Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Le Réseau
 
 [La représentation du Réseau dans la série] [Les enjeux du Réseau] [Les mondes virtuels dans le Réseau] [Dans le réseau...] [Apparition du Réseau]

[Retour à l'accueil]
 
 


La représentation du Réseau dans la série
 
Les héros connaissent déjà bien le Réseau mondial lorsqu'ils rallument le Supercalculateur. Ils l'avaient déjà largement exploré lors de leur précédentes péripéties. Cependant, leur vaisseau permettant l'exploration, le Skidbladnir avait été détruit. Jérémie et Aelita doivent donc le reprogrammer en urgence, ce qui sera chose faite (Episode 02 « Cortex »).

Le concept du Réseau est un concept flou, même pour nous dans la réalité.
Mme Decroisette rédactrice en chef des saisons 1, 2 & 3 de la série l'a définit comme « la toile ! L'ensemble des connexions entre tous les ordis du monde », lors d'une interview d'avant saison 4.
Certes, mais comment représenter l'ensemble des connexions entre tous les ordis du monde ?

Les scénaristes ont représenté le Réseau ainsi : Un vaste Océan. Quand les héros sortent de Lyoko, ils se retrouvent dans une incommensurable étendue aqueuse, sans fond ni surface. Il est très facile de s'y perdre, d'où le besoin pour qui s'y aventure d'avoir un radar. Cette matière aqueuse contient des mondes virtuels comme Lyoko et Cortex ainsi que d'énigmatiques grands blocs rouges, ornés de « graffitis » blancs en tout genre. Quand on y navigue, on peut tomber sur des passerelles (hubs) qui vous propulsent en hyper vitesse dans un autre point du réseau. Les héros les empruntent pour rallier le Cortex rapidement.
Cette immensité aqueuse est d'un bleu paisible et transparent et vire au rouge quand XANA guette.

Image Image
Image

Il est délicat de s'aventurer hors de l'aspect descriptif. Comme dis plus haut, le Réseau est un concept et il n'existe aucun dogme pour expliciter la représentation qu'en ont fait les scénaristes. Les visions fortement répandues sont les suivantes :
Les grands ensembles rouges solides sont des banques de données.
L'eau, elle, qui circule sous forme de courant entre ces banques peut représenter deux choses : Soit la grande quantité de données qui transitent sur le net, soit l'électricité (On dit souvent que les attaques de XANA passent par les Réseaux électriques). Hélas, cela ne restent que des suppositions parmi des milliers d'autres.
 

Les enjeux du Réseau
 
Contrairement aux précédentes aventures, durant lesquelles XANA avait investi la totalité du Réseau... et à une époque où Franz Hopper s'y dissimulait, le Réseau à une important un peu moindre dans Evolution. Il n'est plus que l'espace qui sépare les héros du Cortex. Le Réseau ne reste qu'un lieu de passage où se déroulent de brefs affrontements épisodiques dont on parle plus bas.

Image

Même si l'Univers du Réseau est impressionnant lors de sa découverte, il reste assez regrettable qu'il ait gardé un rôle légèrement secondaire. De surcroît, les combats qui s'y déroulent ne présentent pas un suspens monstre, car si un des héros venait à perdre, il mourrait immanquablement (ce qui, comme on s'en doute, était impossible dans le monde tout rose du dessin animé =D).
 

Les mondes virtuels dans le Réseau
 
Les mondes virtuels qu'il s'agisse de Lyoko ou du Cortex, sont des éléments particuliers. Ils sont un amoncellement de données qui possède un structure et un emplacement fixe dans le Réseau. Ils ont un aspect particulier, et surtout, ils sont creux, permettant la virtualisation en leur sein.

Focalisons-nous sur deux aspects de ces mondes :
- L'écorce. Sûrement d'une résistance incomparable, c'est elle qui isole l'intérieur du monde virtuel du reste du Réseau. C'est pour cela que Lyoko et les Réplikas sont des « bulles virtuels » des îles immergées dans le réseau, mais pas inondées par celui-ci. Il y a donc une pression exceptionnelle qui repose sur l'écorce des mondes et cette dernière ne se rompt que lorsqu'un monde est détruit.

Image

- Le sas. Il est le point d'entrée et de sortie du monde. Sans sas, les mondes virtuels seraient isolés, coupés du Réseau mondial avec probablement l'impossibilité d'interagir sur ce dernier ou avec la Terre.
Le sas a probablement une fonction de filtre. Si l'eau représente les données qui transitent dans le Réseau, tel qu'on en a émis l'hypothèse, alors le sas trie les données qui entrent et qui sortent de Lyoko et empêche la foule de données transitant dans le Réseau d'inonder Lyoko. C'est sûrement pour cette raison que pour faire une virée hors de Lyoko, Jérémie doit ouvrir (ou autoriser) la sortie du gros programme qu'est le Skidbladnir et que pour pénétrer dans le Cortex, Jérémie doit forcer l'entrée.

