pour qu'elles toquent avant d'entrer .

U : si j'ai trouvé la solution dit-il en se levant .

Y : ah bon ? Et quelle est cette solution miraculaire ?

Il tourna la clé dans la serrure pour fermer la porte puis il déclara : fermer la porte à clé tout simplement dit-il avec un sourire charmeur

Y : euh à quoi est-ce que tu pense là beau brun ?

U : à une petite douche commune ....

Y : ah non alors, moi j'aime être tranquille dans ma douche .

U avec des yeux plein d'innocence : je serais sage ...Promis ...

Y : toi et tes promesses je me méfie

Il se mit sur le lit puis l'enlaça amoureusement : s'il te plaît, en plus hier tu m'avais dit qu'on s'amuseraient avant de dormir mais j'ai rien eu moi alors j'ai bien le droit de prendre une douche avec toi

Y : on a rien fait hier parce que monsieur m'a mis en colère .

U : mais où est le problème , qu'est-ce qui te dérange que je vienne avec toi ?

Y : ...

U : tu vois, tu n'as rien à repondre et puis il faut que je vois si ta pas pris quelque kilos durant mon absence dit-il en souriant

Y : non mais je te permet pas ! Tu vas voir si j'ai grossi ! Aller viens, on va la prendre cette douche, elle l'entraîna donc sous la douche .

Pendant ce temps, les jumelles avaient trouver un nouveau jeu : réveiller Alex qui comme son père était un gros dormeur , elles rentrèrent donc doucement dans la chambre de celui-ci, il dormait à poing fermé, un petit sourire apparut sur le visage des deux petites chipies, Kim saisit la télecomande de la chaine hi-fi et Sam lui dicta les instructions : alors je crois qu'il faut appuyer là comme papa il fait pour monter le volume et après euh .... Mince j'ai oublié ! dit-elle en chuchotant

Kim observa la télécommande et appuya sur une touche au hasard , les enceintes hurlèrent le dernier tube des subsonics et Alex fit un bond prodigieux dans son lit pour finir par terre, étalé comme une crêpe

Le regard qu'il lança à ces soeurs , leur suffit pour se mettre à courir à toute vitesse en hurlant . Aelita qui était dans la cuisine entendit les cris des jumelles et alla voir ce qui se passait .Les deux petites se réfugièrent dans les jambes de leur marraine

Kim : tata !!! Alex il veut nous taper !!!

Sam : alors qu'on a rien fait !

La jeune femme aux cheveux rose les prit dans ses bras et vit Alex débouler à toute vitesse pour s'arrêter à deux centimètres de sa tante

A : un problème Alex ?

Alex : non , non rien de grave dit-il avec un regard noir envers ses soeurs

A : bon et bien venaient déjeuner ,il y a des céréales, des petites suisse, des fruits enfin tout se que vous voulez ...

Ils se dirigèrent donc vers la cuisine, une fois les jumelles installées, Aelita demanda ce que chacun voulé

Alex : moi je veux bien des petits suisses

A : tiens et voilà un bol

Les jumelles se regardèrent et tendirent un récipient à Alex : tiens c'est le sucre, désolé de t'avoir réveillé aussi brusquement

Le visage du jeune garçon s'adouçit : c'est pas grave, je vous aime quand même puis il versa une tonne de poudre blanche dans son bol, il touilla et enfourna une grosse part dans sa bouche puis fit une énorme grimaçe qui fit éclaté de rire les fillettes .

Alex recracha : berk mais c'est pas du sucre , c'est du ....

Kim et Sam : sel !!! Puis elles repartirent en courant pendant qu'Aelita essayait de retenir Alex qui était fou de rage.

Les deux fillettes couraient quand elles fonçèrent dans les jambes de leurs parents qui sortaient fraichement lavés de leur petite douche commune, Ulrich avait enfilé un jean bleu métalisé et un débardeur noir tandis que Yumi portait un jean bleu clair avec un chemisier noir et elle s'était attaché ses long cheveux avec des baguettes chinoises .

U : mais pourquoi vous courrez aussi vite vous deux ?

Kim et Sam : pour rien ...

Y : ne mentez pas les filles !

Kim : mais ...

Sam : on ment pas maman chéri ...

Alex arriva en courant : ah ! Vous voilà petites chipies!

Kim se jetta dans les bras de son père qui manqua tomber et Sam dans les bras de sa mère .

Kim : au secour mon papounet dit-elle en enfouissant sa tête dans le cou de son père

Sam : maman sauve moi ! Gémit-elle

Y et U : qu'est-ce que vous avez encore fait ?

Kim et Sam : rien du tout

Alex : menteuses! De un, elles m'ont réveillé avec la chaine hi-fi qu'elles avaient mis a fond les gamellles et de deux, elles m'ont donné le sel à la place du sucre pour mon petit déjeuné.

Y : les filles vous exagérées ! Pourquoi vous avez fait sa ?

Kim et Sam : bah faut bien qu'on s'amuse ...

U montant le ton : ce n'est pas une bonne raison pour embetter votre grand frère,pour jouer, vous avez tous les jouets qu'on vous achète , vous serez donc puni de poney aujourd'hui

Les filles étaient descendu des bras de leur parents , la tête baissé, elles se mirent à sangloter

U du même ton : et c'est pas la peine de pleurer, vous l'avez mérité cette punition , maintenant dans votre chambre, je ne veux pas vous voir avant l'heure de manger compris ?

Kim et Sam hochèrent la tête et se dirigèrent vers leur chambre en pleurant, c'était la première fois que leur père haussait le ton . Alex regarda ses soeurs et s'en voulut de les avoir dénoncer, il n'aimait pas les voir pleurer. Yumi attendit que son fils parte pour discuter avec son mari

Y : dis donc Ulrich, tu y es allé un peu fort, elles ont toujours fait des bêtises et toi tout d'un coup tu les punis de ce qu'elles aiment .

U : je m'excuse mais d'après se que tu m'a raconté il n'y a pas longtemps , elles t'en ont fait bavé pendant mon absence ainsi qu'à Alex, donc si tu n'est pas d'accord c'est bien mais moi j'ai dit qu'elles seraient punis un point c'est tout . Puis il se dirigea vers la cuisine laissant Yumi sur place, la jeune femme alla voir ses filles et les trouva sur leurs lits pleurant à chaudes larmes.

Y : bah alors mes petites puces faut pas pleurer pour des poney, on en fera demain si vous voulez ...

Kim : non c'est pa ça ...

Y : bah alors c'est quoi le problème mes chéries ?

Sam : c'est que papa ....

Kim et Sam éclatant de nouveau en sanglot : il nous aime plus ...

Yumi les serra dans ses bras puis leur dit d'une voix douce : mais non , pas du tout votre papa il vous aime plus que tout .

Kim : mais pourquoi il s'est fâcher ?

Sam : c'était juste pour rire ce qu'on a fait à Alex

Y : oui je sais , vous êtes des petites chipies toutes les deux mais vous inquietez pas, maman va aller lui parler

Kim et Sam : merci maman dirent-elles avant de serrer leur mère très fort

Y : aller, je lève une partie de la punition , vous pouvez sortir de la chambre.Pourquoi n'iriez vous pas jouer avec Aurélie, elle se languit de vous

Kim : on y va

Sam : merci maman, on t'aime très fort

Y : moi aussi je vous aime mes puces

 

Ulrich était maintenant sur la plage en train de faire quelques mouvements de pentchak-silat pour se calmer, Yumi avait raison, sa ne lui réussit pas de gronder ses filles, il le regrettait déjà et il ne savait pas quoi faire pour rattraper la chose , du coup la colère l'avait emporté, il se déchaînait contre le vent qui soufflait plutôt fort aujourd'hui, cela faisait bien 10 minutes qu'il se défoulait quand il vit sa femme arriver vers lui en souriant

Y : alors mon samouraï on se défoule ?

U : pas du tout , je m'entraîne .

Y : mais oui je te crois, vas la faire à Odd si tu veux mais pas à moi, je vois très bien que tu es contrarié, n'oublie pas que je suis la femme qui t'a séduit mon beau brun ténébreux et que je te connaît par coeur dit-elle en l'enlaçant amoureusement

La colère du jeune homme s'apaisa aussitôt, Yumi savait toujours lui dire ce qu'il fallait pour le faire sourire .

Y : alors qu'est-ce qui te tracasse ?

U : c'est à cause des filles, je m'en veux de les avoir fâcher pour si peu ...

Y : oh, elles n'y sont pas aller de main morte tout de même et puis tu sait c'est pas ta punition qui les a fait pleurer .

U : ah bon ? Mais c'est quoi alors ?

Y : elles croient que tu ne les aiment plus .

U : quoi ???!! Mais qui leur a mis sa dans la tête ? Bien sûr que je les aime, ce sont mes rayons de soleils, mes princesses ... Je donnerai tout pour elles

Y : je sais Ulrich , ne t'inquiete pas mon chéri mais tu sait c'est pas à moi qu'il faut le dire tout sa .

U : oui tu as raison , je vais aller les voir merci mon amour dit-il en l'embrassant tendrement puis il partit voir ses filles

Pendant ce temps, Lilou regardait avec admiration le jeune Alex qui jouait encore au foot avec son parrain , il n'y avait rien à dire, c'était un as en sport comme son père.Sa faisait bien vingt minutes qu'il faisait courir le pauvre Odd qui était éssouflé .

O : Alex , on fait la mi-temps s'il te plaît , je suis mort dit-il en s'allongeant sur le sable

Alex : bah alors tonton, déjà fatigué ? Dit-il en jonglant avec la balle

O : tu rigole ? Sa fait au moins trois heures qu'on joue ...

Alex regarda sa montre : euh non je crois pas ... Sa fait à peine vingt minutes qu'on joue tonton .

O : vingt minutes , t'es sûr ?? J'ai l'impression que sa fait une éternité ... Mais dit moi t'es pas fatigué ?

Alex : non pas du tout ! On reprend quand tu veux tonton dit-il avec un grand sourire

O : ah non, le prend pas mal mais je vais arrêter là , je suis mort de chez mort, pourquoi tu ne joue pas avec Lilou ? Je suis sûr que sa l'interesse dit-il en faisant un clin d'oeil à la fillette qui rougit à vu d'oeil

Alex : bon ok , sa te dit Lilou d'apprendre à jouer ?

Lilou : oui pourquoi pas dit-elle avec un grand sourire

Le jeune footballeur commença donc à lui apprendre les bases faisant bien attention à ce qu'il faisait, Alex était très protecteur envers les filles sutout envers Lilou qu'il défendait à la moindre occasion à l'école primaire, en effet comme elle avait sauté une classe, elle se retrouvé en CM2 , dans la même classe que Alex plus particulièrement .Les autres écoliers surtout les garçons n'arrêtaient pas de la taquiner, de lui dire des méchanceté à cause de l'avance qu'elle avait pris à cause de ses connaissances , ne savant pas se défendre à cause de sa timidité, elle se laissait faire et ne disait rien ,allant même donner ces affaires personnels aux autres sans rien en échange . Alex agaçé par cette situation avait fini par prendre sa défense , interdisant aux autres garçons de l'approcher sous peine d'avoir un beau coup de poing dans la figure .Il la considérait comme sa petite soeur .

Jérémy qui s'occupait de Matt dans le salon,vis Odd arriver vers lui, le jeune blond s'affala dans le canapé et soupira bruyament .

J : bah alors Odd, on dirait que ton filleuil as réussi à te fatigué , je me trompe ?

O : tu as tout à fait raison, ce gamin est vraiment innépuisable ...

J : on va dire que son père est un grand sportif et sa mère se débrouille très bien en sport , donc si tu mélange les deux gênes ...

O l'interrompant : ah non ! Je t'ai pas demandé une leçon de SVT, je suis venu ici me reposer donc s'il te plaît , épargne mois tes je sais pas quoi qu'on mélangent et que ... Zrrr dit-il en s'endormant progresivement

J parlant tout bas : on dit des gênes , espèce d'inculte, il regarda par la suite son fils. Le petit le regardait avec une lueur d'incompréhension dans les yeux

J : et toi Matt , tu veux que papa te raconte l'histoire des gênes qui se mélangent ?

Le petit lui fit un grand sourire en signe d'aquiecement. Le génie le mit alors dans son transat et commença à lui exposer sa théorie .Le petit s'endormit peu de temps après , berçé par les paroles de son père ainsi que les ronflements de Odd .

Ulrich arriva au moment où Jérémy finissait sa phrase sur la photosynthèse de deux molécules

U : euh , tu n'as pas honte, de bourré le crâne de ce pauvre gosse alors qu'il a à peine 2 ans

J : bah n'empêche que pour l'endormir c'est idéal

U : et tu connaît pas d'autres moyens ?

J : bah ... Non

U : tu sais , il y a les contes de fées qui marchent bien .

J : ah bon ?

U : oui tu devrais essayé, sa marche du tonnerre dit-il en lui faisant un clin d'oeil

J : merci ,j'essayerais alors ... Même si je préfère mes histoires à moi ...

U : dis, tu n'aurais pas vu les jumelles ? Elles ne sont plus dans leur chambre ... J'ai bien peur qu'elles fassent de nouveau une vilaine farce .

J : la dernière fois que je les ai vu, c'était dans le jardin ,elles jouaient calmement à la barbie avec Aurélie

U : merci Jérém .

Il se dirigea donc vers le petit jardin cloturée et y trouva les trois filletes sage comme des images , mais qui était quand même surveillées par Aelita .Les jumelles en voyant leur père, baissèrent la tête

U : alors mes petites puces, vous jouez à quoi ?

Kim et Sam : on joue avec nos barbies et nos chevaux .

U : je peux jouer avec vous ?

Kim et Sam avec un grand sourire : oui bien sûr mon papounet .

Le jeune homme s'accroupit donc à côté des trois filletes et comença à jouer avec elles, au bout de dix minutes de jeu , il prit la parole .

U : vous savez mes petites puces, papa il vous aime malgré qu'il vous est disputé tout à l'heure

Kim et Sam : oui , on sait maman nous a expliqué,on est désolée dirent-elles en baissant la tête

U : c'est pas bien grave ce que vous avez fait mais j'espère que vous ferez des efforts d'accord ?

Kim : promis ...

Sam : juré .

Le jeune père les embrassa sur la joue et se leva : n'oubliez pas les filles , aujourd'hui on va faire du poney

Kim et Sam : on est plus punis ?

U : non

Kim : oh merci ...

Sam : mon papounet chéri

U : de rien mais la prochaine fois je me fâcherai pour de bon, ensuite,il regarda sa montre qui indiquait déjà 11h 46 . Décidément le temps passait à une vitesse folle, il se dirigea donc vers la cuisine où Yumi devait sûrement faire la cuisine . Il entra dans la la petite pièce , et y trouva Sam et Yumi , la jeune asiatique était en train d'apprendre à la femme de Odd comment on préparais un plat japonais. En voyant Ulrich, elle s'éclipsa en donnant comme motif, une envie pressante . Ulrich la remercia silencieusement pour ensuite saisir sa femme par la taille et l'embrasser dans le cou .

U : sa sent rudement bon ...

Y : oui, j'ai fait des ravioli japonais et différents sushis comme tu aimes

U : hum, je vais me régaler on dirait dit-il en l'embrassant de nouveau dans le cou

Y : hé ! Gros gourmand, c'est pas moi qu'il faut manger !

U : désolé mais tu m'a l'ait aussi délicieuse que toute cette nourriture .

Y : mais t'es pas possible toi ... Dit-elle en enlevant une mèche rebelle du front du jeune homme .

U : oui je sais, mais c'est parce que je suis fou amoureux de toi mon amour ...

Y : moi aussi je t'aimes, mais laisse moi finir ces derniers sushis , il me reste plus que quelques aliments

U mangeant les derniers aliments : lesquelles ? Je ne les voit pas .

Y : oh ! Ulrich tu exagères dit-elle en riant

U : je sais, je suis vraiment incorrigible, je mérite une punition non ?

Y : tout à fait

U avec un sourire malicieux : qu'est-ce que tu propose ?

Y : hum ... tu devras coucher les jumelles pendant une semaine

U pris au dépourvu : ah mais non ! C'est pas à ça que je pensais ...

Y éclatant de rire : mais je le sais bien, je sais pas, je verrais ...

U : d'accord , au fait aujourd'hui on va faire du poney

Y : ah, tu as discuté avec les chipies ?

U : oui, je leur ai tout expliquer .

Y qui était d'une humeur taquine : vraiment tout ? Même pourquoi il faut toquer avant d'entrer dans la chambre des ses parents ?

U la serrant dans ses bras : ah ah, très drôle, tu sais que je t'aime toi

Y : moi aussi je t'aime, mais dis moi , toi Ulrich Stern , tu vas monter à cheval ?

U : euh ... Sa c'est pas sûr ...

Y : ah bon ? Mais pourquoi ?

U : j'ai jamais été à l'aise sur ces bestioles ...

Y éclata de rire : à mon avis, les jumelles voudront que tu monte sur un cheval .

U : je verrais bien ...

 

 

 

 

 

 

 

Après un délicieux repas, les filles ne tenaient plus en place, elles avaient hâte de faire du poney . Toute la bande venait sauf Jérémy qui s'était porté volontaire pour surveiller Matt .Odd ne comprenant pas pourquoi , le génie s'était proposé aussi vite lui demanda : Jérém, pourquoi tu t'es porté volontaire aussi vite ? On aurait pu appeler une baby-sitter
J : oh non, pas de baby-sitter .
O : mais pourquoi , c'est super de faire du cheval
J : tu verra bien en rentrant ...
Y plutôt pressée : bon Odd, tu viens ? Sinon il y aura trop de monde .
O : j'arrive mon colonel dit-il en faisant le salut militaire
Ils se mirent donc en route, faisant un dernier signe de la main à Jérémy qui souriait et qui portait Matt dans les bras ; il murmura : tapé vous bien les fesses ...
Matt le regardait en souriant, Jérémy le regarda et lui dit : hé oui fiston , papa il en a la dedans !

Le petit goupe arriva au bout de 15 minutes de trajet, les petites sautaient dans tous les sens , Ulrich se dirigea vers un homme habillé comme un cow-boy, se devait sûrement être le patron du ranch
U : bonjour, on voudrait louer des chevaux pour l'après midi . Est-ce que c'est possible ?
Directeur : pas de problème mon gars, combien il t'en faut ?
Le reste du groupe arriva et Ulrich dit rapidement : il nous en faudrait 9
O : bah ! Ulrich tu es toujours aussi nul en math à ce que je vois !
U : et pourquoi ça ?
O : il nous faut 10 chevaux pas 9
U : non , il en faut que 9
O : bah non , compte: Sam, Aelita, Yumi, Alex,Lilou, Aurélie,Sam, Kim , moi et toi
U : je ne monte pas
O : pourquoi ? C'est super le cheval !
U : je préfère être à côté des jumelles, on ne sait jamais , les chevaux sont des animaux imprévisibles
Directeur : oh ! Si ce n'est que ça, je peux leur donner les poney les plus calme que j'ai
U : non ça ira
O : moi , je sais pourquoi tu veux pas monter à cheval ....
U : et pourquoi je te pris ?
O : parce que t'as peur !
U blessé par son orgueil , jetta un coup d'oeil à Yumi qui observait la conversation en souriant : mais pas du tout ...
O : bah alors , monte à cheval si t'es un homme !
U soupira : bon c'est d'accord ...
Directeur : bon est bien je vais vous préparez tout ça !
Une demi heure plus tard, les chevaux ainsi que les poney étaient fin près , le patron les mains sur sa ceinture commença à distribuer les chevaux : alors les ptites dames, vous prendrez les trois jument crèmes, vous verrez , elles sont très dociles. Le jeune homme blond , vous vous prendrez le cheval bai, il est calme mais attention pas de folie . Les petites vous prendrez les trois shetlands, les petites sautèrent de joie et se dirigèrent en courant vers leurs petites montures . Le jeune homme et la jeune fille dit-il en désignant Alex et Lilou, vous prendrez les deux poney pie marron, les deux enfants hochèrent la tête . Ulrich commençait à se réjouir, il n'y avait plus de chevaux de libre .
U : bon et bien comme il n'y a plus de chevaux , je vais rester à côté des filles
Directeur : non , vous inquietez pas jeune homme, le votre arrive .
U tout bas : zut ...
Le directeur s'absenta quelques minutes et revint avec un magnifique étalon noir , celui-ci piaffait d'impatience .Ulrich admira le cheval et demanda : qui c'est qui le monte celui là ?
Directeur : bah c'est vous !
U : quoi ???!!! Non mais sa va pas ! J'ai jamais fait de cheval !
Directeur : oh vous inquietz pas, j'ai le nez pour sentir les gens qui ont du talent
U pensant «mais dans quoi je me suis embarqué moi ?»
Le cow-boy aida tout le monde à monter et expliqua coment tenir les rênes puis il leur donna me feu vert .
Ulrich n'était pas du tout rassuré sur l'étalon, Odd vint se placer à côté de lui
O : bah alors vieux ! T'es tout pâle , sa va pas ?
U : si ,si sa va
O : t'es sûr ?
Ulrich n'eut pas le temps de répondre car l'étalon attaqua la monture du blondinet qui partit en trottant, faisant faire à Odd des bonds de 2 m à chaque foulé , Ulrich n'était pas tombé par on ne sait quel miracle , il marcha seul avec sa monture pendant environ 15 min quand Yumi le rejoignit
Y : sa va mon amour ?
U : euh oui ... Très bien
Y : les filles s'éclatent, regarde ! Elles sont là bas avec Odd et Sam , c'est vraiment une super idée que tu as eu dit-elle avec un beau sourire, Yumi était aussi ravi que les enfants
U : merci du compliment
Y : oh fait ! Je ne te l'ai pas encore dit, mais tu es très séduisant sur cet étalon dit-elle avec un sourire coquin
U : merci
Y : tu veux pas galoper un peu ? Tu es au pas depuis le début de la balade
U devint livide : ga...galo....galoper ?
Y : oui
U : je ne sais pas ...
Y : mais pourquoi ? Tu sait, c'est génial de galoper, tu sent le vent te caresser le visage, et puis galoper sur une plage c'est magique et tellement ... romantique .
U : je sais pas Yumi, je le sens pas trop ce cheval ...
Y : fais lui confiance
U : de toute façon , je ne sais pas comment on fait pour partir au galop dit-il avec un sourire malin
Y : tu as juste à serrer les jambes mon chéri
U : non sa ne me dit rien
Y : bon bah pas grave, je veux pas te forcer puis elle serra doucement ses jambes et la belle jument crème patit dans un petit trot souple pour finir au galop quelques mètres plus loin
L'étalon, dès qu'il vit la jument galoper, allongea vivement le pas et partit dans un galop éffréné pour la rattraper, le pauvre Ulrich eut juste le temps de s'accrocher à la crinière du bel animal
La japonaise voyant le cheval, demanda à sa jument de ralentir un peu pour être au niveau de l'étalon, ils galopèrent environ 5 min puis ralentir l'allure et continuèrent la route en amoureux
U : tu avais raison , c'est vraiment génial de galoper
Y lui sourit : tu vois , il fallait juste te détendre un peu , il n'y avait pas de quoi s'inquiéter
U : oui tu as raison
Y : comme toujours ! Dit-elle en riant
U : oui et c'est pour sa que je t'aime dit-il en lâchant une rêne pour prendre la main de la jeune femme .
Un peu plus loin, Odd, Sam, Aelita et les enfants marchaient tranquillement avec leurs montures
Lilou regardant le poney de Alex : tu sais comment il s'appelle ?
Alex : je crois qu'il s'appelle Bucéphale
Lilou : comme la légende ! Le roi Alexandre avait été le seul a dompté Bucéphale , un magnifique cheval noir .
Alex : mais comment tu sais tout sa toi ?
Lilou : bah , on l'a étudié en classe
Alex : ah bon ?
Lilou : oui
O qui suivait la conversation des deux enfants décida de les taquiner un peu : Alex ne domptera sûrement pas un étalon noir mais je suis sûr, qu'il séduira une jolie jeune fille aux cheveux blond.
Alex rougit a cette remarque : mais qu'est-ce que tu raconte parrain ?
O : mais c'est la vérité, ton père n'était pas fameux dans les études, mais il a réussi à séduire ta maman qui elle était très sérieuse dans ses études
Alex : sa ne veut rien dire, Lilou et moi on est juste copain et c'est tout puis il lança son poney au trot laissant Odd et Lilou seuls .
O souriant : oh j'ai déjà entendu cette remarque il y a bien longtemps
Lilou : comment ça ?
O : oh, c'est une longue histoire ...
Lilou : raconte tonton , s'il te plaît
O : je te la raconterais plus tard
Lilou : et sa raconte quoi ?
O : c'est l'histoire de Yumi et Ulrich ... D'ailleur où est-ce qu'ils sont ces deux là ?
Les deux concernés apparurent derrière Odd
U et Y : on est là !
O regardant sa montre, faudrait peut être rentré non ?
U : oui, il se fait tard
Le petit groupe se dirigea donc vers leur point de départ, Odd vint se coller à l'étalon qui n'apprécia pas beaucoup
O : on fait la course ?
U : écarte toi un peu, mon cheval commençe à s'énerver
O : aller s'il te plaît ...dit-il
U soupira : bon ok , de toute façon, tu n'as aucune chance
Odd talonna son cheval en criant : parté !!!! laissant Ulrich sur place, le jeune brun lança son cheval au galop et rattrapa Odd en moins de deux minutes
Ulrich les cheveux battants dans le vent : alors qui c'est qui va gagner ??
O : Ulrich ...
U : et oui tu as tout à fait raison , c'est moi qui vais gagner !
O : non c'est pas ça , attention, regarde devant toi !!!
Quand Ulrich regarda devant lui, c'était trop tard, il eut juste le temps de voir son cheval pilé devant une grande bute de sable, l'étalon rua et Ulrich atterit par terre sur le dos, la respiration coupé, le jeune homme respirait difficilement , Yumi qui n'était pas loin accourut et sauta à terre pour voir le jeune brun
Y : Ulrich est-ce que sa va ?
U : ...
Y : doucement, essaye de reprendre ta respiration
Au bout de quelques minutes, le groupe était autour du jeune brun qui était toujours allongé par terre mais qui avait retrouvé sa respiration, Odd avait réussi à rattraper l'étalon qui était partit un peu plus loin en ruant .
Ulrich se redressa doucement, puis se leva avec l'aide de sa femme
Y : rien de casser ?
U : non, juste mal au dos .
Y : bon et bien tant mieux, tu m'as fait une de ces peurs !
O penaud : tiens je t'ai rattrapé ton cheval, désolé, j'aurais pas dû provoquer ce duel ...
U : c'est pas grave, tu n'y es pour rien, si j'avais fait un peu plus attention , sa ne serait pas arriver dit-il en attrapant les rênes de l'étalon noir
O : bon aller on remonte et on se rentre parce que moi j'ai FAIM !!!
U : aller y, moi je continue à pied
Y : non il faut que tu remontes, aller mon beau brun, un peu de courage dit-elle en l'embrassant tendrement
Kim et Sam : berk
Ulrich, après quelques hésitations, fini par remonter, le ranch n'était ranch qu'à 5 minutes de route. Après avoir payer la location des chevaux, ils rentrèrent à la maison de vacances,quand ils arrivèrent, Ulrich descendit de la voiture et prit Sam qui s'était endormi durant le trajet, Yumi prit Kim dans ses bras et le couple les monta pour les coucher dans leurs lits, cette balade à poney les avaient épuisé.Après avoir déposé un baiser sur le front de chaque petires, il s descendirent rejoindre les autres, Odd était sur le canapé et se plaignait : aïe, j'ai mal partout et surtout aux fesses !
Sa femme lui fit une tape sur les fesses et déclara : arrête de te plaindre, j'en vois qu'un seul qui pourrait se plaindre ici, et je ne l'ai pas encore entendu .
O : bouh !!! Je suis martyrisé
Ulrich lui sourit : c'est bon c'était juste une petite chute, je n'ai presque plus mal au dos
Y l'enlaçant : tant mieux, comme ça je n'aurais pas à affronter ta mauvaise humeur
U : ah bah sympa ...
Y rigola : mais je plaisantais mon chéri
U : c'est méchant quand même
Y lui chuchota : je me rattraperais ce soir
U : hum , intéressant, quel est le programme ?
Y : tu verras bien ...
O : Jérémy, la prochaine fois, je me porte volontaire pour garder Matt
J : ah non, désolé. La place m'est réservée dit-il en souriant
O : hypocrite ...
U : bon moi, je suis crevé, je monte me coucher
A : déjà ? Mais il n'est que 21h00 !
U : désolé mais je suis mort
A : oui je comprends .
Y : moi aussi , je suis fatigué dit-elle en saisissat la main du jeune homme
O : comme de par hasard ...
Ils ne firent pas attention à la remarque de Odd et montèrent tous les deux dans leur chambre, Ulrich enfila un boxer noir puis s'allongea sur le lit attendant Yumi . Celle-ci arriva quelques minutes après en mini boxer noir et avec un débardeur de la même couleur qui laissait voir son nombril, elle s'allongea à côté du jeune brun et l'embrassa tendrement.Leurs baisers s'intensifièrent assez rapidement, le jeune homme laissa ses mains parcourirent le corps de sa femme et se plaça au dessus d'elle. Il se pencha pour l'embrasser mais un « crak » sonore se fit entendre.Ulrich se laissa tomber sur le côté avec un gémissement, la japonaise se pencha sur lui
Y : ça va Ulrich ?
U : mal au dos, je crois qu'il est bloqué ...
Y : mon pauvre chéri dit-elle en lui caressant les cheveux
U d'une vois à fendre l'âme : c'est pas juste, pour une fois qu'on est tranquille tous les deux, il faut que j'ai mal au dos ... Tout sa c'est à cause de ce maudit canasson dit-il d'une voix énervé
Y : mais non .
U : à cause de lui, je vais pas pouvoir dormir de toute la nuit ...
Y : mais si, met toi sur le ventre .
U : pourquoi ?
Y : tu verras bien ...
Ulrich se mit sur le ventre non sans une grimace de douleur sur le visage, Yumi se mit à califourchon sur lui , au niveau des jambes pour ne pas s'appuyer sur le dos
U : mais qu'est-ce que tu fais ?
Y : détend toi et laisse moi faire dit-elle en commençant à le masser doucement, l'effet fût immédiat, le jeune brun se détendit, savourant les douces caresses de la japonaise qui lui faisaient un bien fou .Au bout d'une demi heure de massage, le jeune brun allait un peu mieux, il était complètement détendu, son premier reflexe après que son dos soit débloquer fût d'embrasser Yumi tendrement pour la remercier puis la nuit s'écoula doucement .
Le lendemain, le jeune brun se réveilla vers 10h00, il regarda autour de lui, Yumi n'était plus là, le lit était en bataille, il était enroulé dans la couverture et les draps étaient par terre, leur nuit avait était plutôt mouvementé après le petit massage de Yumi ... Il voulut se lever mais un nouveau « crak » se fit entendre, le jeune brun grimaça de douleur et ne bougea plus,il était dans une position plûtot inconfortable, un oreiller sur la tête, la couette enroulée autour de son corps et était allongé sur le ventre
U grommelant : comment je vais me sortir de là moi ?
Il appella mais personnes ne répondit, puis au bout d'un bon quart d'heure, les jumelles passèrent en trombe devant la porte de la chambre
U saisit sa chance : Kim !!! Sam !!!
Les petites s'arrêterent en entendant leurs prénom et entrèrent dans la chambre
Kim : oui ?
Sam : qu'est-ce que tu veux papounet ?
U : pourriez vous mesdemoiselles aller chercher votre mère et lui dire de monter ?
Kim et Sam : tu nous achèteras un poney ?
U : non mais ça va pa ! Je préfère attendre ...
Kim et Sam se dirigeant vers la porte pour sortir : comme tu veux papounet mais tu sais maman est sur sa chaise longue ...Elle a dit qu'elle ne bougerait pas avant trèèèèèèèèèèès longtemps .
U réfléchissait, connaissant Yumi sa ne l'étonnait pas , il pourrait attendre des heures avant qu'elle ne viennne le voir , il se décida donc à proposer une autre solution aux jumelles : si vous allez chercher votre maman, je promet de vous acheter à toutes les deux un énorme poney en peluche .
Les yeux des jumelles brillèrent : d'accord mais tu nous achètera aussi des draps avec des poneys dessus ?
U savant qu'il n'avait pas le choix : c'est d'accord .
Kim et Sam : promis ?
U : promis
C'est à ce moment là que choisis Yumi pour apparaître dans la chambre, les jumelles se précipitèrent vers elle .
Sam : maman ....
Kim : papa il veut te voir
U : ah non ! Sa compte pas !
Kim et Sam : trop tard , ta promis !! puis elles partirent en courant
U : petites pestes
Yumi se rapprocha, elle portait un maillot de bain deux pièces noirs : de quoi elles parlent ? Et puis pourquoi tu n'es toujours pas levé ?
U : alors réponse à ta première question, je leur ai demandé de venir te chercher , elles m'ont fait du chantage et j'ai cédé
Y avec un sourire : comme d'habitude
U : réponse à ta deuxièem question, je suis encore bloqué, c'est pour ça que je peux pas me lever
Y : ah ça c'est très bête !
U suppliant : mon amour s'il te plaît aide moi ...
Y : hum je sais pas, tu n'as pas été très sage hier ... dit-elle avec un sourire coquin
U : t'as pas dis non, non plus !
Y : c'est vrai que tu es très persuasif parfois ...
U : aller s'il te plaît ...Je ferais n'importe quoi si tu me débloque .
Y : même coucher les jumelles tout les soirs ?
U : tout se que tu veux, mais débloque moi par pitié .
Y : sa marche !
Au bout d'une heure, Ulrich et Yumi descendirent
O les accueillit : alors vieux frère , comme ça tu t'es bloqué le dos hier ?
U : oui mais ça va mieux maintenant et j'ai découvert d'où vient le sens des affaires qu'on les jumelles ...
O : ah bon ? De qui ?
U : elles tiennent ça de leur mère
Y croisant les bras : ce n'est pas vrai
U : si , tu m'as aussi fait du chantage mais je me vengerais dit-il avec un sourire mystérieux
O : oulà, si j'étais toi Yumi ,j'irais me cacher .
Y : mais non, il suffit de l'amadouer dit-elle en enlaçant le beau brun
U : sa ne marche pas ça ...
Y : on parie ? Dit-elle en lui déposant un bisou dans le cou
U : j'ai rien dit .
Y : je préfère ! Puis elle partit en faisant un clin d'oeil à Odd
O : mon vieux, tu t'es encore fait avoir .
U soupirant : je sais mais je ne peux pas lui résister ...Oh faites , on fait quoi aujourd'hui ?
O : les enfants veulent se baigner dans la mer, comme elle est pas loin de la maison, on fera un ptit pique nique et on passera la journée sur la plage .
U : super, je vais pouvoir bronzer .
O : tu veux pas qu'on fasse un peu de plonger toi et moi ?Einstein ne veut pas m'accompagner, quel trouillard celui la !
U : si tu as le matériel pour , je veux bien
O : je vais nous dêgoté sa, tu me connaît ?
U : malheureusement un peu trop ...

Les femmes, étaient dans la cuisine en train de préparer les sandwichs et discutaient des enfants et de leur mari .
S : et toi Yumi , en quel classe il passe Alex au mois de septembre ? Cm2 non ?
Y : il va rentrer en 6ème
S s'exclamant : déjà !!! Alala , la claque qu'on se prend ! On est des vieux pour eux maintenant
A : Lilou passe aussi en 6ème, comme elle a sauté le CP, elle a rejoint Alex, j'espère qu'ils seront tous les deux dans la même classe, sinon Lilou va se sentir perdu .
Y : j'ai fait une lettre pour qu'il soit dans sa classe, c'est vrai qu'ils sont très proche .
S en souriant : un futur couple ?
Y : m'en parle pas, dès que je lui demande si il a une amoureuse, c'est à peine si il me regarde. Il est comme son père, mystérieux, plein de secret dit-elle d'un air rêveur .
A tapa dans ses mains pour sortir Yumi de ses pensées : hé ho Yumi !
Y : hein ? Ah oui tu disais ?
Aet S éclatèrent de rire : plus amoureuse que toi , sa n'existe pas !
La japonaise leur tira la langue : vous êtes pareils !
S : oui c'est vrai .
A : je confirme
Elles papotèrent encore longtemps sur les enfants , quand Sam s'exclama : oh fait ! Vous avez vu le nouveau film de Rickson ?
Y et A : bien sur que oui ! Comment veux tu qu'on loupe un film avec un si bel acteur .
S : Odd c'est endormi pendant le film, je vous jure il ne s'est pas voir les films cultes. En plus,l'acteur était encore plus beau que d'habitude .
Y : c'est vrai, il est très beau .
A avec un sourire taquin : plus qu'Ulrich ?
Y : euh ...
Le beau brun arriva à ce moment là. Il était monté se doucher et avait enfiler un bermuda blanc et un débardeur blanc lui collant à la peau, laissant voir les formes de ses abdominaux, ses cheveux bruns étaient encore mouillé et en bataille se qui le rendait encore plus séduisant .
Y : non, je préfère mon Ulrich à ce clown
U : de quoi est-ce que vous parler ?
Y, A et S : de beau gosse !!!
U : ah ? Et qui est en tête du classement si ce n'est pas indicret ? Dit-il en enlaçant sa femme amoureusement
A et S : pour Yumi c'est toi
U : vrai ?
Y : bien sûr que oui , bon aller maintenant file , on a de la cuisine a faire dit-elle en le poussant à l'extérieur de la pièce
U : mais ...
Y : il n'y a pas de mais .
U : bon et bien je t'emmène avec moi dit-il en la soulevant dans ses bras puis il sortit de la cuisine sous les sourires amusés de Aelita et Sam
Y : fais gaffe à ton dos ! Espèce de grand fou
U : j'ai plus mal dit-il en la déposant à terre pour ensuite la plaquer contre le mur du salon pour l'embrasser .Il lui caressa la joue puis commença à l'embrasser tendrement puis langoureusement , la japonaise avait passé ses bras autour du cou du jeune homme et lui avait posé ses mains sur les hanches de sa femme. Au bout de quelques minutes, elle le repoussa doucement
Y : Ulrich... Faut que j'aille aider les filles .
U :non, je te garde avec moi .
Y : aller lâche moi gros dragueur .
U : tu viens avec nous à la plage ?
Y : bien sûr que oui !
U : super, je vais pouvoir te voir en maillot de bain dit-il d'un air gourmand
Y soupirant : t'es pas possible, aller faut vraiment que j'y aille sinon elles vont s'imaginer des choses
U : comme quoi ?
Y: mais quel curieux !
U : tout ce qui te concerne m'intéresse
Alex arriva et vit ses parents enlaçés, il soupira et se dirigea vers eux
Alex : hum, hum
U : oui qu'est-ce qu'il y a Alex ?
Alex : j'aimerais m'entraîner avec toi au pentchak-silat c'est possible ou tu es trop occupé ?dit-il en regardant sa mère
U : non c'est tout à fait possible, aller viens . Il déposa un rapide baiser sur les lèvres de sa femme puis sortit avec Alex
Yumi retourna alors dans la cuisine pour reprendre sa tâche .

