Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

L'androïde
 
 Les sources d'inspiration de Code Lyoko
"L'androïde"


Série de science-fiction ayant vu le jour en 2003, Code Lyoko se base sur des aventures vécues dans un monde virtuel et sur notre bon vieux plancher des vaches. Dessin animé riche en suspense, action, humour - plus ou moins bien dosé - et en histoires de collégiens, il repose sur un univers assez inédit, le monde virtuel Lyoko. La série prend aussi ses idées dans certaines sources plus ou moins bien connues de la SF. Je vous propose dans ce dossier, de plonger aux sources même des aventures de nos héros, dont les péripéties peuvent ressembler à celles d‘autres séries, livres et autres œuvres de SF.

Image

Première étape de notre descente aux enfers, l'histoire. Les lyokofans connaissent celle-ci par cœur, mais je vais faire un petit rappel tout de même !
Un génie de l'informatique âgé de 12 ans, Jérémie Belpois, découvre, à l'intérieur d'une usine désaffectée sur la Seine, un supercalculateur possédé par un virus interne XANA, ainsi qu'une « IA » qui vit dans le monde virtuel généré par le SC. L'IA se révèlera être une jeune fille appartenant au monde réel nommée Aelita, mais là n'est pas la question. Au collège Kadic, où Jérémie poursuit ses études, se rencontrent deux garçons, Ulrich Stern et Odd Della Robbia. Tous deux compagnons de chambre. Là, nous faisons aussi la connaissance de Sissi, la fille du proviseur, amoureuse d'Ulrich. Bien. A un cours d'art martiaux donné par Jim, le professeur de sport farfelu et paranoïaque, Ulrich rencontre une japonaise, Yumi. Le garçon se fait battre par son adversaire plus expérimentée, et les deux « ennemis » se quittent après le combat, Ulrich bien décidé à prendre sa revanche. Odd, Ulrich et Sissi vont découvrir l'usine et le complexe scientifique qui s'y trouve. Tous quatre prêtent serment de ne jamais révéler l'existence du SC et de Lyoko, et bien sûr de celle d'Aelita. Lors d'une attaque de XANA, Ulrich venu prendre sa revanche sur Yumi va devoir l'emmener à l'usine sur les ordres de la japonaise. Sissi va les trahir et pour la première fois, Jérémie déclenchera le retour vers le passé. Depuis ce jour, Sissi n'aura de cesse de vouloir mettre des bâtons dans les roues de nos héros, et de vouloir découvrir leur secret. Jim, quant à lui est persuadé que cette petite bande cache un secret. Les cinq jeunes gens découvriront que le créateur de Lyoko était le père d'Aelita, Jérémie réussira à matérialiser le jeune fille mais XANA la rendra dépendante de lui en volant une partie de sa mémoire pour pouvoir s'emparer des Clefs de Lyoko et sortir du SC. Il y réussira à la fin de la saison 2. Je m'arrête là, le reste ne nous intéresse pas pour le moment.
 
 