Image

Au sujet de la localisation des mondes dans le Réseau, elle est difficile à établir car le Réseau est infini. Les héros connaissent la localisation de Lyoko, puisqu'il est généré par leur Supercalculateur. En revanche, ils n'ont pu découvrir le Cortex que grâce à XANA. En émettant une activité depuis le Cortex, XANA a laissé une piste que Jérémie a pu remonter. Cependant, cet indice était ténu et les mondes virtuels pourraient avoir tendance à dériver dans le Réseau car Jérémie avait peur de perdre le signal.
Pour conclure, si l'on opère pas depuis le terminal qui génère un monde virtuel précis, il faut localiser la position de ce dernier dans le Réseau pour y avoir accès.

Image
 

Dans le réseau...
 
Que trouve-t-on dans le réseau ? Plusieurs choses qui lui sont étrangères.

A l'image de la mer numérique, le Réseau est un condensé de données extrêmement important. Ainsi, on peut facilement se retrouver broyé et dispersé en son sein, d'où la crainte des héros de tomber dans la Mer Numérique (qui est une extension du Réseau à l'intérieur d'un monde virtuel). Il faut donc avoir une certaine résistance pour évoluer dans le Réseau. Les mondes virtuels, comme on l'a dit plus haut, sont dotés d'une impressionnante écorce.

XANA est sûrement le premier à avoir atteint le Réseau.
Programme extrêmement puissant, il y a survécu. Même si aujourd'hui, son essence est prisonnière du Cortex, il arrive toujours à agir dans le Réseau et même à traverser le Réseau puisqu'il arrive à activer les Tours de Lyoko, depuis le Cortex. Il a cependant perdu de son pouvoir et ne peux plus créer ses propres mondes virtuels comme il l'a fait par le passé.
L'apparence de XANA n'a jamais été claire, aussi, on ignore sous quel aspect il s'est répandu dans l'Océan Numérique.

Les monstres de XANA...
Plus d'information leur sont consacrées dans la Rubrique « Monstres ».
Leur présence reste assez énigmatique. Sur Lyoko, aucun des monstres volants ou terrestres n'est sensé résister à la mer numérique et sa pression virtuelle. De cette façon, mêmes les imposants Mégatanks et leur inexpugnable carapace explosaient en cas de chute.
Pourtant, XANA a créé un exploit puisqu'il a réussi à peupler le Réseau mondial de monstres sous-marin : Rekins, Kongres et, plus tard, les Mantas.

Un Ninja...
Pour les mêmes raisons que les monstres, il a été très surprenant de constater dans l'épisode 14 « Intrusion », qu'un Ninja de Tyron pouvait, agrippé au Skid, survivre dans le Réseau et atteindre Lyoko. Il s'agit du seul avatar virtuel humanoïde dans ce cas. L'explication la plus probable est que le champ qui entourait le Ninja, le rendant invisible et indétectable, le protégeait aussi de la Mer Numérique. D'autres théories à ce sujet sont développées sur la page des Ninjas.

Image

Le Skidbladnir.
Ne disposant pas de capacités aussi étendues que celles d'Hopper ou XANA, nos collégiens préférés ont du concevoir un programme puissant qui leur permette de se rendre hors de Lyoko. Le vaisseau sous-marin Skidbladnir remplit cet office.
Disposant de puissants boucliers, il est capable de supporter la pression sous-marine et ses puissants réacteurs lui permettent de se mouvoir contre ou dans les courants numériques.
Les voyages en Skidbladnir demeurent extrêmement risqués. Le moindre bug d'un programme (boucliers, radar de localisation, réacteurs) est susceptible d'entrainer la mort de tout le groupe. XANA emploie cette faille en piégeant piratant le Skid à deux reprises. Il l'a tout d'abord virussé dans l'épisode 13 « Vendredi 13 ». Les héros ont du le détaché de ses plots et le faire voler au dessus de Lyoko pour limiter l'infection. Ce faisant, ils prenaient le risque énorme que le vaisseau contaminé ne perde son bouclier et chute dans la Mer Numérique. Il a enfin piégé le sous-marin grâce au système de défense d'un hub dans l'épisode 23 « Le blues de Jérémie ». Cette fois-ci, le sous-marin a été détruit. Fort heureusement, Jérémie a réussi à dévirtualiser l'équipage avant.

Image

Les différents protagonistes du Réseau se livrent une guerre acharnée dès qu'ils se croisent, à coup de torpilles et de tirs lasers. En effet, avec ses monstres, XANA veut barrer l'accès du Cortex au héros. Cet intérêt est double pour lui vu que la destruction du Skidbadnir dans la Mer Numérique entrainerait la virtualisation définitive des héros.
 

Apparition du Réseau
 
Episodes d'apparition

Nous n'avons pas référencé les épisodes où les héros ne font que traverser le Réseau sans encombre.

#17 Rendez-vous
#18 Chaos à Kadic
#22 Mutinerie
#23 Le blues de Jérémie
#25 Hécatombe

Evènements importants

ImageDans l'épisode 17 « Un avenir professionnel assuré », les héros traversent dangereusement le Réseau avec le détecteur de Tyron pour s'en débarrasser dans le Cortex.
ImageDans l'épisode 18 « Obstination », XANA déploie pour la première fois des Mantas dans la Mer Numérique.
ImageDans l'épisode 23 « Le blues de Jérémie », XANA prend le contrôle du système de défense d'un hub et détruit le Skidbladnir.
 

Image