 

 Il était maintenant environ midi, et le petit groupe s'était installé confortablement sur la plage, il ne restait plus qu'à planté les parasols et à passer de la crème solaire aux enfants .
O : Aurélie !!! Reviens ici tout de suite !!! Il faut mettre de la crème solaire ! La petite Della Robia faisait tourner son père en bourique depuis bientôt 5 minutes, Yumi amusé par la situation se contentait d'observer la scène en souriant .
Ulrich, lui se battait avec le parasol, impossible de le déplier .
U s'énervant : ahh !!! Il m'agace ce truc !
Y soupirant : si tu cliquait sur le bouton sa marcherais peut-être mieux non ?
U : c'est ce que je fais depuis toute à l'heure !
Y : je parlais de celui-là dit-elle en appuyant sur le bouton, le parasol s'ouvrit tout de suite, laissant Ulrich perplexe
U : merci ...
Odd courrait toujours après Aurélie
O : Sam !!! tu pourrais m'aider ... dit-il d'un air suppliant
S : désolé mais moi je bronze .
La jeune femme était allongé sur sa serviette sur le ventre et se laissait doré au soleil,elle avait attaché ces cheveux avec une pince orange qui allait parfaitement bien avec son maillot de bain de pièce qui était lui aussi orange. Odd lui, portait un short de bain bleu fonçé avec des rayures sur les côtés et sa fille portait un maillot de bain rouge .
Odd s'effondra à côté de Yumi qui s'était assise sous le parasol pour passer de la crème aux enfants, elle s'était déjà occupé des jumelles et là elle s'occupait d'Alex qui avait enfilé un short de bain de couleur kaki
O : mais coment tu fais Yumi ?
Y souriant : comment ça ?
O : en moins de 10 minutes, tu t'es occupé de Kim, Sam et Alex. Moi, ça fait un quart d'heure maintenant que je cours après cette chipie.
Y : la patience voyons et surtout l'autorité
O : dis ...
Y sachant déjà la requête de son ami : quoi ?
O : tu voudrais pas t'occuper de Aurélie ?
Y : je sais pas ...
O : qu'est-ce que tu veux en échange ?
Y : hum ... tu pourrait garder les enfants demain soir ?
O : pourquoi ?
Y : parce que Ulrich veut m'emmener faire un tour en ville
O :ah ! Je vois, sortie en amoureux
Y : tout à fait .
O : d'acord, je garderai les enfants mais seulement si tu arrive à attraper Aurélie pour lui mettre de la crème solaire .
Y : Aurélie ! Viens voir tata .
Aurélie s'approcha timidemet de la japonaise
Y : approche, je vais te mettre de la crème comme sa tu pourras jouer dans l'eau et sur le sable avec les filles d'accord ?
O : c'est peine perdu ...
Aurélie : d'accord tata , elle s'assit à côté de la jeune femme et se laissa appliquer la crème puis une fois terminé elle fila rejoindre Kim et Sam qui construisaient un château de sable avec Alex .
O : mais comment tu fais ??
Y : la douceur, ça marche aussi tu sais .
O : hum ... Oh faites où ils sont les deux génies ?
Y : ils sont encore dans la maison, Aelita m'a dit qu'elle préparait Matt et Lilou avec Jérémy et qu'ils nous rejoindraient un peu plus tard
O : ah d'accord, euh Yumi ?
Y qui s'était allongé pour bronzer : quoi encore ?
O : bah, il est plus de midi et j'ai faim moi ...
Y mais c'est pas vrai ça ! Quel ventre sur pattes , c'est pas un estomac que tu as dans le ventre mais une horloge .
O : désolé mais j'ai vraiment faim, ils sont où les sandwichs ?
Y soupirant : dans la glacière , sous le parasol
O : ok merci
Y : n'oublis pas, c'est deux chacun pas quatre ok ?
O : oui , oui ...

Dans la maison
J tout bas : j'en peux plus, il me faut mon ordi ... Sa fait au moins une semaine que j'y ai pas touché dit-il en commençant à fouiner dans la valise
A : Jérémy tu peux donner son maillot à Lilou ?
J : oui bien sûr ! Mais où il est ce fichu ordi portable, je l'avait bien planqué là pourtant ...
A : tu cherches quelque chose mon chéri ?
J 'une voix innocente : moi ?? Non bien sûr que non .
A : tu es sûr ?
J : oui
Elle sortit de la chambre pour apporter le maillot de Lilou
J se grattant nerveusement la nuque : mais il est où ? Je l'avais bien mis là ...
A : si c'est ton ordi que tu cherches Jérémy, tu ne le trouveras pas .
J : ah ? Et pourquoi ?
A : parce que je l'ai enlevé de la valise, tu croyais vraiment m'avoir encore une fois avec cette cachette stupide ?
J : bah au moins j'aurais essayé .
A : bon aller on y va, Matt et Lilou sont prêt et moi aussi , il ne manque plus que toi dit-elle en soupirant
J : oups désolé, j'arrive dans quelques petites minutes dit -il en la faisant sortir pour s'enfermer dans la chambre. Il se dirigea ensuite vers le lit pliable du petit et souleva le matelas mais c'était vide .
J grommelant : mais c'est pas vrai ! Elle pense vraiment à tout
A : tout à fait ! J'ai aussi enlever celui que t as caché dans le double fond de la voiture .
J soupira : bon bah sa sera pour la rentrée je crois ...

Cinq minutes plus tard, la petite famille se dirigeait vers la plage où une petite dispute avait éclaté entre Ulrich et Odd , en effet, le blondinet avait mangé les deux sandwichs de Ulrich .
U : non mais t'es pas gêner !
O : rooooooo sa va, j'ai pas fait attention .
U : oui bah en attendant moi j'ai plus rien à manger !
Aelita se mit à côté de Yumi et Sam qui bronzaient ne faisant pas attention aux garçons.
Yumi se redressa pour voir le petit Matt
Y : oh il est trop mignon avec cette casquette et ce petit maillot , il est à croquer dit-elle en caressant le petit ventre de l'enfant , celui-ci éclata de rire, se qui eut pour effet de faire rire les trois mamans .
S : c'est vrai qu'il est tout mignon .
A : merci mais qu'est-ce qui se passe avec les garçons ?
Y : oh rien de grave, Odd a mangé les sandwichs de Ulrich .
A : aïe .
Y : bah , il s'en remettra
Jérémy qui assistait à la dispute de ses deux amis intervint : non mais vous avez pas honte de vous disputez devant les enfants et puis surtout pour de simples sandwichs . C'est pas comme ci on vous privez de votre ordinateur pendant 2mois .
Le brun et le blondinet se regardèrent et d'un seul regard ils se mirent d'acord, ils se jettèrent sur l'informaticien, Ulrich prenant les jambes et Odd les bras . Ils le transportèrent jusqu' à l'eau et crièrent : à la une ... A la deuze ... Et à la troize !!! dirent-ils en jettant Jérémy à l'eau
J ressortant de l'eau : sa vous aller me le payer bande d'enfoiré !
U l'attrapant par derrière et lui bloquant le bras : tu en veux encore ? A ta guise !
J : non arrê... Blub , trop tard, Ulrich l'avait déjà recoulé .
O était éclaté de rire quand Jérémy sortit de l'eau : bah alors t'as bu la tasse Einsteien ? On t'as jamais appris à fermer la bouche quans on se fait couler ?
U l'attrapant à son tour : tu ferais mieux d'en faire autant
O : Ulrich !!!!! Non pitié !!!
U : je vais te couler pour toute les saletées que tu m'a fait !
O : oh non , pitié ...
U le coula une fois : alors sa 'est pour mon sandwich au jambon, il le ressortit de l'eau et le replongea quelques minutes après : sa c'est pour mon sandwich au fromage et une dernière pour ... Euh de quoi je pourrais me venger ?
O essouflé : de ta glace que j'ai mangé pendant que tu avais le dos tourné peut être ...
U ; t'as pas fait ça quand même ?
O : je me suis gêné tiens ! Ricana-il
U : tu l'auras voulu ! Il le replongea une ultime fois puis se dirigea vers Yumi qui semblait dormir. Il s'approcha doucement avec un seau rempli d'eau . Il s'apprêta à le vider sur sa femme mais elle lui dit : si j'étais toi, je ne ferais pas ça !
U cachant le seau d'eau derrière lui : ah tu dors pas mon bébé ?
Y : hé non, dommage pas vrai ?
U : mais je n'avais rien en tête voyons ...
Y : juste m'asperger d'eau froide .
U : meuh non dit-il en vidant discrètement le seau
Y : il y avait quoi dans ton dos alors ?
U : un seau .
Y : rempli de quoi ?
U : de rien, il est vide .
Y se redressa , ses lunnettes de soleil glissèrent sur le bout de son nez laissant voir ses jolis yeux : tu es sûr ?
Ulrich s'allongea à côté d'elle : tout à fait .
Elle lui pinça le nez : tu sais que tu ment très mal Mr Stern ?
U : je sais dit-il en lui prenant la main qui le pinçait pour l'embrasser .Il se mit sur un coude puis chuchota, tu veux que je te mette de la crème solaire ?
Y : tu aimerais bien hein ?
U : moui, sa ne me déplairait pas ...surtout que tu es comment dire ... Très attirante dans ce maillot deux pièces noirs
Y : arrête de charmer et rend toi utile tu veux , elle lui lança la crème et s'allongea sur le ventre. Le jeune brun commença à étaler la crème d'abord sur les jambes puis il remonta progressivement vers le dos , massant en même temps la japonaise qui soupira d'aise . Il s'arrêta vers l'attache du maillot.
Y : pourquoi tu t'arrêtes ?
U : bah l'attache de ton maillot me gêne, je peux la défaire ?
Y sous le rire des filles qui observaient la scène depuis le début du manège d'Ulrich : non
U : mais pourquoi ?
Y : j'ai dit non
U grommelant : pas juste ... Mais il trouva le moyen de passer la crème sans détaché le maillot, il passa tout simplement en dessous se qui surpris Yumi
Y : mais qu'est-ce que tu fais ?
U : bah tu m'as dit de ne pas défaire l'attache, comme il faut que je te passe de la crème partout, j'ai décidé de passé en dessous, intelligent non ?
Y soupira : t'es vraiment pas possible toi !
U se pencha et déposa des baisers sur le dos de la japonaise : je sais ... Hum elle sent super bon cette crème ... Sa donne envie de te manger toute crue .
Y : Ulrich, quand vas tu arrêter tes âneries ?
U : mais tu le sais bien voyons ...
Y : quand ?
U : bah jamais !
Aelita et Sam se regardèrent puis éclatèrent de rire, aussi amoureux que ces deux là, sa n'existe pas et dire qu'au collège c'était limite si ils se chamaillaient pas toutes les cinq minutes, comme quoi la vie fait bien les choses ...
O s'adressant à Jérémy qui apprenait à Matt comment dessiner sur le sable : euh sa représente quoi au juste ton dessin ?
J : bah une cellule végétal ? Sa se voit pas ?
O : ah bah , je risquait pas de le deviner, moi j'aurais plutôt dit que sa ressemblait à une patate .
J : oui bah n'empêche que Lilou et Alex , ils les aiment bien mes patates figure toi .
Lilou désignant un autre dessin : sa c'est un composant électronique .
O : si tu le dis ... Attend moi je vais t'en faire un et tu devras deviner avec Alex
Lilou et Alex : d'accord
Le blondinet dessina un simple coeur : alors ?
Lilou : bah ...
Alex : c'est un coeur ?
O : gagné et si je rajoute sa qu'est-ce que sa fait ?
Lilou : une flèche ...
Alex : un coeur pour dire qu'on est amoureux ?
O : tout à fait, tu vois Alex c'est comme ça qu'on drague les filles pas en leur construisant un château de sable ni en devinant se que représente des dessins difformes que dessinent tonton Jérmy dit-il en lui faisant un clin d'oeil
Les joues de Alex devinrent rouges sous cette remarque .
Lilou n'ayant pas très bien compris la phrase de Odd : ça va ? Tu es tout rouge ...
Alex : euh oui ça va merci, je vais me baigner tu viens ?
Lilou : d'accord .

Odd était maintenant à côté de Sam , il lui chuchota à l'oreille : ma chéri ...
S : hum ?
O : bah il est quatre heure et moi , bah j'ai faim ...
S : encore ? Mais tu as englouti quatre sandwichs, sans compter ceux des jumelles qui n'avaient pas faim , plus deux glaces énuméra t-elle
O : oui bah j'ai faim
S : et bah tu attendra mon chéri .
O : bon comme tu ne veux pas me nourrir, je vais aller demander à Yumi .
S : si j'étais toi, j'éviterais .
O : pourquoi ?
S : tu n'as qu'à regardé .
Odd releva un peu la tête et vit Ulrich et Yumi enlaçés , en train de s'embrasser amoureusement, le jeune brun avait réussi à faire chavirer le coeur de la belle japonaise quelques minutes après lui avoir passer de la crème.
O : c ti pas mignon ... Bon et bah je vais demander à Aelita .
S : mauvaise option aussi, elle dort et risque de ne pas apprécier que tu l'a réveille, surtout qu'en ce moment , Matt lui fait passé des nuits blanches
O : bouh , pas juste ... Tu es sûr que je dois attendre ?
S : oui
O : rien ne te fera changé d'avis ? Même pas un ptit bisou ?
S : même pas dit-elle en riant aux tentatives desespéré de son mari
O : bon et bien, je vais passer à la manière forte dit-il en se levant .
Sam pensant «qu'est-ce qu'il va bien pouvoir faire ?» après avoir réfléchi quelques minutes ,elle s'assoupit sous le parasol .
Une demi heure après, le blondinet revint avec une main dans le dos, il se mit à côté de sa femme puis lui souffla : tu n'as toujours rien à manger pour moi ?
S grommelant : hum ... Fous moi la paix Odd je dors .
O avec un petit sourire : tu l'auras voulu ... Il déposa alors un petit crabe sur le ventre de sa femme .
S sentant quelque chose sur son ventre ouvrit tant bien que mal les yeux : mais qu'est-ce que tu fais ? Et puis c'est quoi ce truc qui se balade sur moi ?
O : un crabe
Sam fit un bond prodigieux en hurlant se qui fit valdinguer le crabe sur le sable , Odd quant à lui était plié de rire .
S : sa tu vas me le payer !!! J'ai horreur des crabes !
O : et que vas tu me faire ?
S : moi rien, mais j'ai quelqu'un qui s'en donnera à coeur joie ...
O : qui ?
S : Ulrich !!!
Le beau brun ne répondit pas et continua à embrasser sa femme, qui elle ne bougea pas non plus .
S soupirant : mais c'est pas vrai !
O : on dirait que tu es seule ?
S : Yumi ?
Y repoussant doucement Ulrich : oui ?
S : pourrait tu me prêter ton homme 5 minutes ?
Y : oh non, il a jamais été aussi romantique .
S : s'il te plaît ...
Y soupirant : bon si tu veux, Ulrich tu veux bien arrêter de m'embrasser 5 minutes pour aller aider Sam ?
U grommelant : pourquoi faire encore ?
S : pour noyer Odd
U : roooo la flem, je préfère rester avec Yumi dit-il pour le plus grand soulagement du blondinet .
Y : t'auras un supplément si tu vas l'aider ...
U : quel genre de supplément ?
Y lui chuchota : un petit tour dans le jacuzi ce soir avec moi .
U se leva tout de suite : sa marche mon capitaine !Quel sont les ordres ?
Y : tout d'abord, tu va noyer Odd, ensuite tu m'apporte la tablette de chocolat qu'il y a dans la glacière et enfin tu viens reposer tes fesses à côté de moi
U : reçu 5 sur 5 mon capitaine ! Il se retourna ensuite vers Odd qui se sauva en courant
Aélita se réveilla sous les cris de Odd : mais qu'est-ce qui sa passe ?
S : rien , juste Odd qui va encore se faire noyer dit-elle en souriant
A : et tu ne dis rien ? C'est ton mari tout de même
S : c'est moi qui ai demandé à Ulrich de le noyer .
A : a ok mais sa fait combien de temps que je dors ?
S : je dirais environ 2h, il est presque 17h
A : déjà ?
Y et S : et oui, le temps passe à une vitesse folle .

Après avoir coulé Odd, le beau brun se dirigea vers la belle japonaise et lui tendit le chocolat . Il s'allongea à côté d'elle et commença à s'assoupir
Y : bah alors mon chéri tu es fatigué ?
U : oui . Il m'a fait courir pas plus de 5 minutes mais courir sous un soleil qui tape c'est crevant
Y : je vois sa, tu es couvert de sueur dit-elle en croquant dans la tablette
U : tu m'en donne un morceau ?
Y : nan ! C'est ma tablette !
U : s'il te plaît ...
Y : non, c'est la mienne, il faudra me passer sur le corps pour me la prendre
U sourit : te passer sur le corps tu as dit ?
Y : enfin ... Bon tient dit-elle lui tendant un morceau
U : merci mais dis moi, pourquoi tu as changé d'avis ?
Y : tu aurait été capable de faire se que je t'ai dit, donc je préfère ne pas prendre de risque .
U : tu as tout à fait raison . Bon moi, je vais voir Odd, on devait faire de la plongée ... Il se dirigea vers Odd qui essorrait sa longue mèche de cheveux tout en crachant encore un peu d'eau de mer .
U : bah alors , on t'as jamais appris a fermer la bouche quand on se fait couler ? lança t-il avec ironie
O : ha ha ha , très drole .
U lui tapant dans le dos : oh fait, on devait pas faire de la plongée ?
O : ah si, mais tu vois je suis fatigué là .
U : ok , bah sa sera pour une prochaine fois.
O : tu vas où ?
U avec un sourire : je vais essayer de convaincre Yumi d'aller dans l'eau ...
O : oulà bah bonne chance alors .
U : merci !
Il se dirigea donc de nouveau vers Yumi et rencontra en chemin les jumelles et Aurélie.
U : bah alors les filles vous jouez pas ?
Les fillettes : non, on s'ennuie
U : ah ? Mais pourtant c'est super la plage, pourquoi vous allez pas vous baigner ?
Kim : on en vient de l'eau .
U : bah alors, faites un château de sable .
Sam : on en a déjà fait quatre
U : hum , embettant tout ça
Aurélie : oui ...
U : j'ai une idée , vous voyez tonton Jérémy là bas ?
Kim : oui ...
Sam : et alors ...
Aurélie : il dort ...
U : et bah on va l'enterrer dit-il avec un sourire
Kim : tu nous ...
Sam : aide papounet chéri ?
U : avec plaisir mes très chères demoiselles .
Ils se dirigèrent donc à pas de loups vers l'informaticien qui somnolait paisiblement sous le soleil de plomb, Ulrich fit quelques signes pour voir si le génie était bien endormi
U chuchotant : c'est bon les filles, vous pouvez commençé .
Kim, Sam et Aurélie se mirent à l'ouvrage avec l'aide du jeune père, quelques minutes après, Jérémy était complètement ensevelit sous le sable à part sa tête bien sûr, il ne tarda pas à se réveiller , sentant qu'il ne pouvait plus bougé il commença à s'agiter mais en vain . Ulrich était mort de rire avec les fillettes qui étaient très contentes de leur blague .
J : mais qu'est-ce que ??
U : alors à l'aise ?
J : non pas vraiment ...
U : bon et bien moi je te laisse, je vais rejoindre Yumi .
J : non attend !
U : quoi ?
J : comment je fais pour sortir de là moi ?
U : bah ... Tu pousses
J : mais c'est trop dur , je m'appelles pas Mr Muscles moi !
U : et bah arrange toi avec les filles, c'est elles qui t'ont enterré vivant , moi je n'ai fait que leur soufflé l'idée et les aidé un peu dit-il un sourire aux lèvres

Ulrich se dirigea vers Yumi , puis s'assit à côté d'elle,la japonaise était en train de lire .
U : tu lis quoi ?
Y : «Meurtre à l'hôpital»
U : et c'est bien ?
Y : à ton avis gros bêta ? Si c'était nul , je le lirai pas .
U : oui , c'est vrai . Tu viens te baigner avec moi ?
Y : non, l'eau est gelée
U : elle est à 23°
Y : brr, rien que la température ne me donne pas envie de me baigner .
U avec des yeux charmeurs : s'il te plaît ....
Y : non, ça ne me dit rien, une prochaine fois peut-être .
U : bien madame Stern, vous l'aurez voulu dit-il d'une voix forte qui surprit Aelita et Sam
Y lui lançant un regard d'avertissement : n'essaie même pas ...
U : tiens je vais me gêner ! Il la souleva dans ses bras et la posa sur son épaule puis se dirigea vers la mer sous les rires de Odd, Aelita et Sam .
Y tambourinant sur le dos du jeune homme : Ulrich non !!!! Pas l'eau froide
U : mais elle est pas froide ma chérie . Il rentra dans l'eau , et quand il en eut jusqu'au bassin il essaya de lâcher Yumi mais elle s'agrippait à son cou .
Y : Ulrich pitié !!! Elle est gelée ...
U rigolant : mais non mon amour, allait lâche moi maintenant .
Y : non , et si tu me lâche , je te fais la tête pendant une semaine + aucun bisou ni câlin pendant un mois. Ces paroles firent hésité le jeune homme, il se résigna donc à faire demi tour, mais ce qu'il ne savait pas c'est que Odd était derrière lui, le blondinet le poussa . Du coup le jeune brun perdit l'équilibre et tomba dans une gerbe d'eau avec Yumi. Le couple émergea quelques minutes après , Yumi était furieuse .
O : oups excuse moi, j'ai glissé mais j'ai voulu me retenir à toi dit-il avec un grand sourire .
Y : tu vas me le payer Odd Della Robia !!!
U : bien dit !
Y : toi aussi ! Vous allez regretter se que vous venez de me faire
U et O : gloups
O : elle est vraiment térifiante quand elle se met en colère .
U : oui c'est vrai, sauve toi vite, je vais essayer de la retenir .
O : merci camarade, ton honneur sera sauf si tu échoue .
U : n'en fait pas trop . Sinon je te laisse face à elle .
O se carapatant : sans façon !
U se retourna face à une Yumi furieuse : mon amour j'ai pas fait exprés ... Tu sais j'allais rebrousser chemin ... C'est Odd qui m'a poussé .
Y : toi ! Dit-elle avec un doigt accusateur
U : oui ?
Y : approche .
U : mais ...
Y : dêpeche toi !
Le jeune homme s'approcha tout penaud, la tête baissé. Une fois devant la japonaise qui avait les mains sur les hanches, il ne bougea pas d'un cil attendant la sentance . Il regardait fixement l'eau miroitante sous l'effet du soleil, quand il sentit Yumi bouger, elle passa sa main sous le menton du beau brun et lui releva la tête pour qu'il la regarde dans les yeux .
U : je ...
Y lui posant un doigt sur les lèvres : chut ... Elle s'approcha de lui et l'embrassa amoureusement, Ulrich soulagé laissa ses mains descendre sur les hanches de la jeune femme mais celle-ci le poussa en arrière . Ulrich entraîna Yumi une nouvelle fois dans sa chute et s'est éclaté de rire qu'ils ressortirent de l'eau
Y : tu sais que tu es un voyou ?
U : oui je sais mais et toi est-ce que tu sais que tu es magnifique ?
Y : arrête tes bêtises
U : mais c'est vrai di-il en l'embrassant .
Après un incalaculable nombre de bisou, ils sortirent tous les deux plus amoureux que jamais de l'eau .
A : faudrait peut être y aller , il est presque 18h30 et Matt est fatigué
Y ; oui on va y aller , mais où est Jérémy ?
U : avec les jumelles et Aurélie .
O : ouhlà le pauvre, je le plains .

Jérémy était toujour ensevelit sous le sable, essayant de negocier sa liberté .
J : aller les filles, s'il vous plaît ...
Kim : tu nous donne quoi en échange ?
J : je vous paye une glace à chacune .
Sam : une seule ? Non sa suffit pas ...
J : deux glaces !
Aurélie : c'est pas encore assez ...
J : bon les filles si vous me libéraient, je m'arrange pour que ce soir vous vous couchiez plus tard, disons 22h00 et en prime glaces à volonté ça vous va ?
Kim, Sam et Aurélie : d'accord !
Et c'est comme ça que se termina cette magifique journée ensoleillée.

 

 

 

 

Le lendemain soir, le petit groupe était réuni au salon, Kim était dans les bras de son père et Sam dans les bras de sa maman . Les petites avaient du mal à laisser les deux amoureux sortir tout seuls.

U faisant un énorme câlin à sa fille : mais ne t'inquiéte pas ma petite puce, papa et maman reviennent demain matin au plus tard .

Kim sanglotant : je veux pas que tu partes papounet ...

Sam serrant sa mère : moi aussi maman, je veux pas que tu t'en ailles ...

Y : on revient demain, et puis vous ne serez pas toutes seules, il y a votre grand frère si vous avez un problème ainsi que vos oncles et vos tantes .

Les petites se mirent à sangloter dans les bras de leur parents qui commençer à desespérer . Odd se mit devant les deux fillettes et leur releva le menton puis il leur dit d'une voix douce : bah alors les princesses, c'est quoi ce gros chagrin ?

Kim et Sam : on veut pas que papa et maman partent .

O : mais ils vont revenir .

Kim : ...

O : aller les filles, on va bien s'amuser, ce soir je vous propose de regarder le dessin animée de votre choix et je vous laisse choisir le repas .

Sam d'une toute petite voix : d'accord ...

Kim suivant le choix de sa soeur : d'accord .

Les fillettes laissèrent enfin leurs parents tranquilles et filèrent jouer dehors sous la surveillance de Aelita et Jérémy .

O : au fait pourquoi vous sortez vous deux ?

La japonaise lui montra son alliance

O : c'est ton alliance et alors ?

Sa femme lui tapa sur la tête : c'est leur anniversiare de mariage aujourd'hui espèce d'inculte !

O : oups , désolé .Ca fait combien de temps que tu la supporte ?

U : 5 ans sans compter les années qu'on a passé avant .Yumi le pinça au ventre : comment ça tu me supportes ?

U : ouille ! Yumi lâche moi s'il te plaît , tu me fait mal ...

Y : retire ce que tu viens de dire .

U : je retire .

Y le lâcha : c'est mieux

O voyant Ulrich se masser le ventre : ça fait 5 ans que tu te laisse faire aussi

S : Odd Della Robia, si tu continue, je vais m'occuper de toi !

O : ça va j'arrête, mais au fait pourquoi vous partez si tôt ?

Y d'une voix très heureuse : on va faire les boutiques avant d'aller au restaurant ...

U soupira : mon pauvre porte monnaie ...

Y : aller on y va dit-elle en tirant Ulrich dehors.

Ils se dirigèrent vers la BMW mais Ulrich emmena Yumi derrière la maison, sortit des clés de sa poche et appuya sur un bouton, un « clak » sonore se fit entendre laissant voir un beau 4X4 noir, luisant de marque BMW lui aussi .

Y faisant de gros yeux : Ulrich ....

U avec un sourire angélique : oui ma chérie ?

Y : qu'est-ce que c'est que ce nouveau monstre ?

U : le nouveau 4X4 de la marque BMW qui est sorti qu'au Japon pourquoi ?

Y : c'est donc ça que tu as essayé de cacher dans les relevées de comptes

U : oui ...

Y : sache que je vois tout , mais dis moi, où est -ce que tu vas le ranger ce monstre ? On a déjà la BMW que j'utilise, la Porshe pour faire des petits trajets et ta moto qui pourrit dans le garage .

U : on aura qu'à vendre la Porshe .

Y : ah non , pas ma Porshe ! Pourquoi on vendrait pas ta moto ? Tu ne t'en sert plus de tout façon .

U : non, c'est sentimental entre elle et moi

Y : comment ça ?

U : c'est avec celle là que je t'ai reconquérit au Japon dit-il en s'approchant doucement de Yumi. Celle-ci recula mais se retrouva contre le 4X4, le beau brun l'enlaça alors amoureusement pour ensuite l'embrasser tendrement

Y après ce baiser : ah oui, je m'en souviens de ce beau motard brun, à la veste en cuir , très séduisant et charmeur.

U : hum , très séduisant tu dis ... Et qu'est-ce qu'il est devenue ce beau motard dit-il avec un sourire amusé

Y : il est devenu un mari grognon et dragueur .

U l'embrassa de nouveau : même pas vrai d'abord .

Odd passant par là surpris les deux tourtereaux : mais ! Vous êtes toujours pas partit ??!

U : si on y va , il se dirigea vers la portière passager, l'ouvrit et s'inclina : si madame veut bien prendre place .

Y sourit : c'est bien ce que je dis, très charmeur

Ulrich se dirigea ensuite vers la place conducteur, il monta, s'attacha et démarra .Le moteur ronronna doucement, puis s'emplifia quand le beau brun enclencha la marche arrière .

Une fois la manoeuvre effectué , la voiture disparut doucement de la vue des deux fillettes qui pleuraient à chaude larmes.Leur grand frère qui passait par là, les prit dans ses bras, il avait toujours été très protecteur avec ses deux soeurs qu'il adorait malgré les mauvaises blagues qu'elles lui faisaient .

Alex : allez les filles, vous inquiétez pas, papa et maman vont revenir demain matin .

Kim sanglotant : qui c'est qui va ....

Sam dans un sanglot : nous border ...?

Alex : c'est moi qui vais vous border, si vous voulez .

Les filletes le serrèrent dans leurs bras . Aelita qui observait la scène , été complètement attendrie, jamais elle n'aurait cru que Alex serait si mature, il n'avait que 10 ans après tout . Il lui rappelait très souvent Yumi quand elle l'a protégé, elle s'en rappelait encore ces moments de tendresses et discrets que Yumi lui faisait partager pour la réconforter . Pour elle Yumi était et sera toujours sa « grande soeur »

 

Un peu plus loin, dans la ville . Le beau 4X4 noir s'arrêta sur un parking, Ulrich en descendit avec Yumi et se dirigèrent vers une boutique que Yumi avait repéré .Ils y entrèrent, Yumi qui avait passé une tenue simple,mini short en jean surmonté d'un dos nu blanc attira de nombreux regards sur elle, ce qui eut le don d'énerver Ulrich. Pour lui, personne n'avait le droit de poser les yeux sur SA femme . La japonaise remarqua le froncement de sourcil de son mari, elle lui attapa donc la main pour le calmer. L'effet fut immédiat, les regards s'estompèrent immédiatement et Ulrich se détendit, ne voyant aucun danger pour son couple dans les environs. Ils parcoururent quelques rayon, quand Yumi prit une robe d'été de couleur noir, très légère qui était fendu sur les côtés. Le beau brun était las de ce petit shopping, il fut donc soulagé quand Yumi alla aux cabines d'essayages . Il s'installa sur un des petits canapé et attendit. Yumi sortit quelques minutes après avec une des tenues choisies .

Y : alors ? Qu'est-ce que tu en pense ?

U : mouais bof .

Y : donc sa te plaît pas . Elle retourna dans la cabine et quelques minutes après en ressortit avec un mini short blanc et un haut assez décolleté blanc lui aussi .

U : hum, pas mal , je dirais même pas mal du tout .

Yumi lui sourit et re-rentra dans la cabine .Cinq minutes plus tard, le beau brun s'enfonçait de plus en plus dans le fauteuil, il somnolait presque quand la belle japonaise sortit de la cabine avec la robe noir qu'elle avait choisi tout à l'heure , comme elle était fendu sur les côtés, elle laissait apparaître une partie de ses cuisses. Elle se dirigea d'un pas charmeur vers le beau brun qui avait la bouche ouverte .

Elle se pencha sur lui et lui dit en éclatant d'un rire cristallin : ferme la bouche, tu baves .

Ulrich passa sa main sous sa mâchoire et avala sa salive, Yumi était tellement belle, attirante, si sensuel qu'il eut du mal à retrouver ses moyens. Les regards s'étaient de nouveau posé sur la belle japonaise que ce soit le regard des hommes ou celui des femmes qui enviaient la beauté de la jeune femme .On entendit quelques claques partirent dès que la japonaise fût de retour dans la cabine ,ce qui fit rire Ulrich, un homme qui sortait du magasin lui fit même un signe qui signifiait qu'il avait bon goût . Le beau brun se dirigea ensuite vers la cabine et y entra doucement, il embrassa Yumi dans le cou et commença à intensifier ses baisers .

Y le repoussa gentiment : dis donc toi, doucement s'il te plaît et puis d'abord, qu'est-ce que tu fais dans cette cabine ?

U : je viens récupéré la femme que j'aime de tout mon coeur .

Y : aller files de là gros charmeur .

U : mais pourquoi, j'ai pas eu grand chose dans le jacuzzi hier ...

Y : qui c'est peut être que ce soir si tu es sage ...

U : hum très interessant .

Il sortit donc de la cabine et attendit patiemment, un groupe de jeunes filles le regarder avec intensité depuis pas mal de temps mais il n'y faisait pas attention. L'une d'elle s'approcha de lui timidement .

Jeune fille : excusez moi, vous êtes bien Mr Stern le champion de pentchak silat ?

U : euh ... Oui c'est bien moi que puis-je pour vous ?

Jeune fille : et bien ... Est-ce que je pourrais avoir un authographe ? Demanda t-elle timidement

U sourit : oui bien sûr .Il lui signa le papier qu'elle lui avait tendu .

Une autre jeune fille s'avança : et moi est-ce que je peux en avoir un s'il vous plaît ?

U : aucun problème . Il signa encore quelques autographes quand une des filles l'attrapa par le col . Il réussit à se dégager et s'enfuit en courant essayant de semer la petite bande qui s'était transformer en armée de groupies . Il se cacha dans sa voiture et attendit que le groupe s'éloigne .

Une fois le groupe disparut, il soupira d'aise . Yumi toqua à la vitre se qui fit sursauter le jeune homme .Il déverouilla la portière et la japonaise monta dans le véhicule .

Y : bah alors ? On fuit ses admiratrices ?

U : c'est plus des admiratrices, c'est des sangsues complètement alliénées .

Y éclata de rire : mon pauvre chéri, c'est ça d'être célèbre .

U : oui mais quand même , je suis en vacances . Heureusement que mes vitres sont teintées ...

Y : aller, il est 19h30, on va au restaurant ?

U : avec plaisir .

Il démarra la voiture, et ptit une petite route qui menait au fameux restaurant .

 

Pendant ce temps dans la maison de vacances, les jumelles faisaient tourner en bourique le pauvre Odd
O s'adressant à Kim : Kim !!! Viens là que je te mette ton pyjama !
Kim : mais non moi c'est Sam !
O : ah bon ?
Sam : mais non c'est moi Sam !
Kim : arrête de mentir Kim !
Sam : c'est toi la menteuse !
O soupira : quelles chipies c'est deux la ... Mais comment font tes parents pour les supporter dit-il à Alex
Alex : la patience et puis avec papa , elles font pas tout ce cirque . Surtout quand il élève la voix ...
O : tu veux dire que si j'élève la voix , elles vont se calmer ?
Alex : je ne sais pas, essaye .
O grondant avec une voix de grand méchant loup : les filles, si vous ne mettez pas votre pyjama , il y a le grand méchant loup qui va arriver !
Kim : nous, le grand méchant loup ...
Sam : on lui botte le cul ! Avec les prises de papa ! Les deux filettes enchaînèrent quelques coups dans le vide puis s'enfuirent en hurlant .
O : c'est pas possible ... D'avoir des gosses aussi fûter à seulement quatre ans ...
Alex riant : la preuve que si ! Mami Ishyama dit qu'elles ressemblent à maman petite .
O : ah bah, en plus du caractère de ton père ça fait un joli petit lot tout ça !
Alex : comment ça ?
O : laisse tomber ... Tu veux bien m'aider à les attraper ?
A : si tu veux .
O : comment on va faire pour les attraper ? Et puis pour les différencier ?
Alex : si tu veux bien sacrifier tes sucettes qui sont cachés dans ta chambre sous ton oreiller, je peux peut-être faire quelque chose ...
O étonné : comment tu sais qu'elles sont cachées là ?
Alex : disons que j'ai l'oeil .
O : c'est donc toi qui m'a mangé touts les sucettes au coca ?
Alex : en effet .
O : quoi ??!! Je vais te .. Dit-il en se jettant sur Alex .
Alex : tonton, réfléchis un peu, si tu me tue, qui va t'aider à attraper les jumelles ?
O : pas faux ...
Il se dirigea donc dans sa chambre et revint quelques minutes après avec le paquet dans les mains .
Alex : donne .
Odd lui tendit le paquet malgrès lui . Alex y plongea la main puis sortit deux sucettes, une à la fraise et une au citron puis mit le paquet dans sa poche de baggy .
O : hé ! Mais qu'est-ce que tu fais ?
Alex : disons que ce sera mes honoraires ...
O : espèce de petit renard . Bon allez en route !
Alex se dirigea ensuite dans la chambre des filles puis se posa sur un lit et cria assez fort pour que ses soeurs l'entendent : miam, j'ai deux sucettes mais je n'ai pas faim ...Qui les veux ?
O : moi je les veux bien ...
Alex l'ignora et attendit , quelques minutes plus tard, les deux fillettes accoururent vers lui .
Kim et Sam : nous on les veut !!!
Alex : j'en ai une à la fraise et une au citron ...

Pendant ce temps, le couple Stern décida avant d'aller au restaurant de s'arrêter dans un hôtel, pour enfiler une tenue convenable . Ulrich réserva une chambre puis monta avec Yumi . La japonaise se jeta dans la salle de bain avec sa robe neuve et s'y enferma . Ulrich lui se battait avec son nouveau smocking . Il fallait dire que ce n'était pas du tout son truc ...
Un quart d'heure plus tard, Yumi sortit plus belle que jamais , elle avait lâché ses magnifiques cheveux noirs sur ses épaules qui étaient mis en valeur par la belle robe noir qu'elle portait, la fente noir sur le côté laissait voir une partie de sa cuisse. Elle se dirigea vers le jeune homme qui se décrocha littéralement la mâchoire en voyant la jeune femme . Il ne put s'empêcher de l'enlaçer pour ensuite l'embrasser amoureusement puis fougueusement .
Y l'arrêtant : hep, hep jeune homme , ça c'est pour plus tard si tu es sage .
U suppliant : oh chérie ... On est vraiment obliger d'aller au restaurant ?
Y : qu'est-ce que tu propose pour remplacer le restaurant si on y va pas ?
U s'approcha d'elle et lui déposa un baiser dan le cou : une nuit de rêve ça te va ?
Y : hum ... Nan ! Je sais que je vais y avoir droit après le resto ! Sache que je suis très gourmande dit-elle en lui carressant la joue .
U : mais ...
Y lui lança un regard meurtrier .
U : c'est bon j'ai compris ... Tu m'aides à faire mon noeud de cravate parce que moi je m'en sors pas et puis cette veste me serre, j'ai pas l'habitude de ressembler à un pinguin .
Y : éclata de rire : mais non ... Tu es très ...
U : très ?
Y : beau , attirant ...
U : et bien le jeune homme beau et attirant te propose de rester tranquille dans la chambre aulieu d'aller je ne sais où pour manger au restaurant .
Y lui tapa sur la tête puis lui fit son noeud de cravate : non , non et non ! On va au restaurant !
U : j'ai pas envie de conduire dit-il en faisant mine de bouder .
Y soupira : si tu veux, on à qu'a aller au restaurant de l'hôtel . Tu ne peux pas refuser , pour notre anniversaire de mariage ... Allez dit oui chéri ...
U : c'est bon, j'abandonne, tu es trop forte . C'est parti pour le restaurant de l'hôtel .
Y : merci dit-elle en lui déposant un baiser sur la joue . Elle attrapa ensuite un peigne puis commença à aplatir les mèches rebelles du jeune homme qui se laissa faire complétement sous le charme de la japonaise .
Après 10 minutes de lutte acharnée, le couple se rendit à la réception pour se renseigner sur le restaurant . Yumi parlait avec l'hôtesse d'accueil pendant qu'Ulrich priait pour qu'il n'y ai plus de table libre .
La japonaise se dirigea un sourire ravi sur le visage , elle passa sa main dans celle du jeune homme puis l'emmena là où l'hôtesse lui avait indiqué .
U : alors il y a de la place ?
Y radieuse : oui , il reste au moins cinq tables .
U marmonnat : zut !
Y : tu as dit quoi ?
U : rien , rien ...
Y : si j'ai entendu quelque chose .
U : j'ai dit que tu était ravissante dans cette tenue ...
Y : malin va !
Une fois arrivé, un serveur leur attribua une table sur la terrasse, avec vu sur la mer où les vagues ondulaient paisiblement . Le vent était absent et il faisait assez chaud . Le couple s'installa puis Ulrich engagea la conversation après avoir observé la tenue des serveurs, la présentation des plats qu'avaient commandé les voisins .
U : Yumi ... Il a combien d'étoiles ce restaurant ?
Y : cinq étoiles pourquoi ?
U s'étouffant : quoi ???! Mais ça va me côuter les yeux de la tête !
Y : chut , c'est notre anniversaire de mariage alors tais toi , c'est moi qui mène !
U : mais ...
Y : après tout, tu t'es bien payé une voiture de marque BMW alors un ptit resto à côté c'est rien .
U marmonnant : oui ma chérie ...
Ils commandèrent et pendant le temps de la préparation, Ulrich s'amusait à charmer Yumi qui faisait semblant de ne pas remarquer les tentatives de son compagnon . Au bout d'une demi heure, le serveur leur apporta leurs entrées . Ils les dégustèrent doucement tout en discutant des futurs projet de la famille . Ulrich aborda avec un peu de nostalgie son futur abandon des compétitions pour être plus avec sa famille et surtout , il voulait déménager . La japonaise étant contre écoutait les propos du jeune homme avec attention .
Mais une chose la rendait heureuse, Ulrich lui avait promis d'arrêter les compétitions, et ça, sa la rendait vraiment heureuse .
Ils se regardaient maintenant amoureusement, les yeux rivé dans le regard de l'autre , ignorant les autres regards aussi féminin que masculin qui les fixaient .
Mais une voix assez familière les sortit de leur rêverie ...
Voix familière : tiens, ça fait longtemps ...

 

Ulrich se retourna et la surprise apparut sur son visage : William ...

W avec un grand sourire : bonjour Ulrich .

Y fronça les sourcils pensant déjà au conflit qui allait suivrre .

W : je peux me joindre à vous ? On discutera du bon vieux temps dit-il toujours avec un sourire .

U : mouais pourquoi pas ...

W : merci de cet honneur Mr et Mme Stern dit-il en faisant la révérance .

Une jeune femme brune apparut derrière le jeune homme brun et lui dit : arrête tes bêtises tu veux ?

W : oui Helena . Il regarda ensuite le couple qui dévisageait la jeune brune d'un air interrogateur et reprit : je vous présente ma future femme, Helena de la Rikata, notre mariage aura lieu dans un mois

Y : félicitation William .