Chapitre I. Où l'on met en relation deux histoires
 
Image

Voici la partie principale de l'histoire résumée et je vais la mettre en parallèle avec une série de 6 livres écrite par un américain, Seth McEvoy et traduite de l'américain au français par Geneviève le Moal. Le titre original de la collection est NOT QUITE HUMAN, traduit par Trop humain pour être vrai et le nom de série est L'Androïde. A priori, rien à voir avec Code Lyoko, mais vous verrez que les deux histoires se ressemblent beaucoup sur certains points. Tout d'abord, le monde virtuel et l'androïde tous deux créés par un scientifique VEUF. Les deux ont perdu leur femme, et ont une fille (Becky dans L'Androïde et Aelita dans Code Lyoko). L'androïde et Lyoko, deux défis technologiques en rapport avec leur époque. L'Androïde, c'est pas tout jeune aussi ! Les 6 livres sont sortis dans les années 80, le dernier en 1986. A cette époque c'était l'époque des arcades, les premiers jeux vidéos, les dessins animés indémodables, hum, je m'égare... et aussi les débuts de la robotique. Bien que son étude ait démarré quelques siècles auparavant, c'est réellement avec les progrès scientifiques faits depuis le début du XXe siècle que les robots ont réussi à devenir de plus en plus « intelligents ». Pour Code Lyoko, l'univers virtuel a déjà été mis en avant avec la trilogie Matrix, et continue à fasciner par les possibilités en matière de scénario que l'on peut imaginer avec ce réseau : le DA et jeu vidéo MEGAMAN en est un exemple. Seth McEvoy va donc imaginer, à travers le scientifique Jonas Carson, un androïde fonctionnel, avec une apparence humaine et pouvoir ainsi montrer que les robots peuvent remplacer les humains et qu'ils doivent avoir une place dans la société. Son projet est donc celui-ci, faire voir au monde que les robots peuvent être capables de réagir comme des humains et se comporter comme eux. Pour cela il va inscrire l'androïde qu'il a créé dans le collège de sa fille, et là-bas il y vivra plein d'aventures. Les débuts de l'histoire méritent d'être mis en parallèle avec celle de Code Lyoko. Tout d'abord, la rencontre de Chip (l'androïde) avec celle de Jake Blocker, et la rencontre de Ulrich et Yumi. Jake est un petit délinquant (si on peut dire çà comme çà) qui passe son temps à se battre avec ses camarades, et un jour, il va s'en prendre à Chip qui est dans la rue avec un autre type du collège. Seul problème, l'androïde est en métal^^ et Jake va s'en aller avec le poing en compote (fallait pas taper un type en fer^^) avec l'espoir de prendre sa revanche sur Chip. On a le même scénario entre Ulrich qui veut prendre sa revanche sur Yumi, après sa défaite. Ensuite le robot et le délinquant vont devenir amis, mais contrairement à Code Lyoko, Jake Blocker, et tous les gens de l'entourage de Chip, excepté son père et sa sœur, ne connaîtront jamais sa véritable identité.
 

Chapitre II. Où deux secrets sont menacés.
 
Dans le tome IV de L'Androïde, un fou dangereux prend le contrôle de Chip pour l'obliger à révéler son secret et montrer ainsi au monde qu'il est un androïde, mettant ainsi en péril l'œuvre du professeur Carson. On a le même problème dans Code Lyoko, le même concept de « garder le secret » sur... heu... sur le secret quoi ! A noter que dans les deux cas, on est face à deux secrets technologiques qui entraînerait pour leurs détenteurs, un échec total s'il venait à être découvert, Chapitre très court, mais y'a que çà à dire.
 

Chapitre III. Où l'on parle des sentiments.
 
Passons à l'univers sentimental de L'Androïde. Et ben, Mr Carson commence à se demander si il n'a pas fait Chip, un peu trop « joli garçon ». En effet, une fille de sa classe, Erin Jeffries lui colle aux basques et apparemment est tombée sous le charme de l'androïde. Bien sûr le pauvre robot n'y comprend rien du tout !Bien, tout çà ne serait pas grave si elle ne mettait - involontairement - des bâtons dans le projet de Mr Carson, qui commence à redouter qu‘elle ne découvre l‘identité de Chip. Toute son expérience serait fichue. On retrouve le même concept dans Code Lyoko, avec Sissi et Ulrich. La chipie qui est amoureuse du héros et qui lui met - volontairement cette fois-ci - des bâtons dans les roues, pour découvrir ce qu‘il cache. Voici les trois premières ressemblances avec Code Lyoko. Vous allez me dire, c'est déjà fini, çà valait pas le coup de faire un dossier pour çà ! Seulement la plus grosse ressemblance est la quatrième.
 

Chapitre IV. Où deux profs paranoïaques se rencontrent.
 
Et oui, vous avez bien lu, on trouve un prof de sport paranoïaque dans l'Androïde. Mr Grosbeak, aussi surnommé « Grosse bécasse » par les élèves, trouve que depuis l'arrivée de Chip au collège, il se passe des évènements bizarres. Surtout que sa première rencontre avec Chip a de quoi éveiller des soupçons, il le trouve devant la vitrine où se trouvaient ses trophées. Ceux-ci ont été volés ! Tout de suite il accuse Chip, et ne démordra pas jusqu'au dernier volume, poursuivant l'androïde sans relâche pour le prendre en flagrant délit de délinquance. Dans Code Lyoko, c'est notre bon vieux Jim Moralès qui prend le flambeau du prof de sport paranoïaque, malheureusement abandonné au profit du prof farfelu. Cependant, Grosse bécasse est beaucoup plus acharné que Jim et va jusqu'à brutaliser l'androïde pour le faire parler, lorsqu'il le trouve mêlé - à son insu - à des affaires de vol ou de dégradation du matériel. Ce point est la plus grande ressemblance entre Code Lyoko et l'Androïde.

ImageImage
 

Chapitre V. La vie au collège.
 
  1. Le théâtre
  2. Image

    Et oui ! Le théâtre fait aussi son apparition dans l' Androïde dans le tome V: Quand la mort entre en scène. En revanche, dans l'Androïde, la pièce jouée par les élèves n'est pas une oeuvre classique, le scénario a été écrit par un des élèves du club théâtre, intitulé Le mystère du Spectre de Minuit. Ce point commun est un des moins flagrants, En effet, si le théâtre prend une grande part dans le roman, et si tout tourne autour de la représentation et des drames qui se jouent autour de la pièce, Code Lyoko fait un bien moins grand usage du théâtre, et n'en fait pas un des points-clés d'un épisode précis. Personnellement, le tome V est mon préféré.
    On retrouve dans ce tome, les fameux éclairs que l'on a dans Code Lyoko, mais cette fois-ci, ce sont des décharges électriques à courte distance pour assommer un doberman qui a attaqué l'androïde. Dans un autre cas, ce fut pour protéger son secret :

    Image

  3. Rock' N Roll !!

  4. Rock'N Roll !!!! Comme dans Code Lyoko, la musique fait son apparition dans les tomes II et V ! Dans le tome II Que le meilleur gagne !, que je n'ai malheureusement pas, il y a au collège de Harbor, un concours de rock. Les élèves montent des groupes et on peut facilement faire une analogie avec les Subdigitals de Code Lyoko. Le concours opposera les Rats of Harbor au groupe de Chip, les Deep Six. Chip remplace le batteur des Deep Six, grâce à son rythme impeccable. Seul problème: Desclous l'ancien batteur est jaloux et va tout faire pour que Chip ne puisse pas jouer los du concert. Ca ne vous rappelle rien ? XANA qui a pris le contrôle de Sophie dans Premier Acte. Bien entendu, je ne pense pas qu'il avait fait çà pour l'empêcher de gagner un concours ! Bref, une autre petite similitude avec Code Lyoko.
 

Chapitre VI. Journal de scientifique.
 
Très intéressante ressemblance, mais cependant peu longue à décrire. A chaque commencement de chaque tome de l' Androïde, on tombe sur le journal du Pr Carson qui y décrit l'évolution de son androïde. Fait très étrange, dans Code Lyoko, Franz Hopper réalise aussi un journal, bien qu'il soit vidéo c'est tout de même un journal, de l'évolution de son projet, du SC et de XANA.

Image
 

Chapitre VII. Où l'on fourre son nez dans des secrets d'état.
 