U marmonnant dans sa barbe : félicitation William et gnagna et gnagnagni ... Pff gros naze ...

W enlaça la jolie brune, puis lui caressa le ventre : et voici la future petite Dumbar .

Y : re-félicitations alors !

U marmonnant toujours : j'espère qu'elle sera aussi terrible que mes petites puces ... Mais ... Attend là ? Je compare SA fille à mes princesses ? Ah non alors !

Yumi lui donna un coup de pied qui le fit grimaçer , le jeune homme avait hausser le ton à la fin de sa phrase mais William l'ignora .

W : et voici ...Max ... Max ? Où es tu passé encore ?

Un jeune garçon, ayant l'âge de Alex avec des cheveux noirs comme du charbon et les yeux aussi profond que William arriva . Il avait un air rebelle malgré son jeune âge .

U réfléchissant : mais c'est pas possible ... Ce garçon à 10 environ et William n'est libre que depuis à peine 5 ans il me semble ... C'est donc impossible que ce garçon soit son fils ...

La voix de la japonaise le sortit de ses pensées : installez vous, je vous en prie .

Une fois installez, les deux couples engagèrent la conversation sur le « bon vieux temps » comme disait William .

Mais ils évitèrent tout de même de parler de l'histoire de Lyoko malgré l'envie grandissante de William d'avoir des nouvelles . Après un repas fruigal, les deux femmes s'absentèrent aux toilettes pour se refaire sans doute une beauté laissant ainsi les deux hommes ensemble . Max était partit jouer dans la zone de jeux avec d'autres enfants de son âge .

U : William ...

W : quoi ?

U : comment ça se fait que Max est 10 ans ? Tu n'est libre que depuis à peine 5 ans ... C'est scientifiquement impossible ...

W : ah parce que tu es scientifique toi maintenant ? Dit-il d'un air de défi

U n'appréciant guère le ton de défi du jeune homme : non mais ...

W : pas de panique Stern, c'est pas un monstre de XANA dit-il avec un sourire amusé .

U : mais tais toi ! On va nous entendre !

W : oh , calmos Stern . Il s'agit tout simplement du fils de mon frère . Tu vas me demandé où est mon frère ? Il est mort avec sa femme dans un accident de voiture , Max a survécu par miracle !

U : ah ... Euh toutes mes condoleances ...

W : c'est pas grave .

Les deux jeunes femmes arrivèrent peu après . Ils mangèrent leurs dessert puis Ulrich s'apprêta à appelé le serveur pour l'addition ... En fait, il voulait surtout fuir William qui l'éxaspérait à un point ...

Mais William l'en empêcha .

U surpris : mais que fait tu ?

W : c'est gratuit !

U : hein ?

W : c'est moi le proprio de cet hôtel .Comme je me suis bien amusé, c'est cadeau de la maison .

Y : oh non, on ne peut pas accepté William ...

U : mais si ! Merci William et bonne soirée à vous 3 ... Euh 4 pardon .

Le couple sourit et une lueur enflammé apparut dans le regard de William mais il s'abstint de tout commentaire et les salua tout de même .

Le beau brun entraîna alors Yumi dans les escaliers de l'hôtel , la plaquant de temps à autres contre un mur pour l'embrasser . Pour la énième fois, il la plaqua contre un mur et l'embrassa alors fougueusement et passa sa main dans la fente de la robe pour lui caresser la cuisse .Mais la japonaise l'arrêta avec douceur puis lui dit : hey doucement ... On a tout notre temps et puis on est même pas dans la chambre encore .

U avec un sourire taquin : ça veut dire que quand on sera dans la chambre, je pourrai t'enlever ta robe ?

Y : mais tu es pas possible toi ! Dans la chambre tu auras sans doute le droit ...

U : génial, il l'embrassa puis la souleva du sol pour la prendre dans ses bras musclés . La japonaise se laissa faire ne pouvant résister au comportement enfantin de son mari .

Une fois devant la porte de l'appartement, il la déposa par terre et ouvrit la porte avec le pass . Il la fit rentrer en la faisant reculer et en l'embrassant fougueusement . Ensuite, il la poussa doucement sur le lit puis se mit au dessuns d'elle pour l'embrasser langoureusement, puisil lui carressa de nouveau la cuisse droite . La japonaise ria sous l'impatience de son mari puis lui dit entre deux baisers : quand même Ulrich ... On est partit comme des sauvages ...

U : c'est pas garve, il est bien gentil Willy mais moi attendre depuis début de soirée pour être seul avec toi .

Y : t'es vraiment impossible !

U l'embrassa de nouveau: moi aussi je t'aime ma chérie .

 

Un peu plus loin, plus précisément dans la chambre des jumelles .

Kim : t'es nulle Sam !

Sam : c'est pas vrai, c'es toi qui est nulle !

Kim : en attendant , on est en pyjama et au lit !

Sam : c'est pas ma faute , j'aime pas le citron .

K : on aurait échangé après .

Odd : ça suffit le filles, c'est l'heure de dormir, vous vous ê^tes faits avoir par Alex donc admettez votre défaite ou sinon le grand méchant loup va venir vous croquer !

Kim et Sam : on s'en fiche !

Kim : notre chien va le manger tout cru ...

Sam : ... ton vieux loup tout moche !

O : au secour ...

Kim : et puis même, si Shadow il lui casse pas la figure, nous ...

Sam : on le désintégrera avec le pitolet laser de Alex . ET toc !

O : ...

Kim : et puis papa , il lui fera des prises de karaté à ...

Sam : ton veiux loup miteux .

O : j'sui mort .

A ouvrit la porte et vint au secours de Odd qui commençait à desespérer .

A : laisse moi faire Odd ...

O : avec plaisir !

La jeune femme au cheveux rose, s'avança puis discuta un peu avec ses nièces puis les coucha complétement . Les filles ne tardèrent pas à s'endormir, sous les douces paroles de leur marraine .

 

( Je vous remercis de tous vos commentaire, et m'excuse de ne pas pouvoir vous mettre de suite plus règulièrement mais j'ai beaucoup de problèmes, devoirs au lycée donc j'ai mis cetet fic un peu de côté . Merci encore pour votre soutien )

 

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

Me revolià avec une autre fiction qui sort du monde de la saga . J'espère qu'elle vous plaira autant que sur mon autre forum . Je vous souhaite une bonne lecture =)

 

Alala ces jeunes

 

 

 

Trois ans étaient passé après la destruction de XANA, la bande d'ancien lyokoguerriers rentraient enfin en facultés certains pour les études d'autres pour suivre leurs âmes soeurs. En effet,la relation entre certains membres du groupe avait changé, Ulrich et Yumi était officiellement ensemble tout comme Jérémy et Aelita .Odd quant à lui avait suivi ces amis non pas pour étudier mais pour trouver l'âme soeur .Tout se passait pour le mieux ,Yumi venait d'avoir ces 19 ans et les autres membres du groupe leur 18 ans .Seul inconvénient, la faculté se trouvait loin de la petite ville où ils avaient passer leur adolescence. Les parents d'Ulrich lui avait acheté un petit appartement pour qu'il ne s'embête pas avec un colocataire mais celui ci avait décidé de partager l'appartement avec Yumi .Il était fermement décidé à partager avec celle qu'il aime ce petit coin de paradis mais le plus dur rester à faire : convaincre les Ishyama qui plus est le père de Yumi

Par une belle journée , une moto noir s'arrêta devant une petite maison .Le jeune qui en descendit enleva son casque , se dirigea vers la porte et toqua .Aucune réponse ne se fit entendre, cela commença à stresser le jeune homme et il commença à faire les 100 pas .Il re-toqua et des pas se firent entendre, la porte s'ouvrit laissant apparaître une magnifique jeune fille , cette dernière sauta au cou du jeune homme et l'embrassa amoureusement

Y : Désolé, j'étais sous la douche

U :C'est pas grave mon ange

Y :Mes parents sont partis pour quelques heures , on a la maison pour nous tout seul dit-elle avec un sourire

U : Hum très interessant mais je préfère rester sage

Y : sage ?

U : Oui je te préviens que je dois réussir à convaincre ton père pour l'appartement tu as oublié ?

Y : Non pas du tout , mais t'inquiéte pas, je suis sûr qu'il sera d'accord

U : Je l'espères

Quelques heures après, les parents de Yumi rentrèrent .Ulrich regardait tranquillement la télévision quand Mr Ishyama s'approcha de lui

Mr Ishyama : Bonjour Ulrich

U : Bonjour Mr Ishyama dit-il en lui serrant la main

Mr Ishyama : Que me vaut l'honneur de ta présence ? Dit-il d'un ton assez dur

U : Et bien c'est à propos de la faculté, je ne vais pa y aller par quatre chemins , voilà j'ai un appartement pour moi et j'aimerais que Yumi vienne vivre avec moi , cela lui éviterait les problèmes que l'ont rencontre entre colocataires

Mr Ishyama : C'est très gentil de proposer d'héberger Yumi, mais on la déjà inscrite dans l'une des chambres du campus

U : Ah bon ? Dit-il en regardant Yumi d'un air interrogateur

Y : Papa, tu ne me l'avait pas dit sa !

Mr Ishyama : Et bien maintenant tu le sais , alors la question est réglé

Y : Mais moi je veux vivre dans l'appartement de Ulrich

Mr Ishyama : Yumi, je sais que tu aimes Ulrich mais je ne suis pas sûr que tu puisse gérer amour et études en même temps donc tu ne vivras pas chez ce jeune homme .Tes études passent en priorité sur l'amour

Y :Mais j'ai 19 ans , je suis largement apte à me prendre en main

Mr Ishyama : Ce n'est pas une raison , pour moi tu n'est pas encore apte a assumer tes étude et ton copain , d'ailleur ,que vas tu faire dans cette fac Ulrich ?

U : Euh et bien ,je vais prendre des cours de pentchak-silat

Mr Ishyama : C'est tout ? Que du sport ?

U : oui

Mr Ishyama : Et que compte tu faire plus tard ?

U : Me lancer dans les compétitions

Mr Ishyama : Et si tu n'y arrive pas , as tu une autre option ?

U : Heu ...

Mr Ishyama : Bien sûr que non , le sport ne mène à rien !

Mme Ishyama qui jusque là n'avait rien dit : Tu exagère Takeo , tu devrait lui laisser une chance. Nous aussi on a était jeune , laisse Yumi aller habité avec lui

Mr Ishyama : Mais tu ne comprends pas , si Yumi n'a pa son diplôme ...

Mme Ishyama : Takeo, Takeo tu m'exaspère .Yumi a toujours eu d'exellente note pourquoi changerait t-elle maintenant ? Surtout si elle veut avoir des enfants et se marier avec Ulrich dit-elle avec un grand sourire

Y : Euh maman, c'est encore un peu tôt pour sa je pense

Mr Ishyama : Bon c'est d'accord puisque tout le monde est contre moi , Yumi je te fais confiance ne me déçois pas dit-il en soupirant

Y : Promis dit-elle en sautant dans les bras de son père.Celui ci fût surpris ,c'était la première fois que Yumi se laisser aller, elle devait vraiment être heureuse

Mr Ishyama : Pareil pour toi Ulrich , si j'apprend que tu as fais la moindre ....

Mme Ishyama : Takeo !!!! qu'est ce que j'ai dit , arrête de tourmenter ce pauvre garçon

Mr Ishyama : Sa va j'arrête

Mme Ishyama : Tu restes manger ?

U : Je ne voudrais pas vous embêtter Mme Ishyama

Mme Ishyama : Oh ! mais tu ne nous embette pas du tout au contraire j'aimerais faire plus ample connaissance avec mon futur gendre

Ulrich rougi face à la remarque de Mme Ishyama et Mr Ishyama s'étouffa en buvant un verre d'eau

 

La journée passa assez vite, il était tant de partir pour la fac ,en effet les cours commençaient dans une semaine à peine

Y : Merci maman de m'avoir défendu , je ne te décevrais pas promis

Mme Ishyama : Merci maman de m'avoir défendu , je ne te décevrais pas promis

 

Ulrich monta sur sa moto et Yumi se mit derriere lui ,le moteur ronronna quelques instants après , ils firent un dernier signe à la famille Ishyama puis ils roulèrent pendant environ 2h30. L'entrée de la fac se fit voir mais il n'y rentra pas , son appartement était à quelques mètres de la somptueuse école. Arrivé devant le petit immeuble, il s'arrêta et descendit de sa moto , il aida Yumi à descendre tel un gentleman, ce qui lui valu un bisou sur la joue.Il la guida jusqu'à l'intérieur de leur appartement

U : Alors qu'est-ce que tu en penses ?

Y : Bah fais moi visité gros bêta

U : Si mademoiselle ,veut bien me suivre

Il l'emmena dans le petit salon

U : Alors voici le salon , à côté c'est la cuisine

Y : En parlant de cuisine, tu sais la faire ? dit-elle en souriant

U : Et bien pas vraiment en faite dit-il en l'enlaçant amoureusement

Y : J'en était sûr

U : Viens je vais te montrer la chambre

Y : Hum, tu n'aurait pas une idée derrière la tête toi par hasard ?

U : Moi ? Mais pas du tout dit-il d'une voix innocente

Y : Mouais c'est bizarre , j'ai du mal à te croire dit-elle en souriant

Il l'emmena dans la chambre, c'était une petite pièce avec un papier peint de couleur jaune pâle, des stores faisaient offices de volets et un lit deux places trônait au milieu de la pièce

U : Il est très confortable , je l'ai déjà essayer

Elle s'installa sur le lit et s'allongea ,Ulrich se mit à côté d'elle et commença à l'embrasser tendrement, déposant des petits baisers dans son cou, puis il laissa ses mains glisser sur les hanches de la jeune fille pour aller par la suite sous son tee-shirt. Ils s'embrassaient de plus en plus passionnément quand la sonette retentit

U : Tient qui sa peut être ? Personne ne sait que j'habite ici enfin je crois. Il embrassa une dernière fois Yumi puis il se dirigea vers la porte d'entrée, il ouvrit et quel fût sa surprise de voir Odd derrière

U : Odd ?? Mais qu'est-ce que tu fais là ? Et puis comment tu sais que j'habite là ?

O : Salut sa fait plaisir on dirait ma petite visite surprise ?

U : Bah c'est que je m'attendais pas à te voir

O : Sa je le vois bien, mais maintenant tu vas me voir tous les jours puisque je squatte ton appart ! dit-il en sautant sur le canapé

U :Te gêne pas surtout

O : Ah oui j'oubliais le plus important , sa te dérange pas au moins ?

U : Bah c'est que ...

O : Ah la bonheur, t'es un vrai pote merci !

U : Mais je ...

O : Aller fais pas ton timide , je sais bien que tu peut pas te passer de moi

Y : Ulrich c'est qui alors ?

U soupirant : C'est Odd ...

O : Yumi ? Bah qu'est-ce que tu fais dans l'appart de Ulrich ? Ah je vois vous faisiez des trucs intimes et je vous est déranger c'est sa ? Dit-il avec un sourire malin

Y : Sa ne te regarde pas , et puis de toute façon j'habite dans cet appartement

O : Ah bon ? Mais alors sa veut dire que vous voulez pas de moi ?

Y : Bah ... Pourquoi tu te prend pas une chambre sur le campus ?

O : Yumi tu choisirais quoi entre un appartement hyper confortable et une miniscule chambre avec douche commune obligatoire ?

Y : Sans hésiter l'appartement mais tu aurais dû demander avant

O : Oui désolé , alors vous voulez bien de moi ?Pitié , pitié dit-il en se mettant à genoux

Ulrich et Yumi étaient embetter , il n'avait pas penser que leur ami allait leur demander sa

U : Bon c'est d'accord, mais c'est juste provisoire et tu respecte notre intimité ok ?

O : Merci Ulrich t'es vraiment super cool, bon c'est pas tout mais c'est quand qu'on mange parce que j'ai faim moi !

Y : Odd j'ai oublié de préciser qu'on ne sera pas tes boniches !!!

O : Ah oui désolé, au fait j'ai oublié un petit détail ...

U s'attendant au pire : Ah bon ? Et c'est quoi ?

Odd se dirigea vers la porte et l'ouvrit, derrière un chien de race golden retriever attendait sagement

O : Aller rentre mon gros toutou ! Ulrich, Yumi je vous présente Morfalou dit-il avec un grand sourire

U : Euh tu plaisante là j'espère , je veux pas de ce monstre chez moi

O : Meuh c'est pas un monstre , c'est juste un chien en plus il est plus sage que Kiwi

Y : Tiens en parlant de Kiwi où est-ce qu'il est ?

O : Bah il commence à se faire vieux donc je l'ai laisser chez moi pour qu'il profite d'une bonne retraite

U : Ah ok, mais une question me trotte dans la tête , comment tu savais que j'habitais ici ?

O : Aha ! Secret, disons que j'ai mes sources .Non sans rire ,j'ai fais du charme à la secrétaire de la fac

U et Y : Ta fait quoi ???!!

O : Vous m'avez encore cru !!! Alala je suis trop fort, non j'ai téléphoner chez toi et je suis tombé sur ton père, pas très aimable d'ailleurs

U : Comme d'hab

O : Et il ma dit l'adresse de ton nouvelle appart , sa a était dur j'ai du me faire passer pour ta petite amie

U : Quoi ???!!! Non mais t'es pas gêner

O : Oui je sais mais faut me comprendre j'étais désespéré

U : Mouais bon sa va , bon aller il y a des sandwichs pour ce soir mais demain faudra se débrouiller...

Y : Je ne te l'ai pas dit mais je sais cuisiné Ulrich, enfin surtout des plats japonais

U : Oh c'est vrai ? Moi qui est toujour voulu goûter des plats japonais

O : Beurk j'aime pas le poisson cru

U et Y : Et bah si t'es pas content ta qu'à partir

O : Euh non non sa ira

La soirée passa vite, ils allèrent se coucher vers les 23h00. Odd sur le canapé et les 2 amoureux dans la chambre

Yumi portait une petite nuisette et Ulrich était en boxer noir,il commença à l'embrassser amoureusement descendant fur à mesure jusqu'à son cou pour y déposer des petits baisers

Y : Ulrich , pas maintenant, il y a Odd à côté ...

U : Je m'en fiche, il avait qu'à pas venir dit-il en se mettant au dessus de Yumi appuyé sur un coude tout en continuant de l'embrasser. Leurs baisers s'intensifièrent, Ulrich laissa sa main parcourrir la cuisse de la jeune fille pour glisser ensuite sous sa nuisette. Il s'apprêtait à l'enlever quand la porte s'ouvrit brusquement laissant apparaître Odd

O : Oups, désolé je cherchais les toilettes

U hurlant : Deuxième porte à droite !!!

O : Oh ça va , pas la peine de hurler je suis pas sourd mais on dirait que je dérange non ?

U et Y : DEHORS !!!!

Il referma la porte, Ulrich se laissa tomber sur le côté

U : Mais c'est pas vrai, c'est la deuxième fois qu'ils nous interrompt !

Y : Aller arrête de faire ton grognon , de toute façon je suis fatigué dit-elle en se blotissant dans les bras du jeune homme

Dans cette nuit calme, la ville était paisiblement endormi,aucune feuille ne faisait le moindre le bruit,pas même le vent qui était lui aussi en sommeil mais une seule chose brisait ce silence harmonieux.Ce bruit provenait d'un appartement tout particulièrement celui d'Ulrich. Le jeune homme enfouit sa tête dans son coussin

U : Mais c'est pas vrai !!! il va me tuer !!!

Y : Je ne pensais pas qu'il ronflait si fort , comment tu faisait au collège pour le supporter ? Dit-elle en riant

U : J'avais mes boulkiezs

Y : Ah je comprends mieux , de toute façon il est 4h00 du mat et on arrivera pas à se rendormir en tout cas moi j'y arriverais pas

U : Sa tombe bien moi non plus dit-il avec un sourire malicieux

Y : C'est quoi ce sourire ? Dit -elle en éclatant d'un rire cristallin

U : Mais rien du tout voyons, il commença à la chatouiller

Y : Non , pitié Ulrich arrête !!!dit-elle morte de rire

U : J'arrête à une seule condition

Y : Tout ce que tu veux !!! dit-elle tout en rigolant

U : Je veux que tu enlève ta nuisette

Y : Ah non alors ! Dit-elle en continuant de rire

U : Bon et bien je continue !

Y : Tu n'est qu'un vicieux, tu profites d'une pauvre jeune fille sans défense

U : Sans défense ? Tu rigole ? Qui c'est qui me mettait des raclées à l'entraînement de penthak-silat au collège ?

Y : Oui mais c'était pas pareil, je faisais sa par pur plaisir de te mettre par terre dit-elle en continuant de rire

U : J'en était sûr, tu voulais me montret ta supériorité parce que j'avais un an de moins que toi et parce que j'étais moins fort c'est ça ?

Y : Pas du tout c'est parce que tu étais un garçon et qu'en plus tu me faisait craquer

Il arrêta de la chatouiller et l'embrassa doucement sur les lèvres

U : Alors comme sa je te faisais craquer ?

Y : Oui , surtout quand tu devenais jaloux

U : Peut -être que j''étais jaloux mais grâce à sa , je te tiens dans mes bras, je t'embrasse, je te caresse comme jamais je ne me le serait imaginé

Y : Vicieux va !

U : Mais pas du tout, je suis juste dingue de toi . D'ailleurs avec les cours je suis sûr qu'on se verra presque plus ...

Y : Tu n'as qu'à venir en cours avec moi

U : Oh non alors, le proviseur a accepté que je ne fasse que du sport donc les cours pour moi c'est fini

Y : Pff tu n'es qu'un feignant !

U : Moi mais pas du tout , le sport c'est super fatiguant

Y : Mouais ... Bon c'est pas grave on se verra à la cantine

U : Oui sa sera cool , on va revoir Aelita et Jérémy , en plus j'ai repéré un ptit resto pas mal ...

Y : Qu'est-ce que sa veut dire ? Dit-elle en souriant

U : Je sais pas peut -être que je t'inviterais au restaurant ...

Y : C'est vrai ?

U : Peut être oui mais tu me donnes quoi en échange ? Dit-il d'un air gourmand

Y : Une nuit coquine sa te va ?

U : Oh que oui !

Y : Même pas en rêve ! Dit-elle en éclatant de rire

U : Oh que tu es sadique de me faire saliver pour me retirer le pain de la bouche par la suite, vilaine va puisque c'est ça je boude ! Il se tourna de façon à se qu'elle ne voit que son dos

Y : Rooo mais boude pas voyons dit-elle en riant

U : Rooo mais boude pas voyons dit-elle en riant

Y : Un vrai gamin ...

Il se retourna brusquement en se mettant au dessus d'elle, et commença à l'embrasser au niveau du cou puis il sexclama : et là je suis un gamin peut-etre ?

Yumi était gêné, le regard du beau brun l'envoûtait, elle se noyait littéralement dans ce regard rempli d'amour à son égard, il se pencha encore plus se qui la fit rougir

Y : Oh non là, tu n'es plus un gamin dans ces situations tu es un gros charmeur

U : Et tu résiste à mon charme mll Ishyama ?

Y soupirant : Malheureusement non ...

U :Je t'aime lui souffla le beau brun dans l'oreille ce qui eut l'effet de faire frissonner Yumi

Y : Moi aussi dit-elle en lui déposant un baiser sur la joue

Ils finirent par s'endormir enlaçés malgré les ronflements de Odd

 

Le lendemain, Ulrich se réveilla seul dans le lit. Il s'étira, et observa perdu dans ses pensées la chambre.L'appartement était calme jusqu'à ce que le jeune brun entende des cris plaintifs, il se leva et rouva dans la cuisine Odd se bagarrant avec des baguettes pour essayer d'attraper le contenu de son bol . Yumi était accoudé sur le plan de travail morte de rire .

O : Yumi, c'est pas drôle ...

Y reprenant son souffle : Tu vas bien finir par y arriver .

O : Je n'y arrive pas sanglota t-il

Ulrich se dirigea vers Yumi, et lui déposa un petit baiser sur l'épaule, ensuite il attrapa un bol et se servit des céréales .

U : Mais pourquoi tu prend pas des céréales, ça serait plus simple .

O : Non, je veux goûter ce que Yumi à cuisiner, ça à l'air délicieux, et je trouverait bien le moyen de manger le contenu de mon bol avec ou sans baguettes .

U : Tu n'as qu'à prendre une fourchette , il y en a dans le tiroir à côté de toi .

O : Merci Ulrich tu es mon sauveur

U bailla : De rien

La japonaise enlaça le beau brun : Bah alors, tu as l'air bien endormi toi .

U : Hum ...

Y : Tu as l'air grognon aussi .

U : Bah, il y a de quoi .

Y : Raconte moi tout tes malheurs dit-elle en souriant

U : De un, tu n'étais pas là à mon réveil, et de deux, demain c'est la rentrée .

Y : Excuse moi, mais moi je ne suis pas une grosse dormeuse .Et puis la rentrée c'est pas si terrible , la fac c'est super , tu as plein de liberté .

U : Te connaissant, tu ne vas pas louper un seul cours .

Y : Ah bah ça c'est sûr ! Il me faut ce diplôme.

U : Oui mademoiselle la future avocate .

Y : Arrête tes bêtises dit-elle en lui tapant sur la tête .

U : Bah quoi c'est bien avocate que tu veux devenir non ?

Y : Oui mais c'est pas sûr que j'y arrive .

U : Je suis sûr que tu vas y arriver dit-il en l'embrassant doucement sur les lèvres .

O : Roooo , vous êtes trop mignon !!!

U et Y : Sans commentaire !

O : Désolé dit -il avec son plus beau sourire .

 

La journée passa à une vitesse affolante,il était déjà 20 h00 et Yumi était stressé à un point inimaginable, elle faisait les cent pas dans l'appartement, vérifiant toutes les 10 minutes si elle n'avait pas oublier quelque chose dans son sac. Odd et Ulrich étaient tous les deux sur le canapé regardant la télévision d'un air las, et avait limite le tournis à cause de la japonaise .

U : Yumi, s'il te plaît arrête de tourner en rond , tu me donnes le tournis .

Y : désolé , c'est plus fort que moi .

Ulrich se leva , prit son portable ,et composa un numéro

U : allo , Aelita ?

A : oui c'est moi , contente de t'entendre .

U : moi aussi princesse, dis tu veux pas discuter avec Yumi par hasard ?

A : Yumi ?? Pourquoi, il y a un probleme ?

U : non pas du tout , c'est juste qu'elle a besoin de se changer les idées .

A : ah bah alors ça sera avec joie .

U : ok, je te la passe. Il tendit le portable à Yumi qui faisait encore les cent pas .

Y : qui c'est ?

U : tu verras bien .

Yumi le ragarda perplexe et pris le portable, après avoir entendu le son de la voix de sa petite soeur, un magnifique sourire s'étira sur ses lèvres et elle se dirigea dans la chambre pour parler en toute tranquillité .

Ulrich se rassit, satisfait dans le canapé

O : tu sais qu'elle va te tuer ton crédit ?

U : bah au moins, j'ai plus le tournis .

O : oui c'est vrai, merci vieux frère dit-il en tapant dans la main de son ami.

Après avoir passé une éternité, au téléphone, Yumi s'installa dans son lit avec un livre . Elle avait décidé d'attendre les deux garçons qui étaient parti sortir le chien. Malgré sa résistance, le sommeil l'emporta vers les 23h .

Les deux amis rentrèrent quelques minutes après . Ulrich rejoignit Yumi dans leur lit, laissant Odd sur le canapé

Il se coucha et se colla contre la japonaise .

Y grognant : hum ... Ulrich t'es un vrai glaçon

U : toi par contre tu es une bouillote, viens un peu par là me réchauffer .

Y rigola : non ... Laisse moi tranquille !

Le jeune homme l'attrapa par la taille et l'embrassa dans le cou .

Y : non !!! Ulrich arrête tu es gelé !

U : et bah alors réchauffe moi ... Un sourire apparut sur le visage de la japonaise malgré la pénombre , elle se mit au dessus de lui et commença à l'embrasser amoureusement, tout en caressant le torse du jeune homme qui était en boxer noir . Une douce chaleur envahi le corps du beau brun , il serra Yumi dans ses bras et ils finirent par s'endormir tout les deux enlaçé, plus amoureux que jamais .

 

Le réveil fut lourd le lendemain, la japonaise était déjà levé depuis une bonne demi-heure alors que Ulrich et Odd dormaient toujours . Elle se pencha vers le blondinet et le secoua doucement

Y : Odd ! Debout !

O : hum ... Encore 5 minutes maman ...

Y sourit : allez debout !

O grogna puis ouvrit les yeux doucement .Elle lui retira la couverture

O : hé !! ma couverture !

Y : je te l'enlève sinon tu vas te rendormir

O : sadique

Elle se dirigea ensuite vers la chambre à coucher et s'approcha du jeune brun qui dormait à poing fermer, enroulé dans la couette

Y d'une voix douce : Ulrich , c'est l'heure .

U : hum ...

Y : allez debout fainéant !

U grognant : Odd est levé ?

Y : levé je sais pas, mais réveillé oui

U : bon j'arrive dit-il en tournant le dos à la japonaise .

Y fronça les sourcils : Ulrich si tu n'es pas prêt dans 10 minutes, je pars sans toi . Ce qui veut dire que tu n'auras pas de bisou .

Ulrich se leva et courut jusquà la salle de bain . La japonaise sourit de satisfaction et retourna au salon, et ce qu'elle vit, elle n'en crût pas ses yeux

Y marmonnat : non mais je rêve ... Odd s'était rendormi mais au lieu d'avoir une couverture sur lui, il serrait son chien dans ses bras et l'utilisait comme radiateur .

La japonaise se mit à côté du blondinet et lui chuchota : Odd ...

O : hum ?

Y : j'ai entendu dire que la boulangerie du coin offrait des pâtisseries aux trois premiers clients

Il n'en fallut pas plus pour Odd, celui-ci se leva et enfila en moins de deux minutes son pantalon et son tee-shirt, il se posta devant la porte d'entrée .

O : alors elles sont où ces patisseries ? Quel boulangerie ?

Y éclatant de rire : je plaisantais Odd

O : quoi ???!! Oh non Yumi t'as pas le droit de me faire ça !

Y lui tendit un sachet : tiens, il y a 10 croissants là dedans .

O : ahhhhhhh merchi beaucoup dit-il en mordant déjà dans un croissant

 

Le jeune brun sortit de la salle de bain, les cheveux mouillés et en bataille . Il avait enfilé un baggy de couleur bleu fonçé un peu délavé, et avait mis un débardeur vert kaki surmonté d'une veste de la même couleur . Il était vraiment séduisant, âgé maintenant de 18 ans, il faisait craqué toutes les filles mais n'avait d'yeux que pour Yumi . La japonaise le détailla puis elle se dirigea vers lui .

Y : alors tu es prêt pour la rentrée ?

U : oui, je suis fin près ! Un ptit bisou mainteant que je suis prêt ?

Y soupira : ok dit-elle en lui déposant un léger baiser .

Le jeune homme une fois satisfait, prit son sac de sport et y enfourna un jogging, un débardeur et des baskets de couleur noir .

 

Quelques minutes après, ils étaient en bas de l'appartement, Ulrich et Yumi se dirigèrent vers la moto du jeune homme tandis que Odd les suivait . Le beau brun enfila son casque et enfourcha sa bécane , la japonaise en fit de même, elle était très bien habillé, jean bleu fonçé , un petit débardeur qui faisait office de haut et bien sûr la petite veste en cuir noir que Ulrich lui avait offert pour qu'elle puisse monter avec lui en moto .

O : heu ... Et moi je monte où ?

U : désolé mais c'est pas une voiture que j'ai . Tu vas donc devoir aller à la fac à pied et si j'étais toi, je me dépêcherai parce qu'il est déjà 8h15 et les cours commençent dans 10 minutes .

O : mais ...

Y : désolé ! Allez Ulrich let's go !

U : ah non ! Tu commences pas à me parler en anglais sinon moi je fais grève !

Y écalata de rire : déjà ?

U : oui !

Y : allez démarre on va être en retard !

La moto noir démarra en trombe, disparaissant de la vue de Odd qui était bouche bée, il grommela : je le crois pas, ils auraient pût me dire qu'ils y allaient en moto, maintenant je suis en retard !Il soupira : bah ! Ça changera pas beaucoup du collège et du lyçée ! Il grommela encore quelques minutes quand son regard fût attiré par une jolie jeune fille au cheveux blond, mince et qui avait tout pour plaire au Don Juan . Il s'approcha d'elle et l'aborda : bonjour mademoiselle .

Jeune fille : bonjour .

O : puis-je vous poser une question ?

Jeune fille : euh ... Oui bien sûr

O : quel est le prénom d'une aussi belle jeune fille ?

La jeune fille rougit, visiblement gêné par la remarque : je .. Je m'appelle Tiphanie, mais on m'appelle souvent Tipha .

O : en plus d'être jolie, vous avez un magnifique prénom . Moi je m'appelle Odd, et je suis élève à la fac de cette ville .

T affolée : mince la fac, j'avais complétement oublié !!

O : vous êtes aussi inscrit dans cette fac ?

T : oui et je suis super en retard !

O : on a qu'à faire le chemin ensemble , qu'en pensez vous ?

T se calmant : d'accord mais à une seule condition .

O : tous vos voeux sont pour moi un plaisir

Tiphanie rougit de nouveau, décidément, ce garçon était très charmeur, elle n'avait jamais ressenti ça pour les garçons de ce genre, il avait l'air très gentil et plaisantin .

Elle enleva une mèche rebelle de son front et lui dit : j'aimerai qu'on se tutoie si ça ne te dérange pas

O : aucun problème , chère Tiphanie .

T : ah oui, appelle moi Tipha, je préfère dit-elle avec un magnifique sourire qui fit bondir le coeur du jeune blond, il était plongé dans ses yeux qui étaient d'un bleu très clair .

O bafouillant : euh ... Oui bien sûr Tipha , bon y va dans cette fac ?

T : en avant !

 

Devant la fac, Ulrich se gara sur le parking qui était spécialement réservé aux élèves et descendit de sa moto avec Yumi, il prit les deux casques, passa l'antivol dedans ainsi qu'à la roue arrière de son véhicule . Puis ils rentrèrent dans lenceinte de la faculté . Ils cherchèrent du regard une connaissance mais le flot d'élève rendait impossible toute possibilité de retrouver un ami . Le jeune brun marcha à côté de Yumi, tête baissé visiblement en colère, la foule l'énervait . Perdu dans ses pensées, il ne vit pas un autre jeune homme qui lui aussi ne regardait pas devant lui . La collision fut innévitable .

U : tu peux pas regarder devant toi , espèce d'imbécile !

Garçon : ça va, j'ai pas fait exprés, et puis je te ferais dire que toi non plus tu ne regardais pas devant toi .

U grommelant : ouais excuse ...

G : c'est pas grave, je me présente, je m'appelle Maxime Storm mais je préfère qu'on m'appelle Max dit-il en tendant une main amicale au jeune brun .

Ulrich détailla le jeune homme, il avait une carrure athlétique, cheveux noirs, yeux bleu-gris, le même style de vêtement que Ulrich, baggy avec tee-shirt . Il avait l'air très amical .

U : Ulrich Stern dit-il en lui serrant la main . La japonaise était soulagé, elle n'avait pas besoin de se faire remarquer dès la rentrée à cause de la mauvaise humeur de son petit ami ...

Max : tu as une sacrée poigne dis donc ! Tu pratique un sport ?

U sourit : oui je pratique le pentchak-silat et je ne vais faire que du sport dans cette fac .

Max : ah ? Toi aussi ? Moi les études c'est pas trop mon truc, donc quand on m'a proposé de faire du sport non stop ,j'ai pas hésité une minute .

U : et tu pratique quoi ?

Max : le pentchak-silat comme toi et tout autres sports qu'on me propose .

U : on aura peut-être la chance de s'affronter qui sait ...

Max : oui, ça serait bien, tu as l'air fortiche en la matière .

Yumi soupira , elle adorait Ulrich mais quand il se mettait à parler de sport, il en avait pour des heures... Elle décida donc de se diriger vers la salle où elle avait cours, elle fit en rapide baiser sur la joue d'Ulrich puis parti en courant car la sonnerie avait retentit .

U : Hé !! Mais attend !

Max regarda la jeune japonaise partir en courant, elle avait fait une bise à ce Ulrich, serait-il ensemble ? Il ne le savait pas mais en tout cas, il trouvé la jeune nippone très séduisante ... Ulrich le sortit de ses pensées en agitant une main devant lui .

U : Hé ho !!! Réveille toi !

Max : ah pardon, j'étais dans mes pensées ...

U : pas grave, tiens voilà Odd et en bonne compagnie à ce que je vois, alala il changera jamais celui là ...dit-il avec une main en visière au dessus des yeux .

Max : Odd ? Qui c'est ?

U : un ami mais là je crois qu'on est déjà à la bourre pour le premier cours, super non ?

Max : oui tu as raison, il faut se dépêcher. Les deux garçons partirent en courant vers le gymnase où ils devaient se rendre d'après la fiche d'instruction affichée à l'entrée de la fac .

O voyant Ulrich partir en courant : ah bah d'accord ! Sympa lui, il me voit et il m'attend même pas !

T : moi je vais y aller , il faut que j'aille en salle 23

O : ok ...

La jeune fille se dirigea à l'intérieur du bâtiment principal . Odd regarda sa montre qui indiquait 8h45 , il s'exclama : et mince !! Je suis encore en retard ! Et puis je sais même pas où il faut aller ...

Un surveillant passa par là mais ne fit pas attention au blondinet, il décida donc de l'interpeller .

O : excusez moi, je sais pas dans quel salle je dois aller ...

Surveillant : hum ton nom ?

O : Della Robia .

Le surveillant feuilleta la liste qu'il avait dans les mains et au bout de quelques minutes, il dit d'un air las : salle 37 .

O : merci beaucoup dit-il en s'éloignant en courant

Surveillant : hé ! Mais attend, la salle 37 c'est pas par là ... Mais c'était trop tard, le blondinet était déjà hors de vue .

 

Yumi attendait le professeur depuis un petit bout de temps, de nombreux garçons la dévoraient du regard, ce qui l'énervait un peu , heureusement que Ulrich n'était pas là ... Elle repensa à son petit ami qui devait en ce moment avoir commencé ses cours, et puis il y avait autre chose qui la perturbait, et cette chose s'appellait Max si elle avait bien entendu, il l'avait regardé avec un tel regard, que ça l'avait chamboulé . Elle fû sortit de ses pensées par une main qui se posa sur son épaule, surprise, elle se retourna brusquement .

A : coucou !

Y : Aelita ?

A : Hé oui, c'est bien moi !

Y : toi aussi tu est dans cette salle ?

A : oui , c'est bien, apparament on est ensemble .

Y : oui c'est génial, mais où est Jérémy ?

A : il est en salle 21 .

Y : ah c'est dommage .

A : bah, on va se voir pendant les pauses et l'heure du midi .

Y : oui c'est vrai . Alors sinon ça se passe bien avec lui ?

A rougit légèrement : euh .. Oui ça se passe rès bien, et toi ?

Y : pareil , Ulrich et moi on a un petit appart à côté de la fac mais Odd est venu s'installer .

A : ah ? Vous l'avez invité ?

Y : non, il c'est plutôt ...Comment dire ... Incrusté .

A : c'est Odd tout craché !

Leur conversation fût interromput par le professeur qui venait d'arriver, c'était un homme d'environ 45 ans, assez maigre , avec une barbe grionnante . Il portait un costume beige avec une cravate rouge . Il fit entrer les élèves puis se présenta, leur expliqua comment fonctionnait cette fac et ce qu'ils attendaient des étudiants . Yumi se perdit de nouveau dans ses pensées, cette présentation lui faisait pensé au lycée Kadic où pour leur année de terminal, le proviseur avait obligé tout les élèves a assister à la présentation de l'école .La petite bande lassé de cette présentation n'avai rien écouté, Odd jouait à sa game boy, Aelita et Jérémy parlait de philosophie tandis que Ulrich ... Ah Ulrich ... Ce gros charmeur n'avait pas arrêté de l'embrasser durant tout le discours du proviseur et de Jim .

Aelita sortit la japonaise de ses pensées : hé ho ! Yumi chuchota t-elle

Y : hum ?

A : arrête de penser à lui, tu vas le retrouver ton Ulrich .

Y rougit : mais comment tu as su ?

A lui fit un clin d'oeil : 6ème sens .

 

Pendant ce temps, Odd courait dans les couloirs du bâtiment principal. Il était maintenant 9h00, quand enfin il arriva devant sa salle il soupira «Ah ! Bah pas trop tôt , elle est vraiment immense cette fac ...»

Il toqua et attendit une réponse, au bout de quelques minutes un «entrez !» se fit entendre . Le blondinet entra , s'excusa sous les yeux désespéré du professeur et s'installa près d'une jolie brune ...

 

Un peu plus loin, Ulrich était déjà au travail, il faisait des tours de stade avec les autres élèves de sa classe . Seul Max courait au même rythme que le jeune brun. Ils en profitèrent pour faire plus ample connaissance .

Max : encore désolé pour tout à l'heure .

U : c'est pas grave .

Max réfléchissait sur le sujet de la jeune japonaise , depuis qu'il l'avait vu, elle hantait ses pensées. Il ne voulait pas montrer au jeune brun qu'elle lui plaisait . Comme par magie, ce fut Ulrich qui aborda le sujet alors qu'ils entamaient leur 5ème tour de chauffe .

U : tu as une petite amie ?

Max : non

U : c'est bizarre .

Max : et pourquoi ?

U : bah, tu es plutôt beau gosse et j'ai bien vu plusieurs filles qui t'observaient .

Max : ah bon ? Lesquelles ?

Ulrich lui montra d'un signe de tête un groupe de jeunes filles qui les regardaient depuis le début de l'échauffement .

Max rigola :ah ! Mais c'est pas moi qu'elles lorgnent de l'oeil, c'est toi !

U : de toute façon je suis pris .

Max : comment elle s'appelle ?

U : Yumi

Max : c'est très jolie comme prénom .

U : oui je sais ... dit-il d'un air rêveur.

Max allait reprendre la parole mais l'entraîneur siffla, signne que l'échauffement était fini. Cela laissa Max dans ses doutes sur la personnalité de la petite amie de Ulrich. Yumi c'est un prénom asiatique pensa t-il .

L'entraîneur leur fit faire un match de foot amical, les deux équipes s'affrontant avaient pour capitaine Ulrich pour les bleus et Max pour les blancs . Les deux jeunes jouaient en simple amitié, aucune rivalitée . Au bout d'une heure et demi de match avec une pause entre temps, ce fut l'équipe des bleus qui remporta la victoire grâce à un maginifique but de leur capitaine.

 

 

Il était maintenant midi, une multitude d'élèves s'agglutinaient devant les portes du réfectoire, d'autes lassé par l'attente étaient sorti pour grigonter quelque chose dehors .

Yumi et Aelita attendaient chacunes leur petit ami . Elles discutaient de leurs vacances quand Odd les rejoinit .

O : salut Aelita !!

A : salut dit-elle en le serrant dans ses bras .

O : ça fait un bail !

A : oui

O : bon , ils sont où les deux autres parce que moi j'ai une faim de loup, un artiste doit se nourrir .

Y : un artiste ?

O : hé oui, je suis dans la section art de cette fac enfin c'est tout ce que j'ai compris des explications interminables du prof .

Y : tu as réussi à ne pas t'endormir ?

O : bah oui, je suis un élève très sérieux .

A : tu es sûr qu'il n'y avait pas une jolie jeune fille devant toi ?

O : euh ... Bah si en fait .

Les filles éclatèrent de rire. Jérémy arriva quelques minutes après avec son agenda électronique dans la main .

Aelita l'embrassa sur la joue ce qui le fit rougir .

J : pas devant tout le monde Aelita s'il te plaît .

A : pourquoi ?

J : bah pas devant Yumi et Odd en tout cas .

Y : oh bah moi ça ne me gêne pas .

J : bon bah si ça te gêne pas ...

 

Un peu plus loin, Ulrich et Max avaient enfilé chacun leur vêtement respectifs, attirant de nombreux regards sur eux .Mais les deux jeunes se fichaient totalement de l'admiration que leur portaient les différentes étudiantes, ils étaient trop occupés à partager différent conseils sur le pentchak-silat, échangeant de nombreuses informations sur les différentes prises et techniques .

U : je crois qu'on va bien s'entendre nous deux .

Max : moi aussi, tu es très sympa .

U : ça te dirait de manger avec moi ? J'en profiterais pour te présenter mes amis .

Max : si ça ne te dérange pas, je veux bien me joindre à vous .

U : ça marche !

Max lui sourit mais son regard fut attirer par la belle japonaise qui était avec Ulrich ce matin . Il l'a trouvé vraiment belle, mais était-elle seule? Avec une telle beautée, ça m'étonnerait pensa t-il .

Ulrich s'approcha, et attrapa Yumi par la taille en lui déposant un petit bisou dans le cou. Max ne scilla pas, il espérait encore, c'était peut être une très bonne amie du jeune brun ...

Mais Yumi se retourna, sourit puis passa ses bras autour du cou du jeune homme pour l'embrasser amoureusement . Après ce baiser, Ulrich emmena Yumi près du jeune homme aux yeux bleux .

U : Yumi, voilà Max . Il est en section de sport intensif comme moi .

Max avec une sourire amical : salut .

Yumi détailla le jeune homme, croisa son regard et dit d'une voix froide : salut ...

Max sentit tout de suite la froideur du ton qu'avait employé la jeune fille mais ne dit rien .

Jérémy serra la main à Ulrich, fit connaissance avec le fameux Max et ils finirent par rentrer dans le réfectoire sous les supplications du blondinet qui criait famine.

Ils s'installèrent tous les six à une table et commençèrent à manger tous doucement sauf Odd qui engloutissait son plateau à une vitesse affolante .

O la bouche pleine :mais elles chont délichieuses ces spaghettti.

Y : quoi ?

Max souriant : je crois qu'il a dit que les spaghetti étaient super bonnes . La japonaise l'ignora complètement ce qui eut pour effet de faire baisser la tête au jeune homme . Il se sentait comme un intru parmi ce groupe d'amis soudé, Ulrich sauva la situation

U : merci, moi j'avais rien compris .

Max ; de rien , bon j'y vais, j'ai fini .

O regardant le plateau de Max qui était encore plein : mais il te reste ton assiette de spaghetti, ton fromage et ta mousse au chocolat ...

Max : j'ai plus faim

O : je peux ?

Max : vas y sers toi . Yumi , j'aimerais te parler dès que tu auras fini de manger si c'est possible enfin si ça ne dérange personne dit-il à l'attention d'Ulrich qui avait fronçé les sourcils .

U : c'est purement amical ?

Max : oui, ne t'inquiéte pas .

U retrouva le sourire : ok, de toute façon je te fais confiance .

Y d'une voix sèche : rendez vous devant la fontaine du Lion qu'il y a devant le bâtiment administratif à 13h30 .

Max : ok, à tout à l'heure alors dit-il en sortant du réfectoire .

 

Le jeune blondinet après avoir englouti 4 assiettes de spaghetti et 3 mousses au chocolat soupira de contentement .

O : ah , c'était délicieux! Mais j'ai encore une petite faim .

A : quoi ? Tu as encore faim ?

O : oui

A : mais tu es vraiment un goinffre !

Une jeune fille blonde se plaça devant la table et demanda gentiment : excusez moi , vous avez terminé ?

O releva la tête s'apprêtant à répondre négativement mais dès qu'il croisa le jolie regard bleu de la jeune fille, il s'exclama : oh ! Tipha !Oui, oui on a fini, allez debout bandes de larves dit-il en secouant Ulrich qui sirotait sa canette de coca .

U s'étouffant : hé mais ça va pas la tête, j'ai failli m'étouffer et en plus j'ai failli tâcher mon baggy . Pas la peine de t'exciter parce qu'une jolie fille pointe le bout de son nez dit-il en regardant Tiphanie qui rougit en croisant le regard du beau brun . Yumi fronça les sourcils, et dit : de toute façon on a fini, tu viens Ulrich ?

U : mais moi j'ai pas fini ma canette .

Y lui chuchota : crois moi, si tu viens avec moi, ça sera mieux qu'une canette .

U sourit : ok . Il se leva, prit la main de Yumi et sortit du réfectoire pour le plus grand désespoir du groupe de fille qui l'observaient .

Le couple était maintenant dehors, Ulrich entraîna la japonaise dans un petit coin tranquille . Il commença à l'embrasser tendrement puis langoureusement . Yumi lui rendit son baiser, il lui avait manqué et ce n'était que le début de la journée ...

U : je t'aime, tu m'a manqué ce matin .

Y : moi aussi, j'ai pensé à toi pendant toute la présentation . Après le professeur a commençé à nous expliquer ce qu'on aller faire durant l'année .

U : ça avait l'air passionnant mais moi j'ai autre chose qui est encore plus passionnat que tes cours .

Y : ah bon ? Quoi ?

U : ça dit-il en l'embrassant amoureusement, il laissa ses mains descendre sur les hanches de la jeune fille et les lui caressa doucement .

Y : hep ! Hep ! Beau brun, ça c'est à la maison pas ici .

U : oui mademoiselle l'avocate !

Y sourit puis lui caressa la joue : t'es bête toi ...

U : dis Yumi, je dois te poser une question ...

Y : vay , je t'écoute .

U : pourquoi tu es si froide avec Max ? Il est pourtant sympa .

Y perdit son sourire : je ne sais pas si je peux lui faire confiance c'est pour ça mais ne t'inquiéte pas, je vais avoir une conversation avec lui et on mettre les choses au clair . Tiens ! D'ailleur je dois y aller c'est l'heure .

U : ok, tu finis à quel heure ?

Y : normalement 18h

U : pas de chance

Y : et toi ?

U : je termine à 15h , cool non ?

Y : la chance ! Mais si tu finis à 15h , ça veut dire que je dois rentrer à pied non ?

U : ça va pas non ! Je viens te chercher , je t'attendrais devant le portail de la fac .

Y : merci t'es un amour dit-elle en l'embrassant une dernière fois .

La jeune japonaise se dirigea ensuite vers son point de rendez vous , il fallait qu'elle mette les choses au clair avec ce Max ...

 

Quand Yumi arriva au point de rendez vous, Max était déjà là, il était assis sur l'un des rebords de la grande fontaine du Lion et effleurait de temps à autre la surface de l'eau avec le bout de ses doigts. Dès qu'il vit la jeune femme, il sourit mais la japonaise resta de glace .

Max : je suis content que tu sois venu .

Y d'une voix sèche : je suis venu pour mettre les choses au clair entre nous pas pour papoter gentiment .

Max : comment ça ?

Y : je ne veux pas que tu casses mon couple, j'ai très bien vue comment tu me regardes . Et je ne veux pas que tu te serve d'Ulrich pour te rapprocher de moi , j'ai très bien compris ton petit jeu .

Max : je ne veux pas briser ton couple, c'est vrai je te trouve très belle mais comme tu es prises ce n'est pas pour cela que je vais tout faire pour briser ton couple . Moi si je sors avec une fille , je veux qu'elle soit aussi heureuse que moi donc tu n'as aucune inquiétude à te faire, entre nous ça ne sera que pur et simple amitié . Et puis j'aimerais bien devenir ami avec votre petite bande et si possible être ami avec toi.

Y fronça les sourcils puis déclara : hum ... Ok je veux bien essayer de devenir ton amie mais tu n'auras rien d'autre de ma part .

Max : oui ne t'inquiète pas et puis de toute façon il y aurait eu Ulrich pour me rappeller à l'ordre. Il a l'air très jaloux si je ne m'abuse .

Pour la première fois, Yumi sourit au jeune homme, elle hocha la tête puis elle partit directement à sa salle pour retourner travailler , les cours ne reprenaient que dans cinq minutes .

 

Odd , lui était dans un petit coin avec Tiphanie, il essayait de la faire rire .

O : hum ... Tu sais comment on appelle un chien sans pattes ?

T : euh ... Non

O éclatant de rire : on l'appelle pas, on vas le chercher !

T sourit : elle est amusante cette blague ...

O : oui je sais, tu sait que tu es très belle quand tu sourit ?

T rougit légèrement ; merci .

O : jen ai une autre ! Est-ce que tu sait ce que veut dire les initiales M.N.P ?

T : non .

O : Moi Non Plus !!! dit-il en éclatant à nouveau de rire

Tipha lui sourit de nouveau , le blondinet allait reprendre la parole mais la sonnerie retentit annonçant la fin de la pause déjeuner. Il soupira et déclara : tu veux que je te racompagne à ta salle ?

T : non c'est bon , vas en cours toi sinon tu vas arriver en retard

O : pas grave .

T :si c'est grave, ça serait dommage que tu te fasse renvoyé dès la rentrée pour un simple retard .

O : oh ? Et pourquoi ça serait dommage ? Dit-il avec un sourire malin

T : bah qui me ferait rire si tu n'est plus là ?

O : ah ! C'est juste pour ça !

T rougit : ... Bon faut que j'y aille ....

O : ok mais avant juste un truc .

T : quoi ?

O : ça dit-il en l'embrassant timidement , la jeune fille ne le repoussa pas, mais était devenu rouge tomate .Ils s'embrassaient amoureusement , quand la jeune fille le repoussa gentiment.

T : il faut que j'y aille ...

O : ok , à tout à l'heure peut être ...

T : oui ... Elle fit un dernier sourire au blondinet puis partit en direction de sa classe, le coeur battant à cent à l'heure et les joues roses .

 

Le reste de la journée passa assez vite pour Ulrich puisqu'il finissait à 15h00 . Odd lui, n'était pas allé à son dernier cours, préférant allait chercher sa nouvelle petite amie. Sur le chemin , il rencontra le jeune brun qui s'appretait à sortir de la fac.

U : bah ... T'as pas cours normalement ?

O : si mais je préfère allait chercher Tipha .

U : Tipha ?

O : c'est ma nouvelle copine .

U : ah bah tu perd pas de temps toi !

O avec un sourire taquin : tu veux qu'on parle de tes ébats amoureux avec Yumi ?

U fronçant les sourcils : comment ça ?

O avec une voix de fille : oh ! Mon Ulrich , tu es trop mignon ... Mon bébé ...Viens là que je mhumf ...

U mettant sa main devant la bouche du blondinet : c'est bon , j'ai compris !

O : sûr ?

U avec un sourire mesquin : de toute façon, tu quitte l'appart en fin de semaine, c'est bien ça ?

O surpris : comment ça ?

U : bah maintenant que tu as une nouvelle petite amie, tu vas pouvoir emmenager chez elle .

O : mais euh ...

Le jeune brun éclata de rire puis sortit de la fac pour récupérer sa moto .

Une fois devant la porte de l'appartement , son portable sonna

U : allo ?

O : c'est encore moi !

U : qu'est-ce tu veux encore ?

O : je voulais juste dire que ce soir je rentre pas ou alors très tard parce que je vais au ciné avec Tipha

U : ok, dis donc tu perd pas de temps toi !

O : no comment , petit vicieux .

U : vicieux ?

O : c'est ce qu'à dit Yumi la nuit dernière

U bouillonnant : toi je vais te ...

O : moi aussi je t'aime Ulrichounet !!!

Ulrich raccrocha .

Vers les 17h45, il repartit pour aller chercher Yumi . Elle l'attendait devant le portail de la fac avec Jérémy et Aelita .Le jeune brun s'arrêta devant la japonaise et fit ronronner son moteur

U : je peux vous emmener quelque part mademoiselle ?

Y sourit : arrête de frimer .

U : avec une si jolie petite copine comment faire pour ne pas se vanter ?

Y : arrête tes bêtises .

U : Odd n'est pa là ce soir ...

Y : ah bah tant mieux !

U : ahhh toi aussi tu te réjouis d'avance à ce qu'on va pouvoir faire ...

Y : hinhin !! Mauvaise réponse beau brun , moi et Aelita on est tombé sur un bourreau .

U : comment ça ?

Y : notre professeur de Droit nous a demander d'apprendre les articles numéro 1 à 35 du code pénale pour demain, alors je sais pas à quoi tu pensais mais c'est râpé .

U avec une moue déçu : ok ...

A : aller Ulrich, je suis sûr que tu pourras quand même profiter de Yumi, elle a une très bonne mémoire , ça aide quand il faut apprendre des paragraphes entiers .

J : bah c'est pas si compliquer d'apprendre , ce qui est compliquer c'est de comprendre .Enfin pas pour moi .

A : qu'est-ce que tu es vantard toi depuis qu'on a détruit XANA !

U : d'ailleur il est toujours ...

J : inactif ? Oui

U soupira : tant mieux alors .

Y grimpa sur la moto, et mit son casque : allez roule, j'ai des cours à apprendre .

A : n'oublie pas Yumi, si tu n'y arrive pas, le prof a dit qu'il nous laisserait une semaine de plus pour les apprendre .

Y : oui, oui .

Dans un ronronnement puissant, la moto noir s'éloigna progressivement de la vue des deux génies .

J toussotant : berk, qu'est-ce que ça pue ces truc !

A rigola puis tira Jérémy dans l'einceinte de la fac, ils avaient pris chacuns une chambres dans l'école .

 

Une fois rentré dans l'appartement, Yumi s'installa directement sur le canapé avec son livre du code pénal, elle tournait de temps en temps une page . Trois heures s'écoulèrent dans ce silence, Ulrich tournait en rond, il s'ennuyait, la japonaise lui avait interdit d'allumer la télé sous peine d'une punition . Il décida donc de s'installer à côté de sa petite amie

Y marmonnat : mais je n'y arriverais jamais ...

U : tu veux que je t'interroges ?

Y :non, je ne sais rien .

U : donne quand même .

Y : bon ok .

U prit le livre, puis le feuilleta, c'était d'un compliqué ....

Y : interroge moi sur les différents articles . Tu me donnes le numéro et je dois te le réciter par coeur sans aucune faute ok ?

U : hum .... le numéro 7

La jeune femme réfléchit puis débita le long paragraphe sans la moindre faute. Pendant environ une heure, le beau brun l'interrogea, Yumi ne fit aucune faute

U à lui même : grr ... Mais c'est pas possible, elle les connaît tous ! Qu'est-ce qui pourrait bien la coller ? ... Ah ! Je sais !

Dis moi , tu as lu tout le livre ?

Y : oui

U : alors peut tu me citer le numéro 25 bis paragraphe 4

Y fronça les sourcils, fouillant sa mémoire à la recherche de ce maudit paragraphe qui ne lui revenait pas

U : alors ?

Y à contre coeur : je sais pas, tu me le lis s'il te plaît ?

U avec un sourire malin : mais bien sûr .. Hum ..hum ... Alors article n° 25 bis paragraphe 4 : quand une personne de sexe féminin se fait interroger par une personne de sexe masculin sur sa leçon du code pénal, celle ci en locurance si c'est son petit ami qui l'interroge doit à chaque bonne réponse faire un bisou à celui-ci.

Y soupira de soulagement, un sourire se dessina sur ses lèvres puis elle déclara : qu'est-ce que tu es bête toi alors !

U se rapprocha d'elle, s'arrêtant à quelques centimètres, et plongea son regard dans celui de la japonaise qui avait mit de fine lunettes sur le bout de son nez, elle semblait troublée par le jeune homme

Ulrich redressa les fine lunettes sur le nez de la japonaise puis dit : tu sait que tu es très sexy avec des lunettes .

Y rougit : arrête tes bêtises ...

U : je te jure que c'est vrai . Il commença à l'embrasser doucement, puis de plus en plus fougueusement, ils échangèrent des baisers passionés pendant un bon moment. Ulrich tenait toujours le livre de Yumi d'une main et de l'autre commençait à détacher le chemisier noir de sa petite amie.

La japonaise ne le remarqa qu'une fois complétement détaché, elle commença à freiner les ardeurs du jeune homme .

Y : hop, hop beau brun, doucement

Ulrich continua à l'embrasser dans le cou et ignora sa remarque, son plaisir montait en flèche mais quand la japonaise le repoussa une seconde fois doucement, il se calma .

Le beau brun regarda le chemisier ouvert, elle l'avait encore; il découvrait juste ses épaules, son dos et ses jolies bras .

U lui susurra : tu sais que tu es très belle ...

Y lui déposa un petit baiser : merci mais il faut que je recopie mes notes, pas le temps de s'amuser , aller beau brun laisse moi me lever ...

U : non, tu es à moi !dit-il en lui noyant le cou de baisers ce qui fit éclater d'un rire cristallin la jeune femme . Ulrich après l'avoir embrasser une centaine de fois, lui murmura quelques mots doux et la laissa se lever. La japonaise s'installa ensuite sur la petite table du salon et commença à recopier ses notes au propre .Elle était sur son petit nuage, comment était-ce possible d'être aussi heureuse ? Elle poursuivait ses études pour devenir avocate, un métier qui l'avait topujours attiré mais surtout elle avait un petit ami doux, aimant, taquin, câlin, beau ...Qui avait été l'amour de sa vie dès le collège, il avait tout pour plaire à la jeune asiatique .

 

Après avoir recopié ses notes, et avoir mangé, la jeune japonaise sortit d'une douche, plus fraîche que jamais avec un peignoir blanc autour de la taille .Elle se dirigea vers la porte de la chambre , puis commença à abaisser la poignée mais Ulrich la retint, la plaquant contre la porte . Il plongea son regard brun dans les yeux de la japonaise .

U chuchotant : tu ne pourras pas m'échapper cette fois ci ...

Y eut un frisson : mais qu'est-ce que tu veux beau brun ?

U souriant : te faire un petit câlin ...

Y avec un sourire amusé : un simple câlin ?

U : je ne sais pas encore ... Viens je vais te montrer dit-il en ouvrant la porte doucement, il fit reculer la japonaise tout en l'embrassant amoureusement, puis il la poussa doucement sur le lit . L'embrassant plus fougueusement cette fois ci , et caressant son ventre , ses hanches, ses cuisses ... Yumi se laissa entraîner par le beau brun et passa une nuit très agréable.

 

Le lendemain environ 8h45

Yumi ouvrit les yeux avec difficulté, elle se les frotta puis un sourire naquit sur ses lèvres quand elle sentit le bras de Ulrich sur sa taille, tous les détails de la veille lui revinrent en mémoire. Elle bougea un peu mais les bras du beau brun se refermèrent automatiquement sur elle , elle le fixa, il dormait paisiblement, sa respiration était calme et sereine , il laissait de temps en temps lâcher un soupir , les cheveux en bataille, il était vraiment craquant comme ça. Mais quelque chose la sortie de sa rêverie : l'heure qu'affichait le réveil, 8h50 !!! Son premier cours avait maintenant commençé depuis 20 bonnes minutes, elle se leva brusquement réveillant par la même occasion le jeune homme.

U encore endormi : hum ... Mais , qu'est-ce que tu fabriques ?

Y : Ulrich ! Lève toi on est en retard pour les cours !!

U regarda le réveil d'un oeil distrait puis attira Yumi à lui : trop tard , ils t'accepteront plus pour ton premier cours ...

Y : si je me depêche je pense que si ! Allez lâche moi, je vais m'habiller !

Ulrich résista face à la force que lui opposait la japonaise et la replaqua sur le lit, il lui déposa quelques baisers sur le visage et dans le cou .

Y : Ulrich ...

U : dis moi ...

Y : quoi ?

U : tu m'aimes ?

Y : bien sûr !

U : et bah reste avec moi !

Y : mais ...

U : mais quoi ?

Y : non je ne peux pas .

U : d'accord et bien puisque c'est ça je te retiendrais jusqu'à 10h30 comme ça tu louperas ton 2ème cours

Y d'une voix suppliante : non s'il te plaît ...

U réfléchit : hum ... Et bah si , c'est décidé je te retiendrais jusqu'à 10h30 !

 

Vers les 9h40, la japonaise ,entra en trombe dans la salle de cours d'histoire, elle s'excusa auprès du professeur qui leva les yeux au ciel puis s'assit à côté de Aelita

A : bah où est-ce que tu étais ?

Y : essaye de te sauver du lit avec un Ulrich taquin et câlin ...

A : comment ça ?

Y : je préfère pas en parler

A : ah ! Nuit mouvementée ?

Y rougit : plutôt oui ...

A éclata de rire

Y : no coment !

La jeune fille au cheveux rose se reconcentra sur le cours , prenant quelques notes de temps à autre , le professeur parlait extrèmement vite se qui ne lui facilitait pas la tâche .

Y chuchotant : vous avez fait quoi à l'heure d'avant ? Je sais que c'était l'heure de thêatre mais il y a quelqe chose à apprendre pour le prochain cours ?

A : non, on a juste fait les présentation , on va dire qu'on est que 8 dans le groupe puisque c'est une option facultative... Le professeur nous a juste fait lire un texte à chacun et nous a demandé pour la séance prochaine d'ammener notre pièce de thêatre préféré et de savoir parler d'une voix intelligible et articulée

Y : ah d'accord, et tu às déjà une idée de laquelle tu vas emmener ?

A : non je ne sais pas encore, à vrai dire je n'en ai pas lu beaucoup ...

Y : tu n'as qu'à demander à Einstein

A : oh bah lui, à part ses revues d'informatiques il ne lit pas grand chose.

Y : pareil pour Ulrich, il ne connaît que les revues sportives

A : tous pareils les mecs ...

 

Non loin de là, un petit groupe d'étudiant s'était rassemblé dans le dojo de la faculté, parmi eux , deux surrexités : Ulrich et Max , leur prof allait enfin leur donner des cous d'arts martiaux dont le pentchak-silat. Ils constituèrent des équipes et le jeune brun se retrouva avec un garçon au cheveux chatain avec des mèches blondes, sous le coup de sifflet du professeur, ils se mirent en place, se saluèrent et commençèrent à échanger quelques coups amical . Ulrich évitait les prises de son adversaire avec un telle facilité qu'en moins de deux minutes le jeune chatain fut mit à terre sous les yeux ébahi du professeur.

P : hé bah dis donc, tu es un vrai champion ma parole ! Tu m'avais déjà étonné à l'athlétisme et au foot mais là ...

U : bah c'est pour ça que je me suis inscrit dans la section sportive .

P : tu pratique depuis combien de temps ?

U : j'ai commençé au collège donc ça doit faire environ 7 ans

P : ah ! Bah je comprend mieux. Un bruit sourd se fit entendre dans le dos du professeur, tous les reagards qui étaient fixé sur le jeune brun se dirigèrent vers la source de ce fameux bruit . Il s'agissait du jeune Jonathan qui s'était fait plaqué à terre avec force par Max .

P : et toi, ça fait combien de temps que tu pratiques dit-il en ne regardant même pas l'élève qui était au sol à bout de souffle .

Max : environ 5 ans .

Un large sourire apparut sur les lèvres de l'homme : je sens que cette année , je vais monter une équipe de pentchak-silat, ça me changeras du basket et du foot ... Je vais en parler au proviseur .

U : cool !

Max : super !

P : oui mais pour ça il me faut plus de personnes , j'ai déjà vous deux ... Personnes d'autres ?

Un silence regna jusqu'à ce qu'une jeune fille avec les yeux bridé sortit du rang des garçons qui entourait les deux bruns .Elle avait de longs cheveux noirs, et portait un jogging noir assez moulant ainsi qu'un débardeur de la même couleur .

F : moi je veux bien faire partit de l'équipe ...

P : une fille ? Hum je sais pas, faut que je vois se que tu vaux en combat ...Il te faut un adversaire à ta taille .

Max : moi je veux bien l'affronter .

U : moi aussi .

P : non, je ne veux pas qu'on abîme mes deux champions ...

Les deux jeunes parurent vexé, comme si une simple fille pouvait les battre ...

P : euh c'est pas ce que je voulais dire, je sais très bien que vous pouvez la battre mais en tant que gentleman, vous lui auriez laissé une chance ...

U : on a compris Mr même si au pentchak que ce soit une fille ou un garçon que l'on a comme adversaire , le tarif est le même .

Max chuchotant : même si cet adversaire est une belle japonaise du nom de Yumi ??

U sourit : oh ne t'inquiéte pas pour ça , elle sait très bien se défendre et la plupart du temps elle te plaque au sol avant que tu n'est pu dire ouf .

P : bon suffit les bavardages ! Mademoiselle , c'est moi que vous allez affronter !

F : vous êtes sûr ? Je pouarrais vous faire mal dit-elle d'un ton ironique

P : mais non ! Figurez vous que dans ma jeunesse j'ai participé à des compétitions internationales !

Max chuchotant de nouveau : ouais en tant que spectateur ...

U éclata de rire

P : quoi ? Qu'est-ce qui vous fait rire Mr Stern ?

U : oh rien, vous me rappelez juste mon professeur de sport au collège ...

P : les souvenirs c'est pour les lavettes ... Bon allez en place Mll ?

F : Katie Song

P : ok Katie en place !

Le prof d'environ une quarantaine d'années, avec son survet rouge et blanc qui lui moulait le ventre se posta en face de la belle japonaise .

P : ne retenez pas vos coups surtout d'accord ?

K : vous êtes sûr professeur ?

P : oui oui, faites comme si j'étais Mr Stern, un de vos camarades en clair

U marmonnat : le jour il me ressemblera, les poules auront des dents ...

K : d'accord, je vais vous considérer comme un adversaire . A ces mots, le prof se mit à courir tel un taureau en poussant un cri de guerrier , la jeune fille l'évita aisément et lui donna un coup de pied dans le postérieur se qui fit basculer le professeur . Elle se plaça ensuite au dessus de lui et lui bloqua les deux bras dans le dos ce qui eut pour effet de faire échapper un cri de douleur à son adversaire .

P : c'est bon , vous faites partit de l'équipe !

K sourit : merci Mr

P parlant dans sa barbe et se massant les poignets : elle a une de ces forces ...

Les deux bruns avaient regardé attentivement le combat et avait trouvé que cette Katie se débrouillait assez bien malgré qu'elle se soit un peu moquée du professeur . Mais malgré cela Ulrich avait pu observé ses mouvements, ils étaient souples et très rapides ... Elle semblait avoir une bonne maîtrise d'elle même .

Max : Mr , on fait quoi cette aprèm ?

P s'eclamant : de l'escalade ! Je vais vous emmener dans la forêt, il y a quelques petits cailloux à grimper .

U fit une grimace et marmonna : super, moi qui est le vertige, je vais encore bien m'amuser ...

Max : t'as dit quoi ? J'ai pas entendu .

U : rien d'important .

Après cette annonce, tous les autres garçons se rassemblèrent autour de Katie, après tout, c'était la seule fille du groupe . Elle répondit à toutes les questions de ses camarades et elle rigola un peu avec eux puis sortit du gymnase non sans un regard aux deux bruns .

La sonnerie retentit ce qui permis aux deux amis de sortirent pour la pause déjeuner . Et oui , le temps passaient à une vitesse affolante , il était déjà 12h00

Ils étaient dans une des allées de la fac et discutaient de Katie, elle semblait très prometteuse ... Max parlait de la jeune femme sérieusement mais le regard d'Ulrich ainsi que tous ces sens se fixèrent vers un même point, beaucoup plus intéressant : Yumi .

Il arriva discrètement derrière la jeune fille et l'embrassa dans le cou, laissant ses mains descendre sur les hanches de la japonaise .

U : devine c'est qui ...

Y : Ulrich bien sûr ... Elle se retourna et l'enlaça amoureusement sous les yeux de Aelita, qui trouvait que ces deux là formaient un super coupke . Max arriva quelques minutes après .

Max : sympa de m'avoir laissé me faire un monologue tout seul ...

A : un monologue c'est souvent seul tu sait ...

Max : oui je sais ...

A : de toute façon va falloir t'habituer, parce que dès que ces deux là se voient, c'est pire que des aimants .

Y lui tira la langue : même pas vrai d'abord .

U : désolé Max mais dès que je vois Yumi, je peux pas m'empêcher d'aller la voir .

Max : pas grave .

 

Ils commençèrent à discuter tranquillement, Odd arriva quelques minutes après et s'installa dans l'herbe à côté de ces amis , il faisait bon aujourd'hui le soleil fournissait un peu de chaleur et le ciel était bleu très clair pour ce début de mois de septembre . Ulrich était assis en tailleur et avait la tête de Yumi posé sur ses cuisses, il lui carressait d'une manière très tendre les cheveux . Max et Odd étaient allongé , Max avec une brindille à la bouche et essayé de somnoler malgré les rugissement incessent de l'estomac du blondinet qui se tordait dans tout les sens .

O : qu'est-ce que j'ai faim !

A : c'est vrai que moi aussi je commence à avoir faim , qu'est-ce qu'il fait Jérémy ?

U : il m'a dit qu'il arrivait dans 5 minutes ...

Y : ça fait quand même 20 minutes qu'il t'a dit ça ...

U sourit : bah de toute façon , moi j'ai de quoi manger ...

Y : ah bon et c'est quoi ?

U : c'est toi !!!! dit-il en lui mordant le cou

Y éclata de rire et le repoussa doucement : ah non Ulrich , je ne suis pas de la nourriture !

A : vous êtes vraiment trop mignon ensemble ... Quand je me rappelle des années passé au lyçée, je me demande comment votre amour est née , vous vous chamalliez tout le temps !

Max : comme on dit : qui aime bien châtie bien .

La japonaise se redressa pour le plus grand désespoir de Ulrich et sourit au garçon aux yeux bleu . Le beau brun lui rendit son sourire et se leva .

Max : je vais voirsi je trouve notre informaticien en herbes ...

O : appelle le Einstein , c'est plus court .

Max ; ok, je note !

U après le départ de Max embrassa Yumi amoureusement mais fut dérangé par une ombre qui se dressait devant eux .

K : excuse moi de te déraner Ulrich ...

U grognant : oui , quoi ?

K : le prof a dit de se rendre devant le portail de la fac pour la sortie en forêt .

U : ok

K : tu préviendra Maxime ?

U : oui , t'inquiète .

La jeune fille lui fit on plus beau sourire puis partit vers le réfectoire

Y : c'est qui cette fille ???

U : un membre de notre future équipe de pentchak-silat .

Y : comment elle s'appelle ?

U : Kat ... Euh je veux dire Katie !

Y grondant : comment ça tu l'appelle Kat ???!!!

U l'enlaça : mais pas d'inquiétude ma chéri , on ne se parle presque jamais et puis entre nous il y a toujour 10 mètres de distance .

Y : mouais, je vais demander à Max de la surveiller celle la , elle m'inspire pas ...

U : on dirait que tu es jalouse .

Y rougit : mais pas du tout, je suis possessive c'est tout .

U : ah d'accord, j'avais pas vu la différence entre jalouse et possessive mais si tu dis qu'il y en a une , je te crois ... La japonaise lui tapa sur la tête

U : aïe , mais qu'elle est violente cette demoiselle ...

O interrompant la chamaillerie des 2 amoureux : wahou ! Quelle bombe cette nana !

A : mais tu n'as pas une copine toi ?

O avec un sourire : rien n'empêche d'avoir une petite aventure ...

A : toi, je sens que tu ne vas pas rester longtemps avec Tipha c'est bien comme ça qu'elle s'appelle ?

O : oui, mais ne t'inquiète pas je sais me faire discret ... Tiens voilà Einstein et Max ! Enfin , je commençait à mourir de faim moi !

J : désolé, mais il y avait un monde dingue, et puis je vous trouvez pas. Heureusement que Maxime est venu me chercher parce que sinon vous auriez pas eu à manger ...

Max : appelle moi Max please .

J : d'accord Maxi... Je veux dire Max !

La bande éclata de rire

 

Après avoir mangé, s'être désaltéré , et discuté de diverses sujets, vers les 14h Ulrich fit un énorme câlin à sa petite amie puis partit en direction du portail de la fac accompagné de Max en grommelant, faire de l'escalade ne l'enchantait guère ...

Yumi, elle s'éloigna à regret de son Ulrich et fut tirer par Aelita vers son dernier cours, c'est à dire un cours de Droit d'une durée de 3 h .

A : tu as appris tous les articles du code ?

Y : non, Ulrich à pas arrêté de me déconcentrer ...

A intriguée : comment ça ?

Y : quand il m'a interrogé, il s'est amusé à inventer un article .

A : et ?

Y : et bah, tu me connais, j'ai cherché pendant trois plombs et j'ai fini par lui dire que je ne savais pas malgré moi. Il me l'a récité et comme c'était une de ses conneries à deux balles pour que je m'interesse à lui et bah ça s'est terminé en câl...Euh bataille de coussins

A éclata de rire : tu voulais dire câlin ?

Y : non pas du tout ...

A : n'est pas honte Yumi, moi et Jérémy on ne se voit pas dans la chambre, que à la bibliothèque, et tu le connais lui à la bibliothèque il travaille .

Y : pourquoi pas dans la chambre ?

A : les chambres sont surveillées .

Y : à ça c'est dur !

A : oui

 

Odd lui était maintenant en cours de dessin, il faisait un croquis de sa voisine de devant en cachette quand une belle rousse passa à côté de lui . Il ne put s'empêcher de lui lançer un: salut beauté !

La rousse se retourna et lui dit : on se connaît ?

O : non, mais tu sait que tu es très belle ...

R : je suis sûr de t'avoir déjà vu ...

O : non , crois moi si je t'avais vu , je t'aurais reconnu car avec une telle beauté tu ne peux échappé à mon oeil de lynx .

R : c'est moi , ou tu me dragues là ?

O : tu as tout à fait raison , mais qui ne draguerait pas une aussi jolie jeune fille ?

R s'exclamant : ça y est !!! Je sais où je t'ai vu , tu es le nouveau petit ami de Tipha c'est bien ça non ?

O rougit : euh ...

R : tu es vraiment une ordure ! Draguer les autres filles pendant que ta copine n'est pas là, tu ne l'a mérite pas dit-elle en le giflant

Une belle marque rouge apparut sur la joue du blondinet et tout les regards se tournèrent vers lui ainsi que sur la rousse qui partait vers sa table.

O grommelant : mais elle ma fait mal cette ... Son portable vibra, un sms de Tipha «mauvais signe» se dit-il . Il le lut « Espèce d'ordure, c'est fini entre nous ! Jeanne m'a tout dit ! En plus je t'avais déjà vu draguer d'autres filles ! Oublie moi c'est clair ????!!! »

O tout bas : super ! De un je me suis pris une gifle et de deux , je suis encore célib ....

 

A quelques kilomètre de là, la classe d'Ulrich et Max était arrivée à destination . Mr Bark leur professeur leur donna un équipement à chacun : harnais, corde, mousquetons, casque, gants et chaussures d'escalades .

P : allez mes champions ! Vous allez me grimpez ces petits cailloux dit-il en montrant du doigt deux grandes falaises .

Ulrich devint livide .

Max secouant le jeune homme : hé tu es sûr que ça va ? Tu es tout pâle ...

U : euh oui, oui

Max : bon bah si tu dis que ça va ... On se met ensemble ?

U fixant toujours la falaise : si ..si ...si tu veux .

Max : cool ! Bon allez va-y à toi l'honneur , grimpe je t'assure .

U : euh je préfère que tu commence si tu n'y voit pas d'inconvénient ...

Max : ok pas de problème camarade !

K : hé Ulrich !

U : qu'est-ce qu'il y a Katie ?

K : ça te dirait qu'on fasse la course ?

U : comment ça ?

K : et bien dès que Max et mon coéquipier ont fini de grimper , toi et moi on fait la course, le premier arrivé en haut invite l'autre au resto d'accord ?

U : non , ça ne me dit rien désolé .

P : bah alors Stern ! Tu as peur d'une fille ??!!

U essayant de rattraper le coup : non pas du tout , c'est l'enjeu du pari qui ne me plaît pas ...

P : et pourquoi donc ? C'est l'occasion rêver de sortir avec une jolie fille .

U : tout simplement parce que j'ai une petite amie .

K : si ce n'est que ça , je peux remplacer le resto par un entraînement particulier de pentchak-silat quand pense tu ?

P : tu ne peux pas refuser !

U marmonnant : c'est encore pire ... Bon ok .

K avec un grand sourire : super !

 

L'après midi passa rapidement, il était maintenant 17h et Yumi attendait à côté de la moto d'Ulrich .Elle attendit cinq minutes, puis lui téléphona , lui envoya plusieurs sms mais aucune réponse de la part de celui-ci . De plus, sa classe n'était toujours pas rentrée ce qui devenait inquiétant ...

Au moment où elle allait le rappeller, un bus arriva et une trentaine d'élève en sortit. Parmi eux, Ulrich les mains dans les poches, tête basse marcha rapidement vers elle . Son tee-shirt était en lambeau ainsi que son jogging qui avait un énorme trou au genoux . Le jeune était pour dire égratigné de partout , une belle coupure décorait sa joue droite ainsi que son arcade gauche, ses bras étaient couvert d'éraflures . Yumi se précipita vers lui , et s'exclama : mais pourquoi tu ne répondait pas ????

U sortit son portable de sa poche encore valide et déposa l'appareil dans la main de la japonaise , l'écran était explosé et la coque complètement cabossé . Il avait du faire une sacrée chute pour être dans cet état ...

Y : mais qu'est-ce qui t'es arrivé ??? Tu n'es pas blessé ?

U toujours la tête basse marmonnat : quelques égartignures mais sinon ça va ...

Il grimpa sur sa moto , attendit que Yumi s'accrocha à lui puis démarra en trombe , en moins de cinq minutes, ils arrivèrent à l'appartement, il fallait dire que le jeune homme était de très mauvaise humeur . A peine rentré dans l'appartement qu'il se précipita dans la salle de bain , il n'en ressortit qu'une demi heure après avec l'un de ses baggy bleu délavé sur le dos laissant dépassé une partie de son boxer noir, de nombreuses estafilades étaient visible sur le torse musclé du jeune homme . Il s'installa comme ça dans le canapé et alluma la télévision plus calme que tout à l'heure . La japonaise s'installa à côté de lui, bien décidé à desinfecté toutes ses blessures. Elle approcha un coton imbibé de désinfectant vers une des blessures mais le jeune homme fit un bond sur le côté .