Image

Dans Code Lyoko, on se plonge dans le projet Carthage 74, avec comme éléments principaux un supercalculateur, un savant Frantz Hopper et aussi connu sous le nom de Waldo Schaeffer. On peut lancer comme hypothèse que Schaeffer était aussi un scientifique. Parmi ce secret d'état on trouve aussi le virus XANA. Dans l'Androïde, on retrouve un secret d'état, mais uniquement dans le sixième et dernier tome de la série, intitulé Killer Robot, et traduit en français par Le robot affamé d'acier. Vous l'aurez compris, pour ceux qui connaissent un minimum d'anglais : le titre original est beaucoup plus parlant que celui en français. Le titre traduit littéralement est : Robot Tueur. Je résume l'histoire de ce sixième livre. La ville de Harbor est menacée par un cyclone, le cyclone Zelda (petit clin d'œil à The Legend of Zelda , jeu qui a toujours autant de succès parmi les gamers?). Tous les habitants sont invités à se rendre au plus vite dans le gymnase du lycée de la ville et dans d'autres endroits sûrs. La famille Carson se rend donc à l'endroit convenu. Là-bas, Chip a des problèmes, il doit se recharger et doit pour cela trouver une prise électrique à l'abri des regards – pas facile dans un gymnase. Son père et lui vont s'aventurer dans le lycée pour trouver une salle où personne ne pourra voir l'androïde. Laissant Chip dans une classe, branché à une prise murale, Mr Carson tente de regagner la grande salle. De son côté, Chip, à peu près rechargé va « visiter » l'immense bâtiment et va tomber sur une salle pleine de cartons. Deux individus, un homme et une femme vont renvoyer les visiteurs (Chip et un certain Maximilien, rencontré dans un couloir). La femme est en réalité , une scientifique qui travaille à l'invention d'un robot pour la Défense Nationale. La deuxième fois, Chip va rentrer par mégarde dans la salle (salle 127, très précisément), en courant à son maximum de vitesse (115 km/h) pour se débarrasser d'un trop-plein d'énergie qui risque de faire griller ses circuits, et se prendre les pieds dans les cartons. Un carton lui tombe dessus et s'ouvre : un ordinateur.

Image
Robot Attaque/Défense
Circuit disponible
Tapez le mot de passe

Image

Bien sûr, Chip ne trouve pas le mot de passe, et repart à 115 km/h pour ne pas se faire voir des deux propriétaires de la salle. Quelques minutes plus tard, un fantôme est aperçu dans les couloirs, une silhouette blanche qui se déplace. Ceci se trouve être le robot, vêtu d'un drap, qui va blesser Chip, mettant ses circuits à nu et risquant de faire découvrir sa véritable identité. Se succèdent ensuite d'autres aventures mais qui ne nous intéressent pas pour ce dossier. On peut donc mettre en relation le robot classé Secret Défense dans l'Androïde et le SC dans Code Lyoko et toujours en relation avec leur époque. L'enjeu dans les années 80 se trouvaient dans les robots, mais de nos jours, l'enjeu se trouve plus dans l'informatique, et la Toile Mondiale – bien que les robots soient de plus en plus influents dans notre société.

Conclusion

Défis identiques, profs paranos, groupes de rock, secrets d'état, on peut dire que ces deux séries sont très semblables par tout ce qu'elles ont en commun tout en s'adaptant à leur époque. C'est la fin de ce dossier. J'espère que vous l'avez apprécié, et que vous y avez découvert avec plaisir, une autre œuvre de Science-Fiction qui constitue une des premières sources sur Code Lyoko que j'ai trouvée. Cette série est intéressante et très rapide à lire – 1 heure pour lire un tome, en ce qui me concerne. Malheureusement, pour ceux qui seraient tentés de lire L'Androïde, les livres ne sont plus édités – d'après mes recherches – et donc très peu connus. Vous pourrez peut-être en trouver dans les brocantes, mais je ne garantis rien; hélas, cette série n'a pas eu autant de succès que Code Lyoko !

Orphée
 

Galerie d'images
 
ImageImage
ImageImage
ImageImage
Image