U : mais qu'est-ce que tu fais ??

Y : je te désinfecte bien sûr ! Sinon ça cicatrisera jamais !

U : moi ça me vas dit-il en suivant la japonaise des yeux qui s'approchait de plus en plus de lui avec le coton .

Y : non, il faut que je te désinfecte . Allez ne bouges pas !

U se débattit , la japonaise recula .Elle réfléchit puis s'exclama : Ulrich , j'ai envie d'avoir un enfant !

Ulrich fit des yeux rond, visiblement surpris , elle en profita pour lui coller le coton sur une des plus grosses blessures

Le jeune homme hurla : aïe !!!! Non mais t'es dingue ! Râââhhh ça brûle ton truc !!

Y : arrête tes bêtises, et reste tranquille .

U poussa la japonaise et s'enfuit à toute jambes dans l'appartement , Yumi soupira puis se lança à la poursuite du jeune brun , elle le rattrapa sans difficulté et l'obligea à rentrer dans la chambre, elle le fit basculer sur le lit puis elle se mit à califourchon sur lui avant qu'il ne se relève maintenant ses poignets avec forces .

Y : bon, maintenant que je te tiens, je vais pouvoir te soigner .

U : pitié, arrête ça fait un mal de chien ...

Y : non, il faut que je te soigne !

Elle approcha de nouveau le coton vers le torse du jeune homme mais il se débattit. Yumi carressa du bout des doigts son torse .

Y : allez mon bébé , arrête ...

A ce surnom , il arrêta de se débattre .

U : bébé ? C'est nouvau dit-il avec un sourire

Y lui rendit son sourire : oui , allez si tu te laisse faire, je te fais des ravioli japonais ce soir .

U pleurnichant : mais ça me fait mal , et puis ça me brîle la peau ton machin ...

Y lui carressa la joue puis s'exclama : ouh mais dis donc tu pique toi ! Faudrai pensé à te raser, moi j'aime pas les oursins !

U : non, j'ai déjà assez de coupures comme ça ...

Y : tu as raison , allez ne bouge pas. Elle lui désinfecta quelques plaies malgré les grimaces de douleurs que faisaient le jeune homme .

U : Yumi ...

Y : quoi ?

U : tu m'as dit que tu me ferais des raviolis ?

Y : oui

U : je veux autre chose avec ...

Y : quoi donc ? Dit-elle en éloignant le coton

U : un énorme câlin dit-il en faisant basculer la jeune fille sur le côté, il se mit au dessus d'elle et commença à l'embrasser tendrement, Yumi se laissa faire contente de se reposer un peu , soigner Ulrich n'était pas chose facile ...

 

Pendant ce temps, Odd venait de rentrer dans l'appartement . Il posa sa veste sur le canapé et salua son chien qui somnolait dans la cuisine. Il en profita pour ouvrir un placard et attrapa la première barre chocolatée qui lui tomba sous la main . Il 'louvrit puis croqua dedans, ensuite il regarda sa montre : 17h33 ; Ulrich et Yumi devrait déjà être là depuis pas mal de temps ... Il fut sorti de ses pensées par la sonnerie de son portable .

O : allô ?

Max : ah salut Odd ! Tu es chez Ulrich ?

O : oui pourquoi ?

Max : je voulais juste savoir comment il allait , vu qu'il est tombé en escalade ...

O : il est tombé ??! Il va bien ??

Max : bah c'est pour ça que j'appelle ...

O : ok, je vais voir et je te rappelle plus tard .

Max : merci

Le blondinet appela : Ulrich !!! T'es là ? Mais il n'eut aucune réponse, il se dirigea donc vers la chambre par pur hasard et ouvrit la porte . La scène qui lui apparut lui fit écarquillé les yeus , Ulrich était couché sur Yumi, ses mains sous le tee-shirt de la japonaise et les bras de celle-ci enroulé autour du cou du jeune brun , ils s'embrassaient passionément.

O s'exclamant : ah ! Bah je vois que le grand blessé va mieux !

U se redressa et regarda Odd avec un air ahuri : Odd ? Mais qu'est-ce que tu fais là ?

O : je venais voir comment ça aller, Max m'a appris que tu était tombé ... Mais je vois que Yumi te soigne avec sa propre technique ...

Y se redressa et appuya sur une autre blessure avec le coton : tout à fait ! Meri beaucoup Odd de l'avoir distrait, il m'avait pris au piège et je n'arrivais pas à désinfecter celle-ci

U hurlant : aïe !!!! ça brûle !!!!

O : mais de rien très chère dit-il en s'inclinant

Le jeune sportif profita de leurs innatentions pour se sauver , bousculant au passage Odd qui se retrouva sur les fesses, la japonaise l'aida à se relever puis dit : vite, il faut le rattraper. Il me reste le visage à désinfecter .

O : oh bah à deux on va y arriver

Y : pas sûr, il est mâlin et très rapide ...

O : bon , ne perdont pas de temps !

Ils se mirent à sa recherche, et après une bonne partie de cache-cache, Odd attrapa Ulrich grâce à Yumi qui avait servit d'appât . Le jeune homme était maintenant allongé sur le sol maintenut par Odd et Yumi . Elle lui désinfecta l'arcade

U : aïeuhhhhhhh !!!

Y : allez arrête c'est pas si terrible : Maintenant la joue !

U : non pas la joue !!!!

Une fois le jeune homme désinfecté, le blondinet le mitrailla de questions sur sa chute mais il refusa d'y répondre . Yumi lui demanda gentiment en lui faisant des petits bisou dans le cou et il finit pas céder .

U : c'est une longue histoire tu sais ...

Y : pas grave, raconte !

U : d'accord .

Ils s'installèrent tous les trois sur le canapé, et Ulrich commença son long récit ...

 

Flash back

Max est arrivé au sommet de la falaise en moins de dix minutes, il est descendu et nous avons échangé les rôles . Katie était prête depuis un petit moment et attendait patiemment que je finisse de m'équiper, je l'avoue j'ai pris tout mon temps ...

Le prof, heureux que deux élèves ai engagé un duel déclencha le départ en sifflant, malgré mon vertige , je grimpais aisément en utilisant toutes les prises que je pouvais de plus Max m'encouragé et m'indiquait de nombeuses astuces, je pense qu'il avait du comprendre mon malaise à grimper ...

Tout allait pour le mieux jusqu'au moment où, par inadvertance , j'ai attraper une ronce en croyant que c'était une branche assez solide pour m'y cramponner , je me suis planté un pique en plein dans la main , sous le coup de la douleur j'ai lâché la ronce et je me suis retrouvé ballant dans les airs avec pour seule attache ma main gauche accrochée à la paroi de la falaise . Katie qui était un peu plus haut que moi , ayant entendu mon cri s'est arrêtée et m'a proposé de l'aide , trop fière pour qu'une fille m'aide , j'ai refusé . Après ce refus catégorique, je me suis balançé vers la droite pour me stabiliser avec une nouvelle prise pour ma main droite qui était libre . Au bout de quelques minutes de lutte , j'ai enfin réussi à attraper une prise mais manque de chance, celle-ci a cédé dès que je l'ai attrapé . La peur de tomber m'a envahi et j'ai fait l'erreur de regarder vers le sol ... Après ce regard, c'était fini, le vertige s'est emparé de moi, ma vue à commençé à se troubler et je me suis paralysé , me collant à la paroi aussi fort que je le pouvais . Durant ma panique, la corde s'est relâchée, sûrement une erreur de Max ... Katie , elle était au moins 5 m au dessus de moi ,elle fit céder une pierre qui roula et atterit en plein sur ma main gauche , ma seule attache ... Je suis tombé dans le vide, essayant de m'accrocher à tout ce que je pouvais, mes mains me brûlaient atrocement, je glissais malgré la résistance qui me tenaillait. Par miracle la corde s'est tendu à nouveau , ce rebond m'envoya m'écraser contre la paroi et c'est à ce moment que mon portable à glissé de ma poche . Il a chuté durant 10m puis s'est écrasé vers Max puisque je l'ai entendu me crier : « Hé ! Fait gaffe ! J'ai failli me le prendre en pleine poire ! » Après quelques moment d'hésitations, j'ai repris mon ascencion , enfin aurait voulu puisque la corde qui me retenait m'empêché d'avancer plus loin . Je me suis vite énervé et j'ai tiré comme un fou sur cette maudit corde jusqu'à être à bout de souffle . Katie ayant fini de grimper à rejoint mon niveau non pas pour clamer sa victoire mais pour m'aider . Elle a regardé ce qui n'allait pas et à ensuite glissé sa main entre deux pointes de rochers , une partie de la corde s'y était logée , elle demanda donc pas mal de mou à Max , il a obéit . Puis elle a sortit un canif, et a commençé à gratter les deux pierres pour créer un espace , il ne fallut pas plus de deux minutes pour que la corde soit libérée, mais ce qu'elle a oublié, c'est que Max ne m'assuré pas à ce moment là . J'ai donc fait une chute libre pendant environ cinq mètre jusqu'à ce que Max réparre sa maladresse, ça à été comme un coup de fouet , je me suis fait projetté contre la paroi une seconde fois , je me suis ensuite fait secoué comme un prunier , me cognant contre la falaise et j'ai fini ma course dans des orties ! Qu'est-ce que ça piquent ces machins !!! Je vous dit pas le bond que j'ai fait malgré les douleurs que je ressentais dans tout le corps . Tout le monde s'est approché de moi et m'a demandé si j'allais bien , Max s'est avançé d'un air penaud et s'est excusé plusieurs fois . Le prof a vérifié si je n'avais rien de casser puis à déclaré que la séance était fini . Max m'a aidé à marcher et Katie m'a rappelé ce que je lui devait ...

    Fin du Flash Back

 

O : ouille ouille, les orties ça doit faire mal .

U : tu ne peux même pas imaginer à quel point !

Y : l'enjeu qu'est-ce que c'est ?

U : euh ... Un cours particulier de pentchak-silat avec elle pourquoi ?

Y hurlant : quoi ????!!! Tu as accepté ça ! Avoue que ça t'arranges bien d'avoir perdu ! Tu l'aimes bien cette fille n'est-ce pas ?

U : mais pas du tout ...

Y se leva, prit sa veste et sortit de l'appartement en hurlant : je vais faire un tour !!! La porte claqua tellement fort qu'elle fit sursauter le chien de Odd qui dormait .

U resta incrédule, il lança un regard interrogateur à Odd mais le blondinet le lui rendit . Le jeune brun se leva à son tour et attrapa le premier tee-shirt qu'il trouva ainsi qu'une veste puis sortit en courant à la poursuite de la japonaise . Une fois dehors, il regarda aux alentours mais elle avait disparut. Par déduction, il se rendit dans le parc de la ville qui était idéal pour les amoureux, après quelques minutes de course il s'y engouffra et continua sa course en empruntant un chemin entouré de fleurs et d'arbustes , la nuit était tombé et un petit vent agréble malgré sa froideur lui caressait les joues . Il arriva enfin près d'un grand chêne et s'approcha doucement, Yumi était bien là , elle était assise, serrant ses genoux contre elle et cachant son visage dans ceux-ci, elle pleurait, elle semblait si vulnérable dans cet état, Yumi la fille la plus courageuse, gentille et si dur qu'il connaissait était en pleurs à cause de lui . Il s'approcha doucement vers elle et s'accroupit à sa hauteur , la jeune fille s'aperçut de la présence du jeune brun , elle ravala ses larmes . Il lui releva le menton et plongea son regard dans le sien .

U : mais Yumi , qu'est-ce que tu as ?

Y : rien

U : pourquoi ces larmes ? Yumi, dis moi s'il te plaît, je n'aime pas te voir souffrir ...

Y : ça va aller je te dis .

U : arrête de me mentir, je sais très bien qu'il y a quelque chose qui te tracasse . Ma chérie, tu me connaît, tu peux tout me dire, on est un couple , n'ai pas peur de dévoiler ce que tu ressent même si c'est de la haine, je veux tous savoir sur le mal qui te ronge .

Y : je te dis que ça va ! Elle se leva mais dès qu'elle recroisa son regard une larme roula sur la joue de la japonaise malgré sa résistance pour ne pas lâcher cette fichue goutte d'eau . Il lui essuya d'une main douce puis lui déposa un baiser sur les lèvres en l'enlaçant.

U : dis moi, mon bébé, il faut que tu me fasses confiance ...

Y : ...

U : c'est à cause de cette Katie c'est ça ?

A ce nom, elle se libéra de son étreinte et se renfrogna : oui .

U : qu'est-ce qui ne te plaît pas ? C'est l'entraînement particulier que je lui dois ? Tu as peur de quelque chose ?

Y : oui j'ai peur .

U : peur de quoi mon bébé dit-il en la regardant droit dans les yeux .

Y détourna la tête pour échapper à ce regard si troublant : peur de ...de ...

U l'encourageant : de quoi ma chérie ?

Y : de te perdre ! Dit -elle en explosant de colère

U : mais ...

Y : tu ne comprends pas !!! Cette fille , elle est beaucoup plus belle que moi et plus jeune ! En plus de ça, elle est passionée de sport comme toi ! Tout vous rapproche , j'ai peur que tu rompes avec moi pour elle , tu peux le comprendre ça !!! Je t'aimes moi, et ça depuis le collège ! Je n'ai jamais pu me défaire de toi, tu es l'homme avec qui je veux construire ma vie, avec qui je veux avoir des enfants et cette fille veut tout mettre par terre !!! Qui sait ce qui va se passer pendant cet entraînement ??? !!! Elle va essayait de te séduire , j'en suis persuadé et une fois qu'elle t'auras tu me laissera, plus seule que jamais , je n'ai pas envie de souffrir !

U était surpris fae à la déclaration de Yumi, elle l'avait débitté sans s'arrêter et surtout en le regardant droit dans les yeux, quelle fille courageuse tout de même ... Après un moment de silence , il la regarda et prit la parole à son tour : tu ne riques pas d'avoir mal, puisque je ne suis pas prêt de te quitter pour une autre, j'ai mis beaucoup trop de temps à t'avouer mes sentiments , moi aussi je t'aimes Yumi et ça pour toujours malgré ce que nous réserve la vie, on en verra d'autres des disputes de ce genres à cause d'autres filles ou de garçons mais rien ne pourras m'empêché de t'aimer .

Il la prit dans ses bras et la serra aussi fort que possible sans lui faire mal, cette étreinte ainsi que les révélations que lui avait fait le jeune homme l'a rassura et elle le serra à son tour, il lui passa sa veste autour des épaules puis ils rentrèrent à l'appartement, par miracle, Odd avait fait à manger .

Y : wahou, mais je rêve, Odd petit cuistot !

O : bah oui, il n'y avait pas ma geïsha préféré pour me faire à manger alors j'ai préparé une quiche, c'est pas bien compliqué mais je préfère largement tes petits plats .

Y sourit à ce compliment et s'installa à table avec Ulrich .

Après avoir mangé la quiche de Odd qui était délicieuse , ils se couchèrent. Dans la chambre, Ulrich était déjà couché et Yumi venait de le rejoindre .

U chuchotant : tu m'as dit tout à l'heure, que tu étais moins jeune que cette Katie , pourquoi avoir peur pour l'âge ?

Y : parce que, j'ai un an de plus que toi, tu l'as oublié peut-être ? Et d'après de nombreux sondages, les hommes préfèrent avoir une femme plus jeune qu'eux, ce qui n'est pas mon cas .

U sourit malicieusement et lui chuchota en l'enlaçant : et qui te dis que moi, je n'aime que les femmes mûres ? Dit-il en lui caressant la cuisse.

Y eut un frisson : arrête tes bêtises ...

U : non, j'ai envie d'embêtté la femme que j'aime dit-il en riant , il se glissa ensuite sous la couverture et embrassa le corps de la japonaise, elle éclata d'un rire cristallin et lui dit doucement : arrête ça, c'est l'heure de dormir mon beau ténébreux ...

Il ressortit de sous la couverture et l'embrassa dans le cou pour la distraire puis il la chatouilla, ce qui la fit éclaté de rire . Il continua à l'embetter pendant une demi heure puis ils s'endormirent enlaçés .

 

Après cette petite dispute, trois mois passèrent dans le calme, la routine avait envahi Yumi et Aelita , elles enchaînées dissertations de quatre heures toute les semaines, et elles se donnaient à fond pour réusssir ces devoirs compliqué. Jérémy, lui dans sa section informatique, se la couler douce, avoir travailler avec un supercalculateur durant son enfance l'avait aidé grandement, aucun ordinateur, programme, virus ne lui résisté, même ses professeurs en étaient étonnés . Odd, lui se débroullait bien en arts plastiques, photographie et montage video , il enchaînait aussi copines sur copines se qui scandalisé un peu Aelita qui le lui avait reproché . Ulrich et Max eux s'entraînaient dur pour les différentes compétitions que la fac organisait , tout les matins, ils avaient droit au vingt tours de stade qu'il fasse froid ou non . Et oui, nous étions en pleine période de noël, enfin il ne rester que quelques jours pour que les vacances arrivent plus exactement il ne restait que cinq jours . Le temps était plutôt froid , ce qui obligea les étudiants à se couvrir plus, la plupart était couvert d'un manteau chaud, d'une écharpe et d'un bonnet . L'équipe de pentchak-silat était fin prête pour les compétitions , Ulrich avait d'ailleur prit ses distances avec Katie, et ne lui adressait la parole que par obligation . La conversation qu'il avait eu avec Yumi l'avait changé sur ce côté là ...

Dans le foyer mis à dispositon des étudiants, les deux sportifs et Odd se relaxaient sur les canapés de la salle , savourant cette petite pause bien mérité après un entraînement assez dur aujourd'hui .

Ils ne faisaient rien à part s'observer à tour de rôle, jusqu'au moment où Odd lâcha un gros soupir .

U : un problème Odd ?

O : c'est vraiment ennuyant la fac !

U : ah bon ?

O : oui au collège, on s'amusait à faire des blagues à ce bon vieux Jim, au proviseur et à Sisi dit-il d'un air lointain .

U : c'est vrai que c'était le bon temps . Mais qu'est-ce qui t'empêche de refaire des sales coups ici ? Tu as peur de te faire virer ?

O : oh non pas du tout, c'est juste que tout seul c'est pas marrant ....

Max : c'est sûr ...

O profitant de la situation : oh ! Merci Max , ça te dit alors de faire partie de la FMT ?

Max haussant un sourcil : la quoi ???

O : la Fédération des Mauvais Tours !

Max et U éclatèrent de rire : t'as toujour le mot pour faire rire toi !

O : mais c'est sérieux , ça vous dit qu'on organise un petit concours ?

U : un concours ?

O : avec des points, chaque joueurs doit marquer le plus de point possible avant une date précise .

Max : oui ça pourrait être pas mal , mais quel genre de farces et puis qu'est-ce qu'on y gagne ?

O aperçevant Yumi : euh ... On verra ça plus tard ...

U et Max : ok !

La japonaise s'approcha du groupe de garçons émitoufflée dans sa veste noir , son écharpe, ses gants et son bonnet .

Ayant remarqua le silence de Odd durant son arrivée , elle lui demanda : Qu'est-ce que tu mijote toi encore ?

O d'une voix innocente : Moi ?? Mais rien du tout , je t'assures .

N'ayant pas envie de chercher plus loin, elle hocha la tête puis enleva sa veste et tout son attirail . Puis s'exclama en se frottant les bras : brr, il fait super froid ! Ulrich tapota sur ses genoux pour faire comprendre à la jeune fille de s'assoir sur lui. Elle ne se fit pas prier et s'installa confortablement sur son petit ami . Il passa une main discrète sous son pull et ne put s'empêcher de dire : wah !! Mais tu es gelée !

Y se blottit encore plus contre lui : oui mais toi , tu es tout chaud .

Odd effleura la main de la japonaise : ah mais c'est vrai dis donc ! Tu veux que j'aille te chercher un chocolat chaud au mini bar ?

Y : c'est pas de refus !

U : moi aussi j'en veux bien un, tu devrais en prendre un aussi pour Aelita et Jéremy , ils ne vont pas tarder ...

O : Max tu viens m'aider parce que avec touts ces commandes j'aurais jamais assez de mains !

Le blondinet et le brun aux yeux bleu se levèrent et se dirigèrent vers le mini-bar qui était tenu pas le personnel de la fac .

Pendant ce temps , le couple s'embrassaient tendrement, Ulrich déposait des milliers de baisers dans le cou de sa petite amie tout en caressant son ventre et le bas de son dos , se qui la faisait éclaté de rire . Lors de cette petite séance de câlin , un petit groupe de filles les observaient , trois plus exactement, une blonde et deux brunes, l'une des deux brunes semblaient plus réservé que l'autre .

F 1: elle a de la chance d'avoir un petit ami comme ça .

F 2 : comment ça ?

F 1 : bah beau , musclé, attentif, câlin ... C'est l'idéal quoi !

F 3 : son copain n'est pas mal non plus ...

F 1 : lequel ? Le blond ou le brun ?

F 3 : le brun, le blond je m'en fiche .

F 1 : moi je veux celui avec la chinoise !!

F 2 d'une voix timide : elle est japonaise Angélique ...

A : oh ça va, japonaise ou chinoise c'est pareil dans les deux cas ils ont les yeux bridés .

F 2 : non c'est pas du tout pareil , et puis de toute façon, tu n'as aucune chance de l'avoir, ils ont l'air très proches, en plus ils sont arrivés ensemble à la rentrée .

A : Mika , sache que Angélique a toujours ce qu'elle veut dit-elle en fixant Ulrich d'un regard carnassier .

M : mais ...

A : et puis si tu n'entreprend rien , tu finiras vielle fille !

F 3 : Angélique à raison, je te laisse celui de la japonaise et moi je prend son copain .

A : je vais t'arranger ça Taria , et toi Mika tu veux que je t'arrange un coup avec le blondinet ?

M : non , je peux me débrouiller seule .

A : comme tu veux. Elle se tourna ensuite vers un jeune homme d'environ 19 ans et l'interpella : Bastien !!!

B lâchant les poignées du baby-foot : quoi ??

A : viens voir !

Le jeune chatain se dirigea vers la jeune brune et la regarda d'un air interrogateur .

A : tu vois la chinoise là bas ? Dit-elle en montrant Yumi qui riait sous les baisers d'Ulrich .

B : tu veux parler de la japonaise qui se fait embrasser par le sportif ?

A : oui

B : bah quoi ?

A : ça te dirait de sortir avec elle ?

B : bien sûr, mais j'ai pas besoin de toi soeurette et oui j'ai déjà essayé de la draguer mais sans résultat ...

A : et bien vois tu mon cher frère que moi , je veux ce fameux sportif donc je te propose de m'aider à séparer ce joli couple .

B : Mais qu'est-ce que j'y gagne ?

A s'énervant et le frappa sur la tête : abruti ! Tu gagne le coeur de la chinoise .

M d'une vois basse : japonaise ...

A : on s'en fout !

B se massa la base du crâne , là où sa soeur l'avait frappé ce qui fit rire la jeune blonde du nom de Taria . Après avoir fait cessé la douleur il lui dit : pas besoin de me frapper ...

T : c'est vrai Angel, déjà qu'il a pas beaucoup de neurones alors si en plus tu le tappe , il va pas lui en rester beaucoup dit-elle en éclatant de rire .

Le jeune homme lui lança un regard mauvais et déclara d'un ton neutre : tu as tout a fait raison ma chère Taria , je viens de perdre mes derniers neurones c'est pour cela que je suis dans le regret de t'annonçer que je ne ferais pas ta traduction d'anglais pour demain. Petite soeur on discute de ton plan ce soir, sur ce, sayonara mesdemoiselles dit-il en retournant vers le baby-foot .

T rouge de colère : enfoiré !

B : moi aussi je t'aime dit-il en lui envoyant un baiser par la voie des airs . Angélique et Mika étaient morte de rire face à la colère de leur amie .

 

Un peu plus loin , sur les banquettes se trouvait Yumi et Ulrich qui s'embrassaient maintenant langoureusement, Odd arriva à ce moment là avec Max chargé d'un plateau avec 5 chocolats chauds plus des patisseries auxquelles il n'avait pu résister , son porte feuille avait pris une claque du coup mais c'était pour la bonne cause . Une fois devant le couple , il toussota pour signaler sa présence. Yumi savant pertinament que Ulrich ne s'arrêterait pas pour autant, elle décida de le repousser gentiment . Une fois installé, Aelita accompagné de Jérémy arrivèrent et s'installèrent pour savourer le petit déjeuner que Odd leur offrait . La journée passa assez vite, avec un nouveau devoir de quatre heure pour les filles, une maquette de film à réaliser pour Odd un nouveau programme informatique à débugger pour le génie informatique, et un entraînement de football pour la classe d'Ulrich. La nuit était tombé depuis bien longtemps puisqu'il était environ 22h, toutes les chambres du dortoir étaient éteinetes pour la plupart sauf celle d'Angélique qui discuté du plan pour séparer le jeune couple .

A : bon alors vous avez compris ? Taria tu attire le regard de la japonaise sur son copain pendant que je lui vole un baiser après le match d'accord ?

T : compris chef dit-elle en se mettant au garde à vous

B : juste une question , comment va tu faire pour lui voler un baiser ? Elle le regarda puis lui déposa un baiser sur la bouche qu'il essuya tout de suite .

A : comme ça .

B : berk ! Mais t'es dêgoutante !

A : rohhh entre frère et soeurs , il y a pas de mal .

B se protégeant la bouche cette fois ci : une dernière question ,qui te dit qu'ils vont gagner ?

A le snobant : mais voyons mon cher frère qui gagnerais contre le grand Ulrich Stern ?

M : ah, ça y est tu connaît son prénom ?

A : oui, c'est ma colocataire qui me l'a dit .

M : c'est qui ?

A : Katie Song, elle est dans sa classe la veinarde !

T : la chance !

A fronçant les sourcils : hé ! Pas touche à MON Ulrich ! C'est chasse gardée !

T : je parlais pour son copain aux yeux bleus, et puis d'abord c'est pas TON Ulrich mais TON FUTUR Ulrich .

A : c'est pareil ...

B les regardant tour à tour décida de prendre la parole pour mettre fin à leur dispute : hé mais arrêté, vous allez tout foutre par terre avec vos diputes de gamines ... Bon sinon, moi comment je fais pour avoir la belle japonaise ?

A avec un sourire : tu la récupère après qu'elle est fait une crise au beau ténébreux .

B : mouais, ça peut peut-être fonctionner , tu sais que tu es machiavélique comme fille ?

A : je sais mon cher frère ...

 

Le lendemain arriva bien vite, les cours de l'après midi avaient été annulé spécialement pour l'événement pour permettre aux étudiants d'assister à la rencontre des deux équipes sur l'ouverture de la saison des compétitions de football . Ulrich étant le capitaine de l'équipe avait réussi à avoir les meilleurs places pour ses amis ce qui n'avait pas facilité la tâche à Taria pour se mettre non loin de la japonaise . Yumi était installé entre Odd et Aelita , Jérémy préférant rester sur un de ces programmes informatiques .

O : on est super bien plaçé quand même !

Y : oui, on voit tout le terrain et les joueurs mais je ne serais pas contre un radiateur à côté de moi .

A : moi aussi j'ai froid, si Jérémy avait été là il aurait pu me réchauffer...

Y essayant de la rassurer : ne t'inquiéte pas Aelita, je suis sûr que dès qu'il aura son diplôme il s'occupera plus de toi ...

O : pas sûr, moi j'ai une meilleur technique pour qu'il s'occupe de toi .

A : laquelle ?

O : tu n'as qu'à le rendre jaloux, sa marche à tous les coups !

A : non merci, j'ai pas envie d'une dispute pendant la période de noël .

O : vu comme ça c'est sûr que c'est pas super ...

Y : et toi Odd pas de nouvelle copine ?

O : non, je viens de quitter la dernière hier .

A : mais comment tu fais pour ne pas culpabiliser après, tu brises le coeur de nombreuses filles en faisant ça !

O : mais non, et puis après tout , moi je suis fait pour être libre, avoir une copine pour la vie c'est trop étouffant .

Y : je ne trouve pas ...

A : je ne te comprendrais jamais ...

Y se frottant les bras pour se réchauffer : mais qu'est-ce qu'il fait froid !

O passant un bras au dessus des épaules de Yumi : je m'appelles pas Ulrich mais je peux bien rendre service à ma grande soeur préférée .

Y se blottit contre lui : merci ptit frère !

A rigola et sortit un appareil photo : souriez ! Vous êtes trop mignon comme ça !

O et Y râlant : oh non ! Malgré leurs râlements, le flash partit. Après s'être chamaillé cinq minutes au sujet de la photo, le match commença, l'équipe qui faisait face à celle d'Ulrich semblait avoir de bon joueurs mais il leur manquait une chose essentiel : l'esprit d'équipe. C'est grâce à cela qu'à la deuxième mi-temps alors que le score était à 1-0 pour les « Tigres de feu » qu'un des joueurs de l'équipe des « Lyokofoot » envoya une balle bien plaçé vers la droite, le goal ainsi que les autres joueurs ne voyant aucun risque pour eux n'y firent pas attention, mais caché dans l'ombre, Ulrich surgit et tapa dans la balle avec un telle force qu'elle fila en sifflant dans les cages emportant le goal avec elle, celui-ci ne put l'arrêté et se la prit en plein ventre le faisant reculer jusqu'au fond et lui coupant par la même occasion la respiration . L'arbitre qui n'était autre que Katie siffla pour annonçé le nouveau score : 1-1 . Des acclamations se firent entendre et les joueurs de l'équipe des « Lyokofoot » se jettèrent sur leur capitaine pour le féliciter, on entendit aussi les braillement de l'entraîneur adverse sur ses joueurs . Après cette petite pause, le match reprit , de nombreuses attaques se dirigèrent ensuite vers le but de l'équipe d'Ulrich mais sans succès, par contre à un moment Max arriva dangereusement vers le but adverse et tira . Le goal ne put arrêté la balle qui passa juste au dessus de ses doigts .

K : 2-1 pour les Lyokofoot !

Ulrich tapa dans la main de son camarade et le laissa ensuite se faire submerger par les autres joueurs . Il se dirigea ensuite vers Katie pour demander le temps qu'il restait, il dégoulinait littéralement de sueur .

U : Katie, il reste combien de temps ?

K : encore trois minutes et je siffle la fin du math .

U hocha la tête et se replaça sur le terrain . La balle arriva vers leur but mais fut dévié par Max et Rick qui l'envoya au bout du terrain , créant ainsi une ouverture pour Ulrich , celui-ci profita de cette occasion pour réalisé un magnifique retourné. La balle fila entre les jambes du goal qui cette fois-ci se protégeait le visage et le ventre de ses deux mains tremblant comme une feuille . Le public acclama et on entendit le coup de sifflet de Katie annonçant la fin du match .

K : Victoire des Lyokofoot avec 3-1 contre les Tigres de Feu !

Ulrich serra la main du capitaine adverse puis sortit du terrain avec les autres joueurs sous le regard heureux de Yumi et ses amis .

Dans le vestiaire, il se précipita au lavabo et mit son poignée gauche sous l'eau .

Max : un problème Ulrich ?

U : j'ai mal atterit après mon retourné et je crois que je me suis foulé le poignet .

Max : mince ! C'est l'entraîneur qui va pas être content !

U : l'entraîneur, je m'en fout c'est de Yumi dont j'ai peur .

Max : pourquoi Yumi ?

U : ça se voit qu'elle ne t'as jamas soigné toi !

Max éclate de rire : t'es bête !

U : non je déconne, c'est juste qu'elle va me reprocher de pas avoir fait assez attention . Déjà que l'autre capitaine a essayé de me broyer la cheville tout à l'heure ... Heureusement que j'ai eu le réflexe de l'éviter .

Max : ah ! Toi aussi ! Il a tenté moi aussi, c'est d'ailleur lui qui a envoyé Jonathan à l'infirmerie .

U furieux : quoi ??? Mais je croyais qu'il avait glissé pendant le match !

Max : apparament, plusieurs joueurs l'ont vu lui administré un beau coup de pied dans le mollet .

U : qu'est-ce que ça a donné pour ce pauvre Jonathan ?

Max : déchirement du ligament , donc interdiction de pratiquer tout genre de sport avant quatre mois et après rééducation de la jambe ...

U : et on l'a pas sanctionné je suis sûr ce sale tricheur ?

Max baissant la tête : non ...

U allait reprendre la parole quand il reçut une grosse claque dans le dos , c'était son professeur .

P : bravo mon champion! Tu nous a fait honneur .

U grinçant entre ses dents : pas de quoi ...

Il se dirigea ensuite vers l'infirmerie pour avoir un bandage au poignet gauche puis sortit des vestiares pour atterir directement dehors où Yumi devait l'attendre, pas mal de fille se jettèrent sur lui pour demander des authographes , mais c'était surtout pour l'approcher ...

Il ne refusa pas, malgré son non-enthousiasme et laissa même quelques filles prendre des photos avec lui . Après cette petite séance de dédicace improvisée, il avança un peu plus sur le chemin pour rentrer à l'appartement, Yumi devait sûrement l'y attendre , n'ayant pas prit sa moto , il s'engagea sur le chemin du retour complètement vidé de ces forces, ce match l'avait épuisé, il était plongé dans ses pensées lorsqu'il rentra dans quelqu'un . Complètement déboussolé, il se releva en aidant la personne qu'il avait bousculé qui n'était autre que Angélique ...

U : oh, excuse moi, je suis vraiment désolé ...

A : c'est pas grave, tu m'aides a me relever ? dit-elle en tendant sa main

U : oui bien sûr, il attrapa la main de la jeune fille et tira . Celle-ci en profita pour se plaquait contre le jeune brun qui se fit plaquer contre le mur et le plus discrètement possible , elle lui colla un baiser sur les lèvres . Ulrich un peu surpris, ne réagit pas tout de suite mais seulement après quelques minutes ...

A décollant ses lèvres : oh ! Je suis vraiment confuse .

U s'écartant vivement : c'est rien . Mais la jeune fille fit semblant de tomber , du coup Ulrich la replaqua contre lui pour qu'elle ne rechute pas , ils étaient collé contre le mur , se regardant droit dans les yeux .

Un peu plus loin, Yumi observait la scène depuis le début, elle avait tout vu : le baiser , l'enlaçement .La colère l'avait envahi,, elle serra ses poings et ses dents pour ne pas hurler de rage puis elle tourna les talons et se dirigea vers l'appartement . Une fois arrivé, elle ouvrit la porte avec un coup de pied monumentale qui fit tellement peur au chien qu'il fila se cacher sous la table . Elle était dégoûté et déçu par l'attitude d'Ulrich .Après la conversation qu'il avait eu comment osé t-il lui faire ça ???!! Il allait le payer très cher !

Elle se dirigea dans la chambre et sortit une valise , elle y jetta tous ses vêtements et la ferma . Une fois cette tâche accomplit, elle entendit la porte d'entrée claquert . Elle alla voir qui c'était ... Ulrich bien sûr, il se dirigea vers elle avec son plus beau sourire et voulu l'embrasser, mais la seule chose qu'il eut en retour ce fut une jolie baffe qui laissa une marque bien rouge sur sa joue .

U : Mais qu'est-ce qui te prend ???

Y rouge de colère : qu'est ce qui me prend ??? Oh mais rien mon cher, j'ai juste assisté à ton draguage de cette pouffiace brune dans la rue .

U avala sa salive : ...

Y : tu n'as rien à dire pas vrai ??? Je t'avais prévenu Ulrich , c'est fini entre nous ! Et pour de bon , juste un conseil, la prochaien fois que tu dragues ne le fait pas devant ta petite amie qui plus est devant moi !!! Dit-elle en lui baffant l'autre joue .

U : Yumi attend, c'est pas ce que tu crois ...

Y : fiche moi la paix dit-elle en sortant avec sa valise .

U : mais où est-ce que tu vas dormir ??

Y : je sais pas encore !

U : reste au moins ce soir, et demain tu trouveras une chambre où dormir si tu ne veux plus habiter avec moi .Et puis je te jure que c'est un malentendu ...

Y : tais toi !

U : ok je me tais, mais reste au moins ce soir, si tu veux je ne t'adresse pas la parole tout ce que tu veux ... Mais je veux être sûr que tu es un lit où dormir .

Y parut réfléchir puis dit : c'est d'accord, mais tu ne me parle pas, tu ne me regarde pas et surtout tu ne me touche pas !

U : de toute façon je n'ai pas le choix ... Aller rentre, il fait froid dehors .

La japonaise entra dans l'appartement et s'installa sur le canapé .

U : non, toi tu prend la chambre , moi je prend le canapé .

Y : et Odd ?

U : il ne rentre pas ce soir .

Y : d'accord, maintenant silence radio, je ne veux plus t'entendre .

Et c'est dans ce silence que se termina cette soirée ... Enfin, la nuit Ulrich entendit des pleurs dans la chambre, il en déduisit que c'était Yumi. Il n'arrivait pas à dormir lui non plus, la présence de la japonaise lui manquait beaucoup trop . Comment allait-il lui expliquer ce qui c'était réellement passé ? Et puis qui était cette fille qui l'avait embrassé ? Pourquoi ne l'avait t-il pas repousser tout de suite ? Quel idiot je fais pensa t-il

 

Un peu plus loin, dans la chambre d'Angélique qui était aux anges depuis qu'elle avait enlaçé et serré Ulrich .

A : ah, je l'ai embrassé !!! Qu'est-ce qu'il est beau !! Et si gentleman , tu te rend compte Mika , il m'a retenu quand je suis tombé ...

M haussant les sourcils : je suis contente pour toi Angel mais si sa copine ne l'a pas vu ça n'aura servit à rien puisque je ne pense pas qu'il s'en vante devant elle .

T : détrompe toi ma chère Mika, la japonaise a tout vu, grâe à moi ! Donc n'oublie pas ta promesse Angel .

B : bande de gamine ...

A : tais toi Bastien ! Grâce à moi tu vas sortir avec la fille de tes rêves .

B : qui te dit qu'elle va acceptée ?

A : une fille est prête à tout pour se venger de la trahison de son petit ami .

B : tant que ça ?

A : oh oui !

B : bien et bah je verrais demain en cours de droit .

 

Le lendemain, Yumi partit plus tôt de l'appartement, refusant catégoriquement de monter sur la moto du jeune brun , elle ne lui adressait même plus la parole ni un regard, elle marchait maintenant dans la rue en direction de l'école , plus seule que jamais , retenant ses larmes dans ce froid qui renforçait sa peine . Une fois arrivée, elle se dirigea vers la chambre d'Aelita, y étant déjà aller plusieurs fois elle connaissait le chemin . Elle marcha le long du couloir puis s'arrêta devant la porte 203 , elle toqua .

A d'une voix endormi : oui ? C'est qui ?

Y : Aelita c'est moi ...

A : Yumi ?

Y : oui c'est moi ...

La jeune fille aux cheveux rose encore en pyjama se leva et lui ouvrit la porte .

Y : je peux entrer ?

A : bien sûr mais pourquoi cette valise Yumi ? Il y a eu un problème à l'appartement, un accident ? Et où est Ulrich ???

Y : Ulrich va très bien . Assez pour se taper une autre fille que moi dit-elle en serrant les poings

A fit des yeux ronds malgré sa fatigue : pardon ?

Y : tu as très bien entendu, je l'ai surpris en train de roucouler avec une autre fille dans la rue , ils se sont même embrassés ! Et après il a le culot, de venir m'embrasser en rentrant !!

A : tu as du mal voir, Ulrich n'aurait pas pu te faire ça voyons ...

Y : je te dis que si !

A vit dans ces paroles beaucoups de rancoeur mais surtout de la tristesse malgré ce qu'elle essayait de cacher derrière son masque de glaçe, la jeune fille vit bien que sa grande soeur soufrait horriblement . Elle la serra un bon coup puis lui dit : ne t'inquiéte pas Yu, ça doit être un malentendu, il suffit de tout analyser ...

Y : et si je n'ai pas envie d'analyser ?

A : que compte tu faire ?

Y : je ... Je ... Je ne sais pas, j'aimerais faire ... Elle n'arrivait pas à prononçer ces derniers mots .

A : quoi ? Qu'est-ce que tu veux faire grande soeur ?

Y : une ... Une ... Une pause, je n'en peux plus, toutes ses filles qui lui tournent autour, ça me fait trop mal et puis le voir embrasser , enlaçer une autre que moi ma brisé le coeur, tu te rend compte, je lui ai fait confiance , je lui ai dit de quoi j'avais peur et malgré tout il me trompe !

Aelita ne savait quoi dire, elle serra encore plus la japonaise dans ses bras et celle ci fondit en larme malgré sa résistance .Elle lui chuchota en lui caressant les cheveux : pleure ma grande soeur, ça fait toujours du bien ....

 

Les cours commençèrent une heure plus tard, laissant le temps à la japonaise de s'installer discrètement dans la chambre de Aelita . Une fois installé, elles filèrent en cours de français . Elles arrivèrent juste avant que le professeur ne ferme la porte de sa classe . La japonaise était complétement vidé de ses forces, elle avait pleuré toutes les larmes de son corps, ce qui l'avait beaucoup fatigué . Elle s'installa à côté d'un jeune homme chatain avec Aelita .

B avec un grand sourire : bonjour Yumi .

Y : hum ?

B : je te disais bonjour .

Y : ah ! Salut ...

B : ça à pas l'air d'aller .

Y : si ça va très bien .

B : tu es sûr ? Si tu as un problème n'hésite pas, je suis là .

Y : c'est bon je te dis .

B allait reprendre la parole mais Aelita le coupa : Bastien, c'est bon , elle va très bien donc fiche lui la paix , compris ?

B : d'accord, je la laisse, je demandais juste pour son bien ...

 

Un peu plus loin , dans le gymnase, Ulrich se défoulait sur les différentes installations disponible mais là il tapait comme un fou contre un sac de sable sans gants . Ses poings étaient mal en point, ils commençaient à saigner tellement les coups qu'il portait était puissant et dur . Max s'approcha de lui et arrêta un de ses coups .

Max : Ulrich , mais qu'est-ce qui te prend ?

U : rien, laisse moi m'entraîner !

Max : non, tu vas finir sans main si tu continue comme ça ... Dis moi ce qui ne va pas .

U : ...

Max : c'est à propos de ta relation avec Yumi ?

U : elle a cassée .

Max étonné : quoi ??!! Mais pourquoi ?

U : parce qu'elle m'a surpris en train de me faire embrasser par une autre fille ...

Max fit des yeux ronds : mais qu'est-ce qui s'est passé ?

U : je vais tout t'expliquer ...

Les deux jeunes se mirent dans un coin pour pouvoir discuter tranquillement sans avoir le regard des autres sur eux .

Les heures passèrent, il était maintenant 12h00, l'heure favorite de notre cher Odd, le groupe s'était retrouvé malgré les tensions entre Ulrich et Yumi .

O : ahhh , enfin je vais pouvoir me remplir l'estomac ! Qu'est-ce qu'on mange aujourd'hui ??? Mmhh steak-frites, et beignet au chocolat en dessert, et bah on est gâté aujourd'hui . Bah qu'est-ce que vous avez les deux tourtereaux, vous vous embrassez pas ? D'habitude vous êtes collés l'un à l'autre .

A d'une voix prévenante : Odd ...

O : bah quoi ? C'est vrai .

J : arrête Odd !

O : mais qu'est-ce qui vous arrives ?

Y : on est séparé !

O devint livide : quoi ??? Mais pourquoi et puis pourquoi c'est moi le dernier au courant ???

U d'une voix dure : parce qu'hier tu n'es pas rentré ! Sinon tu serais au courant et tu ne remurais pas le couteau dans la plaie !

O : mais ...

Y lança un regard meurtrier à Ulrich : pas la peinne d'engueuler Odd, il n'y est pour rien !!!! Tu veux que je lui dise pourquoi j'ai rompu ??? !!! hurla t-elle .

A : bravo Odd, t'as éussi à les énerver ...

O : scuz ...

J : on est foutu ...

Max regardant la dispute : c'est sûr ...

La japonaise et le beau brun se disputaient vraiment sans relâche, lançant tout les arguments pour contrecarré l'autre jusqu'au moment où une voix assez claire se fit entendre .

B : excuse moi , de te déranger Yumi , ça te dirait de manger avec moi ce midi ?

Ulrich fit des yeux rond et attendit la réponse de son ex-petite amie .

Y avec une voix plus douce : pourquoi pas ?

U serrant les dents : tu n'as aucune chance de sortir avec elle !

Y : qui te le dit ?

U : moi !

Y : tu n'es pas mon père à ce que je sache !

U : oui mais je suis ton petit ami !

Y : mon ex ! Tu l'as oublié peut être !

U serra ses poings, qui étaient bandé comme son poignet gauche et l'on vit une grimace de douleur apparaître sur son visage, mais était ce dû à la douleur de ces blessures ou celle de son coeur qui se déchirait? Aelita le devina tout de suite mais Yumi l'ignora . Elle lui lança un dernier regard avant de partir avec Bastien qui était aux anges . Il se permit même de lui déposer un baiser sur la joue , elle ne le repoussa pas pour son plus grand plaisir .

Ulrich était là, planté au milieu de la grande cour de la fac, juste devant le réfectoire , de la haine se lisait sur son visage, qui était ce minable qui osait touché Yumi devant lui, SA Yumi ???!!!!

U grinça : si il la touche , je vais lui faire la peau ! Non je vais lui faire la peau dit-il en se mettant à courir . Mais Odd et Max n'étaient pas de cet avis et le retinrent pour essayer de le calmer .

Max : calme toi Ulrich !!

O : ça sert à rien .

U : je vais le tuer !!!

Max : arrête tu te fais du mal ...

U résista puis peu à peu se calma pour s'effondrer en larme , les deux amis une fois sûr que tout irait bien , le relachèrent doucement, le jeune brun tomba à genoux sur le goudron qui faisait office de cours .

Aelita s'approcha de lui et le prit dans ses bras : t'inquiéte pas Ulrich, je suis sûr qu'elle t'aime encore ...

U : ...

Quelques étudiants avait assisté à cette rupture si soudaine de la part de la japonaise notamment une jeune fille brune qui avait un magnifique sourire qui venait de naître sur les lèvres .

A : ça y est, mon beau brun, tchaô la chinoise , bonjour Angie dit-elle en éclatant de rire .

M : c'est quand même pas très cool se que tu a fait ...

A : je te l'ai dit, je suis prête à tout pour l'avoir !

M : oui mais tu viens de lui briser le coeur ...

A : comme c'est mignon Mika, serais- tu sentimentale ?

M : ...

T : bien sûr que oui , c'est qu'une gamine encore , elle ne pense qu'au vrai amour avec un grand A comme dans les contes de fées .

A : c'est pas grave, je la formerais .

T : je te souhaite bonne chance !

A : bon , passons à la seconde partie de mon plan , alors toi Mika tu vas ...

M lui coupant la parole : non ! Je ne ferais rien ! Tu es horrible , c'est inhumain ce que tu viens de faire ! Il souffre, et toi tu veux en profiter pour te l'approprier ! Tu me dégoûte !

A s'énervant : méfie toi Mika , change de ton avec moi !

M : je te parle comme je veux, tu n'es qu'une fille prétentieuse qui a tout ce qu'elle veut !

A : Taria, fait la taire où je sens que je vais commettre un meurtre !

T : Mika arrête ...

M : et toi ? Tu lui obéis ! Tu 'es pas son larbin à ce que je sache !

T : ... Elle m'a promi qe j'aurais Max si je l'aidais ...

M : et tu la crois ???

T : oui .

M : et bah tant mieux, mais moi j'en ai marre de vos plans débiles donc je me tire de ce groupe, et ne m'adressez plus jamais la parole compris ?

A : oh qu'est-ce que j'ai peur petite Mika , regarde j'en tremble , mai j'ai changer d'avis .

M : comment ça ?

A : ce n'est pas le brun que je vais prendre comme jouet mais le blond !

M : si tu fais ça je te ...

A : tu ?

M : ...

A : oh mais dis donc, Taria, on dirait bien que la petite Mika a le béguin pour le blondinet .

T : en effet .

Mika les toisa avec son plus mauvais regard puis partit en courant en direction des chambres de l'internat . La jeune brune ne voulait qu'une seule chose, quitter la chambre de Taria avec qui elle l'a partagé depuis la rentrée pour en trouver une avec une fille civilisé et qui ne brisait pas le coeur des garçons juste pour le plaisir de jouer avec eux ...

 

Les jours passèrent, les vacances étaient arrivé ce qui avait soulagé la plupart des étudiants qui étaient enfoui sous des tonnes de travail, et oui, la faculté ce n'était pas de la rigolade ... La relation Ulrich-Yumi c'était vaguement amélioré , ils arrivaient à discuté ensemble tranquillement sans qu'il y ai de risque pour leur entourage mais une seule chose énervait Urich : ce Bastien devenait encore plus collant, il ne se gênait pas , prenant la main de la japonaise sous son nez, ou alors lui chuchotant quelques mots à l'oreille qui la faisait éclaté du rire cristallin qui faisait tant chaviré Ulrich .

Toute la petite bande était réunis dans une partie du foyer de la fac, ils fêtaient la veille de noël ainsi que de nombreux jeunes, il était maintenant minuit et Odd venait de faire sauter le bouchon du champagne avec lequel il se bagarait depuis bientôt dix minutes . Il servit une coupe à tout le monde, puis se leva pour faire un dicours sous la demande de Max et Jérémy .

O : Mais je sais pas quoi dire moi ... Bon et bien , je vous souhaite à tous un joyeux noël, avec plein de bonheur et surtout une belle réconciliation dit-il en regardant Ulrich et Yumi . Les deux concernés rougirent puis reprirent leur discussion comme ci de rien n'était. Le blondinet se balada ensuite parmi ses amis et d'autres étudiants qu'il salua puis remarqua une jolie brune qui n'était autre que Mika assise sur une chaise, seule dans un coin, celle-ci portait une maginfique robe blanche très légère pour la saison , avec de jolie escarpins eux aussi blanc , un magnifique collier ornait son cou . Ne pouvant résister à une jolie jeune fille, il décida de l'aborder .

O: bonsoir belle demoiselle .

M : bonsoir

O : pourquoi se fait -il qu'une aussi jolie fille soit seule un soir aussi magique que celui de noël ?

M : peut-être que cette demoiselle attend son prince charmant .

O avec un sourire charmeur : me feriez vous l'honneur de me laisser devenir votre prince charmant pour cette nuit ?

M : mais avec plaisir .

Il lui tendit une main , qu'elle attrapa vivement puis il l'emmena près du petit groupe que composait Ulrich, Yumi, Aelita, Jérémy et Max . Il la présenta à tout le monde , elle fut très aimable devant tout le monde mais très mal à l'aise face à Ulrich et Yumi. Les slows furent lançé et Odd en profita pour embarqué la jolie brune . Ulrich lui mourrait d'envie d'inviter Yumi pour pouvoir se retrouver comme avant ... Mais de peur de souffrir à nouveau, il se résigna à son statut de célibataire et sa coupe de champagne . Jérémy toujours aussi timide se tordait les doigts à une vitesse pas possible , Aelita comprenant son stress lui déposa un léger baiser sur les lèvres puis le traîna sur la piste de dance .

Quelques minutes après, Odd tenant toujours la main de Mika pour la plus grande joie de la jeune fille décida enfin d'offrir les cadeaux . Après la distribution, tout le groupe était content, Odd avait reçu plein de bêtises de la part de ses camarades , Ulrich lui avait reçu discrétement de la part de Odd un magnifique montage photo de lui et Yumi , il le cacha bien vite mais le garda néanmoins, il lançait des regards de plus en plus insistant à Yumi tout en buvant sa coupe de champagne . Odd faisait le clown avec le micro et amusait bien évidemment toute la galerie avec ses blagues stupides et ses allusions . La belle japonaise était maintenant accoudé au mur avec à ses côté Ulrich et Aelita . La fête battait son plein lorsqu'une belle jeune fille rousse s'avança sur la place qui était en plein centre du foyer , elle demanda un micro et réclama le silence .

Rousse : bonsoir tout le monde, je me présente, je m'appelle Jess et il me reste encore un cadeau à donner enfin plutôt à annonçer dit-elle en regardant Odd .

U : qui c'est cette fille ?

Y : je crois que c'est une des ex à Odd ...

A : elle me dit quelque chose aussi ...

U porta sa coupe à la bouche tout en écoutant attentivement l'annonçe de la jeune fille .

Jess : et bien voilà, comme je l'ai dit, il me reste encore un cadeau à annonçer à Odd, oui ce beau blond qui se trouve en face de moi, si jovial, charmeur , enfin exeptionnel quoi ... Ce cadeau se trouve ici dit-elle en touchant son ventre .

Y : ne me dis pas que ...

Jess : Odd , je suis enceinte et c'est toi le père ...

 

A cette annonçe, Ulrich cracha son champagne et s'étouffa avec le peu qu'il avait pu avalé avant . Odd quant à lui , lâcha la main de Mika tout en devenant livide . Les mots « enceinte » et « père » lui résonnaient encore dans les oreilles . La jeune rousse le regardait avec un air très sérieux et en souriant . Après quelques minutes de silence un élève s'écria en frottant les cheveux de Odd : félicitation !! Odd tu nous l'avait pas dit ça ? Hein petit cachotier va !

Yumi elle, essayait de calmer les toussements de Ulrich qui s'étouffait toujours , Aelita regardait Odd , ignorant les toussements du jeune brun . Quant à Max et Jérémy , ils étaient tout les deux bouche bée .

Odd après avoir retrouvé peu à peu ses esprits, désserra sa cravate pour avoir un peu d'air, une fois cette tâche accompli, il rejoignit Jess et l'emmena avec lui dehors pendant que Yumi emmenait Ulrich au toilettes . Aelita , elle, se dirigea vers son petit ami et Max qui étaient toujours abasourdis par la nouvelle .

A : comment va réagir Odd à ton avis Jérémy ?

J : je ... Je n'en ai aucune idée ...

Max : espérons qu'il ne fasse pas de bêtise, père à 18 ans ne doit pas être facil ...

 

Un peu plus loin , Odd s'arrêta dans un coin tranquille avec Jess .

O : Jess, c'est vrai ce que tu as dit tout à l'heure ou c'était pour attirer l'attention ?

Jess : c'est à cent pourcent vrai, je peux te le jurer !

O : mais, c'est ... C'est impossible voyons ...

Jess : si c'est possible puisque le test de grossesse est positif .

O : mais ... Mais qui te dit que c'est moi le père ?

Jess : c'était la première fois que je le faisais Odd, et c'était avec toi !

O : rassure moi , tu ne vas pas le garder ?

Jess parut étonnée : bien sûr que si ! Ne crois pas que je vais avorter !

O : mais c'est de la folie !! Tu n'as que 18 ans, tu ne vas pas être mère à 18 ans ! Comment vas tu faire avec tes études ?

Jess souriant : mais on sera deux pour s'en occuper ...

O : deux ?

Jess : toi et moi , gros bêta dit-elle en s'approchant pour l'embrasser .

O la stoppant : ça va pa être possible Jess, je ne suis pas prêt pour être avec une fille toute ma vie, et encore moins d'être père . Je ne vais pas gâcher ma vie,mes études pour un accident .

Jess : un accident ?

O : Jess, je ne t'aime pas, et je ne veux pas de cet enfant dit-il en gardant tout son sérieux.

Une larme roula sur la joue de la jeune rousse puis elle lui dit d'une voix douce : je comprend Odd ... Après tout, c'est toi qui a cassé , mais sache que moi je t'aime encore . Et puis sache aussi, que même si tu ne veux pas de cet enfant, moi je le veux et je l'accueillerais les bras ouverts , je m'attendais à cette réaction de ta part, mais au moins tu ne pourras pas me reprocher de ne pas t'avoir mis au courant .

O : ...

La jeune rousse se dirigea ensuite vers les chambres du campus et disparut des yeux de Odd qui était toujours planté comme un poteau au milieu d'une rue . Il se tapa la tête en se disant que c'était un cauchemar et qu'il allait se réveiller mais c'était bien la réalité pour ce malheureux Odd . Il se dirigea ensuite vers le chemin pour retourner à l'appartement, il n'avait aucune envie d'affronter les railleries et les regards de ces camarades .

Après quelques minutes, Ulrich réussit à se calmer grâce à Yumi qui lui avait donné un peu d'eau . Il lui sourit puis oubliant totalement leur dispute il lui déposa un rapide baiser sur les lèvres puis partit directement à son appartement . La japonaise rougit en moins de quelques minutes puis se toucha les lèvres en souriant . Aelita se dirigea vers elle puis lui chuchota : tu l'aime encore , n'est-ce pas ?

Y retrouvant ses esprits : non, je ne l'aime pas .

A avec un sourire taquin : tu l'aime pas ou tu ne l'aime plus ?

Y : ...

A : j'en étais sûr, grande soeur tu ne peux pas lui résister, il t'as toujours fait chavirer .

Y : ... Je ne sais pas Aelita , je ne sais plus, je suis perdu . Il m'a trahi avec cette fille ...

Mika n'étant pas loin , prit son courage à deux mains puis alla voir la japonaise : Yumi ?

Y : oui ?

M : est-ce que je peux te parler de quelque chose ?

Y : bien sûr .

M : et bien voilà, j'ai entendu ta conversation avec Aelita et j'ai vu la dernière fois ta dispute avec ton petit ami ...

Y : Ulrich ?

M : oui , c'est à propos d'Ulrich ...

Y fronçant les sourcils : et bien va y je t'écoute .

M : il faut que tu sache que ton nouveau petit ami, Bastien ...

Y la stopant net : ce n'est pas mon petit ami .

M : ah bon ? Bon et bien en tout cas, ton nouvel ami , Bastien est le frère de la fille qui a embrassé Ulrich .

Y : je ne comprends pas très bien ...

M : ils ont monté ce plan pour t'avoir toi et Ulrich . Angélique, la soeur de Bastien est sous le charme de Ulrich et Bastien est fou de toi . Ils mourraient tout les deux d'envie de sortir avec vous mais comme vous êtiez ensemble, la seule solution était de vous séparer, ils ont donc monté ce plan qui a visiblement fonctionné puisque tu as cassé . Tu ne trouve pas que Bastien essaye de se rapprocher de toi ?

Y : ... Euh si un peu, même beaucoup . Mais pourquoi tu me dis ça maintenant et puis qui me dit que tu ne m'as pas raconté des mensonges ?

M : crois ce que tu veux Yumi , mais je te le dis , méfie toi de Bastien . Il peut parraître gentil, mais c'est un hypocrite de première . Et sa soeur n'est pas mieux ...

Y : merci du conseil mais je suis assez grande pour prendre des décisions moi même .

M : oui c'est sûr mais juste une dernière question .

Y : quoi ?

M : Bastien ... Il t'a proposé de sortir avec lui n'est-ce pas ?

Y : ... Oui

M : et tu lui as dit quoi ?

Y : que je réfléchirais, je dois lui dire ma réponse pour la nouvelle année ...

M : réfléchis bien Yumi , c'est tout ce que je peux te conseiller .

Y : mais comment tu sais tout ça ?

M se renfrogna : j'étais présente quand ils ont monté ce plan ...

Y : et qu'est-ce qui te pousse à me le dire ?

M : peut être pour soulager ma conscience .

Y : je te remercis de ta sincérité Mika c'est bien ça ?

M : oui , bon et bien je te laisse maintenant .

Après cette petite discutaion, l'esprit de la japonaise était de plus en plus confus , elles se posaient de nombreuses questions et puis l'annonçe de l'ex à Odd l'avait aussi surprise , elle se demandait comment Odd allait faire lui qui leur avait dit à elle et Aelita qu'il n'était pas prêt à avoir une relation stable avec une fille alors avec un bébé en plus seulement à 18 ans c'était inimaginable . Et puis Ulrich lui manquait, elle ne voulait pas le montrer mais le baiser qu'il lui avait laissé sur les lèvres l'avait ravivé mais il y avait encore cette fille Angélique ...

 

Pendant ce temps, Ulrich était arrivé à son appartement . Il monta les quelques étages puis tourna la clé dans la serrure , sans surprise , la porte était déjà ouverte . La télé était en marche avec un Odd qui zappait à toutes vitesse .

U : Odd, il n'y a que 18 chaînes et puis les programmes ne changent pas toutes les cinq minutes tu sais ...

O : je sais Ulrich .

U s'assit à côté de lui : tu veux qu'on parle ?

O : de quoi veux tu parler ? Il n'y a rien à dire .

U : on peut parler de ton futur enfant, celui qui va naître dans à peine 9 mois .

O : je n'ai pas d'enfant et je n'en aurais jamais ! Hurla t-il .

U : tu vas l'abandonner ?

O se mordant la lèvre : oui, je n'ai pas le choix .

U : si tu as le choix .

O éclatant en sangot : je .. Je ne peux pas, c'est injuste ... Je n'ai jamais voulu ça, pour une fois que je me sens bien , pas rejeter dans une école il faut que ça me tombe sur le nez !

U lui tapota le dos : allez courage Odd , ce n'est qu'un mauvais moment à passer .

O : de toute façon , je lui ai dit . Je n'en veux pas, c'est un accident . J'ai d'autres chats à fouetté que de m'occuper d'un mioche qui va me hurler dans les oreillles toute les heures parce qu'il a faim ! Et puis .. Je n'ai que 18 ans , je ne suis pas responsable de ce gosse .

U : excuse moi Odd, mais tu t'y connaît aussi bien que moi dans les relations sexuelles , un enfant né d'une relation sexuelle entre un homme et une femme . Dans ton cas, c'est toi l'homme alors agi en homme non de Dieu !

O : ça ne sert à rien Ulrich , ma décision est déjà prise . Si tu veux me virer de ton appart et ne plus me parler parce que tu me trouve trop lâche, je le comprendrait très bien . Mais évite moi ta moral à deux balles , à ce que je sache , ce n'est pas moi qui me suis fait surprendre par ma petite amie en train d'embrasser une autre fille ok ?

U baissa la tête et serra les dents sous la dureté du ton de son ami : oui tu as raison Odd, je n'ai pas de leçon à te donner dit-il en s'éloignant du canapé .

O : attend Ulrich ...

U : oui ?

O : excuse moi, je suis à cran à cause de cette nouvelle, je veux pas qu'on se fâche à cause de ça ...

U : ce n'est rien .

La soirée se passa dans cette ambiance glaciale , Ulrich partit se coucher bien vite en pensant à Yumi , il en rêvait toutes les nuits, il fallait qu'il lui explique ... Mais comment faire ? Dès qu'il abordait le sujet , elle se mettait dans une colère pas possible . La dernière fois, elle lui avait lançé son cahier de notes à la figure, heureusement qu'il était rapide sinon il se le serait pris en pleine poire . Et vu la grosseur du fameux cahier, il devait faire bien mal ...

Odd quant à lui, passa la soirée avec une mine d'enterrement sur le canapé avec son chien à côté de lui qui couinait sous le désepoir de son maître si jovial d'habitude . Le blondinet trouvait sa réaction lâche, mais pouvait-on forcer les sentiments de quelqu'un ? Arriverait-il à faire semblant d'aimer Jess et leur futur enfant ? Pensant que non, il était décidé à ignorer l'existence de la mère et de l'enfant . Et puis pouquoi cela lui tombait sur le nez alors que la fac lui plaisait tant ? Il savait quelles études faire pour son futur métier et puis sortir avec toutes les filles qui lui passaient sous la main ne lui déplaisait pas non plus ... Il était perdu et avait besoin de soutien mais qui soutiendrait un lâche comme lui avec un si mauvais caractère ? Sa réaction envers Ulrich était impardonnable , son ami avait essayé de l'aider mais il l'avait rejeté brutalement...

 

Un peu plus loin, à la fac tout les étudiants étaient presque couché sauf quelques courageux qui continuaient à s'amuser dans le foyer . Yumi et Aelia se dirigeaient maintenant vers leur chambre , elles discutaient de Jess, la jeune rousse semblait très gentille mais avoir un enfant à 18 ans implique de grandes responsabilitées ... Au moment où elles aperçurent enfin la porte de leur chambre, elles virent sans grand étonnement Bastien qui attendait patiemment l'arrivée de la japonaise .

Y : Bastien ? Mais qu'est-ce que tu fais là ? Tu sait sans doute que cet étage est interdit aux garçons .

B : oui je sais , mais je voulais te voir et puis va trouver un surveillant assez courageux pour patrouiller à cette heure si tardive dans les couloirs pour surveiller des étudiants aussi excités les une que les autres .

Y : venons au fait , qu'est-ce que tu veux ?

B : et bien ... C'est que c'est privé on va dire dit-il en regardant Aelita .

A : oh, je vois que je gêne, Yumi je vais dans la chambre .

Y : merci Aelita ...

Une fois que la jeune fille aux cheveux roses fut rentré dans la chambre, Bastien plaqua la japonaise contre le mur. Celle-ci surprise, ne put riposter .

Y : mais qu'est-ce que tu fais Bastien ???

B : je voulais juste savoir si tu avais réfléchi à ma proposition ... Tu sais , tu ne le regretteras pas ...

Y : alors de un, je veux que tu me lâche et de deux , non je n'ai pas encore réfléchi à ta proposition .

B parut déçu : ah ? Ok Yumi, pas de problème après tout c'est un peu rapide ... Mais quand pense tu me donner ta réponse ? Parce que moi, je suis fou de toi ...

Y : je te la donnerais au nouvel an comme promis .

B : ok ma belle . Après ces paroles, il posa un rapide baiser sur les lèvres de la japonaise puis partit d'un pas rapide . Yumi n'eut pas du tout la même réaction que pour le baiser d'Ulrich , aucune rougeur n'apparut sur ses joues et elle s'essuya le plus vite possible la bouche , ces lèvres là n'avait rien à voir avec la douceur des lèvres de son beau brun ... Bastien était bientôt hors de portée de vue quand elle s'exclama : hé ! Bastien !

B s'arrêtant net : oui ?

Y : est-ce que tu as une soeur ?

B : oui

Y : comment elle s'appelle ?

B : Angélique pourquoi ?

Y : non pour rien, bonne nuit .

B : bonne nuit à toi aussi ma future chérie .

Y se tournant et serrant les poings : non mais quelle prétention celui là ! Elle entra ensuite dans la chambre , ne faisant aucun bruit car Aelita était profondément endormi sur son lit . La japonaise s'allongea après avoir enfilé son pyjama et sombra dans un sommeil plutôt agité .

Les jours passèrent, Ulrich étant en vacances et ne prit pas la peine d'aller à la fac, préférant s'entraîner à courir dans la ville ou à faire ses pompes et abdominaux dans le salon . Odd lui sortait plus souvent que d'habitude, et avait complétement oublié Jess ou alors sortait-il avec d'autres filles pour mieux l'oublier ? Lui seul le savait .

Yumi, elle révisait avec Aelita tout les jours à la bibliothèque, Jérémy lui travaillait sur un nouvel antivirus que ses professeurs l'avait chargé de produire pour la rentrée .

Mika , avait essayé de sortir avec Odd, mais sans succès, après le réveillon celui ci l'ignorait complétement pour la plus grande peine de la jolie brune . Elle décida donc de se joindre à Yumi et Aelita .

M : je peux m'installer avec vous ?

Y : ne relevant même pas la tête de son bouquin : hum ...

A : oui bien sûr Mika, je t'en prie .

M : merci . Elle chuchota à l'adresse de Aelita : Yumi à l'air très concentrée ...

A : plutôt oui , elle doit faire un exemple de dossier sur un de ses clients à défendre . Comme le prof sait qu'elle veut devenir avocate, il lui a demandé ça , il lui a donné les crimes de son client et maintenant , elle doit monter le dossier . Si elle réussit, elle est sûr de passer pour une deuxième année d'étude ici .

M : wahou, ça serait cool qu'elle réussisse .

A : oh mais ne t'inquiété pas, Yumi réussit toujours ce qu'elle veut !

Y arrêtant d'écrire : pas toujours ...

A : elle est rès modeste aussi, au lycée, sa moyenne était de 16,5 .

M fit de grand yeux : tant que ça ?

Y : tu ne lui as pas dit la tienne Aelita ni celle de Jérémy ...

M : combien tu avais ?

A : euh , 18 et Jérémy 19,5 .

M : mais c'est super élevé ! J'ai jamais eu ça moi, j'avais à peine 11 voir 12 . Je ne sais même pas comment j'ai fait pour intégrer cette fac ...

Y grommelant : oui tu avais le niveau de Ulrich et Odd ...

M : sûrement, mais au fait comment vas Odd ? Et Ulrich je ne l'ai plus vu après la soirée de noël ..

Au prénom de Ulrich, la japonaise lâcha son stylo brutalement sur la table , et Aelita fit une grimace . Mika surprise, regarda fixement la japonaise qui serra les dents .

Y : nous n'avons aucune nouvelles d'Ulrich, pas un seul coup de fil ni sms ! Il n'est pas venu me .. nous voir !

M : ah ? D'accord .

Y avec une voix plus douce : quant à Odd, je l'ai vu sortir avec plusieurs filles ces temps-ci, on dirait qu'il jongle avec .

M baissa la tête : il jongle avec tu dit ? Dommage ...

A : tu semble être attirer par Odd , mais je me trompe peut-être ...

M : non, tu as tout à fait raison . Dès que je l'ai vu, je l'ai trouvé très sympathique .

Y : ne t'attache pas trop à lui Mika, c'est un conseil, avec tout les prolèmes qu'il a en ce moment , il te ferait plus de mal qu'autre chose . Et puis il faut que tu sache qu'il ne veut pas de relation stable . Odd est un coureur de jupons et il le restera toujours .

A : tu es un peu dure la Yumi .

Y : Aelita , tu le sais aussi bien que moi, c'est la vérité pur et simple .

M : qu'il soit coureur de jupon je m'en fiche, si seulement il me parlait ça me rendrait vraiment heureuse peut être qu'avec le temps il changera d'avis sur moi et que ça sera plus que de l'amitié ?

Y savait que c'était une cause perdu mais elle lui dit d'une voix rassurante : l'espoir fait vivre .

M : je suis sûr qu'il changera ...

Après trois bonnes heures d'études, les trois filles sortirent de la bibliothèque, Mika les quitta pour rechercher Odd . Tandis que les deux amies s'accordaient une petite pause de détente, elles marchaient librement dans la rue quand Aelita s'exclama : Yumi, ce n'est pas l'appartement d'Ulrich ça ?

Y : si pourquoi ?

A : tu ne veux pas qu'on lui rende une petite visite ?

Y : hors de question !

A : mais pourquoi ?

Y : ça lui ferait trop plaisir .

A : avoue que ça te ferait plaisir aussi de le voir non ?

Y : non , pas du tout, je peux très bien me passer de lui . Après tout on est séparé depuis bientôt un mois et regarde je ne suis pas morte !

A : comme tu veux Yumi ...

Elles continuèrent leur chemin jusqu'au parc où elles virent un jeune homme brun courir à toute vitesse dans leur direction .

A : on dirait Ulrich là bas non ?

Y regarda dans la direction d'Aelita puis dit : oui, on dirait ...

En moins de deux minutes le jeune brun arriva tout éssouflé vers les deux filles .

A : salut Ulrich !

U regardant derrière lui : salut !

Y : mais qu'est-ce que tu regardes et puis pourquoi tu cours si vite ? Ce n'est pas dans ton habitude ...

U se retourna une deuxième fois puis s'exclama avant de repartir en courant : pour ça !

Pendant la fuite du jeune homme , Yumi et Aelita regardèrent dans la direction indiqué par le jeune homme, une jeune fille brune courait dans sa direction en remuant les bras pour faire de grands signes . La japonaise la reconnut aussitôt : Angélique .

A : qui c'est ?

Y : c'est la fille qu'à embrassé Ulrich après le match de foot .

A : ah ...

La jeune brune arriva à leur hauteur : vous n'auriez pas vu un jeune coureur, brun ?

Y : si, il est parti vers la fontaine du parc .

Angélique : merci bien ! Elle se dirigea vers la direction indiqué par la japonaise .

A : mais ce n'est pas par là qu'il est allé .

Y : et alors ?

A : ouh mais dit moi Yumi, on dirait que tu viens de défendre Ulrich ...

Y : euh ... Moi le défendre ? N'importe quoi, il est assez grand pour se débrouiller tout seul .

A : pourtant tu as indiqué une mauvaise direction à cette fille ?

Y : bah attend, pourquoi elle lui cours après aussi celle la ?

A : je ne sais pas . Peut-être une nouvelle admiratrice ...

Y : peut-être ... Bon allez on y va, viens ! Ella la tira par la manche de son manteau pour l'inciter à la suivre, elles marchèrent pendant bien quinze minutes pour se retrouver une fois de plus devant l'appartement du jeune homme .

A : cette fois ci, on y va !

Y : ah mais non !

A : allez fait pas ta tête de mûle Yumi, de toute façon il est 16h00 c'est donc Ulrich ou Bastien . Lequel tu choisis ?

Y : ... C'est bon t'as gagné ...

A : yes !

Elles montèrent donc jusqu'à l'appartement du concerné et toquèrent . Comme aucune réponse ne se fit entendre, Aelita retoqua et c'est après quelques minutes d'attente, qu'un Ulrich trempé, avec une serviette de bain autour de la taille vint leur ouvrir .

A visiblement gêné : oups, désolé Ulrich on voulait pas déranger .

U : oh mais c'est pas grave . Entrez, j'enfile un jean et un tee-shirt et je suis à vous . Sur ces mots, il partit en direction de la chambre .

A chuchotant : oula , j'étais trop gêné ... Mais toi non apparament ...

Y souriant : je l'ai déjà vu comme ça et bien pire .

A : comment ça ?

Y : tu crois qu'on faisait quoi la nuit à ton avis ?

A : c'est bon j'ai compris ...

Y rigola : mais non je plaisante ptite soeur .

U entendant des rires : je peux vous servir à boire ?

A : moi je veux bien un coca .

Y : et moi un ...

U : thé à la menthe , je sais .

Y rougit : merci ...

A : mais dit moi Ulrich , c'était qui cette fille qui te courait après ?

U : une fille qui est dingue de moi, je la connais ni d'Eve ni d'Adan cette nana, elle ma sauté dessus alors que je courrais tranquillement . Enfin au début, elle s'est joint à moi mais fur à mesure elle s'est rapprochée de moi . Je l'ai repoussé mais ça a pas suffit, du coup j'ai tapé un sprint et je vous ai aperçu .

A : ah d'accord ... Tu viens à la fête pour le jour de l'an à la fac ou pas ?

U : non, ça me dit rien ...

A : mais pourquoi ? Elle va être super, en plus on a réservé une parie du foyer avec des élèves de notre classe .

U : bof, je suis pas tenté et puis en célibataire c'est pas marrant dit-il en regardant Yumi qui s'étouffa avec son thé .

Y : bon, Aelita on y va ? Il se fait tard ...

A : oui, j'arrive .

La japonaise sortit sans un regard à Ulrich puis descendit les escaliers doucement . Aelita commença à sortir puis demanda une dernière fois : tu viendras Ulrich ?

U : je sais pas ...

A avec des yeux suppliants : allez , dit oui s'il te plaît grand frère ...

C'était la première fois que Aelita appelait Ulrich comme ça, ne pouvant résisté, il lui dit : d'accord tu as gagné princesse .

A : super !La fête commençe à 21h mais tu peux venir avant ou après, c'est comme tu veux .

U : ok .

A : à demain alors ... Elle sortit et rejoignit Yumi qui attendait dans le rez de chaussée .

Y : qu'est-ce que tu lui as dit ?

A : oh rien .

Y : allez dit moi !

A : hum ... D'accord, prépare toi .

Y : et bah vas y .

A eclatant de rire : et bah nan !

Y : roooh t'es méchante !

A : je sais . La japonaise lui courut après en riant , elles se taquinèrent ainsi jusqu'à ce qu'il soit l'heure de se coucher .

 

Le lendemain, Yumi se permit une petite grasse matinée jusqu'à dix heures . Une fois bien réveillée, elle alla se doucher puis s'habilla avec un jean bleu fonçé et un pull noir comme à son habitude . Elle enfila ses baskets puis sortit ppour aller au réfectoire , elle s'installa à une table après avoir pris deux croissants et un chocolat chaud . Elle croqua dans un croissant et fit une grimace , il n'était pas aussi bon que ceux d'Ulrich quand il allait les acheter à la boulangerie du coin . Il faisait ça tout les week ends pour déjeuner tranquillement au lit tout les deux en amoureux . Elle lâcha un soupir en repensant à ces moments de bonheur . Odd passant par là : bah alors Yumi , on dirait que tu es amoureuse ma parole ?

Y surprise : hein ? Euh non pas du tout !

O : tu es sûr ?

Y : oui , tiens tu veux mon pti dèj' ? C'est inmangeable ...

O : ah toi tu sait toujours comment me parler dit-il en fourrant un croissant dans sa bouche .

Y : c'est ça ... Tu as revu Jess ?

O se renfrognant : non, et j'ai pas envie de la voir .

Y : d'accord Odd, je demandais juste . Mais sinon, tu vas avec qui à la fête ?

O : avec Mika, elle a sut me convaincre . Et toi ?

Y : avec personne .

O : Ulrich ne vient pas ?

Y : apparament non , et puis que veux tu que ça me fasse qu'il vienne ou non . De toute façon , moi je reste dans ma chambre .

O : ah bah non alors ! Tu viens ! Sinon , je dis à Bastien que tu veux bien sortir avec lui .

Y : quoi ?? Non mais t'es dingue ! De toute façon , il ne te croiras pas .

O : on paris ? Je peut-être très persuasif quand je veux et tu le sais très bien .

Y : c'est bon, tu as gagné , je viendrais ...

O : yes !!!

Après cette rencontre avec le bourreau des coeurs, Yumi passa la journée avec Aelita et Bastien à la bibliothèque, le jeune homme ne lâchait plus la japonaise du regard ce qui commençait à l'agacer sérieusement . Grâce à cette journée, elle réussit à mettre un pont final à son dossier, elle n'était pas tout à fait sûr que cela convienne mais d'après d'autres élèves , il était vraiment bien rempli et ils disaient tous qu'ils la choisiraient comme avocate plus tard . Cela avait redonné sa bonne humeur à Yumi mais la précense d'Ulrich lui manquait toujours autant ... Et le jeune homme ,ne s'était pas montré .

 

Il était maintenant 22h et la fête battait son plein, Jérémy et Aelita étaient sur la piste de danse ainsi que Odd et Mika . La piste était blindé par les nombreux couples . Yumi observait ses amis qui s'amuser comme des petit fous . Bastien l'accosta et lui proposa une danse mais elle refusa disant qu'elle avait mal au crâne à cause de la musique . Celui-ci ne broncha pas et retourna voir sa soeur qui cherchait du regard Ulrich qui n'était toujours pas là .

A : mais c'est pas vrai ça ! Dites moi qu'il va venir !

T : pas sûr, tu lui as peut-être fait peur ...

A : comment ça ?

T : bah c'est pas moi qui lui ai courru après pendant une heure .

A : oui d'ailleurs il m'a échappé ce jour là ... Et toi Bastien , ça avance avec la japonaise ?

B : pas vraiment , depuis que Mika lui as parlé, elle est de plus en plus distante avec moi ...

A paniqué : quoi ?? Elle lui a parlé ? Quand ?

B : mon ami m'a dit qu'il les avait vu parlé la veille de noël .

A : ils ne faut surtout pas que Ulrich l'apprenne sinon mon plan pour le séduire est foutue !

B : pas de panique petite soeur, ton prince Ulrich n'est toujours pas là et puis je vais faire chavirer la japonaise ce soir .

T : tiens, en parlant du loup ...

A : quel loup ?

T : voilà Ulrich .

Ulrich apparu avec un baggy bleu fonçé délavé un peu partout , il avait un tee-shirt blanc avec une veste en cuir de couleur noir . Il enleva son casque et le mit à son coude puis se dirigea automatiquement vers Yumi à qui il fit une bise sur la joue .

U : salut Yumi ...

Y d'un ton sec : tu m'excuse, il faut que j'aille chercher quelque chose dans ma chambre .

U : ok, tu reviens après ?

Y : je ne sais pas, je suis fatigué ...

U parut déçu : ah ...

La jeune japonaise sortit de la salle d'un pas rapide et se dirigea vers les chambres du campus . Aelita , voyant Ulrich arrêta de danser pour le plus grand soulagement de Jérémy qui était couvert de sueur . Max les rejoignit quelques minutes après .

A : ah tu es venu ? C'est super !

Max : salut vieux !

U : salut ! Aelita, je peux te parler une minute ?

A : oui bien sûr .

Ils se dirigèrent donc vers la piste de danse pour parler tranquillement .

U : pourquoi Yumi est si aggressive avec moi ?

A : et bien ... Disons que tu lui as manqué et qu'elle n'a pas apprécié que tu ne viennes pas la voir pendant les vacances .

U : mais .. Elle m'a dit ne pas venir la voir ...

A : tout ce qu'elle dit, elle ne le pense pas vraiment .

U : j'aimerais bien qu'on se réconcilie, elle me manque ... Mais comment faire pour lui expliquer ? Je ne connais même pas la fille qui m'a embrassé ...

A : dis lui la vérité .

U : mais elle me hurle dessus avant que j'ai pu lui dire , j'ai tenté déjà plus de cinq fois sans succès ...

A : peut-être pour la nouvelle année, elle t'écoutera qui sait ...

U : peut-être ... Je vais aller la voir, mais il y a l'autre sangsue qui me surveille du coin de l'oeil dit-il en désignant Angelique .

A : je vais demander à Max de l'occuper .

U : oui mais il y a aussi ...

A le coupant : Bastien ? Ne t'inquiéte pas j'en fait mon affaire .

U : merci princesse . Bon et bien j'y vais alors .

A : d'accord dit-elle en lâchant la main d'Ulrich . Le jeune brun se dirigea donc vers la sortie puis s'arrêta en entendant Aelita l'appeler .

U : quoi ?

A : pas trop de bêtises dans la chambre .

U : on croirait entendre Odd au collège ...

La jeune fille aux cheveux rose, lui sourit puis demanda gentiment à Max de semer la zizanie entre Angélique et Taria . Puis elle se dirigea vers Bastien qui commençait à suivre Ulrich .

A : Bastien , où vas tu ?

B : voir Yumi pourquoi ?

A : elle m'a dit qu'elle arrivait dans une heure et qu'elle te donnerait sa réponse . Mais autrement, elle ne veut qu'on la dérange sous aucun pretexte .

B méfiant : mais et lui, il va où ?

A : Ulrich ? Il va nous chercher une bonne bouteille de champagne chez lui, il l'a oublié .

B : ah ... Tu es sûr ?

A : comme je suis sûr, que la réponse de Yumi sera positive mentit-elle .

Un sourire apparut sur le visage de Bastien puis il se dirigea vers le baby foot pour disputer un match avec ses amis . Angélique voyant partir Ulrich se précipita derrière lui avant d'être stoppé par Max .

Max : salut, ça te dirait une petite danse avec moi ?

A : euh ...

T : quoi ??? Pourquoi elle ??? Et pas moi ??!!!

A : tais toi ! Personne ne peut résister à mon charme légendaire dit-elle en jettant ses cheveux bruns en arrière .

T : Angélique, tu n'as pas le droit de me prendre Max, tu as dit que tu voulais Ulrich !

A : quoi mais n'importe quoi !

T : ah ouais ? Alors pourquoi tu as monté un plan pour les séparer ? Hurla t-elle .

A : mais arrête ...

T saisissant le micro-casque du DJ :non , j'arrêterais pas, espèce de morue !!! Le silence se fit, tout les regards se tournèrent vers les deux filles .

A : Taria, arrête je plaisantais pour Max ...

T : menteuse, Mika avait raison sur ton compte ! Tu ne pense qu'à toi !!! Ecoutez moi vous tous, vous savez le couple Yumi-Ulrich , vous vous en souvenez n'est-ce pas ?

Quelques hochements de tête se firent voir ainsi que des murmurments .

T : et bien cette fille dit-elle en montrant Angélique qui devenait rouge de honte _ c'est à cause d'elle que ce joli couple a cassé ! Tout ça parce qu'elle voulait Ulrich alors je vous le dit , faites attention à votre copain mesdemoiselles, parce qu'avec elle on ne sait jamais !_

B défendant sa soeur : mensonges !! Tu n'as aucune preuve de ce que tu avances !

T : alors toi Bastien, tu aurais mieux fait de te taire ! Qu'est ce que tu es en train de faire depuis qu'ils ont cassé ? Vas -y dit le !

B visiblement mal à l'aise : moi ?? Mais rien du tout ...

T : tu es aussi menteur que ta soeur , tu essaye d'avoir la japonaise pour toi !

B : hé qui ne tente rien n'as rien, pas vrai les gars ? dit-il en s'adressant à ses amis .

Des réponses négatives se firent entendre , puis un brouhaha envahi la salle des fêtes . Certains hurlaient : quelle honte !!! ou d'autres encore : dehors , les menteurs et les tricheurs !!!

Bastien et Angélique se firent encerclé bien vite par une vingtaine d'élèves qui les attrapèrent .

A : ahhh ! Ne me touchez pas !

B : vous n'avez pas le droit !

Le groupe d'élèves les jettèrent dehors et fermèrent la porte drrière eux . Odd les attendant dehors avec Mika .

Le jeune chatain se releva et ajusta sa cravate de travers puis s'exclama : quoi ? T'as un problème le blondinet ??? !!!

O lui mit son poing dans la figure ce qui fit repartir Bastien en arrière : ça, c'est pour ce que tu as fait à mes amis ! Et tu ferais mieux de te planquer parce que quand Ulrich va savoir ça, il va te réduire en pâté pour chien . Et encore je plains ces pauvres bêtes si ils doivent te manger , tu es si mauvais qu'il recracheraient !

Bastien se tint le nez qui saignait abondamment mais resta silencieux .Comme aucune réponse ne se fit savoir, Odd rentra dans la salle avec sa cavalière .

A pleurnichant : Bastien ! Ils ont déchiré ma robe et je me suis cassé un ongle .

B : Angélique ...

A pleurnichant toujours : oui ?

B : la ferme !!!

La jeune brune eut un hoquet de surprise mais resta silencieuse .

B : appelle papa !

A : pourquoi ?

B : parce que je ne veux pas me faire tabasser demain par le sportif !

A : mais ...

B : tout de suite !!

A : d'a ...D'accord .

 

Un peu plus loin, Ulrich arrivait maintenant devant la chambre de Aelita et Yumi , il inspira un bon coup puis toqua .

Y : quoi ? Qui c'est ?

U changeant sa voix : euh ... C'est ...C'est Bastien ...

Y : j'ai pas envie de te voir Bastien , je suis fatigué .

U : ça ne prendras pas longtemps ...

Y soupira derrière la porte puis déverouilla celle-ci . Elle s'avança ensuite jusqu'au fond de la pièce sans regarder son visiteur . Ulrich profitant de cette situation , posa son casque sur l'un des lit puis se plaça derrière Yumi . La japonaise se retourna et surprise recula .

Y : Ulrich ???

U la plaqua contre le mur puis dit : oui , lui même !

Y : mais ...

U : il faut qu'on parle Yumi ! Ne laissant pas le temps à la jeune fille de répondre, il reprit : Yumi, il faut que tu sache, je ne connais pas cette fille qui m'a embrassé, même pas du tout et j'ai pas envie de la connaître ! Je n'aime que toi, s'il te plaît crois moi ! Tu me manque trop, je t'aime !

Y : Ulrich ...

U : je sais ce que tu vas me dire ! Tu vas me dire que tu t'en fiche et que c'est fini pour de bon nous deux, mais laisse moi au moins faire ça dit-il en l'embrassant tendrement . Une fois le baiser terminé, il se recula et regarda Yumi dans les yeux . Bizarrement, la japonaise n'avait opposé aucune résistance face à son baiser .

Elle inspira un bon coup puis le gifla , une belle marque rouge apparu sur la joue droite du jeune homme .

Y : ça , c'est pour ne pas être venu me voir pendant les vacances !

U : mais ...

Une autre giffle partit et fit une autre marque rouge mais cette fois-ci sur la jour gauche .

Y : celle-la c'est pour t'être laissé embrassé par une autre fille que moi ! Et ça dit- elle en saisissant le visage rouge du jeune brun,ça ,c'est pour avoir eu le courage de venir me voir pour me dire la vérité que je savais déjà .

Après avoir prononçé ses mots, elle donna un baiser doux, sucré, tendre, amoureux au jeune homme qui décontenançé ne répliqua pas . Ce baiser se transforma vite en un baiser passioné une fois que le jeune homme eut repris ses esprits . Les mains de celui-ci glissèrent sur les hanches de la jeune fille puis il lui déposa de multiples baisers dans le cou se qui fit éclaté la japonaise dans un rire cristallin qui résonna tel une mélodie merveilleuse au oreilles d'Ulrich .

Après s'être embrassés de nombreuses fois, le jeune homme glissa sa main dans le dos de la japonaise pour défaire la fermeture éclair de la robe noir de Yumi . Le tissu glissa le long du corps de la jeune fille pour finir sa course par terre, la japonaise poussa ensuite le jeune homme sur le lit puis se mit à califourchon sur lui en riant .

Y : Ulrich, tu ne vas pas recommençer à jouer les vilains garçons j'espère ...

U : moi ? Non je suis très sage dit-il en entraînant la jeune fille dans un baiser fougueux .

Y après ce baiser : et c'est ça que tu appelles très sage ? Il faudra faire mieux pour m'en convaincre .

U : aucun problème mon ange ...

 

Un peu plus loin, dans le foyer, le décompte était lançé .

Etudiants : 10,9,8,7,6,5,4,3,2,1 et BONNE ANNEE !!! Hurlèrent t-ils tous en coeur . La musique reprit son rythme normal avec la plupart des couples s'embrassant avec notamment Max qui déposa un doux baiser sur les lèvres de Taria pour la remercier d'avoir fait éclaté la vérité au grand jour . Odd lui, entraîna Mika sur la piste de danse pour un slow et fut suivit par de nombreux couple tel que Aelita et Jérémy . Cette magnifique soirée se termina sous les coups de six heures du matin, Aelita sachant pertinament que la porte de sa chambre serait fermé , s'invita dans la chambre de Jérémy qui n'était pas très enthousiasme à cette idée mais qui se laissa convaincre par un doux baiser de sa petite amie .

 

Après ce magnifique réveillon, deux semaines s'écoulèrent, les cours avaient reprit ainsi que la routine pour nos ancien héros . Yumi était retourné habité dans l'appartement d'Ulrich pour le plus grand plaisir de celui-ci . Bastien et Angelique avaient réussi à échapper de justesse à la colère du jeune brun . En effet, Ulrich le lendemain avait retourné la fac sans dessus dessous pour retrouver les deux ordures qui avaient essayé de le séparer de sa Yumi . Mais manque de chance, Bastien et sa soeur avaient pris la poudre descampette depuis la veille .

Odd lui, sortait plus souvent avec Mika . Il refusait toujours son statut de père et évitait à tout prix de croiser Jess . La jeune rousse, elle s'épanouissait et avait vraiment hâte d'accoucher malgré la froideur de Odd, elle espérait toujours qu'il reviendrait ...

 

Ulrich, vers 17h attendait Yumi, qui était encore en cours de droit , le professeur ne voulait décidément pas les lâcher ... Cela faisait une demi heure que le cours était terminé mais comme les élèves suivaient pour la plupart, il avait continué son explication qui s'était étalé sur une bonne demi-heure .Le beau brun décida donc , de s'allonger sur sa bécane .

Max qui passait par là l'interpella : hé Ulrich !

U somnolant déjà : hum ?

Max : oublis pas, demain on part en compétition de pentchak-silat .

U : hein ? A h oui c'est vrai .

Max : bon je te laisse dormir , à demain !

U : oué a demain ... Mince, je l'ai pas dit à Yumi, elle va m'écorcher vif ... Rooh et puis qu'est-ce qu'elle fait ?! Y-en a marre ! Une demi heure que j'attend moi !

Dans la salle , le professeur avait enfin achevé son explication ; pour le plus grand soulagement de ses élèves . Yumi n'étant pas préssée, prit tout son temps pour ranger ses affaires au contraire de Aelita qui fila à toute vitesse à la bibliothèque, là où Jérémy lui avait donné rendez vous . Comme tout les élèves étaient sortis, la japonaise en profita pour poser des questions à son professeur qui lui répondit avec joie .

Aelita passa devant le jeune brun qui était toujours allongé sur sa moto , elle s'approcha de lui puis lui dit : bonsoirUlrich !

U : salut princesse, tu saurais pas où est Yumi ?

A : encore dans la salle avec le professeur . Bon tu m'en veux pas, faux que je file !

U se redressant : ok merci .

La jeune fille aux cheveux roses pressa le pas et fut vite hors de portée du regard du jeune brun qui tambourinait sur la selle de la moto .

N'en pouvant plus, il entra dans la grande salle puis s'éclaircissa la gorge pour signaler sa précense .La japonaise lui fit signe d'attendre ce qui l'agaça de plus belle . Mais il se résigna savant à l'avance le savon qu'elle allait lui passer lorsqu'il allait lui annoncer qu'il partait le lendemain en compétition .

Vingt minutes plus tard, Yumi sortit de la salle avec son professeur . Après l'avoir remercié d'avoir répondu a ses questions, elle se dirigea vers Ulrich qui l'attrapa par la taille pour l'embrasser langoureusement .

Yumi le repoussa : Ulrich ! Tu peux pas attendre ??

U : non, tu me devais bien ça, je poirote depuis au moins une heure ! Dit-il sur un ton de défi

Y : tu aurais au moins pu attendre que mon prof s'en aille .

U : d'accord, excuse moi ...

Y : c'est pas grave, bon allez on rentre ?

U : oui ...

Le couple enfourcha la moto noir, puis s'éloigna à toute vitesse sous les yeux du professeur .

Pensée du prof : une fille si belle et intelligente avec un délinquant pareil ... C'est bien dommage ...

 

Après un court trajet en moto, le couple arriva à l'appartement . Ils montèrent les deux étages puis une fois à l'intérieur du petit studio, ils se dirigèrent chacun de leurs côté. Le regard d'Ulrich fut attiré par un papier rose pétant accroché à la porte du frigo « je ne rentre pas ce soir, je traîne avec des potes. N'oubliez pas de donner à manger à Morfalou . Odd »

La japonaise, elle s'installa sur le canapé avec ses notes sur les genoux et commença à les relire . Ulrich, une fois après avoir jeter le post-it rose s'assit à côté de sa petite amie et lui enleva ses notes des mains puis il l'embrassa amoureusement, la japonaise lui rendit son baiser puis lui dit : oulà, quand tu fais ça, c'est que tu as quelque chose à me dire non ?

U innocent : mais non voyons . Je n'ai plus le droit d'embrasser ma petite amie maintenant ?

Y : si, si c'est juste une intuition ...

U : et bah non, j'ai rien à te demander ni à te dire dit-il en continuant à l'embrasser .Après de longs baisers , il se recula et reprit : euh ... En fait, il faut que je te dise un truc ...

Y : j'en était sûr, tu ne sais pas mentir ! Bon bah va y je t'écoute .

U prévoyant déjà son coup : tu promet de pas te fâcher ?

Y méfiante : dis d'abord et je verrais après .

U : bah voilà ... En fait demain je pars en compétition pendant une semaine ...

Y : quoi ???!!! Non mais tu te fous de moi là ???

U : bah non ...

Y : tu le sais depuis quand ?

U : euh ...depuis qu'on s'est séparé ...

Y : et tu pouvais pas me le dire ??

U : mais Yumi ... On ne se parlaient presque pas ...

Y : je ne veux pas le savoir ! Mr à bien eu le courage de venir me trouver dans ma chambre à la nouvelle année ! Pourquoi ne pas me l'avoir dit le lendemain ?

U : mais j'y ai pas pensé ...

Y : oui et bah moi je te dis , c'est non ! Tu m'aurais prévenu une semaine à l'avance, la ok ! Mais la veille pour le lendemain ! Ah non alors !

Elle le poussa et repit ses notes pour s'installer sur le lit de la chambre .

U grognat : et zut ! Comment je vais faire pour me faire pardonner encore ? Elle va pas me parler de la soirée c'est sûr ...

 

Pendant ce temps, Odd flanait dans le parc de la faculté avec Mika . Le jeune blond s'approcha de la jeune fille et l'embrassa tendrement mais Mika semblait soucieuse . Il s'arrêta et la regarda dans les yeux puis lui dit : qu'est-ce que tu as ? Tu es bizarre aujourd'hui .

Mika : c'est juste que je pense à quelque chose ...

O souriant : et c'est quoi cette chose ? Tu veux me demander en fiançaille c'est ça ? Dit-il avec un air plaisantin .

Mika : non c'est pas ça ...

O : c'est quoi alors ?

Mika : ne te vexe pas mais je pense à Jess . Tu es sûr de ne plus l'aimer ?

O se renfogna au nom de la jeune fille : je ne l'aime plus !

Mika : pourtant vous formiez un joli couple , ça faisait bien un mois que vous sortiez ensemble ... Et d'après tes amis , c'est rare que tu reste aussi longtemps avec une fille ...

O : c'est de l'histoire ancienne .

Mika : ... Odd ...

O : quoi ?

Mika : je peux savoir pouquoi tu as cassé ?

O se radoucit puis l'enlaça amoureusement : trop possessive, trop jalouse, trop câline ... Enfin tout le contraire de toi quoi !

Mika : d'accord . La jeune fille lui sourit puis l'embrassa

 

A quelques pas du jeune couple, se trouvait la bibliothèque, Aelita et Jérémy se chamaillaient à voix basse .

A : tu vas arrêter d'être jaloux oui ?

J : je suis pas jaloux ! Je me pose juste des questions , alors répond : c'est qui ce Peter ?

A : qu'est-ce que ça peut te faire puisque tu n'es pas jaloux .

J : je l'ai vu te tourner autour plusieurs fois et ça m'énerve . Comment il est ?

A sur un ton taquin : alors, il est brun assez mignon d'ailleur, intelligent, sympathique, charmeur et c'est un as en informatique .

J serra son crayon si fort qu'il se brisa en deux

A éclatant de rire : mais je rigole ! Je n'aime que toi , tu es mon petit informaticien favori . Je t'aime dit-elle en lembrassant sur la joue .

J : moi aussi je t'aime Aelita, je ne veux pas te perdre c'est tout ...

A : tu ne perdra pas donc tu me promet d'arrêter ta jalousie ?

J : promis .

A : et bah tu vois c'est pas si compliqué !

J marmonnant : mais qu'est-ce qu'il a de plus que moi ce Peter ?

A l'ayant entendu lui tapa sur la tête avec un manuel : mais tu vas arrêter oui !

J se massant la tête et riant : mais je rigole princesse .

Les quelques élèves qui étudiaient grognèrent d'impatience jusqu'au moment où un surveillant qui sortait de derrière une étagère les interpella : et vous deux !

J : nous ?

Surveillant : si vous voulez roucouler c'est dehors compris ?

J : on roucoule pas .

Surveillant : vous repondez en plus ? Allez dehors, hors de ma vue !

Les deux jeunes hochèrent la tête puis dépité sortirent de la bibliothèque . Une fois dehors, Aelita s'exclama : c'est bien la première fois que je me fais virer d'une bibliothèque !

J souriant : moi aussi , mais je trouve ça excitant !

A : oui !

J : bon , il faut trouver un autre endroit pour étudier ... On va dans ma chambre ? Enfin si ça te dit bien sûr , je te force pas .

A : mais avec plaisir très cher .

 

Dans l'appartement, Ulrich tournait en rond . Il se dirigea d'un pas las dans la kitchenette et continua ses cercles , réfléchissant toujours à comment se faire pardonner par sa belle . Morfalou, le beau et joyeux golden retriever de Odd l'observait avec lassitude coucher contre le frigo . Il aurait pu rester dans cetet position encore longtemps mais décida de réclamer à manger . Il s'étira puis se mit à japper autour du jeune brun qui fut sortit de ses pensées par ses jappements sonores .

U : quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ?

Le jeune chien se mit à sauter sur les meubles en désignant un placard précis ;

U se gratta la tête puis s'exclama : ah tu as faim c'est ça ? Dit-il en pensant avoir une réponse positive .

Au mot «  faim » le chien se mit à sautiller dans tout les sens pour finir sur Ulrich qu'il avait renversé sans mal . Il lui barbouilla le visage de coups de langue jusqu'à ce que le jeune homme le repousse .

U : c'est bon arrête tu as gagné ! Il ouvrit donc le placard après avoir saisi la gamelle du chien puis sortit un paquet de croquette à la viande . Il versa une bonne collation dans la gamelle puis la déposa à terre . Morfalou comme son nom l'indique se jeta sans vergogne sur la nourriture .

Le jeune brun l'observa quelques instant s'empiffrer , son regard s'illumina soudain : je sais !!! Je vais préparer le dîner comme ça elle me pardonnera , c'est sûr ... Hum mais qu'est-ce que je pourrais cuisiner ?... Des raviolis japonais seraient pas mal du tout ... Oui c'est ce que je vais faire !

Il s'attela donc aux fournaux , sortant tous les ingrédients dont il avait besoin ainsi que les notes de cuisine de Yumi . A peine mit-il les quelques aliment dans la poêle qu'une gerbe sauta sur son beau tee-shirt blanc .

U grognant : arg ! Mon tee-shirt ! Il me faut quelque chose pour me protéger .... Il balada son regard dans la petite pièce puis tomba sur le tablier de Yumi . Il rigola d'avance en s'imaginant dans cet accoutrement ridicule . Une fois l'avoir enfilé, il se réatella à la tâche . Au bout d'une demi heure, la japonaise arriva pour préparer le dîner mais le jeune brun la poussa en dehors de la pièce en lui disant qu'il l'appelerait .

Yumi haussa les épaules et s'installa devant la télévision avec un sourire au lèvres «  Ulrich est terriblement sexy dans cette tenue » pensa t-elle .

Elle éclata de rire puis se mit à zapper furtivement .Une heure plus tard, le beau brun se plaça devant la japonaise qui dormait à poing fermé devant un film à l'eau de rose . Il en profita pour l'embrasser sur les lèvres mais elle le repoussa .

Y grognant : Ulrich , tu n'es toujours pas pardonné , donc aucun bisou c'est clair ?

U rigola ; oui ma puce , c'est promis .

Y : bon , pourquoi tu m'as réveillé ?

U se releva et avec un air fier malgré son tablier il s'exclama : le dîner de madame est servi !

Y : mademoiselle !

U taquin : oui madame ! Pardonnez moi madame !

Y : grr ... Tu m'énerve .

Elle se leva et tout en rattachant ses cheveux, se dirigea vers la cuisine . Ulrich très gentleman, la guida jusqu'à sa chaise et s'inclina : si mademoisele veut bien me faire l'honneur de s'assoir .

Y ne lui répondit pas mais était néanmoins amusé par le petit manège de son compagnon . Ulrich ammena donc le plat de ravioli et récita d'un air solonnel : je suis navré mademoiselle, mais malgré mes nombreuses tentatives pour cuisiner des raviolis japonais toutes ont été désastreuses. Mon choix c'est donc dirigé sur des raviolis en boîte qui sont tout aussi succulent .

Y ne put s'empêcher d'éclater de rire et commença à manger le contenut de son assiette une fois calmé .

Ulrich avala ses raviolis puis dès que la japonaise eut fini, il s'occupa de la vaiselle en prenant une pause très éféminé avec son tablier .

U rejettant sa tête en arrière : ne suis-je pas sexy comme cela ?

Y riant : qu'est-ce que tu es bête par contre !

U : alors votre jugement mademoiselle ? Suis-je pardonner ou pas encore ?

Y : je ne sais pas, je vais réfléchir . Va prendre ta douche en attendant .

U : à vos ordre mon capitaine dit-il en lui déposant un rapide baiser sur son épaule avant de s'enfuir sous la douche . Yumi fut parcouru d'un frisson mais se dirigea vers le petit salon .

Après avoir passé une demi heure sous une douche brûlante, le beau brun en sortit avec un nouveau baggy bien descendu laissant voir son boxer noir et torse nu comme à son habitude . L'eau dégoulinait encore de ses cheveux ébouriffé une fois de plus .

Il prépara ensuite son sac de voyage puis le mit dans le couloir, histoire de ne pas l'oublier le lendemain . Une fois cela fait, il entra dans la chambre mais se fit plaquer contre le mur par la japonaise qui aussi rapide qu'une tigresse ne lui laissa pas le temps d'esquiver . Il était maintenant plaqué contre le mur avec une jolie japonaise en boxer noir et en débardeur laissant voir ses jolies cuisses fines . Elle le tenait fermement et avait son regard fixé dans le sien , des mèches rebelles s'étaient échappé de sa queue de cheval et elle avai sur les lèvres un sourire amusé .

U : tiens mademoiselle a pris sa décision on dirait ...

Y : que tu es perspicace Ulrich Stern .

U : je sais , on me le dit souvent ... Alors c'est quoi dit-il tel un enfant à qui on a promis une glace si il est sage .

Y : j'ai décidé de te pardonner à plusieurs conditions .

U : tout ce que tu veux !

Y : tout d'abord, je ne veux plus que tu me prévienne la veille pour le lendemain alors que tu pars pendant une semaine . De deux, promet moi de ne plus refaire la cuisine, non pas que ton repas était mauvais, d'ailleurs il était très bon mais c'est juste que tu a jeté 50 euros d'ingrédients ...

U : oups ...

Y : et troisièment , tu as intêret à être convainquant ce soir ... dit-elle avec une voix mystèrieuse

Un sourire se dessina sur les lèvres du beau brun puis il s'exclama : vous en doutez madame ?

Y lui donna un petit coup de poing qui ne fit guère de mal au bel homme musclé qui était devant elle : mademoiselle !

U : oui c'est vrai , excuse moi ma geïsha dit-il en desserant l'etreinte de la japonaise sur lui . Il l'entraîna dans un baiser amoureux que la japonaise ne repoussa pas cette fois ci ...

 

 

Un peu plus loin, vers le cinéma de la ville . Odd et Mika sortaient de la salle , la jeune fille tremblait encore de peur à cause du film que Odd avait choisi . Le jeune blond, lui complétement blazé la blottit contre lui en riant doucement .

O : il t'as fait si peur que ça ce film ?

M : tu m'étonne que j'ai eu peur ! Il y a des zombies partout ! C'est le même genre qu'' Alien cette horreur !

O : oh non , Alien c'est pas pareil ... Mais qu'est-ce qui t'as fais peur ?

M : je ne dirais rien , tu vas pas arrêter de m'embetter après ...

Le blond sourit puis ils continuèrent leur chemin jusqu'au moment où un chien errant sortit d'entre les poubelles .

M sursauta et sauta littéralement au cou de Odd qui faillir tomber : ahhhhh !!!

O : mais calme toi, ce n'est qu'un chien .

M : il est comme dans le film !

O explosa de rire : ahhh c'est donc quand Jack arrive dans le cimetière pendant la nuit noire et que le zombie chien lui saute à la gorge et le dévore !

M grognant en descendant des bras de Odd : bon bah ça va ...

O l'enlaça puis l'embrassa sur la joue : mais t'inquiète même si tu as peur je t'a.... euh c'est pas grave !

M : tu allais dire quoi avant ?

O : rien d'important dit-il en la plaquant contre le mur de la rue , la jeune fille envoûté ne répliqua pas et se laissa embrasser fougueusement par Odd qui passa ses mains sous le pull de la jeune fille .

Mais ce petit instant d'intimité fut brisé par une joli voix que Odd fuyait depuis fin décembre .

Jess : coucou vous deux ! Dit-elle ave un joli sourire .

Mika soudain gênée , repoussa Odd qui tourna les talons à la vue de Jess.

Jess dévorant des yeux Odd qui était très séduisant même de dos : au revoir Odd ....

O avec une voix étouffé : 'lut .

Une fois que le beau blond eut fait faubond aux deux filles, Mika engagea la conversation .

M : euh ... Jess , tu ressent encore des sentiments pour Odd n'est-ce pas ?

J : oui bien sûr .

M : mais ... sa ne te dérange pas que je sois avec lui ? Et d'élever ton enfant seul ?

J : si c'est son choix, il peut sortir avec toutes les filles qu'il veut après tout je ne suis pas sa femme .

Pour le bébé , ça ne me dérange pas, ma mère m'a bien élevé seule dit-elle en haussant les épaules .

M : ah ...Et ... il reste combien de temps avant que tu accouches ?

J réfléchit puis dit : hum environ 7 mois .

M : d'accord et bien je te souhaite bon courage ...

J toujours souriante : merci .

La jeune blonde tourna le dos à la futur maman et s'enfonça dans la ruelle obscure, elle marchait assez rapidement ignorait les bruits inquiétant de la nuit , elle était plongé dans ses pensées «  elle est courageuse quand même ... » , «  pourquoi Odd l'a abandonné ? Un enfant ça s'asume ... » ; « Est-ce que Odd malgré ce qu'il me dit ressent encore des sentiments pour elle ? Je crois que je ferais mieux de me détacher de lui ... Mais je ne peux pas, je l'aime c'est sûr . J'aime quand il me serre, m'embrasse ... J'aime tout ce qu'il fait ... Mais malgré ça c'est un courreur de jupon et il finira par me briser le coeur . J'en suis sûr ... »

 

Le lendemain, Ulrich se réveilla vers les 6h00, il ouvrit doucement les yeux en sentant la tête de la belle japonaise contre son torse musclé. Il l'a regarda avec amour puis lui déposa un petit baiser sur son l'épaule nue et douce . Il se dirigea ensuite en faisant le moins de bruit possible à la douche , il régla sur l'eau chaude et s'engouffra sous l'eau brûlante .

Yumi, se réveilla tout en écoutant l'eau couler sur le corps du jeune homme , elle voulut se lever mais elle se rendit compte qu'elle était nue dans le lit, seul le drap blanc la couvrait . Elle se décida donc de s'enrouler dans le drap et de rejoindre son petit ami sous la douche . Une fois arriver dans la salle de bain, elle laissa glisser le tissu soyeux par terre et rentra dans la cabine . Ulrich sous la douche brûlante, sentit qu'on l'enlaçait tendrement . Il se retourna et vit sa petite amie encore toute endormie .

Il sourit puis l'embrassa amoureusement en guise de bonjour . Mais Yumi prolongea le baiser pour lui dire doucement en le serrant : je ne veux pas que tu partes ...

U : moi on plus mais il le faut .

Y grogna : hum ...

Le jeune brun la serra puis lui chuchota des mots doux qui firent sourire la japonaise . Après cette petite douche en toute intimité, Ulrich s'habilla avec l'un de ses baggys cette fois ci il avait choisi le bleu fonçé, délavé au niveau des cuisses . Un dragon ornait le tissu et passait par diverses endroits pour terminer en bas de sa jambe gauche . Il enfila ensite un débardeur noir puis une chemise blanche par dessus qu'il laissa déboutonné . Il se peigna vite fait bien fait et alla voir Yumi qui s'habillait dans la chambre .

Y surprise , prit la couette du lit et se la plaqua sur la poitrine .

U sourit : pourquoi tu te caches ? Je t'ai déjà vu nue plus d'une fois dit-il en s'approchant doucement d'elle .

Y : tu m'a surprise c'est tout . Imagine si ça avait été Odd ...

U : Odd n'est pas là et tu le sais ... Serais- tu timide en ma présence ? Dit-il d'un ton taquin

Y : timide ? J'ai jamais vu plu timide que toi mon cher .

U : bon et bien si ce n'est pas de la timidité , c'est de la peur .

Y : de la peur ?? N'importe quoi !

U : d'accord, et bien montre moi comment tu te défend alors ...

Y fit une prise au jeune homme qui l'esquiva aisément . Ayant lâché la couverture, Ulrich rigola puis déclara avant de s'enfuir en courant : sexy ton boxer ...

La japonaise rougit puis replaqua la couverture contre elle . Une fois habillé, elle se dirigea vers le beau brun qui s'apprêtait à partir .

Y d'un ton jaloux : où est-ce que tu vas comme ça ?

U : bah au bus , il part dans à peine un quart d'heure , faut que je me dépêche ...

Y l'attrapa avec force par le col de sa chemise et l'attira contre elle : je te jures Ulrich Stern que si tu dragues qui que ce soit , je t'étripe ! Compris ?

U : oui chef dit-il en lui déposant un baiser sur les lèvres ; Yumi entoura son cou de ses bras et l'embrassa langoureusement .

Y s'écartant : tu m'appelles en arrivant ?

U : mais oui ne t'inquiètes pas . Allez je file ...

Y : je t'aime .

U : moi aussi ma belle geïsha ... Bouhouhou je veux pas partir ...

Y riant : allez file gros bêta , tu vas te prendre un savon par ton prof .

Après ces mots, le jeune brun descendit en courant les escaliers et fila jusqu'au point de rendez vous

Une fois arrivé, il était essouflé , toute la classe était installé dans l'autobus sauf lui .

P : Stern ! Pourquoi es tu en retard ?

U : désolé Mr, mais à pied c'est pas pareil qu'en moto le tajet .

P : quel super déduction , allé grimpe et installe toi vite ! Et que je ne t'entende plus compris ?

U : oui Mr dit-il en balançant son sac de voyage dans les bras du prof qui vascilla sous le poids du sac .

P : humf mais il pèse une tonne son sac !

Ulrich se hissa dans le bus confortable et se balada dans l'allée où il en profita pour saluer ses camarades . Max l'apela en lui fesant signe que la place à côté de lui était libre, il se dirigea donc vers son ami mais Katie attrapa le bras du jeune homme qui surpris , bascula à côté d'elle .

U : mais qu'est-ce que tu fais Kat...tie ?

K : bah le bus va démarrer et la place est libre donc tu viens à côté de moi dit-elle avec un grand sourire .

U grognant : super ...

Le bus démarra, et le prof voulant uiliser le micro pour parler à ses élèves leur vrilla les tympans car un bruit assourdissant sortit des enceintes qui étaient réglé sur la mauvaise fréquence .

U grimaçant : arg ça y est je suis sourd à vie !

K : tu veux que je te masse les oreilles mon pauvre Ulrich ?

U s'écartant de Katie : non non ça ira, je vais m'écouter un peu de musique douce pour me reposer .

K : te reposer ?

U : bah oui, j'ai pas dormi de la nuit dit-il en plaçant ses écouteurs dans les oreilles .

K : mais attend on peux plus parler avec ta musique ...

U : tant mieux .

K : mais ...

U chantonant : je te t'entend plus ....Zzzzzz fit-il en faisant semblant de dormir . Les quelques camarades qui les entouraient pouffèrent de rire . Katie furieuse donna un violent coup de pong dans le fauteuil en face d'elle .

 

 

Etant en week-end, Yumi alla se promener avec le chien de Odd . Comme il était environ 7h00 et que l'on était samedi, les rues de la ville était silencieuse et déserte . Le beau golden retriever, heureux de trotter dans l'air frais du matin, emmena la japonaise dans le parc pour prolonger sa balade . Une fois rentré à l'intérieur, il sautilla et jappa pour faire comprendre qu'il voulait qu'on le détache .

Y souriante lui détacha la laisse : toi au moins t'es moins bête que Kiwi ...

Une voix derrière elle : qui a dit que Kiwi était bête ?

Y sursautant : Odd ! Tu m'as fait peur crétin !

O ricannant : mais c'était le but , belle geïsha .

Y : je sais pas ce qui me retient de te ... mais dit-moi, comment ça se fait que toi, Odd le plus grand dormeur de tout les temps , tu sois dehors un samedi matin ??

O : j'avais envie de flâner, un artiste doit se balader pour trouver l'inspiration dit-il avec un air hautain .

Y : ça va tu n'as pas les chevilles qui enflent ?

O : non, non ça va .

Y : pourquoi tu n'es pas rentré hier soir ?

O : j'sui allé voir un film avec Mika ... Retour aux cimetières 2 , c'était géant !!!

Y : je m'en doute, tu es un fanatique de ce genre d'horreur mais tu y es vraiment aller avec Mika ?

O : oui pourquoi ?

Y : bah et Jess ? Tu n'acceptes toujours pas le fait qu'elle est enceinte de ton enfant ?

O se renfrogna : j'ai pas envie d'en parler !

Y ne voulant pas le forcer : d'accord mais si tu veux en parler, n'hésite pas je serais toujours à ton écoute à n'importe quelles heures .

O : oui oui t'inquiètes ...

Y : sinon les cours ça marche ?

O : oh bah , oui ça va la fac c'est cool ... J e vais rarement en cours mais quand j'y vais je me donne à fond !

Y : tu devrais y allait régulièrement sinon tu vas rater tes épreuves du deuxième trimestre et si c'est le cas , tu sait ce que ça veut dire ...

O : je sais ... Dehors Odd .

Y : exactement, mais sinon si tu as besoin d'aide à l'écrit , je peux t'aider

O : non c'est pas la peine ... A quoi que ...

Y : quoi que ?

O : j'ai une dissertation à faire sur les arts appliqué et le sujet c'est sur le Japon, tu t'y connais toi non ?

Y : hum en arts je suis pas très callé mais je peux toujours essayé . On le fait cette aprèm et dimanche , j'ai mon week-end de libre, juste quelques notes à retaper sur l'ordinateur et comme ...

O : ton prince n'est pas là , tu es à ma disposition dit-il en riant .

Y : tout à fait ! Bon et bien rendez vous cet aprèm ?

O : hum ... Oui ... Ah bah en fait non, cette aprèm je vais au skate park avec des potes de classe .

Y fronçant les sourcils : Odd, tu veux vraiment te faire virer ? Et finir sans diplôme ?

O : ça va j'ai compris ... Pas de skate park ...

Y : on l'a fait à la biblio ta dissert ?

O grimaçant : j'suis allergique à cet endroit ...On peut pas le faire tranquillou dans l'appartement ?

Y : si tu préfère , j'irais chercher des livres sur les arts avant alors .

O ; merci ma Yu' t'es géniale !!

Y : hep ! Hep ! On commence maintenant alors !

O : quoi ?? Mais t'es ouf ! Il est à peine 7h30 , tu veux me tuer en plus ... Un énorme gargouilli se fit entendre .

Y éclata de rire : t'as pas déjeuné ! Et bien on déjeune avant si tu veux .

O : d'accord mais à deux conditions ...

Y : lesquelles Mr le difficil de service ?

O : je veux que tu me fasses le même petit déjeuner que ton cher et tendre Ulrich quand il a été très convaincant la nuit au lit dit-il avec un sourire malin .

Y rougit : qu'est-ce que t'es bête alors ! Tu me fais fait rougir imbécile !

O éclatant de rire : mais je rigole : Non je veux le même avec les trucs japonais que la dernière fois mais sans baguette hein !

Y : c'est d'accord . Bon on y va ?

O : let's go !

Y étonnée : tu parle anglais toi maintenant ?

O : je connais que cette phrase ...

Y soupirant : j'me disais aussi ...

Les deux amis rentrèrent à l'appartement où Yumi prépara le petit déjeuner de Odd avant d'aller à la bibliothèque pour faires quelques recherches et emprunter des livres .

Une fois cela fait, elle rentra à l'appartement pour commencer le devoir de Odd . Quel fut sa surprise de le trouver endormit et ronflant comme un sapeur sur le canapé . Elle préféra donc le laisser dormir et commença seule à rassembler ses idées pour la disserte de son ami .

 

Plus loin, plus précisément dans les Pyrénées, le bus stoppa enfin son trajet . Les élèves endormit se firent réveiller en sursaut par le professeur qui leur hurla dessus un : DEBOUT LES BELLES AU BOIS DORMANT !!!!

Tous firent un bond dans leurs fauteuils et descendirent mollement du bus en récupérant leurs bagages . Ulrich était toujours avec Katie qui était bien décidé à profiter de cette semaine d'entraînement , pas de Yumi, elle avait donc le champs libre ...

U grognant : tu veux pas me lâcher un peu Kat ?

K : non pour une fois qu'on est tous les deux et puis je vais pas te manger !

U : hum ...Il s'étira , puis déclara en se frottant les bras : woh ! Il fait froid ici !

P : et oui, rien de mieux que l'air des montagnes pour se purifier complètement !

U : hum , vous savez qu'un bain brûlant c'est très efficace aussi ...

P : ah bon ? Je ne savais pas, bon c'est pas grave ... RASEMBLEZ VOUS BANDE DE LAVETTES !! hurla t-il .

Les élèves se rassemblèrent en sursaut autour du professeur .

P : alors pour mon groupe de pentchak, vous avez quatre jours pour vous entraînez à fond ! Un professeur vous encadrera .

K : et les deux derniers jours ?

Max complètement détendu : on fait la sieste ...

P : hors de question Mr Storm ! Les deux derniers jours aura lieu une rencontre avec la fac McDowell . Vous avez intêret à me les écraser ! Est-ce clair ?

U et Max baillant : oui ..

P : bien , les autres élèves feront de l'endurance toute la journée sous ma surveillance .

Jack : Euh qu'est-que vous entendez par toute la journée ?

P : de 7h à 19h !

Jack : quoi ???!!! C'est une blague j'espère ? On est pas des robots !

P : tu as bien entendu , je vais vous donnez un avant goût ... Hum d'abord , deux heure de course à pied pour visitez ce joli relief . Ensuite séance d'étirement puis montage de ces escaliers maudit cent fois au moins ... Puis l'après midi , abdo , pompes et ce que vous préfèrez le plus , j'ai nommé le guenage !

Les élèves : oh non ! Pas le guenage ! Finalemen on veut faire du pentchak !

P : arrêter de vous plaindre ! Grâce à mon super entraînement, vous aurez un corps de rêve comme moi dit-il en tapant sur son gros ventre .

Max chuchotant : si c'est ça un corps de rêve et bah je préfère me pendre mille fois plutôt qu'avoir le même corps que lui ...

U éclatant de rire : tu m'étonne !

K serrant Ulrich : toi tu en as pas besoin ! T'as déjà un corps de rêve !

U essayant de se débarasser de Katie : oui oui je sais ... Pas besoin de me coller ...

Jack avec un sourire malin : et vous Mr ? Vous venez vous entraînez avec nous n'est-ce pas ? Vous allez pas que nous regarder comme à la fac ?

P : heu ...Et bien ... C'est que j'ai une vilaine blessure à mon pauvre dos et ma jambe me fait atrocement souffrir ...

J chuchotant : j'en étais sûr ...

P : pardon ?

J : j'suis pas d'accord ! Moi je veux pas faire votre entraînement , j'suis sencé rentrer en un seul morceua moi !

Une voix : tu n'as pas à contester les ordres de ton profeseur petit scarabée .

J : hein ? Dit-il en se retournant, il se retrouva face à un viel homme avec une petite barbichette . Il reprit : ah ! Manquait plus que maître Yoga dit-il en riant .

P lui tapant sur la tête : tais toi avorton ! On parle pas comme ça à notre hôte !

J : aïe !

P : veuillez l'excusez, il faut toujours qu'il conteste ...

Maître du dojo : ce n'est pas grave, il me plaît bien ce petit scarabée dit-il avec un sourire .

J grommelant : petit scarabée ...gna gna ...

Maître du dojo : dit mois petit scarabée , tu es prêt à relever tout les défis pour ne pas travailler n'est-ce pas ?

J : oui !

Maître du dojo : et bien je te propose un marché, un combat contre moi , si tu gagne je te laisse te balader dans cette belle montagne et tu as le droit de bronzer auant que tu veux .

J : ça marche , je vais l'écraser ce nain !

U : tu devrais te méfier ...

J : fous moi la paix Stern ! Même ma grand mère pourrait le foutre KO .

U : j'en doute, même moi je ne suis pas sûr d'y parvenir ...

J : tu tremble devant un vieillard Stern ? Toi qu'es le plus fort de la classe ?

U haussant les épaules : et oui, tout le monde à ses limites .

Maître du dojo souriant : on y va jeune homme ?

J : c'est partit le vioc !

La classe se dirigea donc vers le dojo, il était assez grand pour contenir environ quinze élèves . Le jeune Jack se plaça sur le tatami alors que ces camarades se plaçèrent sur les côtés pour observer le combat qui semblait perdu d'avance pour le vieil homme .

J : euh .. Tout les coups sont permis ? Parce que moi votre pentchak machin, j'y connaît rien .

Maître du dojo : ne t'inquiète pas, fais comme tu le sens .

J : cool , comme au catch alors .

Le vieux maître du dojo se mit en place et s'attacha un bras dans le dos : cela ne te dérange pas, si je t'affronte avec un bras en moins ?

J rougit de colère : mais il se fout de moi en plus ! A l'attaque ! dit-il en se jettant sur lui .

U chuchotant : mauvaise idée ..

Le vieillard avec un sourire, se déplaça sur la gauche avec rapidité et évita donc le jeune Jack qui termina sa course dans le mur . Il se releva et re-chargea mais cette fois-ci le vieil homme bloqua son poing et lui fit une clé de bras pour ensuite le jeter contre le tatami .

Jack était à terre, le souffle coupé : aïe ...

Le maître du dojo se dirigea vers lui et se saisit du jeune homme qui cria de douleur lorsqu'il sentit la nouvelle clé de bras : ahhhh !!! Lâchez moi !! Pitiè je ferais tout ce que vous voulez !

Maître du dojo : très bien, tu feras tout les exercices demandé sans rouspété ? Et tu me masseras les pieds petit scarabée dit-il avec un sourire malin .

J : berk mais d'accord ... Pas le choix toute façon

U : qu'est-ce que j'avais dit ? Ne jamais sous estimé quelqu'un .

J : ça va hein ... Et puis comment tu connaîs cet homme ?

U : c'est un ancien maître d'arts martiaux, il passait souvent à la tv , personne n'a réussit à le vaincre encore dit-il en éclatant de rire .

J : quoi ??? Mais pourquoi tu me l'as pas dit plus tôt ??

U : j'ai oublié ... Sa tête me disait quelque chose mais je me souvenais plus à qui il me faisait penser ... Héhé dit-il gêné .

P se jetant sur le vieux : bonjour maître Ling !!! Enchanté de vous rencontrez ! Encore merci d'avoir accepté de former mes élèves, voici trois de mes meilleurs élèves ! Je veux en faire une équipe gagnante !

Maître du dojo : hum ... Qui sont ces trois champions ?

P attrapant les trois concernés : Alors Ulrich, Max et Katie !

Maître du dojo bavant : ouhh mais Katie me semble très prometteuse dit-il en fixant la poitrine de la jeune femme .

K sautant dans les bras d'Ulrich : kyaaaa !! Ulrich ce viel hermite pas net matte ma poitrine !!!

U eclata de rire et lâcha Katie qui tomba sur les fesses : héhé , c'est ça l'inconvénient avec maître Ling, il adore les formes des femmes ...

Max : comme tout les hommes quoi !

U : en effet dit-il en se grattant nerveusement la nuque avec une pensée pour sa belle japonaise .

K : hum ...

P : bon ! Quand commençe t-on l'entraînement ? Nous ne restons qu'une semaine ...

Maître du dojo décollant le regard de Katie : et bien quand vous vous déciderez à encadrer correctement les élèves qui ne pratiquent pas le pentchak-silat .

P : oui je les surveillerez bien, il n'y a aucun problème .

Maître du dojo : vous m'avez mal compris , je ne veux pas que vous contentiez de les surveiller et de leurs donner des exercices plus durs les uns que les autres, je veux que vou participiez aux activitées que vous leur donnez .

P : mais ...

Maître du dojo : ça n'en fera que du bien à votre ligne dit-il en désignant le ventre rond du professeur .

P : d'accord ...

Maître du dojo : mais j'y pense, trois ce n'est pas assez pour construire une équipe gagnante ... Il m'en faudrait hum ... Trois autres et ce sera parfait . Donc qui veut venir avec moi ?

Un silence suivit puis deux garçons se dirigèrent vers le maître qui leur sourit pour les encourager .

Maître du dojo : encore un et ce sera parfait ...Sinon tant pis .

Un nouveau silence s'installa , mais le jeune Jack se porta volontaire .

Maître du dojo : très bien , allez viens petit scarabée , je vais t'apprendre l'art du pentchak-silat et tu pourras observer que c'est un art face à ce sport de brute que l'on ose appeler « catch »

J : mais le catch c'est ...

Maître du dojo : oh ! Tient je t'ai trouver un nouveau surnom ... Allez viens Toc !

J : Toc ? Ah non moi c'est Jack !

Maître du dojo : et bien moi j'ai dit Toc dit-il en riant .

J : hum ...

Maître du dojo : bon allez , on commence maintenant ? Dit-il en s'accrochant à Katie et en plongeant son regard dans le joli décoletté de la japonaise . La jeune fille hurla en lui donnant un coup de poing phénoménal qu'il évita facilement : ahhhh !!! Arrêtez sale hermite pervers !!!!

U : il vaut mieux commencer demain , on est tous crevé à cause du voyage .

Maître du dojo : très bien jeune homme, rendez vous demain à 6h ici même .

Max tombant à la renverse : 6 h ????

U « on croirait entendre Odd ... »

Le professeur les mena donc à leur chambre, n'ayant pas confiance envers les garçons de la classe à part Ulrich et Max, il installa Katie dans leur chambre pour le plus grand désespoir d'Ulrich .

La japonaise, heureuse de cette répartition dans les chambres se jeta sur son lit et cria : oh c'est génial qu'on soit ensemble ! On va s'éclater tout les trois ! Hein Ulrich ?

U : hum ...Dit-il en enlevant sa chemise blanche découvrant ainsi ces épaules musclés .

Max : allez Ulrich ! Un peu de motivation ! C'est ta chérie qui te manque ? Oh ! Tiens j'avais pas vu que tu étais griffé à l'épaule gauche ...

U regardant son épaule et se rendant compte de cette petite griffure que Yumi avait sans doute dû lui laisser la nuit dernière qui avait été plutôt mouvementé pour les deux jeunes amants : euh ... C'est le chat de Odd ! Maudite bête ! Dit-il précipitament .

M éclatant de rire : tu me l'as fera pas à moi ! C'est Yumi qui t'as fait ça ! J'en suis sûr !

K : ah bon ? Quand ?

U : euh ... Son portable sonna « ouf sauvez par le gong comme on dit » Il reprit : excusez moi , je sors pour répondre ...

M e K : la bonne excuse !

U se grattant nerveusement la nuque : j'y peut rien ... Héhé ... Dit-il en filant de la chambre sous les tirs de coussins qui lui étaient destinés .

 

 

Dans l'appartement, Yumi avait le téléphone à l'oreille .

Y : Ulrich ? Tu m'entend ?

U : ...pas bien ...le ré...mau....vais !

Y : de quoi ? J'ai rien compris !

U : ...Bip ...Bip ...Tududu votre correspondant est injoingnable, des problèmes de réseaux sont sans doute la cause de cette coupure .

Y : et m**** !!!

O se réveillant en sursaut : hein que quoi ??? Les patates et le saucisson nous attaquent ???

Y désespéré : Odd ... C'est ta dissertation qui va t'attaquer si tu ne viens pas m'aider .

O : hum ? Dissertation ? Je connais pas ce mot . Désolé dit-il avec un grand sourire .

Y le menaçant avec son poing : attend je vais t'aider à te souvenir .

O : ohhh , ça me revient tout d'un coup . Merci Yumi t'es géniale !

Y : c'est ça ... Allez au boulot !

O : chef oui chef ! Euh on mange pas avant ?

Y : Odd ...

O : j'ai rien dit ! Dit-il avec un nouveau grand sourire .

Les deux étudiant se plongèrent sur le devoir qui semblait bien compliqué . Pendant ce temps, dans les chambres du campus, Aelita était allongé sur le lit de son petit ami . Le jeune informaticien tapait frénétiquement comme à son habitude sur son pc dernier cri que son père lui avait envoyé du Japon .

A : dis Jérémy ... Tu crois que s'en est vraiment fini avec XANA ?

J ne bougea que lors de la prononciation du nom du virus qui leur avaient mis pas mal de bâton dans les roues durant leur vie d 'adolescent : bien sûr ! Pourquoi serait-il de nouveau actif ? Mon programme l'a complètement effacé du monde !

A : oui tu as raison , désolé de te causer du soucis dit-elle avec un joli sourire alors que le jeune blond se remettait à taper sur son clavier .

La jeune fille au cheveux rose se leva et se dirigea vers la porte , avant d'être interrogé par son petit ami .

J : où vas tu ?

A : je vais me balader un peu dans le parc, et ensuite j'irais peut-être chez Yumi pour lui tenir compagnie puisque Ulrich est partit .

J : Ulrich ? Partit où ?

A : je ne sais pas, je l'ai juste vu monter dans un bus ce matin avec un sac de voyage .

J : ah d'accord .

A : tu veux venir te balader avec moi ? Dit la jeuen fille avec une petite lueur d'espoir .

J marmonnant : non ...Pas le temps .Désolé Aelita .

A déçu malgrès tout : c'est pas grave, je m'en doutais de toute façon ...

Elle quitta la chambre et se dirigea vers la sortie pour faire un petit tour dans le parc où déjà pas mal d'étudiants profitaient du soleil présent pour ce mois de février .

 

Dans l'appartement, la japonaise bataillait avec Odd pour finir le devoir de son ami . Mais allez mettre un flemmard au travail vous ....

Y : allez Odd ! C'est presque fini !

O : mais j'en ai marre ! J'ai jamais travaillé autant de toute ma vie ! Dit-il en s'écroulant sur la table .

Y : dis-toi que c'est ce que je fais tout les soirs moi ! Sans compter les autres choses que je fais . Donc grouille toi , je vais pas y passer toute ma vie !

O : peut-être que toi tu aimes les travaux écrits mais moi je préfère peindre ! Faire des court-métrages ou des montages ! Sa c'est bien ! Dissertation caca ! J'aime pas berk !

Y : et tu crois que c'est parce que tu es brillant dans tes matières spécialisées qu'ils vont te garder ? Un élève qui ne sait pas expliquer ses idées par écrit est un élève mort dans la vie !

O : ok ...c'est bon t'as gagné . C'est décidé plus tard j'embauche une secrétaire !

La japonaise ria sous cette remarque de son meilleur ami et ils reprirent leur travail . Après deux heures d'acharnement, ils mirent enfin le point final à cette maudit dissertation .

O : ouf ! C'est sûr là je vais avoir 20 !

Y : n'espère pas trop , il manque pas mal d'arguments et d'exemples , ce n'est pas assez dévelopé à mon goût .

O : tu es trop pointilleuse mll Ishyama ! Comment est-ce que Ulrich arrive à te supporter au lit ? Dit-il d'un ton taquin .

Y : comment-ça ?

O : si pour un devoir parfait tu es difficile , j'imagine même pas ce que ça doit être au lit !

Y rougissant : mais de quoi je me mêle ! Bon je vais taper mes notes .

O : non attend !

Y : quoi ?

O : un dernier p'tit service ?

Y : quoi donc ?

O : tu voudrais pas poser pour moi ?

Y étonnée : pardon ? C'est une blague ?

O : non je te jure c'est sérieux ! Il me faut une jolie fille pour ce thème et j'ai pensé à toi ...

Y : mais la plupart de tes dessins, croquis sont des nues et c'est hors de question que ...

O : ah non mais t'inquiète, là on est dans la période japonaise , donc je te dessinerais en kimono . En plus tu es la plus joli japonaise que j'ai vu jusqu'ici ma Yu'

Y : si tu le dis ...

O suppliant : alors c'est oui ?

Y soupirant : c'est oui ...

O : génial ! Installe toi ,je vais chercher mon matos !

Y : hein ? Tout de suite ?

O : bah oui ... Tu veux pas ?

Y : euh ... Mais j'suis même pas coiffé ni rien ...

O rigola doucement : oulala , Yumi depuis que t'es avec Ulrich t'es devenu hyper coquette et tout . C'est l'amour qui te rend comme ça ?

Y : rahhh tais toi ! C'est pas possible tu lis en moi comme un livre ouvert !

O : c'est pas pour rien que je suis ton meilleur ami .

Y : en effet , si tu veux j'ai un kimono dans ma chambre . Si ça peut t'aider ...

O : oh , ça serait génial ... Mais depuis quand tu te balade avec un kimono ? C'est pas commun même pour une japonaise ...

Y : c'est un kimono que ma offert ma grande tante , pour mon mariage, on peut dire qu'elle est prévoyante dit-elle en rigolant doucement .

O : tu m'etone ! Même pas encore mariée et ta déjà la robe ... Euh ...

Y : kimono imbécile dit-elle en riant de nouveau .

O : oui , enfin Ulrich qui rêvait d'un mariage hors du commun , il sera ravi !

Y rougit : aulieu de parler de ça, tu devrais déjà songer à ton croquis . Je te préviens qu'il est déjà 14h !

O : quoi ??? Déjà !!! Mais c'est horrible !!!!

Y : oui je sais , t'as pas mangé dit-elle en soupirant .

O : oh ? Comment as tu deviné ?

Y : je commence à bien te connaître et puis surtout ça fait deux heures que ton ventre gronde !

O : oups ... Un p'tit resto alors ?

Y : ah oui et avec quel sous ?

O : je t'invite !

Y : bon allez d'accord, j'peux bien m'accorder cette petite distraction, après on s'occupera de ton croquis .

O : génial !

Les deux amis enfilèrent donc une veste et sortirent de l'appartement . Le jeune blond voulut prendre la moto de Ulrich mais la japonaise refusa, elle savait très bien que Odd n'avait pas son permis moto de un et de deux, elle savait pertinament la réaction du jeune brun si il retrouvait la moindre rayure sur la belle Suzuki noire . Ils décidèrent donc de se rendre à pied au restaurant le plus proche .

 

La journée fila à grande vitesse , ainsi que les trois jours suivants . L'entraînement du beau brun était difficile et stricte mais il sentait déjà les progrès qu'il effectuait en présence du vieux maître de penchak-silat . Max , Katie et les autres élèves suivaient le ryhme sans broncher tout en observant leur professeur qui montait les escaliers du dojo pour la troisième fois .

P : pfou ... On fait une pause les gars !

Autres élèves : déjà ? Mais ça fait à peine dix minutes qu'on a commencé !

P : arf ... Bon bah allez y je vous regarde !

Maître du dojo : vous êtes sûr de vouloir les regarder seulement ?

P frôlant la crise cardiaque : wahhhh !!! Mais comment vous avez fait ? Vous êtiez là bas et puis là ...

Maître du dojo : hum ... J'suis très rapide ! Allez au boulot ! Regardez moi ça , ces des graines de champion vos élèves ! Alors montrez leurs ! Que vous aussi vous avez été jadis un exellente élève de sport !

P : oui vous avez raison ! Allez les gars un p'tit footing pendant une heure ça va nous détendre dit-il en détalant .

 

Une fois cela fait, le maître se dirigea vers ses élèves qui faisaient une pause, et se plaça à côté de Katie qui regardait avec admiration le jeune brun en train de se passer de l'eau sur le visage . Elle épiait tous ses mouvements, toutes ces actions ce qui exaspérait le beau brun . Lui qui pensait être tranquille c'était rapé !

Max , lui somnolait à côté de la japonaise qui se fit chuchoter quelque chose à l'oreille «  Tu sais , ce n'est pas en le regardant que tu passeras à l'étape suivante avec lui . »

K : c'est peine perdu, il est accroché à cette maudite Yumi ! Mais à qui je parle là ?

Maître du dojo : à moi huhu dit-il en plongeant son regard dans le décoleté de la jeune fille .

K : ahhh mais c'est pas vrai !!! Vous êtes certe un bon prof ! Mais vous êtes un pervers !!! Sale hermite pas net !

Maître du dojo : voyons pas la peine de t'énerver , c'est juste que je te trouve très joli et que je veux te le faire comprendre .Tous ces beaux garçons autour de toi , ne font pas attention à toi car ils sont omnibulé par le sport .

K : bien sur que si , j'ai déjà eu plusieurs demandes mais jamais de ceux qui me plaisent .

Maître du dojo : et moi ? Tu veux dit-il en riant .

K : euh ... Non le prenait pas mal , mais vous êtes un peu périmé pour moi ...

Maître du dojo éclatant de rire : périmé ! On me l'avait jamais faite celle la ! Bon allez on reprend l'entraînement, c'est demain que commence la rencontre . Donc je veux que vous soyez au top !

U : génial ! Que fait-on ?

Maître du dojo : vous allez me faire une série de trois cent pompes, puis après deux cent abdominaux et quelques mouvements d'échauffement . Et enfin on organisera quelques match avec arbitrage un peu plus sérieux cette fois ci .

Max : comment ça plus sérieux ? Il était très sérieux mon arbitrage la dernière fois ...

Maître du dojo : hum bah c'est que j'ai encore jamais vu un arbitre parié sur un combattant et surtout faire la sieste pendant le combat .

Max : rolala si on peut même plus s'amuser !

U : allez Max , je te défie après l'échauffement !

Max : c'est quand tu veux mon pote !

K : moi aussi Ulrich, j'aimerais t'affronter .

Maître du dojo : bonne idée, Max et Katie contre Ulrich , si c'est ce beau brun qui gagne, je vous apprendrais ma technique secrète ...

U : technique ...

Max et K : ... Secrète ?

Maître du dojo : oui allez au boulot dit-il en faisant ses pompes sur un seul bras .

Max désespéré : mais comment il fait ... Il a plus de cinquante balais ce mec !

K : non seulement il est pervers mais en plus il est increvable !

U : allez un peu de nerf, il faut qu'on soit les premiers à cette rencontre !

 

Ils se mirent donc tous à l'exercice , plus motivé que jamais , le jeune Jack avait un peu de mal avec les mouvements, mais avec les conseils du jeune brun, il trouva vite un équilibre pour concentrer sa force et son habilité . Une heure plus tard, après un échauffement bien respecté , ils se mirent en place pour combattre .

Le vieux maître lança les premieres rencontres et les arbitra correctement par rapport au jeune Max qui devenait de plus en plus flemmard . Quelques combats se déroulèrent dans le calme , et se fut au tour des trois prodiges de l'équipe . Ulrich était particulièrement confiant en ces capacités, et il se doutait bien que ce défi n'était autre qu'une épreuve pour voir ses capacitées en combat .

Il analysa la situation : Max était fort, et Katie plutôt rapide . Si ces deux adversaires rassemblaient leurs deux atouts, ce combat allez sans doute être très difficil mais c'est ça qui plaisait au jeune homme . Il avait rarement vu un adversaire à sa taille depuis qu'il était rentré dans cette fac . Il se plaça de façon à être à environ deux mètres de ses adversaire puis fit signe au vieux maître de lançer le combat .

Une fois cela fait, Max et Katie comme il s'en doutait se lançèrent en même temps sur lui , ne coordonnant pas leurs attaques ensembles qui auraient pu être bien plus redoutable qu' à ce moment même . Il les évita souplement puis attrapa Max en lui faisant un clé de bras , qui fit hurler de douleur son ami , Katie , elle se jeta de son côté sur le beau brun , plus décidé que jamais de montrer à cette bande de machos qu'elle était capable de battre le plus fort du groupe . Manque de chance pour elle , Ulrich la repéra et l'esquiva , se qui fit que la jolie japonaise se retrouva à califourchon sur Max qui était encore au sol . Le regard de Max et de la jeune fille se croisèrent ce qui les fit rougir, car cette position n'était pas des plus confortable . Ils échangèrent un regard complice puis se relevèrent sous le regard amusé d'Ulrich .

U : bah alors ? C'est tout ce dont vous êtes capable ?

Max : t'inquiète, j'étais pas sérieux là c'est pour ça !

U : ah ! Génial bon alors va y je t'attends !

Le garçon au cheveux brun et aux yeux bleus se jeta de nouveau sur son ami en faisant de nombreux mouvements d'attaque . Coups de poing, coups de pieds, pied sauté , etc .. Mais au bout de cinq minutes , il céda , fatigué sous l'effort de tous ces mouvements qui avaient été tous évité par Ulrich qui était plus rapide que jamais . Il lui donna donc un coup de poing maîtisé qui l'envoya au sol. Katie profita de cet instant pour l'attaquer de nouveau , sa rapidité avait surpris Ulrich qui se retrouva à genoux avec les deux bras derrière le dos .

K : j'ai gagné !!

U : pas si vite ! Dit-il en se dégagenat de l'étreinte de la japonaise . Il se plaça derrière elle , et lui rendit son coup , lui plaçant un bras dans le dos .

K : et mince ....

U : alors ? Qui a gagné ?

Max se relevant : ne crit pas victoire trop vite ! Me revoilà ! Dit-il en se jetant sur le beau brun qui tenait Katie . Malgré sa rapidité, Ulrich se prit la prise en plein fouet . Et il se retrouva par terre avec Max et Katie sur lui .

U : j'suis mal là ... Maître ?

Maître du dojo : oui qui y a t-il Ulrich ?

U : on a le droit à tout en combat de penchak amical ?

Maître du dojo : bien sûr, va y je t'en pris !

U : génial ! Il leur fit donc un coup auquel ils ne s'attendaient pas, il les repoussa en les chatouillant . Ce qui les fit écroulés de rire .

Ulrich se jeta donc sur eux en continuant son horrible technique de torture .

Max : nonnn !!! Ulrichhhh !!!

K : arrête je t'en supliee !!!!!

U : vous déclarez forfait ?

Max et K : oui mais arrête , je t'en suplie !!!

U : ok ok , bon bah j'ai gagné en trichant un peu alors dit-il en riant .

Maître du dojo : c'était le but de cet exercice d'utiliser cette technique infâme .

U : ah d'accord, c'était donc ça votre technique secrète ?

Maître du dojo : oui bien sûr, j'en ai eu plus d'un comme ça mais pas en officiel bien sûr, demain je veux pas vous voir faire ça . Là c'était juste pour voir comment tu allais faire , Max et Katie, vous auriez dû plus vous faire confiance, vous auriez pu le vaincre à la loyal ! D'accord ?

Max et K : oui

Maître du dojo : bon allez c'est fini pour aujourd'hui vous pouvez aller vous reposer . Demain c'est le grand jour et après on se quitte dit-il en s'accrochant à Katie qui hurla de nouveau en lui ordonnant de la lâcher .

Cette réaction fit rire toute l'équipe qui rentra dans le calme . Chacun prit une douche, puis s'allongèrent dans leurs chambres pour prendre un peu de repos . L'entraînement de maître Ling , c'est pas de tout repos !

 

 

Quelques jours plus tard, le tournoi avait eu lieu , l'équipe d'Ulrich avait remporté avec succès pour le plus grand plaisir de leur professeur , ils étaient maintenant dans le bus , tous à moitié endormi . Le voyage était long se qui permettait aux élèves de se reposer un peu . Ulrich s'était cette fois ci mis à côté de Max et était bien soulagé que Katie n'est rien tenté durant cette semaine d'entraînement . Intérieurement, il remerçiait le vieux Ling de l'avoir distraite à chaque fois qu'elle voulait tenté quelque chose . Ce vieux pervers lui avait été d'une grande utilité ... Tous les élèves dormaient sauf lui, trop pressé de retrouver Yumi, il gardait les yeux ouvert en regardant défilé le paysage et les voitures qui doublaient sans cesse le bus qui roulait assez lentement .

 

Un peu plus loin , dans la salle de thêatre, la jolie japonaise ne cessait de regarder sa montre . Elle portait pour son option , un baggy qu'elle avait emprunté à son petit ami pour jouer le rôle d'une petite rebelle .Ses compagnons et elle rigolaient bien ensemble , le professeur était sympathique et on voyait qu'il aimait ce métier . Après avoir récité parfaitement sa tirade et en ayant joué le jeu , elle se retira de la scène en fixant encore une fois sa montre qui affichait 17h45 .

Y marmonna : plus que quinze minutes à tenir ...

A qui était elle aussi inscrit au club s'approcha de sa meilleur amie et lui chuchota : tu as l'air bien pressé de le revoir .

Y : évidemment, une semaine c'est long ! En plus pas un seul coup de fil à cause de ce maudit réseau .

A : en effet, ça devait être dur ... Mais il y avait Odd pour te tenir compagnie non ?

Y : pas vraiment, il a recommençé à sortir comme à son habitude ...

A : tu crois qu'il va vraiment laisser tomber Jess ? Dit-elle en regardant la jeune rousse qui était elle aussi dans ce club .

Y : je pense mais je ne sais pas, il évite ce sujet .Bon allez , plus que cinq minutes ! Yes ! dit-elle enthousiaste .

A rigola doucement: ça à mis le temps avant que vous vous mettiez ensemble mais depuis vous êtes limites en manque l'un de l'autre !

Y : pas grave, du moment qu'on est heureux .

A : oui c'est vrai ....

Y : ça ne vas pas Aelita, tu es bizarre en ce moment ...

A : ce n'est rien, ne t'inquiète pas .

Y : sûr ?

A : oui !

Elles furent interrompus par leur professeur qui mit fin à la séance en les remerciant de leur participation , il faut dire que leur groupe n'était composé de six personnes . En effet, seul les plus courageux pouvaient se permettre de prendre des cours d'option . La japonaise, était tellement pressée qu'elle ne se changea pas , elle se contenta d'enfiler sa veste en cuir et fila à toute vitesse devant l'entré de la faculté où le bus de Ulrich devait arrivé .

Y marmonnant : mais comment il fait pour porter ces trucs XXL ?

Elle se posta près de la grille en s'appuyant contre un poteau avec son cahier dans les bras et son sac sur l'épaule droite . Les cours étant fini, elle vit passer quelques garçons qui discutaient ensemble , sûrement des colocataires qui possédaient leur petit coin à eux se dit-elle . Le groupe de garçon ne passa pas sans un regard pour la jolie jeune fille mais elle les ignora .

En effet, la japonaise était radieuse, sympathique, amical et un peu plus ouverte avec ses camarades mais dès qu'un garçon allait trop loin , elle se renfermait et était très glacial . Mais cette hatitude ne décourageait pas pour la plupart certains étudiants qui trouvaient cela très mystérieux . Ce qui leur donnait encore plus envie de sortir avc elle .

Durant l'absence de Ulrich , elle avait reçu de nombreuses demandes qu'elle avait bien entendu refusé , un de ces camarades de classe qui avait tenté sa chance lui aussi l'aborda .

D : Yumi !

Y : oui Dorian ?

Le jeune homme se tordit les doigts dans tous les sens puis lui dit : euh je me demandais si ...

Y : si ?

D : si tu voulais que je te raccompagne chez toi et si tu pouvais me donner des cours particuliers de droit parce que je sais que tu es sans doute la meilleure de la classe et je ...

Une voix assez dur : alors ce qui est de la raccompagner, c'est pas la peine . Son chevalier servant est là . Pour ce qui est des cours particuliers ça sera sous ma surveillance si elle accepte débita un jeune homme brun avec un baggy gris métalisé surmonté d'un tee-shirt noir et d'une veste en cuir .

Yumi sourit, Ulrich n'avait pas changé, toujours aussi jaloux et séduisant ...

Elle s'approcha de lui, laissant en plan le pauvre Dorian , elle passa ses bras autour du cou de son petit ami et l'embrassa amoureusement . Après un long baiser, elle se détacha de lui mais le jeune homme lui enlaça la taille pour la garder près de lui .

Y : euh Dorain comme te l'as dit Ulrich, pour les cours je vais y réfléchir parce que j'ai pas mal de chose à faire ...

D visiblement intimidé par le sportif : euh ... Bah merci Yumi , allez je file ! A lundi !

Y : d'accord à lundi .

U : je crois que je lui ai fait peur à ton admirateur .

Y : sûrement , on rentre ?

U : oui , on y va dit-il en commençant à marcher la main dans celle de sa petite amie .

Une fois arrivé à l'appartement, Ulrich s'installa avec Yumi devant la télévision pour regarder un film , ils en profitèrent pour se faire quelques câlins puis finirent par s'endormir devant . Le voyage avait épuisé le jeune homme et la fac avait fait la même avec la japonaise .

 

 

Une semaine plus tard, Yumi se permit une petite grasse matinée , les week ends sont fait pour ça après tout et puis après avoir reçu la confirmation de son admission en seconde année de fac de droit, elle pouvait se permettre un peu de repos . Une fois bien réveillée, elle vaqua à ses différentes occupations : petit déjeuner, douche , rangement de l'appart , promenade de Morfalou puisque Odd ronflait encore comme un sapeur sur le canapé ....

Après une belle promenade, elle s'installa sur le bureau pour taper un de ces devoirs sur l'ordinateur portable d'Ulrich , son père lui avait offert après avoir reçu son admission lui aussi en seconde année de sport . La japonaise commença à taper son travail assez vite, il fallait dire qu'après avoir taper toutes les notes qu'elle prenait en cours, une petite dissertation ne lui posait aucun problème . Elle se mit quand même une petite musique de fond pour ne pas à avoir à subir les ronflement de son meilleur ami .

 

Un peu plus loin, sur le terrain d ' athlétisme, Ulrich se donnait à fond pour prouver à tout le monde qu'il était fait pour le sport . Leur professeur les évaluer de nouveau pour voir leur progrès . La plupart des élèves de la classe étaient à l'échauffement et regardaient les autres élèves se faire chronométrer .

P : go !!

Un groupe de quatre élèves composé d'Ulrich , Max , Brian et d'autres partirent en trombe pour faire les sauts de haies sur 400 m .. Le beau brun sauta aisément ses obstacles qu'ils trouvaient plutôt petit à son goût . Après de beau sauts, il arriva encore une fois premier se qui fit encore plus plaisir au professeur qui avait pris le jeune brun en sympathie .

P : Ulrich , 1min 24 ! T'as mangé du lion ou quoi ?

Brian , 1min 28 , c'est bien encore un effort et tu rattraperas le niveau de Ulrich !

Johnatan , 1min 30 , pas mal continue !

Max 1min 35 ! C'est quoi ce travail ??! Je t'ai connus meilleur que ça !

Max faisant la moue : ouais, ouais j'suis pas en grande forme ...

P : t'as intêret à te bouger ! Demain épreuve de foot ! Je vous veux sur le terrain à 9h00 !

U : mais demain on est dimanche ...

P : ah bon ? Oh que ça passe vite ! Bon bah lundi alors ! Sur ce je vous lâche ! Bon week end !

Les élèves le saluèrent puis se dispersèrent rapidement, Ulrich se dêpecha de se changer et se dirigea ensuite vers sa moto qui était stationnée près de la grille de la facultée . Il pensa à Yumi en se grattant la joue , il ne s'était pas rasé depuis une semaine et il savait que la japonaise ne le supportait pas . Après un cours trajet, il grimpa les étages en courant comme à son habitude . Il rentra ensuite et trouva la japonaise très classe même plus qu'à son habitude .

U l'embrassa dans le cou : salut ma belle geïsha .

Y le repoussant : tu piques ! File dans la salle de bain , tu sais que j'ai horreur de ça !

U : oh non, j'suis fatigué ...

Y : va prendre une douche, on va manger chez mes parents ce midi .

U : quoi ???!!

Y souriante : et oui .

U : mais ils ont prévenus quand ??!

Y : il y a environ une semaine .

U : mais pourquoi tu ne me l'as pas dit avant ?

Y : je suis très rancunière mon cher dit-elle en lui faisant une claque sur les fesses .

U : hum ... Ah tu as toujours pas digéré le stage !

Y : exactement , donc dépêche toi, il y a quand même deux heures et demi de route .

Le jeune brun ronchon passa devant Odd qui ronflait toujours , il se mit derrière le petit canapé puis le fit basculer en arrière . Odd se reveilla en hurlant .

O se relevant : non mais ça va pas !

U : bonjour Odd, il est 10h30 , c'est donc l'heure de se lever !

O : mais on est samedi ...

U : et ? Qu'est-ce que je t'ai dit ?

O : rien ... JE ne suis qu'un parasite qui squatte ton appart' et qui n'a rien à redire au grand Ulrich .

U : et bah voilà , c'est pas compliqué dit-il en éclatant de rire . Il alla s'enfermer ensuite dans la salle de bain .

O : dis Yumi , la prochaine fois que tu lui annonce que vous aller manger chez tes parents, tu lui dit dehors ou alors mieux quand je suis pas là d'accord ?

Y : j'y penserais .

 

Le beau brun sortit de la douche une quinzaine de minutes après avoir réussi à coiffé ses cheveux rebelles . Il avait enfilé comme à son habitude un baggy cette fois ci bleu clair avec un tag dessus . Un tee-shirt gris surmonté d'une chemise blanche a moitié boutonné recouvrait son torse . Il s'était de plus rasé ce qui le rendait très séduisant .

Y l'attrapa : allez on y va ! On va être en retard sinon !

U la tirant contre lui : hé ! Hé ! Doucement! J'ai même pas le droit à un petit bisou ? Je sais que ce cher Mr Ishyama ne supporte pas que je t'embrasse ...

Y lui déposa un rapide baiser : c'est bon t'es content ! Allez on file maintenant dit-elle en le tirant dehors .

O après les avoir vus partir se frotta les mains : bon maintenant que les deux fous sont partis ... Au dodo , bonne nuit Morfalou ! Dit-il en se réinstallant dans le canapé .

U embrassa une dernière fois la japonaise puis enfourcha la belle moto noire . Il démarra puis partit à toute vitesse sous les yeux d'une jolie jeune fille rousse .

La jeune maman comme on pouvait le deviner grâce à son ventre arrondi regarda le nom des boîte aux lettres puis commença à grimper doucement les marches . Une fois devant la porte voulut, elle sonna .

O se retournant dans le canapé : mais c'est pas vrai ! J'suis maudit le samedi ou quoi ? Oh et puis crotte , moi je dors !

La sonnette retentit une seconde fois puis une troisième fois se qui fit aboyer le chien du jeune blond .

O : Morfalou ... La ferme , pitié !

Mais le chien continuait à aboyer sourdement malgré les supplications de son maître . L'animal lassé d'aboyer, sauta sur son maître pour le convaincre de se lever .

O le repoussant : rohhh mais pousse toi espèce de grosse saucisson ! C'est bon t'as gagné ! Je me lève ! Dit-il en grognant .

Le blond enfila rapidement un jean puis se dirigea torse nue et ouvrit la porte . La stupéfaction se lut sur son visage puisque la fille en face de lui n'était autre que Jess .

O articulant avec difficulté : Jess ?

J avec un joli sourire : bonjour Odd !

O : qu'est-ce que tu me veux ?

J : comme tu as séché les cours hier, je t'ai apporté mes notes ...

O étonné : ah ? Mais pourquoi ? Tu devrais me détester non ?

J ria : voyons Odd, ce n'est pas parce que tu refuse notre bébé et que tu m'évites que je vais te détester . Je le comprend tout à fait et puis si ça ne te dérange pas, j'aimerais rester amie avec toi .

O : euh ... Ok mais t'es sûr que ça ne cache pas quelque chose ?

J : puisque je te dis que tu n'as pas à me craindre . On rencontre rarement un garçon si gentil amusant et mignon dit-elle en le parcourant des yeux .

O parut gêné : bon bah si tu le dis .. Merci pour les notes dit-il en lui prenant délicatement les papiers qu'elle tenait .

J : de rien, si tu as besoin d'aide n'hésite pas à m'appeler . Des amis c'est fait pour ça .

O : oui oui , merci ...

La jeune rousse commença à descendre après lui avoir fait un petit signe d'adieu .

O : euh ... Jess attend !

J : oui ?

O : euh ... Non laisse rien d'important dit-il en claquant la porte . La jeuen fille haussa les épaules puis partit .

O à lui même : mais pourquoi elle est si gentille ??? Et puis pourquoi je perds tout mes moyens face à elle ??! Je l'aime plus dit-il en se tapant la tête contre la porte _ j'aime Mika, Mika ! C'est elle ma copine du moment ! Reprit il .

 

Après deux heures de trajet, en effet Ulrich s'était permis de rouler plus vite comme le trajet était fluide , ils arrivèrent devant l'ancienne maison de la japonaise . Cela leur rappela de bon souvenirs où chaque samedi soir, le beau brun aidé la jeune fille a sortir pour aller au cinéma ou encore quand lui grimpait sur les lières pour arriver dans la chambre de la japonaise .... Le jeune brun prit tout son temps pour garer sa moto puis se dirigea avec Yumi à la porte . La belle japonaise n'eut pas le temps de sonner que la porte s'ouvrit avec un garçon d'environ quinze ans qui lui sauta au cou .

H : Yumi !!!

Y : wahou Hiroki tu m'as fait peur !

H : c'était le but soeurette ! Oh dis donc t'as la classe !

Y : merci , papa et maman sont là ?

H : oui , ils t'attendent , maman a préparé une tonne de truc comme à son habitude . Oh ! Mais t'es venue avec ton chéri dit-il d'un ton taquin .

Y : commence pas ...

U serrant la main du jeune frère : hé ! Salut champion ! Alors le lycée ça marche ?

H : oh bah ouais tranquille .

Une voix retentit de la cuisine : Hiroki !! Yumi et Ulrich sont arrivés ? J'ai entendu le moteur d'une moto .

H : oui , les amoureux sont là dit-il en les faisant rentrer .

Ulrich observa l'intèrieur de la maison , décidément il était envoûté par ce décor japonais .

U chuchotant à Yumi : j'adore la déco', quand on aura une maison je ferais dans ce genre là .

Y intéressée : ah oui ?

U : oui , avec un bain japonais , c'est plus spacieux pour les câlins .

Y : t'es bête alors ! dit-elle en le tapant .

Mr I : bonjour Yumi, bonjour jeune homme .

U : bonjour Mr Ishyama .

Y salua son père et sa mère par une acolade et ils se mirent à table . Mme Ishyama avait fait un magnifique plat japonais qui éblouissait Ulrich tellement il était bien présenté et semblait délicieux ...

 

 

 

Hellow ! Après une longue absence je vous poste enfin une longueeee suite ... Bonne lecture et merci pour vos commentaires ! ^^

Pour le saga , il va falloir attendre encore désolé :s

Je vais essayer de mettre fin à ces deux fictions ^^

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Commentaires
 
Note :
20
Commentaire de MissLyokoFan56 - Posté le 30-06-2015 à 11:34

J'ai pas tout lu, mais certains passages sont géniaux !(love) (love) (love) (love) (love) (love) (love) (love) (love) (love)

Note :
19
Commentaire de Aelita-fan - Posté le 18-01-2014 à 10:51

Vraiment génial. Dommage pour les quelques fautes. Bonne continuation (hihi)

Note :
19
Commentaire de Valenrigo-Mok9564 - Posté le 08-05-2013 à 12:50

trop cool :-) :-) :-) :-)

Note :
20
Commentaire de La-Rose-Rose-Aelita - Posté le 06-05-2013 à 00:09

ta fanfiction est tellement longe j'ai pas pu tout lire mais juste un quart de la 1 tome et sa à laire trop cool la suite mais c'est juste qu'au debut Y et U s'embrasse trop souvent mais bon 20/20

Note :
20
Commentaire de Riri58 - Posté le 24-03-2013 à 08:37

Super tes 2 histoires elles m'ont beaucoup toucher j attends avec impatiente la suite et je te mets 20/20(spin) (spin)

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]